Une pluie de commandes indiennes s'abat sur Boeing et Airbus

La compagnie low-cost indienne Spicejet a annoncé une commande de 205 Boeing, dont 155 ferme. En décembre, une autre compagnie indienne, GoAir a commandé 72 Airbus.
Fabrice Gliszczynski
Spicejet détient plus de 12% du marché indien
Spicejet détient plus de 12% du marché indien (Crédits : © Punit Paranjpe / Reuters)

Les commandes du tableau de chasse 2016 dites "non identifiées" parce que le client souhaite conserver l'anonymat commencent à être dévoilées. Ce vendredi à New Delhi, la compagnie indienne à bas coûts Spicejet, a annoncé avoir commandé fin 2016 jusqu'à 205 avions à Boeing, incluant une commande ferme de 155 B737 MAX et une option pour 50 autres appareils. Les livraisons s'étaleront de 2018 à 2024. De quoi permettre un sacré bond en avant pour cette compagnie qui compte aujourd'hui 49 avions et détient 12,6% du marché indien.

Des options pour du long-courrier low-cost

Sur la base des prix catalogue, ce contrat représente jusqu'à 22 milliards de dollars (20,7 milliards d'euros). Un chiffre à relativiser.

"Je ne connais pas beaucoup de compagnies qui n'obtiennent pas au moins 50% du prix", explique-t-on dans une compagnie aérienne.

"Dans le cadre de cette transaction, Boeing a non seulement eu la gentillesse de nous offrir des termes commerciaux intéressants mais a aussi travaillé dur pour diminuer dans le temps le coût de la maintenance des avions", a admis Ajay Singh, le président de SpiceJet.

Ce dernier a précisé que les appareils en option étaient des long-courriers, dans l'idée de lancer des vols à bas coûts sur de longues distances.

Redressement

Des ambitions qui contrastent avec la situation délicate que traversait cette compagnie en 2014. Car depuis, Spicejet a renoué avec une bonne santé financière. "Notre retournement de fortune a peu d'équivalents dans le monde aujourd'hui et nous en sommes fiers", a déclaré Ajay Singh.

Le trafic explose

Ce contrat traduit le potentiel du marché indien. Avec un trafic domestique en hausse de 22,3% sur un an au mois de novembre - un rythme qui devrait se maintenir en 2017 -, l'Inde est le marché de transport aérien qui connaît la croissance la plus rapide du monde, devant la Russie et la Chine. Airbus et Boeing estiment que les compagnies indiennes achèteront  1.740 avions au cours des 20 prochaines années, ce qui ferait de l'Inde l'un des marchés les plus dynamiques du secteur de l'aéronautique civile.

Pour répondre à cette demande, d'autres transporteurs indiens tels qu'IndiGo, filiale d'InterGlobe Aviation, GoAir ont commandé des centaines d'avions récemment . En août 2015, IndiGo avait conclu l'achat de 250 Airbus A320neo, la plus grosse commande jamais enregistrée par l'avionneur européen. En décembre dernier, GoAir  a commandé 72 A320.

Airbus a dépassé Boeing en termes de commandes en 2016, grâce à une série de contrats conclus en toute fin d'année. L'avionneur européen est cependant resté derrière son grand rival américain en matière de livraisons.

Fabrice Gliszczynski

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 13/01/2017 à 22:17
Signaler
Cap 21, tu parles , l'avion est une source de pollution non négligeable sans compter le kérosène allègrement vidangé sur les populations. Certains scientifiques ont déjà remarqué des différences de températures quand les avions sont bloqués au sol. C...

le 14/01/2017 à 0:04
Signaler
Si des pseudo-scientifiques sont, capables, en une semaine, de tirer des conclusion sur une variation de température et d'en tirer des conclusions à long terme, ce sont des spécialistes ! Leur spécialité ? Le charlatanisme !!! Allez : cette semaine,...

à écrit le 13/01/2017 à 15:29
Signaler
Tous ceux qui ont voyagé en Inde savent qu'il plus facile de s'y déplacer en avion qu'avec tout autre mode de transport...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.