SABMiller s'attend à un second semestre difficile

Le brasseur a annoncé une hausse de 3% de ses volumes de bière vendus au premier semestre d'avril à septembre. Mais le groupe a qualifié de plus en plus "incertaines" ses perspectives pour le reste de l'exercice.

Le brasseur britannique d'origine sud-africaine SABMiller a annoncé ce mardi une hausse de 3% des volume des bières vendus sur le premier semestre de son exercice en cours (d'avril à septembre). Mais si l'activité sur cette période est restée en ligne avec les attentes, le fabricant des bières Grolsch, Miller Genuine Draft, Peroni Nastro Azzurro ou encore Pilsner Urquell s'attend à un second semestre plus difficile. (Retrouvez le communiqué de SABMiller sur le résultat de son premier semestre).

Déjà, sur le seul deuxième trimestre, le brasseur note un léger fléchissement des ventes, qui ont augmenté de 1% sur la période, contre 1,5% au premier trimestre. Et ses perspectives pour le second semestre sont de plus en plus incertaines, en raison de "la détérioration des conditions économiques mondiales, l'affaiblissement de la demande des consommateurs et la volatilité des taux de changes".

Ses deux principaux marchés, l'Afrique du Sud et la Colombie - où le groupe réalise environ 40% de ses profits -, ont déjà été tous deux affectés par une forte inflation. Les volumes ont baissé de 1% en Afrique du Sud au premier semestre et ils ont reculé de 3% en Colombie.

Actuellement premier brasseur mondial en termes de volumes, SABMiller perdra sa couronne lorsque le rachat d'Anheuser-Busch par InBev sera effectif à la fin de cette année.

 

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.