Essilor et d'autres fabricants de verre optique perquisitionnés

 |   |  389  mots
Ces investigations visant à consulter des documents ont eu lieu mercredi dans les locaux franciliens du groupe Essilor. Ceux de ses filiales BBGR et Novacel ont également fait l'objet de perquisitions.
Ces investigations visant à "consulter des documents" ont eu lieu mercredi dans les locaux franciliens du groupe Essilor. Ceux de ses filiales BBGR et Novacel ont également fait l'objet de perquisitions. (Crédits : Microsoft)
Sous la loupe du gendarme de la concurrence dans le cadre d'une enquête sur la vente en ligne de produits d'optique, plusieurs grands fabricants dont le français Essilor font l'objet d'une enquête.

Le gendarme de la concurrence les surveille à la loupe. Dans le cadre d'une enquête portant sur "les pratiques de vente en ligne", l'Autorité de la concurrence a mené des perquisitions chez Essilor. Une porte-parole du leader français de l'optique l'a confirmé à La Tribune. 

D'autres fabricants dans la mire

Ces investigations visant à "consulter des documents" ont eu lieu mercredi dans les locaux franciliens du groupe. Ceux de ses filiales BBGR et Novacel ont également fait l'objet de perquisitions. 

"Evidemment, cette enquête et ces perquisitions ne préjugent en rien l'issue finale", tient à rappeler le fabricant de lunettes, qui dit "coopérer pleinement" avec l'Autorité. 

80% du marché

D'autres fabricants ont également été perquisitionnés. La filiale française de allemand Carl Zeiss est citée par l'agence Reuters. 

Avec le japonais Hoya, ces trois acteurs détiennent près de 80% du marché des verres optiques en France (selon une étude Xerfi d'octobre 2013 relative à l'année 2011) et font appel à de très nombreux sous-traitants. 

Quand Simoncini voyait rouge

La place du groupe français, leader mondial des verres ophtalmiques, avait été critiquée par Marc Simoncini. Le fondateur de Meetic, qui a investi dans un service de vente de lunettes en ligne, Sensee, dénonçait les réserves d'Essilor, dont le patron se disait réticent, en 2012, à commercialiser ses grandes marques sur internet. 

>> Prix des lunettes: Marc Simoncini a-t-il raison de voir rouge? 

Toutefois, Essilor semble avoir quelque peu changé de point de vue sur la vente en ligne. Il a par exemple annoncé en février l'acquisition du site canadien Coastal.com

Un marché bouleversé

L'arrivée de nouveaux acteurs en ligne, même si leurs ventes restent minoritaires,  a mis en lumière les prix pratiqués dans le pays en matière d'optique, parmi les plus élevés d'Europe. Un niveau justifié par les opticiens par une forte demande de verres de qualité ainsi que par la nécessité d'offrir un service dans les boutique physiques. L'association de consommateurs UFC Que choisir a de son côté dénoncé la structure du marché, le nombre très élevé de détaillants en France, leurs marges, ainsi que des fraudes aux mutuelles chez certains opticiens.

De son côté le gouvernement s'est emparé du sujet et envisage un plafonnement des remboursements par les mutuelles

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/07/2014 à 11:33 :
fabriquées en Chine et vendues à prix d'or en France.

Il faut se tourner vers les sites internet chinois de vente de lunettes, fournir une ordonnance avec mentionnée dessus la distance des pupilles et c'est beaucoup moins cher.
a écrit le 11/07/2014 à 18:59 :
DANS UN GRAND CENTRE COMMERCIAL DANS LA REGION GRENOBLOISSE IL Y A 5 MAGASINS DE LUNETTES? DONC IL EST VRAIS QU IL FAUT REGLEMENTEZ CETTE PROFESSION ?? CAR ACHETEZOU CHANGER SES LUNETTES POUR DES MILLIONS DE FRANCAIS CELA DEVIENT UN LUXE? AUGMENTE LE POUVOIR D ACHAT PASSE AUSSI PAR LA???
a écrit le 11/07/2014 à 15:31 :
Les lunettes en France sont les plus chères d'Europe ? et pourquoi pas de l'univers ? Jamais de chiffres précis juste des faits établis par on ne sait qui ? J'ai déjà fait des lunettes en Allemagne et en France et je les ai payé plus chère en Allemagne... En plus aujourd'hui quasiment tout les opticiens proposent des forfait a 40€ tout compris et si les gens veulent se faire plaisir à acheter des montures à 300€ c'est leur droit non? De plus rappelons que la France est le seul pays a dissocier les frais d'ophtalmologie et ceux des lunettes, en effet dans la plupart des pays les ophtalmologistes et/ou les optométristes et l'opticien est la même personne et les consultations peuvent être jusqu'à 10 fois plus chères qu'en France, mais tout cela on en parle pas... étrange.. Tout comme on ne parle jamais des chiffres d'affaires et des bénéfices records des divers groupes de mutuelles ces dernières années (en même temps d'un coté les dépenses de santé en tout genre sont de plus faibles car contrôlés par ces réseaux mais d'un autre les cotisations augmentent et les prestations diminuent ...) Je dis juste que tout n'est pas clair et que je trouve ça louche.
Réponse de le 13/07/2014 à 9:51 :
CEST VRAIS QU UN ENQUETTE SUR LES MUTUELLES SERAIS NECESSAIRE CAR LEUR PRIX SONT SURDIMENTIONNE POUR LES PAUVRES ET LES RETRAITES???
Réponse de le 13/07/2014 à 18:04 :
Je lis souvent que ce sont des mutuelles qui financent discrètement les partis politiques, quelqu'un aurait-il des renseignements à ce sujet ?
Réponse de le 14/07/2014 à 18:41 :
Ce n'est pas nouveau : des entreprises financent les partis, de droite comme de gauche. Les mutuelles, relevant du secteur de "l'économie sociale" -souvent dirigées par des francs-maçons dont l'entregeant relationnel n'est plus à démontrer- n'ont aucune raison d'échapper à la règle.
a écrit le 11/07/2014 à 14:26 :
On utilise l'argent public pour surveiller la concurrence, en engorge les tribunaux pour obtenir une indemnité sous forme d'amende, c'est toujours l'utilisateur final et les impôts qui paye la note pour l'application d'un dogme qui ne lui rend même pas service!
a écrit le 11/07/2014 à 13:03 :
Essilor est une entreprise mondiale avec usines dans tous les pays. Cette perquisition est une manière comme une autre de la dégoûter de rester en France! Ce ne serait pas la première!
a écrit le 11/07/2014 à 12:58 :
pour mémoire enfant .... l'eau minérale était uniquement vendue en pharmacie .... alors pour l'optique .... un grand coup de balai !!!!!!!!!!!!
a écrit le 11/07/2014 à 12:50 :
vive internet ! taxis, sncm et cie.... OUT !
a écrit le 11/07/2014 à 11:21 :
Beaucoup de personnes portent des lunettes pour se donner une contenance , c'est certain qu'il y a un abus alors bien sur les vendeurs en profitent tant qu'est plus .
Mais ce n'est pas au taux de remboursement des complémentaires qu'il fallait toucher car les victimes sont celles qui ont vraiment besoin de lunettes couteuses .
Il fallait faire baisser le prix des verres de lunettes ,c'est évident .Quand aux personnes qui n"en ont pas besoin réellement , les faire payer .
Une fois de plus les faiseurs de lois se trompent de cible

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :