Lunettes : le projet de plafonnement des remboursements fait (encore) hurler les opticiens

 |   |  549  mots
Les contrats dits responsables des complémentaires santé ont été mis en place en 2004.
Les contrats dits "responsables" des complémentaires santé ont été mis en place en 2004. (Crédits : Microsoft)
Le gouvernement envisage de plafonner les remboursements optiques par les complémentaires santé afin d'inciter à une baisse des prix. Un projet qui n'aurait pour autre conséquence que d'aboutir à des suppressions d'emploi, rétorquent les opticiens.

Comment réduire le prix des lunettes? Depuis plus d'un an, le sujet fait débat dans l'Hexagone. Marisol Touraine, la ministre de la Santé a d'ailleurs promis de s'y atteler. Parmi les projets à l'étude du côté du gouvernement: un décret du ministère de la Santé visant à plafonner les remboursements des complémentaires santé.

Dans le détail, ce projet de décret qu'a pu consulter l'AFP vise à limiter le remboursement des verres simples à 350 euros en 2015 et 200 euros en 2018. Quant aux verres plus complexes, leur remboursement maximum passerait de 600 à 400 euros en 2018. Pour les montures, la somme resterait fixée à 100 euros. 

 Seuls les contrats dits "responsables" sont visés. Mis en place au 1er janvier 2006 en application d'une loi de 2004, ils visent à encourager les parcours de soin coordonnés via des exonérations fiscales.  

Lutter contre la pratique de l'ajustement

En septembre, la Cour des comptes avait suggéré une mesure de ce type. Les sages de la rue Cambon arguaient que cela permettrait de lutter contre

Une pratique très fréquente des distributeurs, dite de 'l'ajustement', [qui] consiste à conduire le client à faire converger son panier d'achat vers le remboursement maximum prévu par son contrat d'assurance maladie complémentaire (voire à surfacturer les verres, fréquemment mieux remboursés que les montures). 

Ils allaient même plus loin en proposant un déremboursement total des équipements optiques et auditif par l'Assurance maladie. 

>> Lire :  Que changerait un déremboursement des lunettes par la Sécurité sociale? 

Réactions

Avant même la publication de ce projet de décret, trois syndicats regroupant des opticiens avaient fait part de leur inquiétude dans un communiqué daté du 12 mars. Une baisse des remboursements "sans garantir une baisse des cotisations (...) conduira à une augmentation des frais de santé et aggravera la fracture sociale", affirment conjointement la Fédération nationale des opticiens de France (Fnof), le syndicat des opticiens entrepreneurs Synope et l'Union des opticiens (UDO). 

"Plus de 20% des montures Made in France sont grandement hypothéquées" par un tel projet, craint pour sa part Philippe Peyrard, directeur général délégué d'Atol Les Opticiens et membre de la Fnof. Ce dernier affirme en outre que "1000 emplois seraient menacés dans le bassin du Jura". Et de tempêter contre un projet de texte décidé "sans aucune concertation" qui revient à "se tirer une balle dans le pied, un peu comme si, en Allemagne, on taxait les six cylindres alors que c'est le premier pays producteur de ce type de véhicules".

Quant aux critiques sur les marges élevées pratiquées par les opticiens et dénoncées par des associations de consommateurs, le patron d'Atol les balaye: "elles sont plus élevées dans nos métiers car ce sont des métiers de transformation" avec des investissements importants dans du matériel technique et des services gratuits. Un discours tenu par les professionnels du secteur depuis déjà plusieurs mois. 

Une mesure à arbitrer

Pour l'heure, le ministère de la Santé indique travailler sur un projet de décret qui n'est pas encore finalisé. Il compléterait les mesures prises dans le cadre de la loi Hamon sur la consommation qui s'attache, entre autres, à ouvrir la vente de lunettes et lentilles sur internet. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/03/2014 à 22:11 :
Fort remboursement des frais d'optique par les mutuelles
-> Soutien de la demande -> Multiplication du nombre d'opticiens
-> Baisse du nombre de ventes de paires de lunettes par opticien
-> Prix des lunettes augmentent

Ce sont les mutuelles et les clients de celles-ci qui posent problème. Quand on peut avoir une paire de lunette par an gratos...j'en connais.
Il faut plus de concurrence dans les mutuelles.
a écrit le 22/03/2014 à 19:34 :
Ce qui a fait démarré ces prix exhorbitants pour l'optique c'est d'avoir remboursé trop, il n'y a pas eu de concurrence suffisante !

On voit déjà ce que ça donne avec les APL, plus elles augmentent, plus les propriétaires peuvent se permettre d'augmenter les loyers.

Ce sont toujours des spirales infernales qui se mettent en place.
a écrit le 22/03/2014 à 17:21 :
Touche pas à ma Porsche Cayenne !
a écrit le 22/03/2014 à 9:38 :
Quelle horreur cette décision . Une fois de plus notre exécutif se trompe de cible. On pénalise les citoyens alors que ce sont les opticiens qui exagèrent. Que notre exécutif attaque de front le lobby des opticiens avec un seul et unique objectif : Réduire les prix.
Continuons dans ce style et bientôt les mutuelles n'auront plus de clients. Je ne comprend d'ailleurs pas que les mutuelles restent muettes face à une telle décision.
Réponse de le 22/03/2014 à 14:18 :
Je suis Retraité comme vous, et je vus avoue que s j'avais su j'aurais ouvert un compte bancaire exclusif pour y verser les sommes que j'aurais dû payer à une
mutuelle. J'ignore ce qu'elles font de l'argent elle ne remboursent quasiment plus rien.. D'ailleurs lors de la taxe de 13,27 % qu'ont elles fait rien,c 'était au nom de la solidarité ? idem pour la TVA des lunettes roche du milliard d'€ /an cette taxe devrait aller à la sécu, vus ne pensez pas ?
Réponse de le 22/03/2014 à 17:39 :
Retraité ou actionnaire d'une mutuelle (en fait entreprise commerciale)
J'ai pas de mutuelle et je commande mes lunettes correctives en ligne pour 30 à 40 €
a écrit le 22/03/2014 à 9:28 :
la situation de l'optique en France est symptomatique du désengagement de la sécurité sociale.Si l'abandon de ce secteur n'avait pas été acté par les pouvoirs publiques tout comme de certains soins dentaires, n'en ne serions pas là ! Aujourd'hui ,certaines corporations se nourrissent littéralement sur le dos des complémentaires donc des consommateurs ! La surenchère commerciale entre complémentaires santé doit cesser car il est dramatique de constater que nombre de Français ont abandonné l'idée de s'équiper de lunettes ou d'options dentaires faute ...de moyens .Ô France : pays de l'inégalité sociale ...
Réponse de le 22/03/2014 à 9:39 :
Fausse analyse, désirant des produits de luxe, une part notable des amétropes refusent de s'équiper de façon purement fonctionnelle, j'aimerais avoir une Jaguar, je me contente d'une Twingo de 12 ans, ce n'est pas pour cela que je dirai que je ne peux pas avoir d'automobile (quoi que, en tant qu'opticien travaillant seul l'acquisition d'une nouvelle voiture risque d'être difficile). Certaines enseignes proposent des équipements à partir de 39.00€ est ce inaccessible? Il faut cesser de répandre des ragots. Toutefois l'opticien dont le statut est celui de commerçant à pour devoir de combiner intérêt de son client et marche saine de son entreprise, il est hypocrite de lui reprocher de proposer des produits de qualité dont les couts sont nécessairement plus élevés, c'est aussi au client d'être adulte dans ses comportements.
Réponse de le 22/03/2014 à 13:07 :
Ne sait on pas faire des montures esthétiques à 39 €. La question est là.
a écrit le 22/03/2014 à 9:21 :
La présentation de ce projet est erronée, il y à d'une part la mise en place de minima, supérieurs à ce que proposent de nombreux contrats actuels, les titulaire de ces contrats verraient donc leurs reste à charge baisser. D'autre part une part importante des contrats actuels proposent des plafonds inférieurs aux maxima choisis, ce n'est donc pas pour l'ensemble des contrat que la baisse s'imposera, du fait d'une progressivité de la baisse dans les années à venir il faut moduler ce constat. Ce sont donc les contrats les plus hauts qui se verront amputés. Choisis par le bénéficiaires afin d'obtenir des garanties spécifiques, au prix de cotisations plus élevées, il est anormal de le priver de ce choix. Pour les contrats d'entreprises, les complémentaires mettent en avant l'argument de l'avantage en prestation apporté, c'est un argument de concurrence entre elles et un argument qui se développe à l'embauche, avantages sociaux plus performants. Il est donc dès lors malhonnête de reprocher à ceux qui les utilisent d'abuser, ils ne font que prendre ce qu'on leur à promis. Le problème réel de ce texte poudre aux yeux est, que sous prétexte d'améliorer le pouvoir d'achat, on vise en fait à la destruction de ce qui fait que les équipements optiques en France sont au meilleur niveau mondial, que la profession d'opticien parvenait encore avec difficulté à tirer son épingle du jeux, pour certains c'est inacceptable, d’où cette campagne tout azimuts que nous subissons depuis des mois.
a écrit le 22/03/2014 à 8:58 :
Pour faire baisser les arrêts-maladie, interdisons les prises en charge des jours de carence (par les assurances, les employeurs, ...)
a écrit le 22/03/2014 à 8:57 :
Poursuivons la logique du gouvernement : Pour faire baisser les loyers, supprimons les allocations logement ! ... et puis pour faire baisser les couts de rentrée scolaire, supprimons les allocations de rentrée ! ... Les voilà, les milliards d'économie pour les finances publiques !!!
a écrit le 22/03/2014 à 8:50 :
De quel droit le gouvernement veut-il plafonner le remboursement des mutuelles ? Ce sont des sociétés privées qui vous proposent le type de prestations que vous désirez moyennant une cotisation adaptée. La SS n'a rien à voir la-dedans!
a écrit le 22/03/2014 à 7:53 :
L'argument de l'emploi est irrecevable. Il s'agit du portefeuille des opticiens qui se remplit des cotisations . Les rentiers pourrissent le pays
Réponse de le 22/03/2014 à 9:23 :
Je me contente de vous plaindre devant tant d'aigreur mal placée, mon pauvre ami, il faudrait peut être comprendre ce que "propagande d'état" veux dire.
a écrit le 22/03/2014 à 0:42 :
Les lunettes comme les dents sont une vache a lait puissance 1000 pourtant une bonne dentition et une bonne vue sont au XXI siècle un droit. Il est incompréhensible qu'une paire de verres normaux coûtent aussi cher quand ils sont fabriques par millions! Idem les dents ... mauvaise dentition = mauvaise sante = surcoût pour la secu qui au passage préfère rembourser des Thalassos inutiles que les dents
Réponse de le 22/03/2014 à 9:10 :
++++++++++++++ !!!!!
Réponse de le 22/03/2014 à 9:31 :
Cher monsieur, tout opticien propose en France des offres à bas prix permettant à toute personne de bénéficier de la compensation de ses défauts visuels. Que ces offres soient "basiques" est évident, mais est ce à la solidarité nationale de prendre en charge un niveau supérieur ? Le coût des lunette est semblable (à produits identiques) en France et dans les autres pays européens, mais quand la TVA est de 4% en Italie elle est de 20% en France, n'y à t il pas là une voie à explorer ? Pour finir, à qualité identique les tarifs en optique n'ont cessé de baisser depuis 20 ans, l'évolution du panier moyen est largement inférieur à l'inflation, il faudrait donc cesser de s'appuyer sur ce qui n'est que propagande infondée.
a écrit le 21/03/2014 à 22:25 :
Cela ressemble à de la mutualité libérale très collectiviste. Il a été argué du problème de déficit de la sécurité Sociale, laquelle ne rembourse quasiment rien pour l'optique; que vient faire l'Etat libéral ou social-libéral ? dans un régime mutualiste où la magouille avec les opticiens n'est que le job mercantile d'un marché ouvert. Qui est qui et fait quoi ?
a écrit le 21/03/2014 à 20:43 :
Encore une mesure idiote et au détriment des malades. La santé n'est plus un droit qu'ont les citoyen français. Maintenant ce soigner nous coute de plus en plus cher. 1€/docteur 0.5€/boite en pharmacie, l'addition était déjà salé; mais là limité les prix des verres... Encore la monture on la choisie, mais le faite qu'on ne voit pas grand chose et qu'il nous faut des verres pour voir... Qu'ils testent les verres basiques et qu'ils pèse un verre pour une forte correction; ensuite qu'ils en rediscutent il n'auront surement plus le même discours.
a écrit le 21/03/2014 à 20:09 :
Certains ici ne semblent pas comprendre que ce qu'ils ne paient pas, un autre le paie. Ce que vous ne payez pas à la sécu, un autre le paie. Ce que vous ne payez pas à votre mutuelle tout en lui demandant de vous rembourser 600 euros pour une monture, un autre, par un comportement plus responsable que le vôtre, le compense par ses économies. Les commentaires de Gigi et de Michel sont symptomatiques des dérives du système. A force de mettre en place des mécanismes de solidarité, certains ont perdu de vue les réalités financières. De la même manière que l'on oublie que l'Etat ne dépense jamais que l'argent du contribuable, on oublie que sécu et mutuelle ne peuvent rembourser les uns au delà de leurs cotisations que si elles remboursent d'autres en deça de leur cotisations. Si les mutuelles remboursent à tous plus que le montant des cotisations, nécessairement, le système n'est pas viable. Quant au chantage des opticien, il est à mourir de rire de ridicule. Demandez un devis à un opticien, il vous demande votre carte vitale pour vérifier si par hasard, votre complémentaire n'y figure pas, de sorte à adapter le prix au remboursement. De la même manière que les dispositifs de type Scellier/Robien font monter le prix des logements, le dispositif sécu/mutuelle fait monter le prix des montures/lunettes/. Le gouvernement prend ici une excellente décision.
Réponse de le 21/03/2014 à 22:57 :
Ce qui est symptomatique dans mon commentaire et celui de gigi c'est que le gouvernement socialiste se croit tout permis jusqu'à l'ingérence du secteur privé qui est bien capable de limiter seul ses taux de remboursement par rapport au forfait de la sécurité sociale. Si les mutuelles ne montent pas au créneau contre le gouvernement, cela signifieraient qu'elles ont obtenu un deal pour se remplir d'avantage les poches (rapporté à leur bilan annuel) sur le dos des assurés. Combien ce deal va rapporter aux socialistes? Il est illusoire de croire qu'une baisse des remboursements baissera le coût des montures griffées, signe extérieur de richesse. Pourquoi ne pas en faire de même avec les assurances automobiles? Non mais c'est du n'importe quoi! Est-ce que les déremboursements successifs de la sécurité sociale ont permis de réduire le prix des boites de médicaments? Foutaise!
a écrit le 21/03/2014 à 18:36 :
ancien opticien .. Encore une bonne raison de plus pour quitter la sécu et s'assurer à 100% auprès d'un vrai assureur €uropeen, pour beaucoup moins cher et qui rembourse conformément au contrat signé entre les parties et pas à la merci d'un arbitrage étatique sur des accords passés entre société privée (votre mutuelle) et l'assuré mutuel (vous)...
Réponse de le 22/03/2014 à 7:24 :
Incroyable "citoyen" qui en appelle au lâchage de son propre pays face aux efforts à consentir pour rétablir les comptes publics. Non aux déficits disent les Français...mais à condition que je puisse bénéficier de chacun de mes privilèges au détriment de la collectivité tout entière.
Réponse de le 22/03/2014 à 19:43 :
Ne soyez pas prompt à juger car vous serez bientôt enclin à faire de même.
a écrit le 21/03/2014 à 18:23 :
si le forfait remboursement des lunettes baissent il va de soi que les tarifs des contrats des mutuelles complementaire doit aussi baisser sinon se sera encore le comble et l'abonne serait encore le plumé!!!
Réponse de le 21/03/2014 à 21:32 :
les cotisations continuent d'augmenter et les contrats sont "moduler" : remboursement de la monture tous les 2 voire 3 ans....
a écrit le 21/03/2014 à 18:04 :
Cette pratique existe effectivement, je l'ai rencontrée. Une paire de lunette peut baisser de 25% si vous n'avez pas de mutuelle. Comme je doute que les opticiens travaillent à perte c'est donc qu'on prend les mutuelles et la sécu (enfin surtout les mutuelles puique c'est elles qui prennent tout le poids en matière de lunetterie) pour des couillons à plumer.
Il y a des marges énormes d'économie à faire et je pense que les opticiens survivront très bien. Autre point important de la réforme, les ohtalmo devront spécifier l'écart interpupillaire sur les ordonnances et ainsi il sera possible de faire facilement réaliser ses lunettes sur internet, et là vous pouvez gagner jusque 50%, ce qui est énorme vu le prix initial.
Réponse de le 21/03/2014 à 18:27 :
vous avez aussi des opticiens en grande surface qui font des prix de -30 -40% sur des lunettes et verres de qualite par rapport aux grandes marques bien connus !!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 21/03/2014 à 21:35 :
Les rois de la promo c'est pas des opticiens ! ils vous vendent une remise ! comme un vendeur de canapé ou de cuisine bas de gamme.... en allant chez un vrai pro, il vous fait le vrai et le bon tarif sans blabla commercial de marchand de tapis...
Réponse de le 22/03/2014 à 8:56 :
S'ils vous font -40% c'est bien que le prix "normal" est gonflé.S'ils pratiquaient des marges normales, tous les prix seraient moins élevés de 20%, d'où une économie au niveau du pays de plusieurs dizaines de million pour le même service rendu.
Réponse de le 22/03/2014 à 9:14 :
C'est chouette, on peut TOUT acheter sur internet !! Au fait (un détail) ... et on fait quoi des plus de 3.000.000 de salariés du commerce qui vont pointer à Pole emploi ?? .. Vous préférez doubler les cotisations chomage, ou vous etes fonctionnaires qui ne cotisent pas et vous refilez le bébé aux salariés du privé qui SEULS assument la solidarité avec les chômeurs ???
a écrit le 21/03/2014 à 17:27 :
Moi qui pensait que les complémentaires santé étaient indépendantes de tout lobby politique... visiblement je me trompais.
Réponse de le 21/03/2014 à 18:08 :
oui moi aussi
c du n'importe quoi a quoi cela serre de prendre du coup une bonne mutuel,??????
des bons à rien c policars de merde
aussi pire que sarko et sa bandes de bons à rien
pour moi c fini je voterais plus pour L'UMPS c charlots
Réponse de le 22/03/2014 à 9:12 :
+ 1000

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :