Blé : une récolte correcte en vue en France, malgré des rendements en baisse

Le rendement du blé tendre devrait baisser seulement de 3 % par rapport à la moyenne des 10 dernières années, selon la filière. Et la teneur moyenne en protéines devrait correspondre à la moyenne décennale.
La filière souligne que cette moyenne nationale masque néanmoins des
hétérogénéités importantes dans les territoires, en raison principalement des stress hydrique et thermique, et plus ponctuellement des épisodes de gel et de grêle.
La filière souligne que "cette moyenne nationale masque néanmoins des hétérogénéités importantes dans les territoires, en raison principalement des stress hydrique et thermique, et plus ponctuellement des épisodes de gel et de grêle". (Crédits : Reuters)

Malgré des "aléas climatiques exceptionnels", qui ont fait légèrement baisser les rendements, la récolte de blé tendre devrait atteindre des niveaux quantitatifs corrects cette année, et sa qualité devrait correspondre à la moyenne décennale, a indiqué la filière dans un communiqué le 1er juillet.

"Cette campagne 2021/2022 a été difficile pour les producteurs", souligne Jean-François Loiseau, le président de l'organisation professionnelle Intercéréales, cité dans le communiqué.

Lire: Sécheresse, grêle, et maintenant canicule: les agriculteurs craignent des baisses de rendements de 20%

Mais "dans un contexte géopolitique particulièrement tendu, marqué par la guerre en Ukraine et des sécheresses dans plusieurs zones du monde, le blé français est au rendez-vous pour répondre à tous les besoins de notre marché intérieur et assurera son rôle à l'international", poursuit-il.

Lire: Céréales: 5 points clés pour comprendre le chamboulement des marchés

33,4 millions de tonnes de blé français entre 2017 et 2021

Selon Intercéréales et Arvalis -organisme de recherche appliquée financé et géré par les producteurs-, le rendement du blé tendre devrait atteindre "69,5 q/ha en France en 2022, soit une baisse de 2 % par rapport à 2021 et de 3 % par rapport à la moyenne des 10 dernières années". Quant à la qualité, qui détermine l'usage et la destination finale des céréales, et qui est donc déterminante pour satisfaire les exigences des marchés en France et à l'international, la teneur moyenne en protéines est "estimée à 11,6 %, une valeur correspondant à la moyenne décennale".

La filière souligne que "cette moyenne nationale masque néanmoins des
hétérogénéités importantes dans les territoires, en raison principalement des stress hydrique et thermique, et plus ponctuellement des épisodes de gel et de grêle".

La filière rappelle aussi que "ces données restent des prévisions et que la réalité des rendements et de la qualité de la récolte ne seront effectivement vérifiées qu'à la fin de celle-ci".

La France, premier producteur européen de blé tendre, a produit en moyenne 33,4 millions de tonnes de blé sur la période 2017-2021. Elle exporte la moitié de cette production, vers l'Union européenne (50%) et des pays tiers.

Lire: Exportation des céréales : La France récupère des marchés d'export en blé

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 04/07/2022 à 20:35
Signaler
Bonjour, La récolte n'est toujours pas finis est certain se plaignent déjà .... Bien sûr ils ne faut pas le dire...

à écrit le 03/07/2022 à 18:26
Signaler
Faisons payer le prix fort aux pays qui soutiennent la Russie...sans état d'âme.

le 04/07/2022 à 13:24
Signaler
Engage toi dans les brigades internationales ,ça ira plus vite ,tu as l'air motivé en plus .A l'attaque Virtute à l'attaque.

le 04/07/2022 à 20:36
Signaler
Bonjour, N'importe comment ils n'y a pas de cadeau à faire sur le sujets....

à écrit le 03/07/2022 à 17:36
Signaler
Heureuses nouvelles pour un natif des pays du Sud provenant de la France dotee des meilleurs terres arabes et agricoles et a la haute tenure du savoir-faire des agriculteurs français , constantes par l'auteur de ces lignes dans ces champs.Il serai...

le 04/07/2022 à 19:25
Signaler
J'aurais plutôt parler de terres arables ...

le 04/07/2022 à 19:26
Signaler
J'aurais plutôt parlé... de terres arables ...

à écrit le 03/07/2022 à 8:48
Signaler
La bonne information est que nous aurons du pain cette année et l'année prochaine!

à écrit le 03/07/2022 à 8:33
Signaler
Je crois impossibles ses chiffres (malheureusement). Les poids spécifiques des blés seront très bas. Traversant la France d’ouest en est, il y a un mois, il était facile de constater les atteintes (blés déjà bien cramés), qui ne peut que conduire à u...

à écrit le 02/07/2022 à 17:09
Signaler
En Russie , la récolte est excellente, cela compensera les faiblesses d'ailleurs; Il n'y aura pas de famine, c'est une bonne nouvelle...

à écrit le 02/07/2022 à 11:54
Signaler
Il faut arrêter de faire semblant et pénaliser directement et copieusement la culture du maïs gaspilleuse d'eau et de produits chimiques, nous ne sommes pas des poules.

le 03/07/2022 à 8:28
Signaler
Là où l’on fait du Maïs, on ne peut planter du blé.. une fois que l’on a compris cela, on réalise que ces questions sont techniques...

le 03/07/2022 à 9:57
Signaler
" une fois que l’on a compris cela, on réalise que ces questions sont techniques... " Techniques, techniques, ça va on peut tous arriver à comprendre que là où ya un truc il ne peut pas y en avoir un autre. Mais le ma^is ne sert quasiment pas dans l'...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.