Guerre des prix : interpellés par Hollande, les distributeurs se défendent

 |   |  632  mots
Les enseignes de la grande distribution (...) vendent quasi exclusivement de la viande française, assure la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution.
"Les enseignes de la grande distribution (...) vendent quasi exclusivement de la viande française", assure la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution. (Crédits : Reuters)
Le président de la République a prié Carrefour, Casino et Auchan entre autres d'augmenter les prix de la viande payés aux éleveurs. La Fédération des entreprises du commerce et de la distribution s'est défendue samedi en rappelant qu'elle ne se fournit qu'auprès des industriels.

Publié le 19/07/2015 à 10:35. Mis à jour le 19/07/2015 à 16:48.

En visite en Lozère samedi 18 juillet, le chef de l'État a demandé aux enseignes des grandes surfaces, qui représentent près de 80% des achats de viande en France, d'augmenter leurs prix pour soutenir les éleveurs en détresse. "Je lance encore un appel à cette grande distribution, pour qu'elle offre aux consommateurs la qualité et aux agriculteurs un prix", a lancé le président, rappelant les engagements souscrits le 17 juin lors d'une table-ronde autour du ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll. François Hollande en a ensuite appelé au patriotisme économique, en incitant "les consommateurs à faire aussi un effort" face à la gravité de la crise et "à manger autant qu'il est possible les produits de l'élevage français".

La réponse de la grande distribution ne s'est pas fait attendre. Dans un communiqué publié samedi 18 juillet, la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD), qui regroupe les principaux acteurs de la grande distribution, indique que celles-ci "confirment les engagements déjà pris individuellement" lors de la table-ronde de la filière au ministère de l'Agriculture, mi-juin. Et de rappeler "qu'elles n'achètent pas de viande en direct aux agriculteurs, mais qu'elles se fournissent auprès d'industriels".

"La grande distribution vend quasi exclusivement de la viande française"

"Les hausses de prix doivent être intégralement répercutées aux producteurs en difficulté, ce qui ne semble, hélas, pas être toujours le cas", insistent-elles.

"Tous les intervenants doivent faire des efforts pour résoudre la crise grave de l'élevage français", juge la FCD en assurant également que "les enseignes de la grande distribution (...) vendent quasi exclusivement de la viande française" .

Elles demandent enfin "solennellement que le médiateur du Gouvernement rende au plus vite un rapport sur le rôle de chaque intervenant : distributeurs, industriels et restauration hors domicile", un rapport attendu mercredi à 17 heures.

Actions coup de poing lors du Tour de France

Cet échange entre les distributeurs et le président de la République se déroule dans un contexte tendu. Le 14 juillet, des dizaines d'agriculteurs de la FDSEA et autant des Jeunes agriculteurs (JA) avaient bloqué les caravanes publicitaires des marques Cochonou et Carrefour, mardi à Tarbes, avant le départ de la 10e étape du Tour de France jusqu'à La Pierre-Saint-Martin (Pyrénées-Atlantiques).

Christian Fourcade, président de la Fédération départementale des syndicats agricoles (FDSEA) des Hautes-Pyrénées expliquaient alors que:

"Cochonou utilise très peu de porc de France pour ses saucissons et Carrefour ne veut pas augmenter les prix afin de maintenir des prix décents pour les agriculteurs."

Le 11 juillet, toujours dans le cadre du Tour de France, plusieurs agriculteurs avaient déjà bloqué des véhicules des deux marques, excédés par une situation économique difficile pour le secteur.

En outre, ce dimanche, plusieurs centaines d'éleveurs de porcs, de bovins et producteurs de lait du Calvados manifestaient près de Caen contre la faiblesse des prix de leurs produits et la "situation très tendue" du monde agricole, a constaté un photographe de l'AFP.

Entre "22.000 et 25.000" exploitations d'élevage, soit 10% du total, "sont cet été au bord du dépôt de bilan", avait affirmé le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll dans Le Parisien/Aujourd'hui en France de vendredi.

Des enseignes assignées

Par ailleurs, ce n'est pas la première passe d'armes entre le gouvernment et la grande distribution. Accusée de pratiques abusives à l'encontre de ses fournisseurs, l'enseigne de distribution alimentaire française Système U a été assignée le 12 juin par Bercy devant le tribunal de commerce de Créteil. Fin avril, Intermarché avait confirmé être également dans le collimateur de la DGCCRF.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/07/2015 à 17:43 :
Quels furieux hypocrites ces distributeurs... Chacun veut se montrer le moins cher et agresse les industriels.. Le gouvernement peut facilement verifier l ecart des prix vendus aux distributeurs entre 2014 et 2015 (et avant!)....entre -2 et -6% selon les secteurs.... Les industriels n enbauchent plus, arretent la pub et cherchent aussi a acheter moins cher...
a écrit le 21/07/2015 à 9:38 :
Si la viande augmente ,c'est l'état qui encaisse plus de TVA. Un geste serait de baisser le taux de TVA sur la viande de 20% à 6% de garder les prix de vente identiques mais de relever la marge des éleveurs.
a écrit le 20/07/2015 à 18:07 :
totalement à coté de la plaque à continuer à chercher des boucs émissaires à son inaction, il accuse les supermarchés quand le problème ce sont les transformateurs ! il faut organiser le filière, créer des coopératives de transformation ..

mais la chasse aux boucs émissaire pour dire c'est les autres, on n'y peut rien !! s'il n'y peut rien, il faut le remercier et sans indemnités

comme "mon ennemi c'est la finance", histoire de faire diversion au non programme, et qui c'est qui a mis son véto à Bruxelles à la séparation des banques d'affaires et de dépôt ? notre président !!!
a écrit le 20/07/2015 à 16:59 :
augmentation de 37% des marges du binôme: industriel transformateur/épicier. Quand les producteurs ont leurs résultats en chut !!! Les patrons de supermarché sont les nouveaux nabab avec des villas grandioses payées sur le compte de leurs entreprises et dont les travaux sont eux aussi payés par l'entreprise . Les fournisseurs étant obligés au risque de ne plus être retenu pour les travaux futurs!!!
Les fournisseurs qui passent au "pressoir" avec des méthodes de négociations purement inacceptable!!!!
On veut augmenter les prix? Tapez dans la marge de ces épiciers et vous allez nourrir tout nos agriculteurs
Réponse de le 22/07/2015 à 12:04 :
c'est dit un peu brutalement, mais il y a du vrai. Voyez qui "tient" le marché de la viande et vous aurez l'explication ...
a écrit le 20/07/2015 à 11:25 :
Evènement sur médiatisé ! par rapport au réel impact , bonne stratégie du PS au pouvoir, vaut mieux prendre la tête de la fronde au lieu de modérer les éleveurs comme le ferait n'importe qu'elle gouvernement qui se respecte pour protéger toutes les parties . C'est une stratégie de fuite en avant face à tous les problèmes qu'ils ne peuvent pas régler jusqu'en 2017 .
a écrit le 20/07/2015 à 11:25 :
Du bœuf ... pardon de la vache de réforme à Élysée pendant un mois ... peut être que le discours va changer ? Le prix est une chose, la qualité en est une autre !
a écrit le 20/07/2015 à 11:20 :
" Mistral gagnant "
Réponse de le 21/07/2015 à 6:44 :
eh oui ...mais , curieusement , " silence radio " sur l'embargo Russe ...!
a écrit le 20/07/2015 à 10:34 :
Depuis le temps que l'on sait que les subventions européennes vont être supprimées, rien n'a été fait pour adapter le modèle de production français. On nous parle d'éleveurs avec soixante vaches, sans rien y connaitre, ça parait peu pour faire vivre une famille, c'est du bricolage. Et bricolage n'est pas gage de qualité.
a écrit le 20/07/2015 à 10:24 :
je veux bien payer plus cher mais en grande surface la viande est DEGEU !
a écrit le 20/07/2015 à 10:02 :
On mange du bœuf Français à l’Élysée ???? de la vache de réforme !
Réponse de le 20/07/2015 à 10:25 :
Encore une maladresse de Moi-Président, j'attends voir sa prochaine gaffe….
Réponse de le 20/07/2015 à 19:06 :
La viande bovine, c'est généralement de la vache laitière en fin de vie, rien de nouveau sous le soleil.
Je ne sais pas pourquoi, on ne mange plus de chèvres, les producteurs de fromage n'ont que le lait à valoriser, et sont donc un peu sur la corde raide. Bêêêh.
a écrit le 20/07/2015 à 8:02 :
les salaires de la fonction publique, par le gel du point d'indice, n'augmente pas ou que pour ceux qui ont tout les 3 ou 4 ans un avancement d'échelon. Les salaires du privé pour leur ensemble augmentent très peu. Et là il faudrait que les prix de la viande augmentent !!! autant dire que c'est bien la classe moyenne et modeste qui vont encore payer...
Que l'état reconcentre ses aides sur les exploitations déficitaires et non sur l'ensemble de la filière en effet certaines exploitations agricoles réalisent de beau bénéfice avec notamment des aides fiscales et sociales, sans parler des subventions agricoles françaises et européennes, en d'autre termes grâces aux impôts et taxes payés par les contribuables.
OUI on peut aider les agriculteurs déficitaires...
NON ON NE VEUT PAS AIDER CEUX QUI SONT BENEFICIAIRES ET QUI RETIRE DES REVENUS SUPERIEURS A 2000 € PAR MOIS
IL FAUT QUE L ETAT CONDITIONNE SES AIDES EN FONCTION DES REVENUS ET RESULTAT (uniquement déficitaire) DANS TOUS LES SECTEURS D ACTIVITE ET METTE FIN AUX OPPORTUNISMES FISCLAES ET SOCIALES
a écrit le 20/07/2015 à 7:26 :
Voici le résultat des hausses de charges et d'un embargo sur la Russie mais chut on préfère s'en prendre à la Grande distribution pour s'en dédouaner !
a écrit le 20/07/2015 à 0:45 :
Et les milliers de nouveaux chomeurs par mois, vous croyez qu'ils vont pouvoir continuer à manger ? Eux on ne leur trouve aucunes solutions, et s'ils se permettrait d'aller ne serait-ce que de manifester, sans parler de casser, vous penser qu'on les laisserait faire ? J'en connais pleins d'agriculteurs autour de moi, car étant du milieu qui ne demande rien, et qui recoivent tout les mois; ils ne se plaignent pas !!!!
a écrit le 19/07/2015 à 22:39 :
les laitières réformées en steak ce n'est pas bon et c'est cher ! Le vrai bœuf en stabulation libre est servi à l' Elysée et c'est nous qui régalons !
a écrit le 19/07/2015 à 20:19 :
Les agriculteurs se plaignent des normes et des impots. Pas un mot sur les subventions monstrueuses de l'etat et de l'UE! Il roulent en voitures de luxe tous et viennent demander l'augmentation des prix pour qu'ils puissent continuer a le faire.
Il parrait en plus que les francais les soutiennent d'apres des "sondages". S'ils aiment se faire plummer pour que les riches continuent a profiter de la rente.....
Quand on est pas capable de faire tourner une affaire, on met la cle sous la porte et on passe a autre chose.
Réponse de le 20/07/2015 à 10:01 :
Alors là je suis baba devant votre commentaire. J'ignore où vous habitez mais moi j'habite à la campagne et je ne vois pas autour de moi des agriculteurs avec des voitures de luxe. Cependant quand je suis encore chez moi à 07 heures, eux sont déjà dans les champs à travailler en été (alors que nous prenons durant cette période nos vacances) et le soir quand je rentre du travail (administratif) ils sont encore occupés à récolter. Vous devriez visiter la campagne française en dehors des grands axes routiers et admirez le travail de nos agriculteurs, éleveurs....
a écrit le 19/07/2015 à 19:30 :
hum ! une fois sous emballage
a écrit le 19/07/2015 à 18:49 :
augmentons drastiquement la TVA sur tous les produits alimentaires et subventionons plus les CAF pour qu'elles délivrent des bons alimentaires aux plus modestes
Réponse de le 20/07/2015 à 10:07 :
Haaaaaaaaaa oui ! Encore des taxes pour changer !!!!!!!!!!!!
Réponse de le 20/07/2015 à 13:34 :
C'est bien une réponse d'élu PS loin du terrain taxes à tous sauf aux plus modestes (qui sont d'ailleurs ces PLUS modestes ? ) ils n'ont qu'à faire comme moi : se lever de bonne heure et bosser !
a écrit le 19/07/2015 à 18:34 :
La viande française subit 14 taxes que la viande importée ne subit pas.
Alors même si ces taxes sont de 0,01 à 0,10 € par taxe et par kg de viande :a la fin ça fait la différence.
Réponse de le 20/07/2015 à 10:53 :
taxons la viande importee au meme niveau que la viande francaise

pas normal que les filets mignon vendus chez LIDK ALDI CAREFOUR LECLRC viennent de roumanie

et que bcp de paves de boeufs vienent d allemagne .....................
a écrit le 19/07/2015 à 17:15 :
Le premier intervenant l'Etat qui pour une partie crée des contraintes administratives mais également et surtout le refus de faire des économies imposent aux Entreprises un prix de revient qui ne permet pas de "jouer" la concurrence. il est gonflé le Président le voilà donneur de leçons aux industriels mais également au monde agricole et aux citoyens auxquels il demande de faire son job. A noter également l'inutilité du ministre de l'agriculture et de la maffia de la FNSEA plus parti politique que syndicat au cœur des problèmes du monde agricole, d'ailleurs son président est un lointain agriculteur aujourd'hui industriel!!! qui profite de subventions pour faire vivre son entreprise de gazoline!!!! sur le dos du contribuable. Le monde agricole à des problèmes mais il le doit avant tout à lui même trop dans le giron politique que dans la ferme pour ses représentants. D'ailleurs il est intéressant de voir la carrière des anciens présidents de la FNSEA dans la magouille politicienne et le pire celui qui sur le fond à détruit le monde agricole dépendant financièrement de deniers publics ou de la PAC? le triste sire M. Chirac qui a lié le monde agricole à la PAC la facilité politique de faire picorer les agriculteurs dans la main du politique. En fait le monde agricole est au bout de son chemin dépendant EXCLUSIVEMENT de subventions, de deniers publics ou il reprend la main ou il croule. LA BALLE EST DANS SON CAMP il doit cesser de pleurer et se battre il en a les moyens mais en a t il envie, ou préfère t il vivre aux crochets de la PAC qui se tarit et des contribuables?????
a écrit le 19/07/2015 à 16:59 :
Hollande, en bon fonctionnaire de gauche, ne comprend rien au marché. Qui veut payer son steak plus cher? La France n'est compétitive en plus rien. Pourquoi? Là est la question! L'état étouffe et écrase l'économie....
Réponse de le 20/07/2015 à 11:55 :
Il n'y a pas besoin de faire payer plus cher le consommateur, pour mieux rémunérer les éleveurs. Quand on vous vend 30 voire 35€ le kilo de jambon bio en hypermarché, l'éleveur ne touche même pas 10% de cette somme. L'essentiel des profits étant engrangés par les intermédiaires et le distributeur. Sans parler de la spéculation sur les matières premières qui gonflent les prix des céréales et plombent les marges des éleveurs.
Bref le problème vient des intermédiaires et des spéculateurs, mais pas du prix payé (déjà très élevé) par le consommateur en bout de chaine.
a écrit le 19/07/2015 à 15:38 :
La solution appartient à l'Etat; elle consiste à mettre une TVA sociale sur les produits agricoles pour réduire les charges des agriculteurs. Mais qui serait d'accord?
Réponse de le 19/07/2015 à 17:13 :
la solution est rarement du côté de l'état , en général ce sont plutôt les problèmes qui sont du côté de l'état.
d'où viennent les charges des agriculteurs ? elles sont décidées par l'état.
pourquoi les agriculteurs allemands produisent-ils 15% moins cher ? de même que l'industrie agroalimentaire ?
Réponse de le 19/07/2015 à 17:37 :
Et qui encore ???Les français seront donc toujours des assistés???
a écrit le 19/07/2015 à 15:38 :
La solution appartient à l'Etat; elle consiste à mettre une TVA sociale sur les produits agricoles pour réduire les charges des agriculteurs. Mais qui serait d'accord?
a écrit le 19/07/2015 à 15:35 :
le marché russe aurait pu nous offrir des débouchés énormes , dommage :-)
a écrit le 19/07/2015 à 15:26 :
L'agriculture subventionnée et archaïque, c'est pas bon pour l 'économie ni pour le consommateur.
a écrit le 19/07/2015 à 15:26 :
L'agriculture subventionnée et archaïque, c'est pas bon pour l 'économie ni pour le consommateur.
a écrit le 19/07/2015 à 15:20 :
Moi je ferai attention à la provenance de la viande que j "achèterai le jour ou les agriculteurs achèteront des tracteurs Français !!!!
Réponse de le 20/07/2015 à 1:47 :
Ça va faire 10 ans qu'il n'existe plus de marque de tracteurs français.
Encore un pan de l'économie qui a disparu...
a écrit le 19/07/2015 à 15:12 :
Il ferait mieux de baisser les impôts ét la charge de la état tentaculaire que de la ramener !👹💪🏿😡💥
a écrit le 19/07/2015 à 14:29 :
Quand les salariés et les retraité ont manifesté pour leur pouvoir d'achat; lorsque les entreprises ferment les unes après les autres réduisant d'autant le pouvoir d'achat des salariés. lorsque les gouvernements augmentent les taxes de toutes sortes, ils étaient où les agriculteurs pour nous soutenir ?( surement en train de calculer leur part de la PAC )dont les montants sont prélevés sur nos impôts. En conséquence et à la vue de mon pouvoir d'achat réduit et qu'il me faut manger, j’achèterai au moins cher si c'est Français tant mieux, si cela n'est pas, tant pis !
a écrit le 19/07/2015 à 13:54 :
ce n'est pas la grande distribution le problème ( les paysans y font leurs courses ! ) mais l'addiction de notre paysannerie aux subventions et son incapacité à suivre la mondialisation qui exige une nouvelle façon de travailler . En Europe les pays de l'Europe du nord nous taillent des croupières sur le bœuf , le porc et le lait et l'Europe du sud sur les fruits et légumes ...
Réponse de le 19/07/2015 à 16:52 :
@les pas bons
La mondialisation, c'est la destruction de TOUTES les activités agricoles, industrielles. C'est la course sans fin au "moins cher" au Discount permanent. C'est reléguer ceux qui font "tourner" cette économie au rang d'esclave, dans les usines, dans la distribution, dans les transports. Les seuls gagnants sont les financiers qui ont et exigent toujours plus de profits pour une minorité possédante, d'actionnaires, de bénéficiaires de fonds de pension, de spéculateurs sans foi ni loi. Ce système économique doit disparaître, il est de toutes façons condamné.
a écrit le 19/07/2015 à 13:51 :
Normalement, c'est marqué sur les barquettes, pour la viande "brute" (avec des étoiles, comme les restaurants ?).
Pour les plats cuisinés (dont le saucisson et autres), mystère et boule en gomme, taupe sicrète, secret industriel.
Quand c'est marqué 'transformé en France', c'est souvent d'origine étrangère mais malaxé, mis en forme, emballé sur notre territoire.
Y a-t-il des grandes surfaces qui achètent à un éleveur ? Non, déjà à un abattoir. Quel levier ? Négociations en chaine (avec prise de bénéfice en passant, à chaque niveau. Il faut augmenter de 10 centimes au final pour que chacun en empoche 2, dont le producteur (miettes))
a écrit le 19/07/2015 à 12:56 :
Leur job c'est d'acheter le moins cher possible, certainement pas de vendre le moins cher.
Mon kg de pomme a 75 ct calibré et emballé fait 3 kilomètre et se retrouve à 2,80€/kg
Idem pour le sucre la viande le lait le pain ...
En France on ne veut pas de production industrielle, par contre on veut bien acheter ailleurs parceque moins cher.
Cherchez l'erreur
Réponse de le 19/07/2015 à 15:34 :
2,80 €/kg c'est avec les taxes , le coût des bâtiments, le coût des entrepôts , le coûts des salariés et un peu de transport.
le résultat net de la GMS est de 2 ou 3 % les bonnes années, idem pour l'agroalimentaire.
a écrit le 19/07/2015 à 12:51 :
Les socialo ont détruit la classe moyenne en la tuant à coup de taxes et d impots. Ils continuent leur travail de sape en détruisant le code du travail. Des salaires de plus en plus faibles, de plus en plus de précarité et maintenant il faudrait accepte de dépenser plus pour acheter français. M Hollande vous rêvez !!! Que les entreprises du cac commencent à montrer l exemple en embauchant, en arrêtant de délocaliser et de licencier, et cela permettra de créer des richesses et de mieux consommer....
a écrit le 19/07/2015 à 11:51 :
chez Aldi le boeuf vient d allemmage les filets mignon viennent de roumanie le jambon vien d allemagne et de roumanie saut la reference jambon fume qui est garanti porc francais
le jambon vient d allemagne et de roumanie chez lidl on continue??
le cheval vient du canada d argentine mais mon chevalin reussi lui a avoir de la viande de cheval francaise
chez les autres beaucoup de viande vache de reforme laitiere mais peu de viande type charolais ou blonde d aquitaine

et des prix qui atteignent les sommets un bon rayon boucherie en hypermarche et en super au au bas mot 30 a 34 pour cent de marge

alors les hypers on les moyens d acheter un peu plus cher sabs augmenter les prix .....................
a écrit le 19/07/2015 à 11:20 :
les paysans savent depuis un moment que les aides de la PAC , c'est fini ! et tant mieux ! fin des prix garantis et quotas de production ! la production agricole doit se libéraliser et de transformer pour être compétitive ! en France on ne veut pas de fermes de 1000 vaches et on est encore à la production artisanale avec des milliers de petites exploitation qui ne peuvent pas concurrencer les Allemands , les USA , le Brésil ! ça fera comme pour les produits industriels , on va tout importer ! les grandes surfaces ne vont pas augmenter leurs prix ! leur job c'est de vendre le moins cher possible ! elles achètent déjà leur porc et leur lait en Allemagne
Réponse de le 19/07/2015 à 21:04 :
les bats coûts que vous reclamez sous couvert de modernité ne sont qu un moyen de tirer vers le bas la qualité pour ensuite remplir les poches des médecins sociétés pharmaceutiques etc...un marché tiré vers le bas permet de tirer un autre vers la haut et d exclure...j espere que vous êtes du bon côté de la barriere retraité ou fonctionnaire ou rentier parce que sinon votre discours est stupide

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :