Marché de l'art : la Chine a réalisé 38% des enchères mondiales en 2016

 |   |  383  mots
Artiste le plus performant en 2015, Pablo Picasso a été relayé à la deuxième place l'année dernière par le chinois Zhang Daqian. (En photo : Femme nue assise de Pablo Picasso).
Artiste le plus performant en 2015, Pablo Picasso a été relayé à la deuxième place l'année dernière par le chinois Zhang Daqian. (En photo : "Femme nue assise" de Pablo Picasso). (Crédits : Reuters/Peter Nicholls)
Détrônée par les Etats-Unis en 2015, la Chine a retrouvé sa place de leader sur le marché de l'art aux enchères l'année dernière. Le géant asiatique a généré 4,8 milliards de dollars sur un produit mondial de 12,5 milliards.

Après avoir été dans le creux de la vague en 2015, la Chine reprend la tête du marché mondial des enchères d'art. Elle a réalisé 38% des enchères mondiales, soit 4,8 milliards de dollars (-2% par rapport à 2015) avec 91.400 lots vendus, selon le rapport annuel d'Artprice et de son homologue chinois Artron. Artprice se revendique comme le leader mondial banques données sur la cotation et les indices de l'art. Le top 3 est complété par les Etats-Unis, avec 28% du marché mondial, et la Grande-Bretagne (17%). La France reste fidèle à sa quatrième position, avec seulement 5% du chiffre d'affaires mondial.

"Bien conseillés, les grands acheteurs asiatiques, ou issus du Moyen-Orient, poursuivent la construction de leur industrie muséale, assure dans un édito Thierry Ehrmaan, fondateur et président d'Artprice, pour expliquer la consolidation du marché chinois. Avec plus de 700 nouveaux musées créés par an, celle-ci est devenue une réalité économique mondiale au XXIème siècle. Il s'est construit plus de Musées entre 2000 et 2014 que tout au long des XIXème et XXème siècles." Les acheteurs privilégient ainsi la calligraphie et la peinture traditionnelle, qui continuent de représenter 92% des lots vendus sur le marché chinois.

Au niveau mondial, un chiffre d'affaires en baisse de 22%

Autre fait marquant : alors que les Chinois avait disparu du top 10 des artistes les plus performants en 2015, le peintre Zhang Daqian est en 2016 l'artiste qui a le plus vendu (355 millions de dollars) - devant Pablo Picasso (323 millions de dollars). "Cette année le nombre d'artistes chinois dans le Top 500 dépasse les 30%, ce qui démontre, outre le chiffre d'affaires, la suprématie de la Chine vis-à-vis des USA qui ne représentent que 15%", commente Thierry Ehrmann. Après cinq années à la tête du podium, la Chine avait été détrônée par les Etats-Unis en 2015.

Au niveau mondial, le chiffre d'affaires a baissé de 22% pour s'élever à 12,5 milliards de dollars en 2016 contre 16,1 milliards l'année précédente. En cause : la forte diminution des ventes d'œuvres dépassant les 10 millions. Seulement 80 œuvres dépassant cette somme ont été vendues l'année dernière - contre 160 en 2015. Le record est attribué à Claude Monet pour La Meule (1891), qui s'est arraché à 81,5 millions de dollars.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :