Net-a-porter vogue sur la tendance "shopping social"

 |  | 373 mots
Lecture 2 min.
Nathalie Massenet, créatrice de Net-a-Porter et ex-journaliste de mode, dicte son style, au même titre qu'une rédactrice de mode. Sa propre page est mise en avant par son groupe pour illustrer le lancement de son réseau social.
Nathalie Massenet, créatrice de Net-a-Porter et ex-journaliste de mode, dicte son style, au même titre qu'une rédactrice de mode. Sa propre page est mise en avant par son groupe pour illustrer le lancement de son réseau social. (Crédits : Net-a-porter)
Le site d'e-commerce britannique spécialisé dans le luxe lance le 13 mai une nouvelle plateforme numérique fonctionnant sur le modèle d'un réseau social et baptisée the Net Set. Cette nouvelle déclinaison de son modèle intervient dans une période mouvementée pour le luxe en ligne.

Net-a-Porter contre-attaque. Le cybermarchand britannique spécialisé dans le luxe lancera Nest Set, un réseau social, le 13 mai. Décliné sur quasiment tous les supports numériques existants, Apple Watch compris, le service propose par exemple de créer des listes de vêtements, accessoires et autres objets, pour ensuite les partager avec ses "amis". Un système propose par ailleurs de suggérer d'autres pièces à associer aux produits choisis. Des pages dédiées aux marques sont bien entendues prévues.

"Conseil du style"

Pour l'heure, l'inscription n'est pas encore ouverte mais des bloggeurs ont déjà été invités à tester le service. En en outre, le site a élu une équipe de célébrités baptisée "Conseil du Style" qui dictera ses codes du bon goût au sein d'un groupe accessible "uniquement sur invitation".

Dans le principe, ce nouveau service relève d'une tendance en pleine ascension dans l'e-commerce en général, et le luxe en particulier. Se fondant sur les interactions entre les utilisateurs/clients, la recherche des avis sur des produits, un goût prononcé de certains consommateurs pour le partage de photos - d'eux-mêmes-, un nombre croissant de site d'e-commerce incluent la donnée "sociale" au processus d'achat. C'est le cas d'eBay par exemple, qui avait confié les manettes de certaines pages "collections" de Noël 2014 à des vedettes comme la danseuse Fauve Hautot ou le chroniqueur sportif Pierre Menès.

Face à la presse

Dans le luxe en ligne en particulier, ce lancement se déroule dans une période mouvementée.  La plateforme créée par l'ancienne journaliste de mode Natalie Massenet en 2000, propriété du groupe suisse Richemont, procède en effet à son rapprochement avec son ex-rival italien, Yoox.

>> Yoox et Net-a-Porter prévoient un mariage grand luxe

Face à cette futur entité, un concurrent semble sur le point d'émerger... issue de la presse magazine. L'américain Condé Nast, éditeur de Vogue, GQ ou encore Glamour, a en effet annoncé fin avril son intention de créer une plateforme e-commerce accessible soit à partir du site Style.com et de ses déclinaisons sur tablette ou smartphone, soit à partir de l'ensemble du contenu éditorial numérique de ses titres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :