Suzuki fait exception en annonçant des bénéfices en 2008/2009

 |   |  277  mots
Le constructeur automobile japonais a réussi à se maintenir dans le vert lors de l'exercice 2008-2009 clos fin mars, malgré une sévère chute de ses ventes et de ses bénéfices due à l'effondrement de la demande mondiale et au yen fort.

Suzuki et Honda auront été les deux bons élèves de la classe automobile japonaise.

Sur les douze mois d'avril 2008 à mars 2009, Suzuki a vu son bénéfice net dégringoler de 65,8% sur un an à 27,43 milliards de yen  (211 millions d'euros), son chiffre d'affaires de 14,2% à 3.000,89 milliards (23,1 milliards d'euros) et son bénéfice d'exploitation de 48,5% à 76,93 milliards (592 millions d'euros), selon un communiqué publié ce lundi par Suzuki.


Suzuki est ainsi, avec son compatriote Honda, l'un des deux seuls grands constructeurs automobiles japonais à avoir jusqu'à présent annoncé être resté bénéficiaire l'an dernier. Toyota, Mitsubishi Motors et Subaru (Fuji Heavy Industries) ont pour leur part subi de lourdes pertes. Nissan et Mazda, qui doivent publier leurs résultats mardi, prévoient de tomber dans le rouge.


Les ventes mondiales de motos Suzuki ont augmenté de 3,1% à 1,825 million d'unités grâce aux performances en Asie, qui ont compensé d'exécrables résultats en Amérique du Nord et en Europe. Le chiffre d'affaires de la division motos a cependant chuté de 23,2% en raison des effets de change. Quant aux ventes d'automobiles, elles ont reculé de 3,5% à 2,328 millions de véhicules. Le chiffre d'affaires automobile a chuté de 10,9%.


"Le redémarrage des ventes automobiles dans tous les pays n'est pas prévisible, mais nous sommes déterminés à accomplir des efforts pour réformer notre groupe dans tous ses aspects afin de réaliser des bénéfices", a affirmé Suzuki dans un communiqué.


Le groupe prévoit de rester encore dans le vert en 2009-2010, avec un maigre bénéfice net de 5 milliards de yen, pour un chiffre d'affaires qui devrait chuter de 23,5% par rapport à 2008-2009 à 2.300 milliards de yen.
 
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pipeau : Ils ont poussé d'énormes stocks chez leurs exportateurs et rempli des bateaux qui font des ronds dans l'eau. Le tout pour sortir ces véhicules de leur bilan.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :