Volvo Trucks est optimiste après un bon trimestre

 |   |  387  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Après avoir dépassé les estimations du marché au troisième trimestre, le deuxième constructeur mondial de camions anticipe une forte croissance grâce à un marché qui devrait rester à deux chiffres en 2011 en Europe et en Amérique du Nord.

Volvo a annoncé, ce vendredi, des résultats au troisième trimestre supérieurs aux attentes. Le deuxième constructeur mondial de camions a dégagé un bénéfice net de 2,81 milliards de couronnes (302,5 millions d'euros), contre des pertes de 2,91 milliards un an auparavant.

Pour cette période, le bénéfice d'exploitation représentait 4,9 milliards de couronnes (528 millions d'euros) après une perte de 4,3 milliards un an plus tôt. Les analystes anticipaient de leur côté un bénéfice de 4,3 milliards de couronnes.

Le groupe suédois de Göteborg a également déclaré que la croissance du marché des poids lourds resterait à deux chiffres en 2011 en Europe et en Amérique du Nord. Le groupe, qui construit aussi des autocars, du matériel de chantier, des moteurs et des pièces pour l'aéronautique et l'espace, a précisé que le carnet de commandes de poids lourds avait augmenté de 59% au troisième trimestre, en glissement annuel.

Volvo, qui construit des poids lourds sous sa propre marque et sous les marques Renault, Mack, UD Trucks et Eicher, a confirmé son objectif d'une croissance de 10% environ du marché des camions en Europe cette année et de 20% à 30% en Amérique du Nord.

"Pour ce qui concerne 2011, il est difficile d'évaluer les répercussions qu'auront les mesures d'austérité sur l'économie en général en Europe", précise le groupe suédois. Cette prudence est peut-être la cause du recul, vers 7h35 GMT, de 1,88% à 93,95 couronnes du titre Volvo alors que l'indice regroupant les valeurs industrielles européennes cédait 0,66%.

A la différence du segment des voitures de tourisme, qui n'a tenu que grâce aux primes à la casse et qui ressent ces derniers mois leur absence, le secteur des utilitaires n'a pas bénéficié d'aides publiques durant la crise et a connu une belle croissance. Les ventes dans l'ensemble du secteur ont augmenté de 34% pour le seul mois d'août.

Volvo a pratiqué la chasse aux coûts durant la crise et ses bénéfices ont été soutenus par une demande croissante ces derniers trimestres. L'action a gagné 50% environ depuis le début de l'année, à l'image de ses concurrents MAN et Scania.

Scania doit publier ses comptes le 25 octobre, MAN et Daimler tous deux le 28 octobre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :