PSA vend son siège social historique

 |   |  496  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
La cession a été annoncée ce lundi, pour 245,5 millions d'euros. Mais le constructeur souscrira un bail de neuf ans.

PSA Peugeot Citroën a scellé ce lundi la cession de son siège social historique, avenue de la Grande-Armée à Paris. Une page de l'histoire se tourne. Le constructeur automobile a signé une promesse de vente avec une filiale d?Ivanhoé Cambridge, bras immobilier de la Caisse de dépôt et placement du Québec,  pour l?ensemble immobilier situé du 69 au 81 avenue de la Grande Armée, près de la porte Maillot. Le groupe souscrira toutefois à un bail d?une durée de 9 ans renouvelable. Montant de la transaction:  245,5 millions d?euros. 

Programme de cessions

En mal d'argent frais, Philippe Varin, président de PSA, avait annoncé le 15 février dernier,  à l?occasion de la présentation des résultats financiers 2011,  un vaste programme de réduction de coûts. Le groupe avait alors indiqué qu'il espérait tirer 500 millions d'euros de ses cessions immobilières dans leur ensemble, 500 millions de l'ouverture du capital du logisticien GEFCO. Il a par ailleurs finalisé en février la vente du loueur Citer, contribuant à la réduction de la dette nette de 440 millions d'euros, selon les chiffres du constructeur.

Un siège remontant à 1964

Le siège de PSA remonte à 1964, année où Peugeot l'inaugure. C'était le temps triomphant de la 404, juste avant le lancement l'année suivante de la première traction avant de la marque, la 204, qui allait fortement accroître les ventes de la vieille firme sochalienne. Une extension de l'immeuble vient s'ajouter en 1970. En 1976, l'immeuble voit Peugeot devenir le groupe PSA avec le rachat de son vieux rival Citroën.

Heurs et malheurs

Ce siège aura connu les heures de gloire du constructeur, avec l'annonce en 1978 de la reprise des activités européennes de l'américain Chrysler, qui permettra à PSA d'accéder à une dimension véritablement européenne (avec le français Simca, les marques britanniques Sunbeam et Hillmann, le groupe espagnol Barreiros). PSA héritera  des usines de Villaverde (Madrid) en Espagne et de Ryton en Grande-Bretagne, mais aussi et surtout d'un réseau commercial très développé. L'américain deviendra d'ailleurs actionnaire de PSA pendant quelques années. Et la berline compacte Simca Horizon de 1977 sera même fabriquée outre-Atlantique sous les labels Plymouth et Dodge.

GM dans le capital

Après la gloire, viendront les difficultés. Au début des années 80, le groupe, qui a du mal à digérer Chrysler Europe après Citroën, se retrouve en grave danger. L'arrivée de la miraculeuse petite Peugeot 205 en 1983 et au même moment d'un banquier à la présidence, en l'occurrence Jacques Calvet, sauvera la mise à la famille actionnaire. Il y aura certes encore l'année noire 1993, l'échec de l'objectif des 4 millions de voitures dans la seconde moitié des années 2000.  Mais, l'entreprise ne sera plus en danger de mort comme il y a trente ans. En tous cas plus jusqu'à... aujourd'hui. Philippe Varin vient de faire entrer GM dans son capital (7%)..

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2012 à 15:15 :
pas de prévision de déménagement du siège puisqu'il est loué pour 9 ans (au moins) à l'acheteur!!
a écrit le 03/04/2012 à 13:16 :
PSA doit mettre progressivement la main sur Opel, d'autre par la question du siège se pose certainement aussi : il est bien trop important, 80 % des gens seraient mieux proches des sites de production. Il est naturel que les constructeuir mobilise surtout en prévision. Vendre à la Caisse du Québec, c'est un peu commec chez "Ma Tante" on peux récupérer ...si on le souhaite.
Réponse de le 03/04/2012 à 15:16 :
et si c'était plutôt GM à travers Opel qui mettait la main sur PSA????
a écrit le 03/04/2012 à 12:54 :
Ca commence a chauffer dur pour PSA. Apres une annee 2011 catastrophique avec une perte de 92 millions d'euros, l'annee 2012 semble plutot mal commencer au vue de la forte baisse des ventes de vehicules en France. Reste a esperer que son alliance avec GM va lui sauver la mise ainsi que le lancement de la nouvelle 208
a écrit le 03/04/2012 à 11:58 :
Pour un constructeur automobile, avois son siège dans un quartier aussi prestigieux n'a de toute façon pas beaucoup de sens pour un constructeur automobile...
a écrit le 03/04/2012 à 10:10 :
Quand la trésorerie se dégrade il est normal de prendre des mesures immédiates. La vente des immeubles en est une mais elle dégrade le résultat en remplaçant l'amortissement très faible par un loyer 'normal'. On passe donc de la mort subite à la mort lente...
Réponse de le 01/11/2012 à 20:12 :
PSA est une structure qui n'a pas des moyens pour contabiliser les fraudes internes. Dans un pays PECO, une filliale a ete ferme a cause d'une enorme fraude faite par un employe local, avec l'aide tacit des managers expat francais. Les expats ont un seul objectif: de ne depasser pas les budgets alloues. Dans certaines pays, on peut se debrouiiler avec la moitie de budget donne par le siege central. Il faut juste avoir la volonter d'economiser.
Des fraudes sont partout autrement, il est deja celebre le cas d'une employe de siege Paris qui a ete deouver a l'iade du Fisc francais: elle avait achete un chateau qui a attire l'atention du Fisc.
PSA a besoin avant tout des controls internes periodiques pour decouvrir les troux noirs des ses filiale.....emploayes surtout des auditeurs incoruptibles avant tout!
a écrit le 03/04/2012 à 7:23 :
Signe clair de debut de la fin.
a écrit le 03/04/2012 à 6:42 :
Pour un industriel vendre ses murs est un signe de difficulté financière grave .Je pense que Peugeot sera le prochain industriel français absorbé par un concurrent ou un fond de pension car chez ce constructeur il y a un portefeuille qui vaut de "l'or" les brevets.
Réponse de le 03/04/2012 à 12:55 :
GM est en bonne position...
Réponse de le 03/04/2012 à 15:20 :
attention la valeur d'un portefeuille de brevets ne se mesure pas au nombre mais à leur qualité; l'afichage du nombre de brevets déposés en France est une information trompeuse, il faut comparer avec les chiffres des pays d'origine des autres constructeurs.
Réponse de le 03/04/2012 à 17:16 :
@ammnésique bonsoir, d'accord avec vous mais Peugeot a de bons brevets sur les filtres et autres actions dites " écologiques" en général les brevets des grandes entreprises sont internationnaux, le brevet "local" n'a plus de valeur depuis bien longtemps.
a écrit le 02/04/2012 à 19:34 :
Bon une fois ces opérations terminés on fait quoi ?
Réponse de le 03/04/2012 à 9:51 :
On délocalise le siège social à Genève?
Réponse de le 03/04/2012 à 11:00 :
oui tva 8% TOUTLE MONDE BOSSE

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :