Nissan va produire un utilitaire électrique en Espagne

 |   |  196  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le e-NV 200 "zéro émission" sera assemblé à Barcelone à partir de 2013. Investissement pour le projet: 100 millions d'euros

Le constructeur automobile japonais Nissan a annoncé ce mercredi la production en Espagne de son premier utilitaire 100 % électrique, le e-NV 200. A la clé : la création de 700 postes de travail directs et indirects. Ce nouveau modèle, qui reprend le base du fourgon NV 200 actuellement en production, sera fabriqué à Barcelone à partir de la fin 2013. Il sera largement exporté. La ville de New York l'a choisi pour sa flotte de taxis. Mais la version américaine sera assemblée à... Aguas Calientes au Mexique.

100 millions d'euros

Le e-NV 200 "représente un vraie avancée dans le domaine des véhicules commerciaux et souligne le leadership de Nissan dans ce secteur", a expliqué à la presse le vice-président exécutif de la firme nippone contrôlée par Renault, Andy Palmer. Ce projet représente un investissement de 100 millions d'euros. Avant cela, début 2013, Nissan commencera à assembler sa berline compacte électrique, la Leaf, à Sunderland, en Grande-Bretagne.

4.800 personnes

Nissan emploie 4.800 personnes en Espagne. Il y fabrique des 4x4 et picks-ups Pathfinder et Navarro ainsi que des fourgons NV 200 à Barcelone, une usine longtemps déficitaire reprise partiellement en 1980 et totalement en 1993. Nissan fabrique par ailleurs des camions de petit tonnage à Avila.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/05/2012 à 7:26 :
La Leaf était opérationnelle avant la gamme Renault.

En aucun cas, le contribuable français à financé une avancé technologique pour Nissan.
Arrêtons de rêver, l'acquisition de Nissan à permis à Renault une avancé dans la réduction du coût des options et dans les technologies. On ne force pas un partenaire ou filiale à s'implanter dans un pays ou là maison mère "Renault" n'ouvre plus d'usine depuis 15ans .
Réponse de le 24/05/2012 à 8:32 :
Merci aussi aux contribuables francais et a l'Etat francais qui a créé le Credit Impot Recherche qui est utilisé par Renault et qui doit en faire profiter Nissan et Dacia dans le developpement de produits
Réponse de le 24/05/2012 à 9:02 :
Le beurre , l'argent du beurre et la crémière en prime...?

typiquement français, une entreprise ce développe en prenant des participations majoritaires, pour assurer une croissance externe et monter en productions. On lui "reproche" un éventuel transfert de subvention. AFFLIGEANT . Ne jamais avancé des hypothèses farfelues sans connaître le sujet, mais cela est monnaie courante sur le net. Effet pervers de la démocratisation de la parole, les incultes s'expriment en masse et leurs propos erronés deviennent vérités. HALLUCINANT
a écrit le 24/05/2012 à 0:23 :
J'ai l'impression que l'alliance Nissan Renault profite plutot aux japanais qu'aux francais. Carlos G. s'est piege lui-meme.A la fin ce sont les voitures electriques de la marque japonaise que l'on verra sur les routes et non les vehicules ou savoir faire francais.
Réponse de le 24/05/2012 à 6:59 :
Vehicule japonais fabriqué en Espagne pour l'Europe et Japon pour l'Asie, développé grace au fabuleux Credit Impot Recherche financé par le contribuable francais. Elle pas belle l'optimisation fiscale !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :