Malmené en Europe, Renault devient la première marque étrangère en Russie

 |   |  386  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Renault progresse fortement sur un marché russe qui ralentit. Renault double le coréen Kia. Les accords définitifs sur une prise de contrôle d'Avtovaz (Lada) sont attendus cette semaine.

Si ses ventes n'arrêtent pas de dégringoler en Europe et notamment en France, Renault progresse fortement... en Russie. Le marché russe est resté stable en novembre après plus de deux ans de croissance ininterrompue, selon des chiffres publiés ce lundi par l'Association des entreprises européennes (AEB). Mais Renault est parvenu à progresser encore de 17%. C'est la plus forte progression de tous les grands constructeurs présents sur place. Sur onze mois, Renault a même crû de 23% à 172.601 unités, alors que le marché progressait dans le même temps de 12%. Renault double ainsi le... coréen Kia d'une trentaine de véhicules. C'est donc la première marque étrangère en Russie. Renault produit à Moscou et il vient d'accroître les capacités. Ces ventes n'incluent pas celles d'Avtovaz ( Lada), le premier constructeur russe dont Renault détient 25% du capital. Avtovaz a crû pour sa part de 7% en novembre, mais baissé de 8% sur onze mois à  494.271 unités. Du coup, l'Alliance Renault-Nissan-Avtovaz a progressé de 2% en novembre et sur onze mois à 817.390.  PSA a en revanche reculé de 11% en novembre, mais crû de 10% sur onze mois à 71.480 véhicules.

Accord sur Avtovaz

L'accord final permettant à Renault-Nissan de prendre le contrôle du russe Avtovaz devrait être signé en  début de semaine, avait indiqué jeudi une source proche du dossier à l'AFP. Le constructeur automobile français et son partenaire japonais ont signé début mai un protocole d'accord pour la création d'une coentreprise avec la société publique russe Russian Technologies, qui détient actuellement 36% d'Avtovaz. Ce protocole prévoit que Renault et Nissan investissent par étapes 750 millions de dollars pour obtenir 67,13% de cette coentreprise, qui détiendra à son tour 74,5% d'Avtovaz. Le constructeur français avait déboursé en février 2008 un milliard de dollars pour acquérir 25% plus une action du Russe. Renault apportera 300 millions supplémentaires, tandis que Nissan paiera 450 millions.

Marché en croissance sur l'année

AEB prévoit des ventes totales sur l'année d'au moins 2,9 millions d'unités en Russie, ce qui représenterait une croissance du marché de l'ordre de 11,5%. En 2011, près de 2,6 millions de voitures particulières et véhicules utilitaires légers avaient été vendus en Russie, soit 39% de plus que l'année précédente. Le marché automobile avait renoué avec la croissance en 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/02/2013 à 9:56 :
Pourquoi tout article concernant Renault doit-il commencer immanquablement par une petit rappel "historique" des " dégringolades" de la marque ? Si Alain-Gabriel Verdevoye nous a abreuvé durant l'année 2012 avec des statistiques ne tenant même pas compte du fait qu'il basait la "dégringolade " en comparant avec des chiffres 2011 qui comprenaient la survente consécutive à la prime à la casse ! Renault a dopé les ventes 2011 de 25 à 30% grâce à la prime à la casse donc le statisticien signale en 2012 une "dégringolade" de Renault de 25 à 30 % . Bien vu ! mais cela doit être si jouissif de fustiger Renault qu'il n'a pas pris le temps de vérifier . Analyste aux réactions précoces Mr Verdevoye ?
Réponse de le 08/04/2015 à 1:21 :
Tout à fait d'accord, je suis certain que la France aura bientôt un taux de chômage de 4%, il est également probable que la France parvienne à atteindre un taux de croissance de 7% par an d'ici à 2017. La dette publique ne représentera d'ici quelques années que 2% PIB ça ne fait aucun doute, je suis même persuadé que bientôt des licornes roses feront leur apparition un peu partout dans les villes de France.

Plus sérieusement la Russie à 5,5% de chômage, 10%PIB de dette publique, vient de signer pour plus de 500 milliards de $ de contrat d'export avec Chine, Inde, Égypte... L'industrie d'armement et du nucléaire russe remplace les industries francaises et américaines partout dans le monde.

Maintenant si vous souhaitez réellement vivre dans un occident prospère t-elle que vous en rêver jusqu'à l'absurde (tout ce que vous nous avez décrit tient uniquement de l'aveuglement provoqué par la terreur de faire parti d'un monde en déclin rapide), il va falloir commencer à arrêter la politique de l'autruche, car l'Occident n'a plus les moyens de donner des leçon à qui que ce soit. Il va falloir faire de l'auto critique et s'inspirer de ce que des pays tels que la Russie ou la Chine font (sans tomber non plus dans la béatitude, ces modèles demeurent largement imparfaits).
a écrit le 11/12/2012 à 16:35 :
Vous avez tous raison vous les adorateurs de voitures allemandes !!
Continuez de détester les produits français...quand toute l'économie française tombera parceque tout le monde roule en allemande, je vous rassure, les allemands iront voir ailleurs...et vous avec vos belles voitures allemandes ceux qui roulent en française ne pourront plus faire vivre vos commerces. C'est vrai qu'on est nul en france on ne fait que de la merde, mais pourquoi ne partez-vous pas en allemagne alors ? Le deutch quality c'est quoi ? une opel ?? merci, je garde mon scenic.
a écrit le 11/12/2012 à 9:52 :
@verdevoye,

vous avez fait une erreur. Renault n'est pas la première marque étrangère en Russie derriere Lada, incontestable numéro 1, mais Chevrolet avec 189 227 ventes. Renault est la 3ème marque du pays sur les 11 mois de l'année 2012.
Réponse de le 11/12/2012 à 10:43 :
C'est vrai pour 11 mois, mais cela reste correct parce que les ventes mensuelles de Renault ont dépassé Chevrolet au mois de novembre (17177 contre 16509)
a écrit le 11/12/2012 à 9:09 :
on a bien compris que Moscou c'est le paradis sur terre lol
mais je vous assure qu'on vit toujours très bien en France :-) et il y a bcp de russes à Paris qui n'ont aucune envie de retourner à Moscou...
a écrit le 11/12/2012 à 7:33 :
@Brian, Je veux bien croire vos belle histoires mais les chiffres sont têtus
Selon le FMI le PIB par habitant est de 41 018$ en France et de 10 437$ en Russie.
Le salaire moyen brut; de 2 572,10 ? en France et de 589,20 ? en Russie (Source : Banque Mondiale, 2008)
Enfin en France il y a 500 voitures pour 1000 habitants (2007) en Russie 233 (2009)
Et pour finir au mois d'octobre il c'est vendue en Russie: Lada 50.022, Renault 16.903, Hyundai/ Kia 30.205. on retrouve en 16em position, BMW 3.893, Mercedes 3.621. Audi 2.946. (moins d'allemandes qu'en France (Audi 5.598, BMW 4.225, Mercedes 3.768) qui compte pourtant deux fois moins d'habitants)
a écrit le 10/12/2012 à 20:52 :
Les Russes n'ont pas peur de la mort, un coup de vodka et hop la mort en Daciarenault est à l'horizon ... les Daciarenault sont les caisses en tôles les pires du marché du neuf avec 5 à 10 de retard sur les autres marques... La Logi qui vient juste d'être mise sur le marché n'a que 3 etoiles au crash test alors que toutes les voitures normales qui sortent depuis 5 ans ont 5 étoiles haut la main...
Réponse de le 13/12/2012 à 20:59 :
pour 10 000 euros la familiale, vous vous attendez à quoi.
Votre raisonnement est stupide, je vous ferez remarquer que vous rouliez dans ce type de voiture il y a 15 ans
Réponse de le 20/12/2012 à 18:14 :
3 étoiles pour une telle voiture à 10000 euros seulement ??? Sincèrement, je ne pensais pas que c'était possible... Je vais me débarrasser de ma ZX et acheter immédiatement une Lodgy. Quant à acheter une voiture chère ayant 5 étoiles sur 5, ça serait grotesque : ça serait avoir une mentalité de bourgeois frileux et apeuré à l'idée du moindre risque. Il faut prendre des risques pour réussir, dans la vie. Et investir tout son fric dans une voiture, à coup sûr, est un placement perdant.
a écrit le 10/12/2012 à 19:41 :
Ce n'est pas étonnant que Renault se porte bien en Russie. En Russie, il y a une gamme Renault Sandero, Renault Logan, Renault Duster. Ces produits ne sont pas présents dans la gamme Renault d'Europe de l'Ouest. CQFD.
Ensuite, pour un Russe qui roulait en Lada, rouler en gamme Renault/Dacia, c'est un progrès net. Et la gamme Dacia reprend ce qui a fait le succès de Lada, remis au goût du jour : des véhicules simples en conception, pas chers, fiables, économiques. Renault y ajouté l'économie d'échelle, une banque d'organes de la recherche Renault, et une main d'oeuvre des BRICS et compagnie.
BREF TOUT CECI POUR DIRE QUE CET ARTICLE NE M'APPREND RIEN. RENAULT N'A PAS LES MEMES GAMMES EN FRANCE ET EN RUSSIE !
Réponse de le 10/12/2012 à 22:01 :
Au moins Renault génère une bénéfice en Russie qui est utilisée ensuite pas seulement sur le marché russe, mais aussi en France. Encore une remarque: le succès des Lada etaient lié à l'absence de concurrence, aux prix faibles, à l'absence de l'infrastructures pour d'autres marques (garages, concessionaires), mais cela a changé depuis un bon moment. Mais ce n'était jamais grace à leur fiabilité qui était toujours très faible.
a écrit le 10/12/2012 à 17:35 :
Pour un russe moyen passer d une Lada a une dacia c est un autre monde ,mais le jour il achetera des voitures corénnes ,japonaises,allemandes c est autre planéte !
Réponse de le 10/12/2012 à 18:43 :
Les clichés ont la vie dure, ami. Vous allez tomber à la renverse le jour où vous viendrez à Moscou. Le russe moyen vit bien mieux que le français moyen. Déjà l'essence est à moitié prix. La Russie est un paradis fiscal, je vous l'apprends si vous l'ignorez. Electricité, gaz, chauffage vraiment pas cher. Le russe moyen qui vient en France n'en revient pas de trouver notre pays dans un aussi triste état. Bon, ceci dit les routes en Russie ne sont pas bien entretenues mais il y a dix fois plus de belles voitures (allemandes) en Russie qu'en France...y compris pour le russe moyen. Jusqu'à présent pas vraiment froid. Mais arrêtez de raconter des c.....ries. La Russie n'est plus l'URSS. La France le devient. Je ne sais plus quel russe a dit à propos de la France "j'ai vécu dans votre avenir...pas très réjouissant".
Réponse de le 10/12/2012 à 19:45 :
@ vodka:ça fait longtemps que les Russes roulent en chinoises, coréennes et japonaises
Réponse de le 10/12/2012 à 21:26 :
@vodka: va falloir changer ton vieux bouqin de propagande occidentale parce que le monde change sans tu ne le saches :-)
Réponse de le 11/12/2012 à 1:13 :
Vous vivez dans une Russie spéciale peut-être. Dans la banlieue luxe de Roublevka, non?
Le salaire moyen à Moscou est de l'ordre de 1200-1300 euros avec un niveau de prix un peu plus élevé que celui à Paris (sauf énergie et partiellement transport). Evidement il y a beaucoup de gens qui gagnent bien plus et qui ont un bon niveau de consommation s'ils possèdent déjà un logement. Mais je ne vois pas trop de différence dans le niveau de vie pour les revenus moyens et supérieurs (sauf très-très élevés) entre Paris et Moscou.

Pour ce qui concerne le paradis fiscal, c'est seulement pour les riches: IR de 13 % (peu importe le revenu), pas d'ISF, peu de plus-value etc.+plein de pistes pour cacher les revenus (au moins avant). Pour ce qui concerne les salaires - les cotisations sont 34 % de masse salariale + 13 % d'IR avec un minimum de déduction. Donc, au total c'est moins qu'en France, mais pas énormément.

De plus le niveau de salaire et de vie à Moscou n'a rien à voir avec la plupart de Russie (sauf très grandes villes et les villes "petrolières"). Pour un exemple réel, ma tante, prof à un analogue d'IUT dans une ville moyenne au sud de Russie , 30 ans d'expérience, touche un salaire de 150 euros (oui,oui, cent cinquante pour temps plein). Avec un niveau de prix en moyen le même qu'en France. Et ce n'est pas du tout une exception.

Oui, la concentration des voitures de luxe à Moscou est 20 fois supérieure qu'en moyen en France. Pour cela il y a plusieurs raisons: 1. La distribution des revenus est largement moins égalitaire qu'en France, il y a beaucoup de l'argent "foux". 2. Les riches (et même pas trop riches) aiment montrer leur richesse, 3. La mode de consommation est très différente. Je connais bcp de français aisés qui roulent dans les voitures bien moins chères qu'ils peuvent se permettre. En Russie je connais plein des gens qui roulent sur les voitures bien plus chères qu'ils peuvent se permettre. 4. En général, la voiture, c'est important pour un russe. 5. La concentration des flux financiers de Russie à Moscou.

En résumé, la Russie est intéressante pour les entrepreneurs parce que c'est un marché émergent en pleine expansion (si le prix de pétrole ne tombe pas, sinon c'est une crise) avec des marges élevées et une fiscalité relativement avantageuse, mais avec des risques non négligeables. Egalement pour les certains spécialistes-expats qui peuvent être très bien payés. Mais pour la vie de la plupart des gens, c'est pas du tout sur.
a écrit le 10/12/2012 à 15:30 :
En Russie les n1 sont BMW, VW, Audi Daimler les autres constructeurs sont insignifiants et largues depuis longtemps. En plus les allemands font produire sur place et leur notoriete n'est plus a demontrer les russes aprecient le Made in Germany qui est symbole de qualite Les voitures latines sont pratiquement inexistantes et peu estimees voire en voie de disparition.
Réponse de le 10/12/2012 à 15:50 :
J'ignore d'ou vous tirez vos informations, lisez plutôt ceci :
http://autostratinternational.com/wp-content/uploads/2012/02/March%C3%A9Russe2011.jpg
Et calculez la part de marché que va représenter l'alliance Renault/Nissan/Lada.
Réponse de le 10/12/2012 à 16:11 :
D'où vient votre information sur le marché russe ? Cela n'a rien avoir avec la réalité.
Réponse de le 10/12/2012 à 16:40 :
Les marques locales en Russie comme lada ont encore un certain succes ou kia ou d'autres constucteurs mais ils sont en perte de vitesse..Le marche fluctue enormement et s'oriente vers la qualite quand la pouvoir d'achat le permet.
Lisez plutot...
http://www.zeit.de/auto/2012-07/automarkt-russland
Réponse de le 10/12/2012 à 16:42 :
@hectpascal : Faut sortir de votre caverne, meme dans les rues de Moscou on voit des coreennes, francaises et meme italiennes et les allemandes sont surtout pour les politiciens.
Réponse de le 10/12/2012 à 17:19 :
Un article dans une revue allemande qui se garagarise sur les marques allemandes, c'est un peu partisan non ?
C'est sans doute vrai que les allemandes sont perçues comme les plus désirables, ce sont les champion du premium, qui bénéficient de la prime du leader (impression de sur-qualité sur les concurrents surévaluée, cf les tests fiabilité réalisés par les allemands eux même qui placent les française devant les marques allemandes !).
Cela étant vos déclarations qui les placent en leader du marché russes et les latines en voie de disparition ne se retrouvent pas dans cet article, bien au contraire, ils y parlent de la progression Renault.
Réponse de le 10/12/2012 à 17:23 :
@Stan Pour vivre depuis 17 ans à Moscou, d'où je vous écrit, je puis vous affirmer que hectopascal a parfaitement raison. Les françaises sont insignifiantes. Et quel mensonge de dire que les allemandes sont surtout pour les politiciens ! Mercedes, BMW AUDI se taillent la part du Lion. Lexus, et les Japonaises suivent avec les Coréennes, Volskwagen, Ford, et les françaises. Il y a aussi plus de Rolls et Bentley qu'à Monte-Carlo.
Réponse de le 10/12/2012 à 17:35 :
Il ne faut pas confondre ce qu'on voit dans la rue et les chiffres de production et de ventes.
Ce qu'on voit dans la rue, c'est toute la production des 15 ou 20 dernières années.
En France en octobre, Clio4 est la première voiture vendue, ce n'est pas pour ça qu'il y en a à chaque coin de rue !
Quant au volume de BMW/Mercedes/Audi, les embouteillages quotidiens à Moscou sont constitués de ces voitures là ?
Réponse de le 10/12/2012 à 18:34 :
@Gipi . Ben oui, les embouteillages quotidiens à Moscou sont constitués de ces voitures de prestiges là. Ceci dit nous avons presque pas de neige cet hiver et de moins en moins d'une année sur l'autre. Venez faire un tour ici : c'est une débauche de luxe.
Réponse de le 10/12/2012 à 18:41 :
Vos yeux vous trompent. Voici les chiffres:
Marché de Russie pour 11 mois de 2012, voitures neuves : Lada-494271, Chevrolet-189227; Renault-172610; Kia -172578; Hyundai-161441; Volkswagen-151392; Nissan-142070; Toyota-140291; Ford-116648; Skoda-89072.
Classement par marque, ventes sur le marché de Moscou, année 2011: 1. Nissan, 2. Kia, 3. VW, 4. Ford, 5. Hyundai 6. Renault, 7. Chevrolet, 8. Toyota, 9. Skoda, 10. Lada.
Désolé, mais je ne vois pas de producteurs de premium allemands dans cette liste.

D'accord que Moscou est un marché des voitures de luxe très important et qu'il y a plein de BMW, Mercedes et Audi, mais tout est à relativiser.
Réponse de le 10/12/2012 à 18:59 :
C'est vrai que je porte des lunettes. Mais je vous répondrais par cette phrase célèbre "Et pourtant elle tourne...! " La réalité est là. Les voitures allemandes sont majoritaires et de loin même. Rien de pire que celui qui ne veut pas voir. ET pouvez-vous me dire pourquoi les constructeurs allemands font un tabac, leurs voitures de prestiges explosent alors que Renault s'effondre ? Sans doute parce que les français achètent ces voitures de prestiges peut-être ? ou qui les achètent en masse à part les russes, les chinois, les brésiliens ? Si la liste dont vous faites mention est comme le vote pour la direction de l'UMP on comprend mieux....
Réponse de le 10/12/2012 à 19:54 :
Ce sont vos yeux qui vous donnent une vue de l'industrie automobile mondiale ? Vous avez le regard perçant !


Réponse de le 10/12/2012 à 21:04 :
@Brian : Moscou n'est pas toute la Russie ... Allez dans les autres villes, les vehicules sont loin d'etre allemande en majorite.
Réponse de le 10/12/2012 à 21:16 :
En fait je pense que bien qu'il refuse de prendre en considérations la réalité des chiffres de ventes des voitures neuves, Brian, qui affirme qu'il vit sur place, et qui semble croire qu'un coup d'oeil sur quelques embouteillages lui donne un vision millimétriques des parts de marché sur l'ensemble du pays, n'est peut-être pas dans l'erreur à 100%. En effet je devine que les russes, friands de bien de consommations de luxe après en avoir été tant privés, doivent être très amateurs des premium allemands et grand acheteurs de VOITURES D'OCCASIONS (on lit parfois que l'essentiel des vols de voitures en Europe de L'ouest est destiné au marché Russe).
Ce doit d'ailleurs une information facile à vérifier : Le marché de l'occasion doit être énorme en Russie, peut-être même supérieur au marché du neuf.
Réponse de le 10/12/2012 à 21:53 :
Si les faits contredisent à votre avis, il faut changer les faits, c'est comme ça? Les chiffres que j'ai donné viennent de l'Association of European Buissnesses en Russie et ils correspondent bien aux autres sources. Peut-être vous habitez dans un banlieue de luxe comme Roublevka? Là, vous pouvez voir mêmes les bouchons qui consistent de Bentleys et Porsches. De plus Moscou est très différente par rapport à la plupart de Russie.

Renault progresse bien en Russie principalement avec sa gamme low-cost. Les ventes sont limitées par les capacités de l'usine Avtoframos. Les marques de luxe allemande y progressent aussi très bien comme le marché en entier.

En France et en Europe les producteurs français sont dans le rouge comme la majorité d'autres producteurs de gamme moyenne y compris des allemands.La raison principale, c'est la crise qui touche en particulier le segment moyen, tandis que le segment de luxe se porte bien y compris dans le temps des crises pour les raisons assez évidentes. Evidemment il faut qu'ils fassent des efforts au niveau de design et la qualité. Il y avait également des erreurs graves de management.
Réponse de le 11/12/2012 à 1:23 :
Sans changer les faits, je vous dis ce que je vois même avec mes lunettes !! Il y a beaucoup plus de voitures allemandes dans les rues que de voitures françaises qu'il faut chercher. ( quatre, cinq ans avant, il n'y en avait pas du tout de voitures françaises) Moscou 14 millions d'habitants tout de même. Dans l'immense Russie il y a quelques grandes villes et le reste c'est la pampa. Renault progresse en Russie sans aucun doute mais les allemands font un véritable festival, un carton, et dominent de très loin le marché. Les entreprises allemandes aussi. Même l'électro-ménager allemand s'envole. Bosch, entreprise allemande est en train de finir les travaux du célèbre Bolchoï. J'habite sur Tversaka si vous connaissez. l'URSS c'est fini depuis longtemps. Vous dire aussi que l'essence vaut moitié prix qu'en France, c'est à dire moins d'un euro le litre. Le russe moyen vit mieux que le français moyen. Presque pas de taxes. Gaz et électricité pas cher. Ici, on achète son compteur et on paie ce qu'on consomme sans payer un abonnement comme c'est le cas chez nous etc.etc. Pas de taxe d'habitation, foncières (presques inexistantes), Même la TV est gratuite ! etc.
Réponse de le 11/12/2012 à 3:19 :
Je suis né à Moscou et y vécu la plupart de ma vie jusqu'au 2007. J'y viens chaque année. La plupart de ma famille et mes amis habitent là-bas. Donc, je connais bien la vie à Moscou et en Russie. Comme j'ai supposé , vous habitez dans un quartier où le prix de metre carré est de 12000-25000 euros. Donc, le fait que vous ne voyez que les voitures de luxe n'est pas étonnant. La vie des gens de ce quartier est surement meilleure que celle d'un français moyen, mais pas la vie d'un russe moyen. Je vous ai répondu ci-dessus. D'accord que les boites allemandes vont bien. Mais votre exemple est assez drôle: pour ce qui concerne les travaux à Bolshoi, je sais que 900 mln. euros ont été dépensés pour les travaux de qualité merdique avec plusieurs scandales de corruption. Pour les taxes j'ai répondu ci-dessus. Oui, c'est bien pour les riches, pour les autres la différence n'est pas énorme. Pour les prix de gaz et d'électricité, oui, c'est bien moins cher pour les particulier, mais pour les boites et les maisons privées il faut payer un prix de branchement qui est élevée. De plus il y a un an j'ai eu une discussion avec un manager de Gazprom. Les prix de gaz vont croitre, et cela va être pas de 2-3 % par an comme en France,mais plutôt 15-20.
A l'URSS il y avait des défauts et des avantages: il y avait moins de consommation de luxe, mais la vie était plus tranquille. Je vais pas entrer dans les détails, cela prendra trop de temps.
Réponse de le 11/12/2012 à 6:15 :
@ex-Moscovite. Donc salaire moyen à Moscou 1200 à 1300 euros. C'est vous qui le dites et c'est la vérité. Salaire moyen en France ? Guère plus. A mon avis, on vit mieux avec 1300 euros par mois à Moscou quand le chauffage urbain est vraiment pas cher, les charges pour les logements pas chers, presque insignifiant, l'essence 2 fois moins cher qu'en France, les impôts presque inexistants, les assurances habitation non obligatoires, électricité, gaz, eau, pas cher, (et pas d'abonnement racket sur les compteurs) alimentation (viandes) moins chère etc. Si on est propriétaire de son logement, on dispose d'un pouvoir d'achat supérieur à celui de France pour 1300 euros, salaire moyen. Pour les voitures, je lis dans la Tribune que les voitures allemandes font un carton mais permettez-moi de douter que ce n'est pas à cause des français qui les achètent. Et si Renault s'effondre (toujours dans la Tribune) c'est pas à cause des russes qui se précipitent dessus... sinon Renault ferait aussi un carton ou bien ? Maintenant encore d'accord avec vous, du temps de l'URSS la vie était bien plus tranquille. Pas de stress.
Réponse de le 11/12/2012 à 8:29 :
Moscou n'est pas du tout representatif de l'ensemble de la Russie. C'est un pays dans le pays. Au niveau national, les chiffres sont la : Renault fait partie des tous premiers acteurs d'un marche certes tres segmente (devant toutes les marques allemandes et japonaises n'en deplaise aux grincheux amateurs d'autoflagellation franco-francaise). Et les marges sont tres importantes (Dacia est proportionnellement plus rentable que Renault).
Réponse de le 11/12/2012 à 10:35 :
Oui, avec un salaire de 1200-1300 euros et un appartement en propriété on peut vivre à Moscou mieux qu'à Paris surtout grâce à l'absence de la taxe d'habitation. Mais la nuance est que cette somme est un salaire moyen à Moscou, tandis qu'à Paris il doit être vers 2000 euros. Le salaire moyen est de 1600 euros en France et <700 en Russie. De plus en Russie les calculs sont spécifiques. Je vous ai donné un exemple de ma tante qui touche 150 euros pour temps plein avec une ancienneté de 30 ans. C'est le quotidien des dizaines millions de gens en Russie. Comme j'ai déjà dit, les impots sont faibles seulement pour les riches. Les impots sur la masse salariale en total sont pas très faibles. De plus, vu le niveau des prestations sociales on peut même dire qu'ils sont très élevés. En France on voit (pas toujours) où les impots vont. En Russie on le voit aussi, dans les villas et les voitures de luxe des fonctionnaires corrompus. Les prix de consommation sont un peu plus élevés en Russie, par exemple la viande, dont vous parlez, avec une qualité comparable est moins cher en France. Pour ce qui concerne l'URSS il faut dire aussi que la consommation de tous les biens (alimentation, logement etc.) sauf les voitures et l'électronique était bien élevée à l'époque de l'URSS que en ce moment, 21 ans après sa chute et malgré une énorme rente pétrolière actuelle.
a écrit le 10/12/2012 à 15:19 :
Il y aura toujours des grincheux pour dénigrer les bonnes nouvelles !!! Quand les ventes s'écroulent en Europe, mieux vaut vendre beaucoup et à faible marge en Russie !!! Ne s'improvise BMW, Mercedes, Audi ou Lexus qui veut...
Réponse de le 10/12/2012 à 16:11 :
@Tartarin: à faible marge ??? tu crois que les constructeurs auto donnent leurs voitures :-) t'as de toute évidence une grande connaissance 1) de la Russie et 2) du commerce :-)
a écrit le 10/12/2012 à 14:25 :
Le nombre ou la quantité vendue ne veut absolument rien dire. Lorsque BMW, AUDI et VW vendent des voitures en Russi, ce sont des modèles de 25 000 à 250 000 euro "la pièce", et en général avec d'énormes marges bénéficiaires 15% à 18% ... En 2011 DaciaRenault a fait un maigre bénéfice, et encore il l'ont fait en intégrant les bénéfices de Nissan qui eux même s'effritent ... ! Attendons les bilans de Dacia-renault au 31/12/2012 pour mesurer les DEGATS économiques.
Réponse de le 10/12/2012 à 14:59 :
Raisonnement pour le moins bizarre et fallacieux.
Si vous ne vendez pas de bagnoles du tout, peu importe les marges bénéficiaires : la trésorerie sera à sec. Un maximum de ventes permet, dans toutes les catégories de prix, d'engranger du chiffre d'affaires et, en principe du moins dans les entreprises un tant soit peu saines, des bénéfices.
La marge bénéficiaire est importante, certes, mais le nombre de véhicules aussi.
Quant à la qualité ... Chacun a le choix entre acheter un ferraille "made in france" et un véhicule de qualité (pas forcément germanique) fiable, bien fini, agréable à piloter et dont le cote ne dégringolera pas au bout de quelques mois. Et oui, la qualité a (heureusement) un prix. mais il faut savoir ce que l'on veut : mettre le prix (une voiture correcte en-dessous de 25.000 à 30.000 euros est illusoire. Et encore : c'est vraiment un strict minimum) et avoir un peu de qalité, ou se rabattre sur un prix aussi "cassé" que le sera bien vite la guimbarde "pas assez chère, mon fils" ...
Réponse de le 10/12/2012 à 16:33 :
En effet, plus Daciarenault vend de brouettes et de tombereaux, plus Daciarenault perd d'argent, et ainsi Plus Daciarenault vend de brouettes et de tombereaux, moins la Daciarenault est viable ... La Bourse a dégradé le titre de renaultDacia de 68% depuis 2005 date de lancement des brouettes et tombereaux daciaRenault en 2004 !!! plus Daciarenault vend de brouettes et de tombereaux, moins il y aura de travail pour les enfants et petits enfants des acheteurs des brouettes et de tombereaux Daciarenault ... et SURTOUT moins la SéCURiTé des passagers, enfants et petits enfants, est de mise, le LOGI 2012 s'est écroulé avec 3 piètres étoiles alors que les Fiat Panda et 00 les Kia Hyundai ont toutes obtenue 5 ETOILES ...
Réponse de le 10/12/2012 à 17:39 :
@PlusMoins... : me voilà rassuré, j'ai cru que vous étiez malade et dans l'impossibilité de poster votre message habituel !
a écrit le 10/12/2012 à 14:07 :
Ben voilà ! Après tout, le marché européen n'est pas vraiment énorme (le marché français est, lui, purement anecdotique) et ne pèse pas très lourd, en terme de potentil d'acheteurs, face à des géants tels que la Russie, la Chine, l'Inde et quelques autres pays qui, contrairement aux états européens, ont encore l'avenir devant eux. Bonne nouvelle pour Renault, donc, qui devrait plus miser sur les pays porteurs et probablement réduirela voilure (tant en termes de ventes que sur le plan de l'emploi) en Europe et en France.
Ce qui me fait penser au cas PSA. On nous a bassiné les oreilles avec les mauvais chiffres de PSA. ce que de nombreux medias ont "oublié" de préciser, c'est que c'est l'état français qui est responsable de cette déconfiture. Précision importante : c'est le gouvernement Sarkozy qui est responsable de smauvais chiffres et de la mauviase santé de PSA. En effet, l'Iran était le e marché mondial de la marque, avec plus de 45.000 ventesannuelles. Parce que Sarko n'a jamais été qu'un vulgaire (dans tous les sens du terme !) polichinelle, nervi des Américains, il a cru malin d'imposer une mesure totalement populiste - le fameux embargo- qui n'a d'effet que sur la marque française et certainement pas sur le peuple ou le gouvernement iranien qui ont un vaste choix parmi bien d'autresmarques automobiles ... parfois plus pretsigieuses et fiables, il est vrai. Les Iraniens y ont gagné ? Et PSA ?...
Réponse de le 10/12/2012 à 14:51 :
D'accord pour l'Iran sauf que les pertes de PSA sont dix fois plus que vous avez indiqué. Par contre pour les volumes vous avez de fausses idées sur la taille de certains marché. En Russie c'est moins de 2.5 mln. voitures cette année. L'Inde, c'est < 2 mln. pour 2011. La France, c'est 1.9 mln. voitures à 2012, mais la nuance est que pour la France c'est la pire année depuis 15 ans, tandis que pour la Russie et l'Inde les ventes sont proches au niveau record. Donc, le marché français n'est pas anecdotique. Le marché de l'Europe c'est 13 mln. voitures, c'est moins que celui de Chine ou d'USA, mais il reste très important malgré la crise.
Réponse de le 10/12/2012 à 14:58 :
Vous vouliez surement dire 450 000/an et non 45 000/an! C'était effectivement un débouché important pour PSA et ses sous traitants français!
Réponse de le 10/12/2012 à 15:30 :
Mettez tous les pays que vous mentionnez, notamment l'Inde, la Russie, face au marché français, et vous verrez que ce dernierne pèse pas lourd. Une entreprise bien gérée se doit de se donner de spriorités, notamment en fonction de smarchés porteurs et d'avenir. Ce qui n'est pas vraiment le cas des marchés français et européens qui, face aux marchés de certains pays d'avenir, eux, deviennent de plus en plus ... anecodtiques.
Réponse de le 10/12/2012 à 16:04 :

Je ne doute pas de la nécessité d'investir en Chine, Russie et Inde. Il est évident que les marchés non saturés présentent plus d'intérêt que les marchés mûrs. Mais dire que le marché français est anecdotique pour moi c'est exagéré. De plus que Renault et PSA détiennent autour de 50 % de marché national.
Réponse de le 10/12/2012 à 16:42 :
50 % d'un marché qui ne représente pas (ou plus) grand-chose, cela reste dérisoire et anecdotique. certes, il ne faut pas nécessairement faire comme Daihatsu qui ferme tous ses concessionnaires aux USA par manque de ventes, mais restons réalistes : en matière automobile aussi, la Frnce n'est qu'un épouvantail qui ne représente rien de sérieux.
Réponse de le 10/12/2012 à 17:44 :
Pourquoi les constructeur continue de vendre des voitures au Portugal ou en Lituanie ?
Réponse de le 10/12/2012 à 18:21 :
Désolé, mais vous avez des problèmes avec les chiffres. 50 % de 1.9 mln., c'est 950 000 voitures. 10 % de marché russe (approx. c'est la part de Renault et PSA ensemble sur le marché russe (qui va grandir)), c'est 250 000 voitures). Pour moi 950 000 c'est un peu plus que 250 000, n'est ce pas?
Je répète, oui, il faut investir dans les marchés émergents, mais dire que 950000 voitures, c'est
Epouvantail... je ne pense pas. Au moins comparable avec toutes les autres marques non premium.
Réponse de le 10/12/2012 à 18:46 :
Une erreur dans le message:
Je répète, oui, il faut investir dans les marchés émergents, mais dire que 950000 voitures, c'est anecdotique me semble au moins exagéré. Epouvantail... je ne pense pas. Au moins comparable avec toutes les autres marques non premium.
a écrit le 10/12/2012 à 13:16 :
Une "bonne" nouvelle pour Renault et une mauvaise pour Hyundai/Kia ! Les grincheux seront contents...
a écrit le 10/12/2012 à 13:13 :
L'article oublie de préciser un élément important. En Russie, les véhicules Dacia sont distribuées sous la marque Renault et connaissent un grand succès.
Réponse de le 10/12/2012 à 13:57 :
Exact : Renault Sandero, Renault Logan, Renault Duster qui est mieux fini que la version occidentale, notamment la planche de bord qui est beaucoup plus qualititative sur le Renault Duster que sur le Dacia Duster. Un ami a d'ailleurs achete un Renault Duster et l'a importé en France.
Réponse de le 10/12/2012 à 14:33 :
La stratégie du groupe Renault en Russie montre bien ce que sera l'évolution de la marque Renault en Europe de l'ouest.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :