Fiat, Citroën et Toyota, champions des basses émissions de C02

 |   |  247  mots
Citroen C3 Copyright Citroën
Citroen C3 Copyright Citroën
Les rejets moyens de gaz à effets de serre du parc roulant s'établissent à 118,3 grammes au kilomètre pour Fiat, 125,7 pour Citroën et 126,2 pour Toyota, selon la Commission. Les allemands, qui vendent plus de gros véhicules, sont à la traîne.

Fiat devance Citroën et Toyota, qui s'affichent aux premières places dans la réduction des émissions de CO2 en Europe, selon les chiffres que viennent de publier la Commission européenne et l'Agence européenne de l'environnement pour l'année 2011. De fait, le taux des rejets moyens de gaz à effets de serre du parc roulant s'établissent à 118,3 grammes au kilomètre pour l'italien, 125,7 pour Citroën et 126,2 pour le japonais.

BMW et Daimler mal placés

Les trois marques sont en-dessous des objectifs assignés par Bruxelles pour 2011. Renault (128,6 grammes) arrive au quatrième rang, devant Peugeot (128,3). Hyundai, Ford et  Volkswagen suivent. Les groupes allemands sont à la traine, notamment BMW (144,3) et Daimler (152,7). Nissan, l'allié de Renault , est aussi mal placé avec des rejets de C02 de 142,5 grammes. 

PSA revendique la première place

Ce classement n'a rien d'étonnant, Fiat et les constructeurs français concentrant leurs ventes - malgré eux - sur des véhicules petits et compacts qui émettent forcément moins de C02 que les gros modèles écoulés par BMW ou Daimler. Nissan vend de son côté une forte proportion de 4x4. Toyota doit pour sa part son bon classement aux véhicules hybrides qui émettent moins de C02 que les modèles thermiques, d'après les cycles normalisés... qui favorisent lesdits  hybrides! PSA se revendique pour sa part  comme le meilleur constructeur quant aux émissions de CO2 en 2012, avec une moyenne de 122,5 grammes par kilomètre parcouru.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/02/2013 à 17:35 :
Pas terrible l'actualité automobile aujourd'hui !
a écrit le 06/02/2013 à 10:43 :
à trop vouloir ralentir dans tous les domaines , l'arrêt est assuré .. la preuve . de petites autos qui font plus réver du tout . elles aussi elles consomment de moins en moins ! comme nous autres . dans le même instant les zôtres ( par milliards ! ) ne se privent pas de rejeter un max , il suffit de regarder quels types de modèles se vend chez eux , pour comprendre que ce que nous faisons au plan de la raison !! est bien , mais que nous croulons sous cette masse qui pense développement quand le notre ( loin ) stagne . c'est comme décider de freiner au départ d'un marathon de 10.000 personnes .. boum ! par terre et mort ..........
a écrit le 06/02/2013 à 9:04 :
Et pour les particules fines et l'oxyde d'azote, qui est le champion ?
Ils veulent refroidir la planète, mais ce sont les humains qu'ils refroidissent avec le diesel ? 40 000 morts par an rien qu'en France, si l'on en croit les statistiques.
Réponse de le 06/02/2013 à 13:07 :
Il y a longtemps que l'intérêt du citoyen s'est fait écrasé par l'intérêt de la Finance et des Multinationales !
a écrit le 06/02/2013 à 8:16 :
Encore une fois ce n'est pas la qualité des voitures françaises qui est en cause, mais leur positionnement sur le marché. Le moyen de gamme est durement touché par la crise puisque ce sont les classes moyennes et populaires qui sont touchées. Du coup à part le bas de gamme, seul le haut de gamme s'en sort bien, là où les Allemands sont très fort.
a écrit le 06/02/2013 à 7:55 :
Je comprends pourquoi les constructeurs automobiles n'arrivent plus à vendre leurs guimbardes.
Ils oublient de vendre du rêve.
a écrit le 06/02/2013 à 7:28 :
Renault (128,6 grammes) arrive au quatrième rang, devant Peugeot (128,3)...
Réponse de le 06/02/2013 à 9:31 :
Bien vu :)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :