Jaguar Land Rover, propriété de l'indien Tata, veut produire... en Inde

 |   |  251  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le constructeur britannique de véhicule de haut de gamme vaut produire des véhicules en Inde. Depuis 2011, il ne réalise qu'un simple assemblage à partir de composants importés de Grande-Bretagne. Du coup, ses véhicules sont trop chers en Inde.

Jaguar Land Rover (JLR), détenu par le groupe indien Tata Motors, envisage de produire des véhicules en Inde d'un bout à l'autre de la chaîne, selon le Wall Street Journal. Le constructeur britannique assemble depuis 2011 en Inde quelques modèles avec des composants importées de Grande-Bretagne. Fabriquer l'ensemble du véhicule en Inde réduirait le prix de revient. "Comme le Brésil, l'Inde est l'une des alternatives étudiées par Jaguar Land Rover pour produire intégralement des voitures", affirme au journal une source proche du dossier.

Le Range Evoque, un succès

Jaguar et Land Rover avaient été rachetés par Tata Motors à l'américain Ford en 2008 pour 2,3 milliards de dollars (2 milliards d'euros). JLR a enregistré en 2012 des ventes mondiales record de 357.773 véhicules, en hausse de 30% par rapport à 2011, grâce notamment à une forte demande en Chine, aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Toutefois, le succès provient du spécialiste du 4x4 Land Rover, dont le Range Evoque est un succès. Jaguar, marque de voitures de luxe, reste très retrait. 

Création d'emplois

JLR, qui produira aussi en Chine à partir de 2014, a créé plus de 8.000 emplois au cours de ces deux dernières années. Ce chiffre comprend 1.100 nouveaux emplois sur le site de Castle Bromwich, 1.000 à l'usine de Solihull et 1.000 à Halewood. Dans le courant du premier semestre de l'exercice 2012-2013, Jaguar Land Rover a décidé de faire fonctionner en trois huit ses usines de Halewood et de Solihull. Une indéniable réussite.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/03/2013 à 12:57 :
Je suis bien placée pour savoir que Land Rover est aussi prisée par les grandes bourgeoises... Il ne faudrait pas que les marques Jaguar et Land-Rover en viennent à évoquer l'Inde plutôt que le luxe. Où comment tuer la poule aux oeufs d'or?
Réponse de le 04/03/2013 à 16:44 :
Il y a quelques siècles, tout ce qui venait d'Inde ou de Chine évoquait le luxe, cela reviendra,
on nous parlait longtemps de la qualité médiocre des produits japonais, ils sont au top, idem pour taiwan ou la corée du sud, ils sont tous au top et symboles de très hautes qualité.
C'est une forme de xénophobie de croire que le produit étranger est inférieur tant qu'il n'a pas fait ses preuves.
Au 19ème siècle, les britanniques avaient commencé à délocaliser une partie de leur production industrielle vers l'Inde( qui elle-même était déjà en partie industrialisée depuis le 15ème siècle, en avance sur l'europe), il y eu énormément d'émeutes et de grèves( comme chez nous à notre époque) pour empêcher cela( un ministre avait même proposé de délocaliser la monarchie de Londres vers Delhi), les britanniques, par nationalisme ont alors arrêté et ont fait l'inverse en siphonnant les industries en Inde, rendant le pays pauvre( alors qu'il était aussi riche et avancé technologiquement que l'europe). Il faut lire la conquête des Indes par les britanniques, c'est passionnant, des guerres oubliées.
Réponse de le 06/03/2013 à 14:57 :
Je suis bien d'accord avec vous sur l'histoire industrielle de l'Inde et de la Chine. Si Britanniques, Français et Moghols se sont disputés l'empire des Indes à coup de canon, la richesse du pays y était pour beaucoup. Seulement, l'image actuelle de ce pays tient beaucoup plus aux villes surpeuplées, aux fleuves pollués, à l'éco-système massacré, aux masses encore miséreuses, aux émeutes inter-religieuses, plutôt qu'aux éléphants blancs, palais de maharadjas, collections de pierres précieuses et ateliers d'"indiennes" qui firent rêver ses conquérants des XVIIIe-XIXe siècle. Et comme le snob actuel est peu porté sur l'Histoire, il se pourrait que la Jaguar-voiture-de-l'élite-du-Tiers-Monde l'emporte sur l'image de la Jaguar- voiture-de-l'aristocratie-britannique...
a écrit le 04/03/2013 à 11:42 :
Ce qui sera vraiment inquiétant, c'est quand les tatas nanos seront produites en Europe.
Là, c'est que l'on aura vraiment touché le fond.
a écrit le 04/03/2013 à 9:55 :
LE PRODUIT : Beaux produits > grands succès , quand on suscite le désir , le prix s efface. C'est simple , très simple peut être un peu trop pour nos brillants patrons de l'automobile , bardés de diplomes !
a écrit le 04/03/2013 à 9:45 :
Tata, premier employeur privé en Grande-Bretagne!
Réponse de le 04/08/2015 à 10:00 :
je ne suis pas un fan de la politique économique catastrophique de Hollande.
mais réussir à vendre des rafales à 3 pays, je dis chapeau... Sarkozy, chirac n avaient pas réussi auparavant.
a écrit le 04/03/2013 à 9:36 :
nous avons apprécie votre accueil , vos bonnes manières , le savoir faire que vous nous avez expliqué , mais maintenant nous devons rentrer à la maison les bras chargés de cadeaux ( brevets ) ! nous avons du travail et " à charge de revanche " nous pourrons vous livrer vos ex produits pour moins cher .. si d'aventure ( coûts élevés ! ) les usines de votre pays fermaient ! toute ressemblance avec un groupe sidérurgique mondial serait une pure coincidence .
Réponse de le 04/03/2013 à 10:57 :
Dans la même série, bientôt vous aurez PSA-KIA puis KIA-psa.
a écrit le 04/03/2013 à 8:55 :
Nous avec C Ghosn ont a racheté Lada Samsung et motobecane ....
Réponse de le 04/03/2013 à 17:29 :
Motobecane ( MBK) est une marque qui appartient a yamaha .ET sans yam cet marque et les emploies seraient déjà partis en chine !!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :