Bridgestone veut fermer une usine en Italie, 950 salariés menacés

Le groupe japonais Bridgestone a annoncé mardi la décision de fermer son usine italienne de pneus située à Bari, qui emploie 950 salariés, à cause de la chute des ventes en Europe.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Les mauvaises ventes en Europe aura eu raison de l?usine de Bari, au sud de l?Italie, et ses 950 salariés. Le groupe japonais Bridgestone a annoncé mardi la décision de sa filiale européenne de fermer cette usine de pneus de voitures.

"Le segment des pneus pour les voitures en Union européenne est passé de 300 millions d'unités en 2011 à 261 millions en 2012 (-13%) et aucune reprise de volume au niveau de 2011 n'est prévue avant 2020", a justifié le fabricant japonais de pneumatiques. Il va entamer des discussions avec les parties concernées sur le sort des 950 salariés du site qui avait fêté l'an passé ses 50 ans.

Pression des pays émergents

L'usine de Bari est l'une des 8 unités de production de pneus de Bridgestone en Europe. Les autres installations se trouvent en Espagne, en France, en Pologne et en Hongrie. "Cette décision n'aura aucun effet sur les autres entités du groupe existant en Italie, l'un des marchés clés en Europe, y compris un centre technique près de Rome", a assuré Bridgestone.

"Le choix de la liquidation de l'usine de Bari fait suite à une analyse approfondie des changements structurels qui ont eu lieu au cours des deux dernières années sur le marché du pneu à la fois en Europe et dans le monde", a détaillé le principal concurrent du français Michelin. "Mise à part une baisse structurelle de la demande de pneus, le secteur souffre de la pression croissante émanant de producteurs des pays émergents, qui présentent des atouts en termes de compétitivité-coût", explique aussi Bridgestone.

Le groupe japonais précise que ses concurrents ont constamment gagné des parts de marché dans le segment bas de gamme, où ils jouissent d'avantages considérables en termes de coûts de production, au détriment des grands fabricants de pneus plus performants tels que Bridgestone. Or, l'usine de Bari produit des pneus d'usage général qui sont directement concurrencés par ces pneus à bas coût.

Arrêt de la production au premier semestre 2014

Bridgestone a assuré que "la décision a été prise après une analyse approfondie de toutes les solutions possibles, mais qu'aucune d'entre elles n'est réalisable". Le groupe pense que l'usine de Bari cessera de fonctionner dans la première moitié de 2014.

La chute des ventes de pneus est directement liée à la crise que traverse le secteur de l'automobile en Europe où les constructeurs souffrent de surcapacité de production alors que les consommateurs sont peu enclins à dépenser.

Le groupe Bridgestone, tourné vers les pneus haut de gamme, est pour sa part globalement en excellente santé, avec des bénéfices qui progressent, aidés par le regain des ventes de voitures au Japon l'an passé et la baisse du yen qui augmente mécaniquement ses recettes tirées de l'étranger.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 05/03/2013 à 22:34
Signaler
quand le marché des voitures neuves s'effondre il ne faut pas s'étonner que la demande de pneus s'effondre aussi CQFD , les industriels ne peuvent pas se permettre l'attentisme beat ni stocker du pneu et du pneu , il faut donc s'adapter ou disparaitr...

à écrit le 05/03/2013 à 16:49
Signaler
et allez ! ou va le monde..?...que de peines, de misères en vue...Nous allons en faire les frais...des frais apocalyptiques"..!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.