Renault va produire des utilitaires Nissan en France

 |   |  362  mots
Chaîne de Laguna à Sandouville Copyright Reuters
Chaîne de Laguna à Sandouville Copyright Reuters
La CGT annonce que Renault va produire à Sandouville des utilitaires pour son allié Nissan. Une (petite) bouffée d'oxygène pour un site sinistré.

Renault va fabriquer à Sandouville, près du Havre, des utilitaires pour son partenaire japonais Nissan, a annoncé ce jeudi la CGT. "Cela fait quelques mois que nous sommes au courant de l'arrivée du Primastar", a déclaré à l'AFP Nicolas Guermonprez, secrétaire général de la CGT à Sandouville, tout en soulignant la faiblesse des volumes de production escomptés, autour de 17.000 unités par an selon lui. L'actuel Primastar est fabriqué dans l'usine Nissan de Barcelone. "Le Primastar termine sa carrière commerciale en juin 2014. Le modèle qui sera fabriqué en France est son remplaçant", précise de son côté Enrique Saludas, représentant du syndicat USOC chez Nissan. Renault a refusé de commenter ces informations.

Une usine en chute libre

L'usine de Sandouville, qui emploie 2.150 salariés, va se concentrer sur le nouvel utilitaire Trafic et son dérivé Nissan. Construite dans les années soixante pour produire la R16, l'usine de Sandouville a été spécialisée dans la gamme moyenne et haute jusqu'ici. Elle a compté jusqu'à 12.000 salariés. En 2004, le site employait  encore 5.330 personnes et produisait 220.000 véhicules annuels. Une production tombée à 40.000 l'an passé! Tout juste 125 voitures (Laguna et Espace) sortent quotidiennement de l'usine, contre 1.500 par jour en 2000, d?après la CGT. Nombre des salariés restants demeurent sceptiques sur la promesse de Renault de produire à terme 100.000 utilitaires par an dans cette usine, désormais vouée aux utilitaires. «La direction a ouvert grand les vannes. 1.046 salariés peuvent prétendre à partir d'ici à 2016 », assure la CGT.

Accroître la production

Dans le cadre de l'accord de compétitivité signé le mois dernier en France, l'ex-Régie s'est engagée à augmenter les volumes produits dans ses sites français et à produire aussi des Nissan et Mercedes, ses alliés, au rythme de 80.000 par an. Son PDG, Carlos Ghosn, avait promis d'en dire plus d'ici l'été prochain. Le groupe français assemble déjà dans l'Hexagone, à Maubeuge, des Mercedes Citan, un Renault Kangoo restylé et rebaptisé. Pour Nicolas Guermonprez, la décision de produire le successeur du Nissan Primastar à Sandouville avait été prise avant la signature de cet accord de compétitivité.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/04/2013 à 20:49 :
Renault, aux prises de sa gamme obsolète, ne sait plus quoi faire pour assurer le plan de charge de ses usines, après avoir délocalisé à tout va.
a écrit le 11/04/2013 à 20:11 :
En France Renault va fabriquer des Nissan et au Japon Nissan va fabriquer des Renault ? On marche sur la tête avec des chefs d'entreprises qui veulent couler notre Pays
Réponse de le 13/04/2013 à 4:11 :
il est où le problème ????
a écrit le 11/04/2013 à 17:41 :
Vous vous rendez compte, nous en sommes réduit à fabriquer des charettes !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :