A chaque voiture vendue en Europe, Ford perd 900 euros !

 |   |  547  mots
La Ford Fiesta, l'une des meilleures ventes du groupe en Europe
La Ford Fiesta, l'une des meilleures ventes du groupe en Europe (Crédits : DR)
Ford cumule les pertes en Europe depuis trois ans. Et il ne prévoit pas de retour à l'équilibre avant 2015. Heureusement, le groupe du Michigan réalise en revanche des profits record en Amérique du nord. Ca compense.

Aïe, l'Europe ça coince! Ford a en effet affiché une lourde perte sur le Vieux continent en 2013. Le groupe auto américain a perdu (avant impôts) 1,61 milliard de dollars (1,24 milliard d'euros), dont 571 millions sur le seul dernier trimestre. Certes, cela représente une petite amélioration par rapport au 1,75 milliard de déficit en 2012. Mais, 3,36 milliards de dollars (2,6 milliards d'euros) en deux ans, ça fait beaucoup, quand même!

Trois ans de pertes

Ford perd de l'argent depuis 2011 sur le Vieux continent, après de solides profits en 2007-2008 (bénéfice avant impôts de 2 milliards de dollars sur deux ans). L'an passé, la firme de Dearborn a affiché une marge négative de 5,8%. Le constructeur perdait 1.200 dollars (900 euros) par voiture en Europe, selon les calculs d'une université allemande. Il est vrai que, par rapport aux années 2007-2008, le chiffre d'affaires européen de Ford a subi une chute de dix milliards de dollars à 28 milliards en 2013. Mais le marché européen n'a t-il pas perdu dans son ensemble l'équivalent de 2,5 millions de voitures neuves entre-temps?

Il est difficile toutefois de comparer les résultats régionaux de Ford avec ceux des autres constructeurs.  Car, seuls Fiat, GM et Toyota annoncent également des résultats par région du monde. Ce n'est en revanche pas le cas pour PSA, Renault, Volkswagen, BMW ou Daimler (Mercedes). Ford prévoit un retour à l'équilibre en 2015 sur le Vieux continent. Pas avant.

La firme du Michigan est en pleine restructuration. Elle prévoit de fermer en fin d'année son vieux site belge historique de Genk, qui emploie 4.300 personnes et fabriquait jusqu'ici la gamme moyenne supérieure du constructeur sur le Vieux continent. Par ailleurs, Ford a fermé en Grande-Bretagne l'été dernier son usine d'assemblage de Southampton (utilitaires) ainsi que des ateliers d'emboutissage du site de mécanique de Dagenham. Soit 1.400 suppressions de postes supplémentaires.

Boom des ventes en Amérique du nord

Si l'Europe va mal, Ford gagne heureusement beaucoup d'argent en Amérique du nord, avec un profit record avant impôts de 8,78 milliards de dollars (6,7 milliards d'euros). Le marché américain est en plein boom. Et le pick-up "F", en passe d'être renouvelé, reste obstinément en tête des ventes de véhicules aux Etats-Unis depuis plus de trente ans. Un véhicule à très fortes marges. Ford a également enregistré un profit de  415 millions (320 millions d'euros) en Asie-Pacifique. En Amérique latine, il arbore en revanche une légère perte (34 millions de dollars).

Au total, Ford annonce ce mardi un bénéfice net de 7,15 milliards de dollars (5,8 milliards d'euros), en amélioration d '1,5 milliard. C'est parmi les meilleurs résultats du groupe à l'ovale bleu dans son histoire. "Nous avons eu une année 2013 exceptionnelle" et "nous sommes bien positionnés pour une autre année solide en 2014", s'est félicité le patron Alan Mulally, cité dans le communiqué du consortium.

Satisfaction complémentaire: selon les données du consultant  Polk, la compacte Ford Focus conforte sa place en tête des ventes mondiales sur les trois premiers trimestres de l'année 2013. En hausse de 16%, celles-ci atteignaient 856.587 unités de janvier à septembre 2013. Ce modèle mondial est produit en Europe, Amérique du nord et Chine.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/02/2014 à 0:49 :
Les américains sont décidément de bons gestionnaires, ils perdent des sous, mais ils continuent à vouloir vendre en Europe, alors que nous avons en Europe des constructeurs qui savent construire des voitures bien mieux qu'eux et gagner de l'argent.US go Home et les vaches seront bien gardées.
Réponse de le 17/04/2014 à 8:19 :
Mieux et moins bien, c'est de la poésie pas du business... Et mieux, c'est en ôtant définitivement TOUTES les voitures françaises, qui appartiennent déjà en partie aux chinois et aux japonais et n'existeront plus dans une ou deux décennies. Quand on dit européennes, il faut penser allemandes, anglaises (qui appartiennent aux allemands aussi) italiennes (les plus chères) et basta.
a écrit le 29/01/2014 à 10:20 :
Ford perd 900 euros ? C'est bien.
a écrit le 28/01/2014 à 20:57 :
Comment ? ce n'est pas la Golf LA voiture mondiale ? Ce n'est pas possible VAG n'a pas pris les chiffres de l'ADAC "monde" ?
a écrit le 28/01/2014 à 20:14 :
Et pourtant leurs ventes s'effondrent, notamment en France -25%. Ford fait de la mauvaise qualité. Enfin, pas pire qu'Opel ou VW, mais c'est vraiment des voitures de mauvaise facture.
Réponse de le 17/04/2014 à 8:21 :
Bah oui, VAG, ils sont tellement mauvais, qu'ils sont les deuxièmes plus gros producteurs automobiles du monde et les plus rentables, c'est dire...
a écrit le 28/01/2014 à 19:16 :
Messieurs les journalistes économiques, arrêtez de croire les communiqués officiels de Ford ou de General Motors !
Ces 2 constructeurs facturent depuis leurs sièges US à leurs filiales européennes des management fees et royalties exorbitantes pour créer des pertes tout à fait artificielles et échapper à l'impôt en Europe.
Si ces pertes cumulées depuis des années étaient réelles, Ford et GM auraient plié bagage de l'Europe depuis longtemps. Au contraire, ce sont leurs filiales européennes qui supportent les coûts de développement des nouvelles plates-formes et des nouveaux moteurs qu'on trouve maintenant sur tous les marchés mondiaux, ce qui leur permet au passage de recevoir des aides publiques sous forme de crédit impôt recherche ou aides à l'investissement.
Regardez comme les comptes de Land Rover, Aston Martin, et Volvo se sont subitement améliorés dès que ces marques ont été revendues à d'autres groupes.
Ces prétendus déficits ne sont que de l'optimisation fiscale éhontée !
L'Europe et les états européens ne font rien alors que Montebourg et sa clique tombent sur le dos de PSA et Renault à chaque menace de licenciement sous prétexte que l'entreprise fait des bénéfices scandaleux sur le dos du prolétariat.
Continuons comme ça, bientôt, on n'aura plus que des Coréens sur le marché auto européen... et toujours Ford et GM !
a écrit le 28/01/2014 à 19:14 :
Messieurs les journalistes économiques, arrêtez de croire les communiqués officiels de Ford ou de General Motors !
Ces 2 constructeurs facturent depuis leurs sièges US à leurs filiales européennes des management fees et royalties exorbitantes pour créer des pertes tout à fait artificielles et échapper à l'impôt en Europe.
Si ces pertes cumulées depuis des années étaient réelles, Ford et GM auraient plié bagage de l'Europe depuis longtemps. Au contraire, ce sont leurs filiales européennes qui supportent les coûts de développement des nouvelles plates-formes et des nouveaux moteurs qu'on trouve maintenant sur tous les marchés mondiaux, ce qui leur permet au passage de recevoir des aides publiques sous forme de crédit impôt recherche ou aides à l'investissement.
Regardez comme les comptes de Land Rover, Aston Martin, et Volvo se sont subitement améliorés dès que ces marques ont été revendues à d'autres groupes.
Ces prétendus déficits ne sont que de l'optimisation fiscale éhontée !
L'Europe et les états européens ne font rien alors que Montebourg et sa clique tombent sur le dos de PSA et Renault à chaque menace de licenciement sous prétexte que l'entreprise fait des bénéfices scandaleux sur le dos du prolétariat.
Continuons comme ça, bientôt, on n'aura plus que des Coréens sur le marché auto européen... et toujours Ford et GM !
Réponse de le 28/01/2014 à 19:59 :
@Spitfire
Peut-il être du possible que les pratiques scélérates que vous évoquez pour Ford et GM puissent être exactement celles que pratiquent Renault mais à l'envers,

la France paie les outils, octroie des CIR à Renault pour la R et D mais Dacia Lada Samsung Nissan ne remboursent pas Renault ?
a écrit le 28/01/2014 à 18:36 :
De toute façon ford vend des modèles de très mauvaises qualité, j'ai eu plusieurs connaissances qui ont été très vite déçu a tout point de vue, la plus part son parti sur VW ou Opel, et principalement chez Toyota. Moi je reste dans l'immédiat chez PSA, mais jamais chez ford.
a écrit le 28/01/2014 à 17:49 :
Ford a perdu du chiffre d'affaire parce que Ford a lâché sa division Premium ;

Peut-être faudrait fouiller pour connaître quels sont les frais de groupe chargés sur Ford Europe pour faire remonter des dollars aux States ?

Peut-être faudrait fouiller pour connaître à quels prix sont vendus les équipements produits en Europe pour le marché des States et ainsi connaître les PRIX de TRANSFERTS pour faire remonter des dollars aux States ?
a écrit le 28/01/2014 à 17:25 :
C'est drole je lisais un article aujourd'hui sur un autre journal: Ford gaagne plus de 10 milliard en 2013 de bénéfice, article montrant la réussite du groupe. Ici on dirait à peine que Ford s'en sort super bien. Drole non?
Réponse de le 28/01/2014 à 17:56 :
Cet article se focalise sur l'EUROPE. Cela n'empêche pas Ford de faire un très bon résultat mondial grâce à ses bénéfices en Am. du nord. L'article le dit!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :