BMW prépare une super-sportive "écologique"

 |   |  752  mots
La i8 sera un coupé à très hautes performances
La i8 sera un coupé à très hautes performances (Crédits : DR)
La i8 développe 362 chevaux, roule à 250 à l'heure et coûtera 140.000 euros. Cette anti-Porsche est toutefois une voiture "verte" hybride rechargeable à faibles rejets de CO2. Comment réconcilier performances et écologie.

362 chevaux. 140.000 euros (environ).  Une super-sportive à hautes performances ? Oui. Mais, cette fois, il s'agit paradoxalement d'une voiture "verte". La BMW i8, dont la production de série débutera en avril et qui arrivera sur le marché en juin prochain, sera un coupé hybride rechargeable capable de rouler à 250 kilomètres à l'heure, doté d'une autonomie de 600 kilomètres mais n'émettant que 49 grammes de CO2 au kilomètre d'après les dernières données du constructeur.  Avec une consommation, selon le cycle de conduite européen, de 2,1 litres aux cents. Moins qu'une petite citadine d'aujourd'hui!

En mode tout électrique, l'autonomie pourrait atteindre 35 kilomètres à une vitesse maximale de 120 kilomètres à l'heure, selon BMW. "L'idée de départ, c'était de faire des voitures de sport émotionnelles respectueuses de l'environnement", explique Carsten Breitfeld, Directeur du projet i8. "La décision de la produire effectivement a été prise en 2010".

Véhicules révolutionnaire

"Il fallait abaisser le poids pour compenser les 200 kilos de batteries ainsi que du moteur électrique et réaliser une voiture basse, ce qui obligeait à repositionner les batteries pour avoir un centre de gravité très peu élevé. On avait aussi besoin de composants très efficaces. C'est pour cela que BMW a développé sa propre électronique, même si elle ne la produit pas", souligne le dirigeant.

D'ailleurs, "certains composants ont été étudiés par l'ancienne co-entreprise de BMW avec... PSA" destinée à étudier les futurs systèmes pour véhicules hybrides. Une société commune dont le bavarois a hélas repris récemment 100% des actifs, après l'alliance (avortée) nouée entre le français et l'américain GM... Carsten Breitfeld est d'ailleurs l'ancien responsable de cette co-entreprise avec le groupe tricolore.

Ce coupé sportif à deux places (et deux petites d'appoint derrière) disposera d'un mini-moteur trois cylindres à essence de 1,5 litre de cylindrée seulement (celui de la nouvelle Mini), dont la puissance est portée à 231 chevaux avec une transmission aux roues arrière via une boîte automatique à six rapports. La i8 comprend également un moteur électrique synchrone de 131 chevaux avec transmission cette fois aux roues avant  à travers une boîte automatique à deux rapports.

Le tout est complété par une batterie lithium-ion haute tension à refroidissement liquide d'une capacité énergétique de 5 kilowatts-heure. La voiture mesure 4,60 mètres de long, soit le gabarit  d'une BMW Série 3. Et elle a des performances "comparables à celles d'une Porsche Carrera", assure le Directeur de projet.

Assemblage à Leipzig

Comme sur le petite voiture électrique i3, lancée en fin d'année dernière, la structure de l'habitacle est en fibre de carbone fabriquée, elle, dans une co-entreprise à Moses Lake dans l'Etat américain de Washington. Le châssis est, lui, en aluminium, la peau en matière plastique collée sur la structure.

Une voiture révolutionnaire qui est, comme la i3, fabriquée dans de tout nouveaux ateliers dédiés à l'usine de Lepizig, en ex-RDA. Lignes de production propres, silencieuses, sans presses ni robots de soudure. Le process, inédit, est presque entièrement automatisé. "Certains éléments du process seront d'ailleurs réutilisés sur des BMW conventionnelles".

"Nous aurons deux groupes de clients: ceux qui viennent du monde la voiture de sport et ceux qui veulent une sportive mais ne franchissaient pas le pas car les sportives n'étaient pas jusqu'ici politiquement correctes", souligne Carsten Breitfeld. De toutes façons, la i8 s'adresse à ceux qui possèdent déjà plusieurs voitures. "Ca peut être la deuxième voiture d'un ménage".

Concurrencer Porsche

Concurrentes: "les Porsche 911 et Audi R8". Quel sera le premier marché pour cette voiture? "Les Etats-Unis", rétorque le Directeur de projet. A la question: "le projet est-il rentable?", Carsten Breitfeld rétorque laconiquement: "on espère gagner de l'argent avec cette i8 dans l'avenir".

"Sans modèles électrique ou hybrides rechargeables,  nous ne pourrions pas parvenir aux futures normes de CO2 qu'on nous impose". La production de modèles i3 ou i8 permettra, en abaissant la moyenne des rejets de CO2 de la gamme BMW dans son ensemble, de "pouvoir toujours produire des voitures conventionnelles à six et huit cylindres" qui ont fait la réputation du groupe de Munich.

Y aura-t-il d'autres modèles électriques ou hybrides rechargeables ? "Nous avons réservé tous les noms entre i3et i8. Ca n'aurait pas de sens d'avoir seulement deux modèles", répond Carsten Breitfeld. A bon entendeur. BMW pourrait fabriquer plus de 100.000 voitures par an de sa gamme écologique "i" d'ici à 2020.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/03/2014 à 12:23 :
Avant c'était 110.000 euros...maintenant c'est 140.000 euros. Chez BM ils ont découvert qu'il y a trop de nases dans le monde avec cette somme. Il faut leur piquer le pognon. Il faut la vendre 180.000 euros. C'est n'est pas assez chère mon fils!
Certains constructeurs commencent à s'apercevoir qu'il faut vendre cher des produits qui n'auront dans l'avenir plus besoin de concessionnaires ni garagiste.
Les autres cons de constructeurs genre Renault et PSA vont disparaitre petit à petit.
Regardez le mic mac Alpine, et son feuilleton lamentable. On a de plus en plus honte de ses nases.
a écrit le 24/03/2014 à 20:52 :
Sauf erreur de ma part le président de la JV était Wolfgang Güllich pour BPCE GmbH et Jean Leflour pour BPCE Sas ... et oui un beau gâchis surtout que la coopération qui précédait avec le moteur prince a été une des plus réussies du secteur.
a écrit le 24/03/2014 à 19:57 :
Je ne vois toujours pas l’intérêt de fabriquer ce type de voiture qui veulent ce dire écologique sans l'être.. 320ch pour rouler sur des route limité quel est l'intérêt? Soit on à l'argent et pour nous entre 200 euros et 500 euros d'essence on s'en fiche; soit on s'achète une voiture plus petite par respect de la nature !
Réponse de le 25/03/2014 à 8:03 :
On peut vouloir consommer moins pour moins polluer sans être concerné par l'aspect coût de la chose, non ?
a écrit le 24/03/2014 à 19:45 :
Sinon moi j'aime bien 2008 et CAPTUR plus crédibles et tellement moins chers ...!!!
Réponse de le 24/03/2014 à 23:48 :
Captur est une importation massive de Renault qui importe massivement du Maroc, Turquie, Slovénie, Corée, Roumanie, Espagne, Grande Bretagne

au fait, Alpine c'est déjà le divorce consommé avec le bricolo Caterahm choisi par les rigolos Tavares et Ghosn
Réponse de le 25/03/2014 à 0:13 :
Heu... Vous avez bien regardé les 2 fourgonnettes que vous citez ? On parle de voiture ici...
a écrit le 24/03/2014 à 18:05 :
Cette voiture sera une véritable usine à gaz ( deux moteurs et deux boîtes automatiques ) mais l'important n'est ce pas c'est de faire plaisir à nos amis les écologistes qui pourront l'acheter en tant que deuxième voiture du ménage .
Pour les autres n'oubliez pas qu'il existe une marque low cost .
En fait 140 000 Euros c'est pour payer la recherche et le développement d'une marque qui jusqu'à présent a su nous faire rêver mais là franchement si leur flat 6 disparaît c'est un peu la fin d'un mythe .
Réponse de le 24/03/2014 à 18:21 :
ya jamais eu de "flat six" chez Bmw !
Réponse de le 24/03/2014 à 19:00 :
Le flat-six ou boxer est une configuration à 2 bancs de 3 cylindres opposés. BMW est connu pour ses 6-cylindre en ligne, soit "straight-6" ou "inline-6"
Réponse de le 24/03/2014 à 19:17 :
Au temps pour moi je voulais parler du L6 .
a écrit le 24/03/2014 à 14:33 :
Révolutionnaire ! Rien que ça... C'est quoi la révolution ? D'avoir interverti les motorisations par rapport à PSA ? Tu parles d'une révolution...
a écrit le 24/03/2014 à 13:59 :
A ce prix-là, çà concerne qui ?
Réponse de le 25/03/2014 à 0:19 :
Ceux qui ont de quoi la payer. Les autres peuvent toujours commenter, tout le monde s'en fiche. Seul compte l'avis des (nombreux) acheteurs potentiels. La stratégie allemande est d'ailleurs largement validée par les chiffres de vente et les résultats financiers. Le bon positionnement était le haut de gamme, ils l'ont bien compris.
a écrit le 24/03/2014 à 13:33 :
Parfait symbole de l'écologisme: pour les riches.
a écrit le 24/03/2014 à 12:03 :
et moins cheres !!
a écrit le 24/03/2014 à 11:06 :
En tesla .... On voit décidément les constructeurs en train de "verdir" leur gammes mais rien n'arrive encore à la cheville de cette marque à laquelle si peu de monde à crut ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :