Les belles suédoises de Volvo se vendent mieux

 |   |  372  mots
La Volvo V40 CC
La Volvo V40 CC (Crédits : dr)
Les ventes de Volvo ont progressé de 13,4% en mai dernier et de 10,5% sur cinq mois. Mais le suédois reste quatre fois plus petit qu'Audi, cinq fois plus que BMW.

Il n'y a pas que les voitures allemandes qui cartonnent. Le haut de gamme suédois se vend également bien. Les ventes de Volvo ont progressé de 13,4% en mai dernier et de 10,5% sur cinq mois à 185.881 unités. Mai est le onzième mois consécurif de croissance pour la firme scandinave.

Chine, premier marché

C'est surtout en Chine, pays de son propriétaire Geely et désormais son premier débouché mondial, que la marque de Gôteborg croît, avec une hausse des ventes de 61% en mai, de 35% sur cinq mois à 30.900 unités. Volvo a commencé à produire dans une toute nouvelle usine de son actionnaire à Chengdu. Et, avec le soutien de Geely, il a annoncé en août dernier qu'il avait  reçu de Pékin le feu vert pour  ouvrir deux nouvelles usines en Chine.

La firme progresse aussi en  Europe occidentale (+15% en mai, +9,6% sur cinq mois à 71.800 hors Suède). La Volvo V40 compacte est la plus vendue de la marque en Europe, suivie par le "Crossover" XC60. En France, Volvo a placé plus de 5.000 voitures sur cinq mois  (+18%). Aux Etats-Unis, son ex-premier marché, en revanche,  les ventes chutent, alors que le marché est, lui, en hausse.

Petite taille mondiale

Volvo Cars regagne de l'argent. Mais pas beaucoup. Il a dégagé l'an dernier un bénéfice net de 960 millions de couronnes (108 millions d'euros). Le résultat d'exploitation est ressorti à 1,92 milliard de couronnes (220 millions d'euros), contre seulement 66 millions en 2012. La marge opérationnelle atteint à peine 1,5%. Mais c'est déjà mieux que l'année précédente (0,1%). Le PDG Hakan Samuelsson affirme que le constructeur suédois de haut de gamme ne retombera pas dans le rouge cette année.

Handicapé par sa petite taille malgré la réputation de ses voitures, Volvo Cars (rien à voir depuis 1999 avec le fabricant de camions AB Volvo, totalement indépendant) s'est donc redressé. il avait accru de 1,4% ses ventes l'an passé à  427.840 véhicules. Mais Volvo reste quatre fois plus petit qu'Audi - membre par ailleurs de la famille Volkswagen -, cinq fois plus que BMW. Ses marges sont neuf fois inférieures. Il vend en outre 100.000 voitures de moins que Lexus, label haut de gamme de Toyota qui s'appuie sur le consortium japonais.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/06/2014 à 17:46 :
Volvo c'est moche et c'est 100% chinois désormais. à fuir.
Réponse de le 05/06/2014 à 13:45 :
Les capitaux sont chinois ça s'arrête là! Usines de productions pour l'Europe Belgique et Suède! Donc quand on ne sait pas on dit rien M. Léon.
Réponse de le 07/06/2014 à 13:11 :
Et Monsieur Léon, avant de snober la production industrielle chinoise, vérifiez si vous n'avez pas quelques composants chinois dans vos appareils électroniques, votre voiture française ou autres appareils électroménagers.
a écrit le 04/06/2014 à 14:59 :
La situation de Volvo s'améliore et est plus enviable que celle de SAAB.
a écrit le 04/06/2014 à 14:27 :
on disait avant. Pas de raison que cela ne soit plus d' actualité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :