Mercedes et Nissan devraient développer des petites voitures "premium"'

La collaboration entre Mercedes (groupe Daimler) et l'Alliance Renault-Nissan fourmille de projets. Nissan et le groupe allemand planchent sur une co-production de petites voitures au Mexique.
Concept de la future Infiniti Q30 sur base Mercedes
Concept de la future Infiniti Q30 sur base Mercedes (Crédits : DR)

La collaboration entre Mercedes (groupe Daimler) et l'Alliance Renault-Nissan fourmille de projets. C'est désormais un programme de petites voitures "premium" qui est en jeu. Les constructeurs  japonais et allemand sont sur le point de signer un accord pour co-produire des petites voitures de luxe, affirmait en fin de semaine dernière le quotidien économique nippon Nikkei. Ils commenceront à produire en 2017, dans une usine Nissan au Mexique, une voiture pour  Infiniti, la marque haut de gamme de Nissan, puis une variante pour la marque Mercedes- Benz elle-même.

100 à 150.000 unités annuelles

La co-production permettra de réduire le montant des investissements et de cibler le marché nord-américain, a encore indiqué le Nikkei. La nouvelle ligne de production devrait avoir une capacité annuelle de 100.000 à 150.000 unités. L'avantage pour Nissan sera de bénéficier du savoir-faire de Mercedes et, pour ce dernier, de profiter d'un site de production à proximité du marché nord-américain, souligne le quotidien des affaires japonais, généralement bien informé. Une annonce officielle devrait avoir lieu dans le courant du mois, d'apès le journal.

Daimler, maison-mère de la firme à l'étoile, et l'Alliance Renault-Nissan ont conclu une alliance industrielle et capitalistique en avril 2010. Daimler détient d'ailleurs 3,1% de Renault et de Nissan, lesquels contrôlent chacun 1,55% du capital du consortium germanique. Aux termes de cette alliance, Mercedes fournit déjà des moteurs essence et diesel à Infiniti.

Moteurs communs aux Etats-Unis

Le 26 juin prochain, Nissan lancera  officiellement la production de moteurs Mercedes sur son site américain de Decherd dans le Tennessee, lesquels équiperont notamment les versions européennes de la berline Infiniti Q 50, mais aussi les Mercedes produites par le constructeur à l'étoile outre-Atlantique, à Tuscaloosa en Alabama. Mercedes fournira aussi  la plate-forme de sa Classe A pour la future Infiniti Q30, laquelle sera fabriquée en Grande-Bretagne et lancée en Europe fin 2015.

Renault fournit pour sa part des petites diesels à Mercedes (Classe A et B, bientôt Classe C) ainsi que l'utilitaire Kangoo, rebaptisé Mercedes Citan. Cette alliance débouchera également sur la commercialisation à la rentrée de la toute nouvelle petite Twingo III à moteur arrière, fruit d'un partenariat avec Smart, le label des micro-voitures de Mercedes (projet "Edison"). Renault produira d'ailleurs, aux côtés de sa Twingo III, une version à quatre portes de la Smart dans son usine slovène de Novo Mesto. 75% des composants (en valeur) seront communs.

 

 

 

Selon lui,

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 23/06/2014 à 11:09
Signaler
Plutôt que de tenter de créer ex nihilo une nouvelle marque de luxe avec "initiale paris" dont le tâtonnement va être long et difficile, pourquoi Renault ne s'allie pas de manière équilibrée (plus proche des 50-50) dans la marque Infiniti qui déjà pe...

à écrit le 23/06/2014 à 10:26
Signaler
Encore une fois, on a la preuve que dans ce partenariat, seuls Nissan et Mercedes en retirent des avantages, c'est clairement entre ces marques qu'il y a le plus de synergies. Renault se console en fournissant des moteurs mais je serai curieux de con...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.