Mercedes aide Infiniti, le label haut de gamme de Renault-Nissan

 |   |  554  mots
L'infiniti Q50 est équipée de moteurs Mercedes
L'infiniti Q50 est équipée de moteurs Mercedes (Crédits : DR)
Le 26 juin, Nissan lancera officiellement la fabrication de moteurs Mercedes aux Etats-Unis pour sa marque haut de gamme Infiniti. L'allemand lui fournit déjà des mécaniques à essence et diesel. La future berline compacte d'Infiniti sera produite sur la plate-forme de la Mercedes A. Depuis 2010, Daimler, maison-mère de Mercedes, est lié industriellement et financièrement à l'Alliance Renault-Nissan.

Mercedes fournit moteurs et plates-formes à Infiniti, la marque haut de gamme de Nissan. Et, au terme des accord industriels et capitalistiques signés en 2010 entre Daimler, maison-mère de la firme allemande, et l'Alliance Renault-Nissan, les échanges s'accentuent. Le 26 juin prochain, Nissan lancera ainsi officiellement la production de moteurs Mercedes sur son site américain de Decherd dans le Tennessee. Ces moteurs équiperont notamment les versions européennes de la nouvelle berline Infiniti Q 50, mais aussi les Mercedes produites par le constructeur à l'étoile outre-Atlantique, à Tuscaloosa en Alabama. Le quatre cylindres Mercedes 2.0 litres turbo essence sera le premier bloc moteur assemblé dans ces nouvelles installations.  200 nouveaux emplois voient le jour, qui se monteront à  400 lorsque la production atteindra sa capacité annuelle de 250.000 unités.

Un nouveau souffle pour Infiniti

Mercedes doit donc permettre à Nissan de donner un nouveau souffle à Infiniti, un label "premium" créé ex nihilo par le japonais en 1989 pour damer le pion aux... marques allemandes de haut de gamme. Mais Infiniti vend trois fois moins que son compatriote Lexus (Toyota) et quasiment dix fois moins que BMW.  La marque est beaucoup trop orientée vers le marché américain. C'est là où la firme de Stuttgart intervient.

La berline Infiniti Q50, de taille plus mesurée que les modèles jusque là proposés, a été lancée en juillet dernier aux Etats-Unis et à la mi-décembre 2013 en Europe. Ce véhicule, rival notamment de la Mercedes C, est justement équipé de… moteurs à essence et diesel Mercedes, qui permettent à la marque d'abasser sensiblement ses consommations et rejets de CO2.

Ce n'est pas tout. Infiniti prépare par ailleurs une berline compacte Q30, beaucoup plus européenne, sur la...  plate-forme de la Mercedes Classe A cette fois. Celle-ci sera produite dans l'usine Nissan de Sunderland (Grande-Bretagne) et commercialisée fin 2015, pour rivaliser avec les Audi A3, BMW1 et... Mercedes A. 60.000 unités annuelles sont prévues, y compris pour l'export dans le reste du monde. 

Moteurs Renault pour Mercedes

Avec le soutien de Mercedes, Infiniti vise le cap des 200.000 voitures en 2014 et des 500.000 vers 2020. La marque nippone de haut de gamme a écoulé 183-184.000 véhicules dans le monde en 2013 (sur l'année fiscale allant du 1er avril 2013 au 31 mars 2014), dont un peu plus de 3.000 à peine en Europe occidentale.

Dans le cadre des accords de 2010 entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, Renault fournit par ailleurs des utilitaires Kangoo, produits en France, à Mercedes,  lequel les commercialise sous le nom de Citan. Le français livre également à l'allemand des petits diesels, qui équipent les Mercedes Classe A et bientôt C. Enfin, et surtout, la toute nouvelle Renault Twingo à moteur arrière, qui sera commercialisée à la rentrée, est le fruit d'un partenariat avec Smart, le label des micro-voitures de Mercedes. C'est le projet "Edison", programme phare commun qui permettra de substantielles économies d'échelle.

Renault produira ainsi, aux côtés de sa Twingo III, une version à quatre portes de la Smart dans son usine slovène de Novo Mesto. 75% des composants (en valeur) seront communs entre les Twingo III et Smart quatre places et encore 60% entre ces modèles et la nouvelle Smart à deux places qui sera, elle, fabriquée en Lorraine, comme l'actuelle génération. Daimler détient 3,1% de Renault et de Nissan, lesquels contrôlet chacun 1,55% du capital du consortium germanique.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/06/2014 à 10:35 :
grandeur et decadence
badge les f1 de infinity avec moteur renault et vendre des produits infinity avec le moteur mercedes decidement m ghosne a envie de ferme les usines renault
le haut de gamme paris a diparu comme un leur pour enfume les francais
le souvenir que les benefice de renault a sauver nissan sont oublier
a écrit le 14/06/2014 à 8:38 :
Les moteurs produits par Infiniti sous licence Mercedes c'est le scenario des années 95/2000 ou le Coréen SSanggyong et l'Indien Tata produisaient sous licence des moteurs Mercedes vieilles générations pour équiper leurs productions, avec de piètres résultats en ventes et surtout des moteurs anciens polluants et gourmands en carburant, vites abandonnés par le Coréen et l'Indien.

Ce bricolage vient aussi démontrer incontestablement que RenaultNissan est incapable de produire des moteurs pour le haut de gamme,

- alors se pose la question avec la réponse évidente, pourquoi tant de gaspillage d’argent Renault dans Formule 1... si c'est pour rien en sortir par le haut mais par le bas de gamme Dacia.
- ce bricolage sous licence de moteur ne fera pas progresser les ventes Infinitesimales qui porte bien son nom Infiniti.
Réponse de le 14/06/2014 à 11:11 :
bizarre comme remarque, on peut estimer que Nissan Saura fabriquer des moteurs MErcedes, c'est quand même pas une petite entreprise débutante et avec des méthodes éprouvées...
pour ce qui est de la production de moteurs de forte cylindrées, ça ne me semble pas compliquer à comprendre qu'historiquement chaque marque a ses préférences, ses spécialités. le coût de développement d'un moteur est énorme et c'ets le but d'une alliance de ce type que de partager pour limiter les coûts ! c'est juste le B A BA.
Réponse de le 15/06/2014 à 12:35 :
Il est un fait, RenaultNissan qui explique qu'ils sont 5 producteurs auto 7 millions de voitures ne sont pas capables de financer un moteur haut de gamme,
mais BMW en est capable très très largement avec 2 000 000 3 fois moins de production, Hyunday arrive sur ce marché, Volvo en est capable avec moins de 800 000 voitures produites,
bref ce sont les dirigeants de Renault Nissan qui sont de parfaits incapables, incompétents notoires.
Réponse de le 16/06/2014 à 17:44 :
Personne ne dit que les ingénieurs de Renault ou de Nissan ne sont pas capables de produire des moteurs puissants pour leurs modèles haut de gamme Il suffit de voir les moteurs équipant les F1 ou ceux de la Nissan GT-R. C'est juste une histoire de coût et d'économie d'échelle.

Inversement les Mercedes Classe A et C sont équipés de moteurs Renault.
a écrit le 14/06/2014 à 8:00 :
Cet article est ridicule d'obsequiosite vis a vis de Mercedes et des marques allemandes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :