Volkswagen, BMW, Mercedes font tourner leurs usines allemandes à fond

 |   |  560  mots
Daimler (Mercedes) veur faire tourner ses usines allemandes tout l'été
Daimler (Mercedes) veur faire tourner ses usines allemandes tout l'été (Crédits : DR)
Le marché auto allemand se reprend. La production de voitures demeure très élevée outre-Rhin. Les constructeurs germaniques font tourner leurs usines à plein régime.

Les constructeurs auto français se portent (un peu peu) mieux, avec notamment la légère embellie du marché tricolore. Cette amélioration, qui reste à confirmer, demeure toutefois fragile, face à la santé insolemment florissante de l'industrie automobile... allemande.

Les immatriculations de voitures neuves ont augmenté de 5,2% en mai dernier outre-Rhin, premier marché européen, contre une hausse de 0,1% à peine dans l'Hexagone, selon les chiffres publiés ce mardi par l'agence fédérale de l'automobile KBA. Entre janvier et mai, les ventes ont  crû certes à peu près de la même façon des deux côtés du Rhin (+3,4% en Allemagne). Mais les volumes sont très différents. 1,26 million de voitures neuves ont été immatriculées en Allemagne sur les cinq premiers mois, contre 762.000 seulement en France.

71% du marché national

Au-delà de l'évolution du marché germanique lui-même, les constructeurs allemands ont  l'avantage d'y occuper de très fortes positions. Ils tiennent en effet 71% de leur marché intérieur, contre 54,3% seulement pour PSA et Renault en France. Forts de leurs positions chez eux et dans le reste de l'Europe, les constructeurs continuent également de produire massivement sur leurs sites d'outre-Rhin. Ils ont fabriqué 1,55 million de véhicules au premier trimestre, contre 415.620 à peine dans l'Hexagone (Renault et PSA).

Sur l'ensemble de l'année 2013, 5,75 millions de véhicules particuliers et utilitaires légers ont été assemblés de l'autre côté du Rhin, contre 1,74 millions en France - y compris les volumes générés par l'usine lorraine de Hambach du groupe Daimler  (Smart) et celle du japonais Toyota à Valenciennes (Nord). En outre, cette production croît sur le moyen terme. Les usines automobiles allemandes ont ainsi assemblé l'an passé 100.000 voitures de plus qu'en 2005. Sur la même période, les sites de montage tricolores ont fabriqué en revanche... moitié moins de véhicules!

Usines à plein régime

Les usines automobiles des "vrais" constructeurs allemands - en excluant Ford et Opel (GM) - tournent d'ailleurs à plein régime. Même si beaucoup de composants sont achetés hors d'Allemagne, notamment en Europe de l'est. Daimler (Mercedes) prévoit ainsi de maintenir la production dans ses usines allemandes durant la pause estivale, en employant des intérimaires. Le groupe de Stuttgart doit ausi ajouter des équipes supplémentaires dans son usine de Brême, où il produit la nouvelle Mercedes Classe C, selon le site spécialisé Automobilwoche. 

Volkswagen compte pour sa part faire tourner treize jours supplémentaires au deuxième trimestre son usine géante de Wolfsburg, afin d'accroître les capacités de production de la Golf VII. Sa filiale haut de gamme Audi, qui fabrique toutefois une grosse proprotion de ses moteurs en Hongrie, a rajouté aussi des équipes à Ingolstadt et Neckarsulm depuis le début de l'année.

Les usines de BMW à Munich, Dingolfing et Landshut vont fonctionner, elles, à 120% de leurs capacités en moyenne (sur une base "Harbour" 100 en deux équipes). 4.500 personnes ont été recrutées chez BMW en Allemagne l'an passé. En 2013, Le bavarois a fabriqué pour la troisième année consécutive plus d'un million de véhicules en Allemagne, soit 50% de ses volumes de fabrication mondiaux. BMW exporte une bonne part de sa production germanique hors d'Europe, notamment les modèles les plus onéreux moins sensibles aux coûts salariaux, vers la Chine ou les Etats-Unis

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/06/2014 à 18:05 :
C'est la suite logique de la création de l'euro. Les allemands disposent d'une monnaie peu chère pour exporter et ne sont plus gêner par les dévaluations compétitives de la France et de l'Italie... Fiat est bientôt mort quoiqu'on en dise, Peugeot a du mal et Renault se tient grâce à Dacia et Nissan...
Cette monnaie est une hérésie dont qq bons économistes nous avait bien expliqué le risque de transfert industriel. Je me souviens de la phrase de l'un d'entre eux en 1995 : L'euro donnera trop d'usine à l' Allemagne, trop de fonctionnaire à la France et trop d’immobilier à l''Espagne. A l'époque je le prenais pour un fou.. quand le sage a montré la lune, j'ai regardé son doigt...
a écrit le 04/06/2014 à 13:59 :
achetez français pour soutenir l'économie !!!
a écrit le 04/06/2014 à 11:26 :
c'est vrai il ya de quoi se rejouir. Mais pas sur que cela continue comme ca, tout le monde siat que l'Allemagne fait un boycott permanent de ses produits contre l'union europeenne.
L'Allemagne sait marketer ses produits ca c'est sur pas comme la france.
Les citroen et autres peugeot devrait se vendre aussi bien sur le territoire francais mais mentalite et politiques ne font rien dans ce sens, les premiers les denigre et les second n'y comprennent malheureusement toujours rien......mais comme ca date pas d'aujourdhui, pas de souci.
a écrit le 04/06/2014 à 11:05 :
et oui, augmentation de capital à ... 191 euros l'action! ça fait rêver la famille Peugeot qui a tout lâché avec une décote monstre.
a écrit le 03/06/2014 à 22:54 :
Quel contraste entre les usines allemandes qui tournent à plein, avec de nouvelles usines Audi, Bmw, VW construites en 2013-2014 en Allemagne ...
alors qu'en France Renault chôme, ferme, fait la mendicité à l'Etat contribuable pour des aides et exonérations de charges,
bref, quelle piètre gestion industrielle par les piètres dirigeants avec leurs cliques de cadres subalternes des constructeurs français Renault, et PSA. N'ont-ils pas honte de leurs piètres gestion ?
a écrit le 03/06/2014 à 20:13 :
Splendide !
Cette réussite européenne est exceptionnelle , nous devrions nous en inspirer au lieu de la jalouser bêtement ..
Réponse de le 03/06/2014 à 22:50 :
... corvéables à souhait en les sous-payant, c'est ça la fierté allemande ? L'esclavage moderne, c'est ça qui est admirable ? Profiter de l'Europe dans le plus grand égoisme et sans la moindre conscience, c'est ça la réussite exceptionnelle ?
Réponse de le 04/06/2014 à 9:55 :
Demandez donc l'avis des travailleurs de l'est avant de ramener votre fraise, pas sûr qu'ils partagent votre point de vue. A propos PSA, Renault, Toyota, Nissan aussi produisent aussi à l'est. Maintenant si pour vous c’est un problème soyez au moins et cohérent blâmez aussi les Français et les Japonais
a écrit le 03/06/2014 à 20:12 :
Mais où donc est notre godrev national?
Aurait-il fait un malaise en lisant cet article?
a écrit le 03/06/2014 à 20:08 :
La volonté hégémonique totale de l'Allemagne dans l'automobile nous force à boycotter TOUT de ce pays. Ils cherchent juste à tuer PSA et Fiat depuis des années, comme ils ont tué l'automobile suédoise. Boycottez Volkswagen, Seat, Skoda, Audi ( peu fiables en plus ) et boycottez aussi Milka, Oral B, Stabilo Boss, Karcher, Lidl, Braun ! La France ira mieux
Réponse de le 03/06/2014 à 20:20 :
Ah les vieux fantasmes français qui refont surface
Si les Allemands boycottaient les produits français la France serait morte RIP
Réponse de le 03/06/2014 à 22:07 :
Ma prochaine voiture a la fin d'année en cours sera une Audi A3 et je vais vendre ma clio
Réponse de le 04/06/2014 à 9:52 :
Malheureusement, les allemands ne comprenne que la force, et l'europe n'est plus qu'un rêve
a écrit le 03/06/2014 à 20:04 :
En réalié l'Allemagne avec ses excédents commerciaux records est la première puissance économique mondiale
Réponse de le 05/06/2014 à 23:36 :
Vous ne changerez donc jamais!
Réponse de le 08/09/2014 à 19:47 :
Vous non plus Cantalou.
a écrit le 03/06/2014 à 19:59 :
Les immatriculations de voitures neuves ont augmenté en Allemagne au mois de mai de 5,2%. les marques françaises ont progressé plus vite que le marché. En Allemagne au mois de mai Renault voit ses ventes augmenter de 32,5%, celles de Citroën de 22% et Dacia 16,9%.
Réponse de le 03/06/2014 à 20:14 :
Les pourcentages peuvent être impressionnants quand on démarre à partir de pas grand chose
Réponse de le 04/06/2014 à 17:14 :
Il est toujours préférable de faire +32,5% comme Renault sur le marché allemand au mois de mai que -14,7% comme Kia .
a écrit le 03/06/2014 à 19:54 :
Les Allemands sont des ingénieurs ET des commerçants
Les Français sont des cuisiniers et des coiffeurs comme disait l'autre
La mentalité allemande est fantastiquement bien adaptée au monde moderne
Réponse de le 03/06/2014 à 22:11 :
Tu doit être un deutch .Tu te crois superieur, on connait le résultat....
Réponse de le 04/06/2014 à 1:00 :
il ne vous suffit plus que d'émigrer en Allemagne, personne ne vous retient en France.
Réponse de le 04/06/2014 à 9:55 :
Décidément vous ne changerez jamais, complexe de supériorité, on sait ou cela vous a mené
Réponse de le 04/06/2014 à 10:16 :
C’est qui les « deutch » Cantalou ? Je connais Deutsch ( Allemand) ou Dutch ( Hollandais) mais pas deutch.
Réponse de le 04/06/2014 à 19:23 :
Les français ont des bérets aussi.
Réponse de le 05/06/2014 à 23:29 :
Tu devrait prendre un cachet, et arrêter de dire des bêtises.Tu nous fait pas un complexe de supériorité
a écrit le 03/06/2014 à 18:37 :
pourquoi je perds du temps à lire ce genre d'articles?
a écrit le 03/06/2014 à 18:10 :
A la fin de l'année 2013, Audi annonçait que son usine hongroise venait de franchir la barre des 23 millions de moteurs produits depuis 1993.
a écrit le 03/06/2014 à 17:55 :
Cela permet de remplir les aéroports désafectés. Sur les travailleurs détachés il n'y en a pas pour très longtemps avant que cela n'expose, vous n'avez qu'a faire un tour dans le Sud pour vous apercevoir qu'il n'y a plus une entreprise qui construit. Merci qui, merci l'Europe.
Réponse de le 03/06/2014 à 18:16 :
Si la France va mal c'est uniquement de sa faute et des politiques qui la gouverne.
Il est vrai que ceux-ci, même s'ils sont pour l'Europe, laissent toujours croire que les problèmes viennent de celle-ci pour masquer leurs incapacités à résoudre l'adaptation de la France à la mondialisation.
a écrit le 03/06/2014 à 17:20 :
Les usines allemandes tournent à fond au détriment des nôtres grâce à des salaires pour certains qui sont de misère (directive détachement des travailleurs de l'Est). Grâce à ceux qui ici font de la France un cimetière industriel par leur infinie bêtise et/ou leur corruption.
Réponse de le 03/06/2014 à 17:39 :
Mais non, les usines de Mercedes, Volkswagen, BMW ne tournent pas au détriment des nôtres. C'est absurde et les salaires dans l'automobile outre-Rhin, solidement encadrés par l'IG Metall, sont élevés. Et puis ce n'est pas qu'une question de coûts non plus. Les voitures allemandes plaisent dans le monde entier!
Réponse de le 04/06/2014 à 10:18 :
les travailleurs allemands des usines automobiles ont reçus des bonus (des vrais)
a écrit le 03/06/2014 à 17:17 :
Logique d'acher allemand. Une voiture francaise ne permet que 130 km/h ...
Réponse de le 03/06/2014 à 22:13 :
Apprend à parler français avant de dire des conneries
Réponse de le 04/06/2014 à 19:24 :
si vous roulez en ville, il vaut mieux une française. plus de 130 ça fait beaucoup.
Réponse de le 04/06/2014 à 19:24 :
si vous roulez en ville, il vaut mieux une française. plus de 130 ça fait beaucoup.
a écrit le 03/06/2014 à 17:00 :
le haut de gamme ça marche, comme quoi il y a (encore) de l'argent mais à la vue des fututres réglementations européennes sur la pollution automobile les allemands ont du soucis à se faire...
Réponse de le 03/06/2014 à 20:10 :
Lisez mieux, on parle des allemandes, pas de haut de gamme !
Réponse de le 03/06/2014 à 20:15 :
C'est un private joke ? , les moteurs allemands sont parmi les moins polluants , certains turbo de plus de 200 cv sont moins polluants que certains trucs franchouilles de 75 chevaux , lol ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :