Volkswagen disposera bientôt de vingt usines en Chine

 |   |  469  mots
Le stand Volkswagen au salon de Pékin, en avril.
Le stand Volkswagen au salon de Pékin, en avril. (Crédits : reuters.com)
A l'occasion de la visite d'Angela Merkel en Chine, le constructeur y annonce deux usines supplémentaires. Il dispose aujourd'hui de 17 sites industriels. Il vise plus de 3,5 millions de ventes cette année sur place.

Volkswagen va construire en Chine deux nouvelles usines. L'annonce a été faite ce lundi  en pleine visite de la Chancelière allemande Angela Merkel à Pékin. Deux milliards d'euros seront investis. Un accord a été signé entre le groupe automobile germanique et l'une de ses deux co-entreprises chinoises, First Automotive Works (FAW), en présence d'ailleurs de la Chancelière et et du Premier ministre chinois Li Keqiang.

Vingt usines à court terme

Les deux nouveaux sites de production seront situés respectivement dans les métropoles portuaires de Tianjin et de Qingdao, dans le nord de la Chine. Le consortium allemand dispose de trois sites de recherche et développement locaux (Pékin, Shanghai, Changchun) employant 2.700 ingénieurs, même si les véhicules sont essentiellement développés et dessinés outre-Rhin.

Volkswagen précisait, en avril dernier au moment du salon de Pékin,  qu'il comptait dix-sept usines au total dans l'ex-Empire du milieu, fabriquant véhicules et composants pour la marque Volkswagen, Audi et Skoda, en attendant une éventuelle industrialisation des produits de la filiale espagnole Seat. Il doit ouvrir en 2015 une usine à Changsha, capitale de la province du Hunan, avec SAIC.

Volkswagen souhaite faire grimper les investissements sur place à 18,2 milliards d'euros de 2014 à 2018. Et ce, pour porter entre autres ses capacités locales à plus de 4 millions d'unités annuelles. La firme de Wolfsburg  écoule d'ores et déjà trois fois plus de véhicules en Chine qu'en Allemagne.

2.750 points de vente

Pionnier - avec Peugeot - au milieu des années 80, Volkswagen a vendu 3.266.235 véhicules (+16,2%) en Chine l'an dernier.  Lié aux groupes SAIC et FAW, le consortium indique avoir vendu plus de 1,5 million de véhicules localement sur les cinq premiers mois de l'année, en hausse de 17,7%. Volkswagen y vise plus de 3,5 millions d'unités cette année. Numéro deux derrière GM en Chine, le consortium de Basse-Saxe écoule ses modèles à travers un énorme réseau de 2.400 points de ventes, qui devraient passer à 2.750 en fin d'année. Le groupe germanique emploie 80.000 salariés localement.

Le deuxième groupe automobile mondial a réalisé l'an passé un bénéfice opérationnel record de 4,3 milliards d'euros (en hausse de 600 millions sur 2012). Ces profits ont été générés par ses deux co-entreprises chinoises et... ne sont donc pas consolidés dans les résultats globaux du constructeur de Wolfsburg ! Une manne supplémentaire, en quelque sorte.

Cinq usines pour PSA

PSA a pour sa part annoncé début juillet une cinquième usine en Chine, à Chengdu (centre de la Chine).  Le dispositif industriel actuel de PSA atteint une capacité potentielle de 750.000 unités par an dans sa co-entreprise DPCA (en deux équipes) et de 200.000 dans la seconde, CAPSA. Le groupe français vise 700.000 ventes cette année dans l'ex-Empire du milieu.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/07/2014 à 8:05 :
@Maxime, Comme vous avez raison, la prise de conscience des chinois viendra rapidement, comme la nôtre est venue, et ce jour là, ça va décoiffer pour Vag, à la rue, comme des malpropres...!!!
a écrit le 07/07/2014 à 22:01 :
L'expansion de VW Group est un modèle de réussite industrielle menée par de vrais dirigeants experts innovants de l'automobile.
Il est clair que VW n'a rien a craindre avec les bons à rien et mauvais à tout qui dirigent Daciarenault et Peugeot
a écrit le 07/07/2014 à 21:02 :
30% des ventes en effectuées Chine, capital à 17% Qatari, peut-on encore parler d'une entreprise allemande? Sachant que la moitié voire plus de sa prod en chine appartient aux groupes Chinois, VW n'est qu'un épouvantail aux pieds d'argiles.
a écrit le 07/07/2014 à 19:34 :
Les ventes de VW viennent encore de chuter de 22% aux USA en juin, après son recul de 9.5% en France et de 5.2% en Grande-Bretagne. Les chinois sont moins exigeants, ils auront des surprises lorsqu'ils découvriront les ennuis cachés...
a écrit le 07/07/2014 à 19:32 :
Pour quoi faire, offrir dix ans de garantie sur la casse de la DSG quand l'Europe et les français se brossent ??
a écrit le 07/07/2014 à 14:01 :
En 2013, le groupe VW a dû rappeler 5 millions de véhicules défectueux...
a écrit le 07/07/2014 à 14:00 :
VW classé 24ème en fiabilité par le JD power...
Réponse de le 07/07/2014 à 16:22 :
Mais le succès mondial de tous ses modèles démontre le contraire!
Réponse de le 07/07/2014 à 19:36 :
quel succès mondial? VW se vautre en Amérique du Sud et du nord. -22% aux USA. Il ne leur reste que la Chine...
a écrit le 07/07/2014 à 13:59 :
La lèpre s'étend sur le monde.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :