Les équipementiers tricolores en pleine forme grâce aux allemands et à l'Asie

 |   |  721  mots
Michelin est réputé pour son internationalisation et la qualité de ses pneus
Michelin est réputé pour son internationalisation et la qualité de ses pneus (Crédits : reuters.com)
Les grands fournisseurs auto français réalisent des profits très honorables. Ils se portent bien grâce à l'Asie et à leurs livraisons aux constructeurs allemands.

Les grands équipementiers automobiles français cartonnent. Alors que les constructeurs français sont en difficulté, les fournisseurs tricolores, eux, sont tirés par leur "intercontinentalisation" et la qualité réputée de leurs produits. Michelin a annoncé ce mardi une amélioration de ses performances au premier semestre, tout comme Faurecia, filiale équipementière de PSA. 

Sur les six premiers mois de l'année, le célèbre fabricant de pneus auvergnat a ainsi enregistré un résultat net de 624 millions d'euros (+23%), un résultat opérationnel avant éléments non récurrents de 1,16 milliard d'euros (+16% à périmètre et périmètre et parités constants), malgré un recul du chiffre d'affaires à 9,67 milliards pour des raisons de taux de change. La marge (avant éléments non récurrents) s'établit à 12% - à 11,4% pour les activités voitures de tourisme. Pas mal du tout pour ce groupe dont la technicité des pneus est considérée par bien des experts comme la meilleure du monde!

Le bénéfice net de Faurecia, spécialiste des intérieurs pour véhicules et des lignes d'échappement, a atteint 88 millions d'euros au premier semestre, contre 35 millions un an plus tôt. Le résultat opérationnel a crû de 21% à 311 millions d'euros, avec une marge de 3,3%. Faurecia reste à la traîne par rapport aux autres grands équipementiers français. Mais il va beaucoup mieux que PSA, sa maison-mère.

Valeo avait annoncé vendredi dernier un super bénéfice net semestriel en progression de 21% à 278 millions, soit 4,4% du chiffre d'affaires. Son résultat opérationnel a crû de son côté de 15% à 442 millions d'euros, avec une marge très honorable de 7%.

Des marges très honorables

Le plasturgiste familial Plastic Omnium a réalisé une marge de 8,2% au premier semestre. Jeudi, Laurent Burelle, son patron, annonçait un profit opérationnel en hausse de 15% à 218,7 millions d'euros et un bénéfice net (part du groupe) en hausse de 12,4% à 108,4 millions d'euros. Tout cela est très supérieur à la marge de... Renault au premier semestre (3,7%).

Les fournisseurs français doivent ces performances à leurs résultats hors de France. "Il y a trente ans, Valeo faisait 100% de son chiffres d'affaires avec les constructeurs français. Aujourd'hui, les clients allemands en représentent 30% (ndlr: en première monte, c'est-à-dire les ventes directes aux constructeurs), les asiatiques 26%, les américains 22%, les français 17%", explique Jacques Aschenbroich, Directeur général de Valeo.

En Asie, Faurecia avance pour sa part un chiffre d'affaires semestriel en progression de 22% à 1,39 milliard d'euros, avec une hausse de la marge opérationnelle à 8,5%. Soit une marge très supérieure à celle du groupe en moyenne. Faurecia est également très bien implanté auprès des constructeurs allemands.

Volkswagen est le premier client de Plastic Omnium, et de loin, absorbant 17,5% de ses ventes. Volkswagen devance nettement PSA (12,9%), GM (12,5%), BMW (9,7%), Renault (8,1%). Le plasturgiste équipe les modèles les plus hauts de gamme de la production automobile mondiale. Les deux premières régions de Plastic Omnium sont l'Europe occidentale hors France (31%) et l'Amérique du nord (26%). L'Asie pèse pour 16%, la France pour 13%. En Chine, "nous croissons de 20%. Quatre nouvelles usines ont été mises en service fin 2013-début 2014 et nous atteindrons 24 sites à la fin de 2014", indique Laurent Burelle.

Une année 2014 qui s'annonce bonne

Pour l'année 2014, Michelin vise une "hausse de ses volumes de 3%, une croissance de son résultat opérationnel (avant éléments non récurrents), une rentabilité sur capitaux employés supérieureà 11% et une génération de "cash flow" libre structurel supérieure à 500 millions d'euros". Faurecia pronostique "une hausse du chiffre d'affaires entre 2 et 4% (à taux de change et périmètre constants) ; une progression de la marge opérationnelle entre 30 et 60 points de base et un "cash flow" net positif".

"Nos résultats semestriels sont excellents. Je serais très content de les réitérer au second", souligne pour sa part Laurent Burelle. Pour 2015, "nous prévoyons encore une croissance de 3 à 4% du marché automobile. Et, chaque année, Plastic Omnium fait mieux que le marché", précise le PDG de Plastic Omnium.

Pour l'année 2014, "nous visons une marge opérationnelle un peu supérieure celle du premier semestre", pronostique quant à lui Jacques Aschenbroich. Avec "une croissance supérieure à celle du marché dans les principales régions de production".

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/07/2014 à 15:49 :
Les équipementiers tricolores sont effectivement en pleine forme. Mais ils ne le doivent ni à l'Asie, ni à l'Allemagne mais à leur TRAVAIL. C'est grâce à leur talent propre et à leurs savoir faire qu'ils réussissent à s'implanter et à gagner des appels d'offre et des parts de marchés. C'est un petit détail mais il est révélateur de la façon dont ce journaliste présente les choses. Avec toujours un je ne sais quoi de redevable aux autres ou de tellement mieux chez eux...
Réponse de le 29/07/2014 à 19:32 :
@Rectification Pourtant Monsieur V. fait oeuvre de philosophie, la philosophie, vous savez, cette science humaine amie de...la sagesse...!!!
Réponse de le 11/08/2014 à 19:29 :
merci pour le rectificatif, parce qu'on voit la balance commerciale avec l'Allemagne se serait plutôt à eux de nous remercier et non l'inverse
a écrit le 29/07/2014 à 15:38 :
Nous sommes très reconnaissants aux Allemands d'acheter français et nous continuerons comme eux à acheter français, parce que les produits sont plus performants et que cela sauve des emplois en France.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :