La future gamme Renault à 5.000 euros ira de la citadine au "SUV"

 |   |  771  mots
Le concept Datsun Redi-Go préfigure la future Renault à très bas coûts
Le concept Datsun Redi-Go préfigure la future Renault à très bas coûts (Crédits : DR)
La future voiture à très bas coûts (moins de 5.000 euros) de Renault sera modulaire, c'est-à-dire proposée en plusieurs carrosseries. Commercialisée en Inde dès 2015, elle devrait arriver ensuite en Amérique du sud et... en Europe sous le label roumain Dacia.

La future voiture à très bas coûts (moins de 5.000 euros) de Renault sera... « modulaire ». Le « système de modules permettra d'avoir des carrosseries différentes, de la citadine au petit "SUV" », nous explique une source interne de Renault. Cette gamme à tout petit prix sera fabriquée à Chennai, en Inde, et commercialisé dans ce pays l'an prochain. Elle sera aussi produite et vendue en Amérique sud « et devrait venir en Europe avec une fabrication sur un site plus proche », selon nos informations. Malgré les dénégations officielles de Renault. En Europe, cette gamme de "mini-Logan" serait vendue sous le label roumain Dacia.

Des concepts présentés à New Delhi

Au salon de New Delhi en février dernier, Nissan, l'allié japonais de Renault, avait présenté un concept, la Datsun (marque de Nissan pour les modèles à bas coûts) Redi-Go, qui préfigure une future voiture de 3,60 mètres de long (comme une Twingo) à cinq portes, laquelle devrait coûter sur place moins de 4.500 euros (contre un tarif de base inférieur à 8.000 euros pour une Dacia Logan ou Sandero en France). Renault exposait pour sa part à Delhi le concept de "Crossover" à très bas coûts Kwid. Les deux véhicules sont des approches de ce que devrait être cette future gamme à très bas coûts modulaire.

C'est le centre d'ingénierie indien de l'Alliance Renault-Nissan à Chennai, créé en 2007, qui s'est chargé de l'étude de ce modèle, en cours de développement dans le plus grand secret. C'est aujourd'hui l'un des plus gros centres techniques automobiles de la région. De 1.000 personnes à ses débuts, ce bureau d'études en est à 4.500 aujourd'hui. « C'est le centre de l'ingénierie frugale pour pays émergents », expliquait au salon de Delhi Karim Mikkiche, son directeur.

« On étudie les véhicules pour l'Inde, l'Asie-Pacifique et faisons des expertises pour le monde entier ». Et, « en 2014, nous passons à une nouvelle phase, celle de participer à l'élaboration du produit, de le développer entièrement. C'est le cas de la plate-forme "CMF-A" (ndlr : voitures à très bas coûts)», soulignait le dirigeant.

Une usine géante à Chennai

L'usine de Chennai, qui a démarré quant à elle ses activités en 2010, est un site de l'Alliance Renault-Nissan qui doit surtout beaucoup... au japonais. Mais l'usine fabrique également des véhicules pour Renault. Elle peut potentiellement produire 480.000 unités annuelles, ce qui est énorme, beaucoup plus que ce que fabrique annuellement chaque usine française de Renault. Ce site presse, emboutit, peint, assemble. Il produit aussi des moteurs, notamment le 1,5 diesel de Renault.

Il a fabriqué 230.000 voitures l'an dernier, dont 30% pour Renault, le reste pour Nissan. Le site emploie au total 8.000 personnes. Rythme de travail : 7 heures et demie par jour, six jours sur sept, dans des conditions dures comme nous avons pu le constater lors d'une visite en début d'année. Le personnel est très jeune avec 25,6 ans en moyenne.

L'aventure "Low Cost" du groupe français a en fait commencé en juillet 1999, lorsque Renault a repris 51% de Dacia, le constructeur roumain en déshérence avec son usine géante de Pitesti (à 120 kilomètres de Bucarest). La première Dacia Logan a été commercialisée en septembre 2004. Le succès de cette voiture emblématique, simple, familiale, économique et fiable fut... immédiat, obligeant la firme de Boulogne-Billancourt à la diffuser en Europe occidentale où elle n'était pas prévue initialement.

Partout dans le monde

Aujourd'hui, Renault produit ses modèles de la gamme "Entry" en Roumanie, où le site de Pitesti tourne à plein régime, à Moscou et Togliatti (Russie), Curitiba (Brésil), Medellin (Colombie), Chennai (Inde)... Il a même inauguré début 2012 un site géant à Tanger, au Maroc. Après la Logan (berline, break, fourgonnette, pick-up), la Sandero (une Logan à cinq portes) et le 4x4 Duster, meilleure vente aujourd'hui du groupe Renault, sont venus le monospace Lodgy et la fourgonnette Dokker - les seuls modèles à constituer un semi-échec.

La Logan comme la Sandero ont été renouvelées fin 2012-début 2013. Un pick-up Duster devrait être industrialisé au Brésil, pour un lancement en 2015. Ce modèle serait ensuite produit sur le pourtour méditerranéen pour une commercialisation en Europe, selon des sources internes.

Vendus en Europe ainsi que sur le pourtour méditerranéen sous la marque roumaine Dacia et ailleurs sous le label Renault lui-même, ces modèles"Entry" ont passé pour la première fois la barre du million de ventes en 2013 (1.084.519 exemplaires). Après les voitures à bas coûts, Renault et Nissan se mettent aux modèles... à très bas coûts.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/09/2014 à 21:26 :
Esclavage moderne : Tant que les Indiens/ turques/marocains... travailleront pour des cacahuètes pour que les européens roulent pas cher, Renault fera ses low cost et son beurre... Et Carlos touchera ses 10 millions d€ annuels. C'est pas beau la mondialisation ?
Réponse de le 04/09/2014 à 1:52 :
Euh... VW c'est 16 usines en Chine, avec des usines en Inde en Russie, en Afrique, dans les pays de l'ex union soviétique, tous les moteurs Audi sortent de Hongrie... Volkswagen est même accusé d'avoir abusé de travailleurs prisonniers politiques de RDA pour produire phares et autres éléments du même type... Et Martin Winterkorn touchera ses 14 millions de salaire annuel...
a écrit le 02/09/2014 à 21:23 :
Renault fait du bas de gamme (entry) et cela marche... parce qu'ils sont les seuls à couper la branche sur laquelle ils sont assis ! Les jours ou VW ou toyota suivra leur voie, les marchés seront saturés de ces voitures low cost et c'est pas sur sa gamme "normale" que Renault gagnera de l'argent. Gamme normale qui ressemble d'ailleurs de plus à du low cost (voir finition des clios turques et autres capturs espagnols)
Réponse de le 03/09/2014 à 9:49 :
@FL91 Mais cher ami, la production VW c'est pire, du hight coast et du low quality et ça fait un petit moment que ça dure..!!! Remarquez, en France on en est bien revenu et ça n'est pas fini...
a écrit le 02/09/2014 à 0:51 :
Pour faire des économies durablement et ne pas polluer il faudrait s’intéresser aux véhicules électro-solaires classe "Cruiser" 2/4 places, tb autonomie y compris de nuit, 10 fois moins de batterie que pour un EV classique, peu de bornes de recharges à prévoir, excellente efficacité énergétique : voir modèle commercial proche Swinburne Solar X, déjà autorisées sur route Stella Solar (4 places, 730 km charge pleine et 430 la nuit), transférable Sunswift Solar 2 places : 500 km à plus de 100 km/h avec une seule charge et 830 km avec solaire (test officiellement homologué par FIA), Suncruiser Solar, Solarword GT (+ d'1 million de km par tous temps), Calgary Solar, Daedalus Solar, Tafe Sa, Solar Mobil Malindra, Midnight Sun XI Solar, Navitas Solar Purdue, Stanford Luminos etc. Efficacité sup. d'un facteur 12 comparé à un véhicule actuel (faible poids, tb aérodynamisme, rendement 98% des moteurs dans roues 1,5 KW, récup. D’énergie de plus de 80% au freinage, minimum de batterie, gestion efficiente de l'énergie, excellents Cx/Cd 0,07 au mieux comparé à 0,24 pour Tesla, coef. de roulement, 6 à 15 m2 solaire avec vitrages évent. 30% rendement actuel et + etc). Jonction en cours avec les véhicules électriques encore nettement moins efficients. Plus de 60 universités de pointe concernées dans le monde (Stanford, MIT, Eindhoven, Twente, Bochum, NSW Univ, Caltech, Calgary, Purdue, Malindra etc) + retombées technos.
Réponse de le 02/09/2014 à 8:28 :
C'est vrai que les véhicules électriques devraient rejoindre la configuration bien plus efficace des véhicules solaires. C'est ce qui se fait au travers des véhicules électro-solaires et on espère qu'il va y en avoir plusieurs commercialisés après le premier australien en 2015 que vous avez cité. C'est l'avenir des véhicules légers 2/4 places, difficile de faire mieux en terme d'efficacité, aérodynamisme, rendement etc en effet.
a écrit le 01/09/2014 à 21:09 :
quand t on pense le prix que cela coute et dans 5 ans cela ne vaut plus un clous , c est la voiture a consommer sur place avant pérennisation
Réponse de le 01/09/2014 à 22:52 :
Une Dacia acheté 10 000 en An N vaudra au moins 1 000 en An N+10. Soit un cout de 1 000 euros par An (approximatif).
Une BMW ou Audi ou Benz, acheté 40 000 en An N vaudra moins de 10 000 en An N+10. Soit un cout de 3 000 par An (approximatif, car sur leboncoin on trouve beaucoup d'annonces à 5 000 € pour ce genre de bagnoles, car à 5 000 tout est à refaire, ou alors à 10 000 tout a été refait.
Consultez les petites annonces, c'est marrant.
a écrit le 01/09/2014 à 19:33 :
Une voiture à 5'000 balles.... jusqu'à quel point est-elle fiable ? et qu'en est-il de sa durabilité ? dans les stats de panne où se trouve-t-elle ? côté entretien, sera-t-il à la hauteur du prix ou.... ? désolé mais pour moi une voiture pour que je me sens en sécurité pour rouler seul ou avec ma famille soit en ville, sur une autorroute ou sur une route de montagne elle ne doit coûter pas moins de 20'000 euros. désolé pour Renault et sa citadine au premier prix.
Réponse de le 01/09/2014 à 21:01 :
C'est une copie bon marché de la Smart paraît il...
Réponse de le 01/09/2014 à 23:00 :
Aucune base de marketing. Tu te base sur le prix et pourtant souvent la même m.rde est vendu à des prix totalement différents "premier prix" et "optimum price" avec un packaging différent in peu plus flatteur pour les guignols de supermarché souvent.... sous perfusion de publicité...
Réponse de le 02/09/2014 à 0:49 :
"Une voiture à 5'000 balles.... jusqu'à quel point est-elle fiable ?" : Le prix est plus fonction de ce que les clients peuvent/acceptent de payer que de la qualité...
a écrit le 01/09/2014 à 19:00 :
Les annonces fumantes de Renault n'y peuvent rien, le titre Renault chute en bourse ...
Réponse de le 01/09/2014 à 23:05 :
Stable aux 60€, c'est un bon moment pour acheter. City perçoit une opportunité d'achat avec pour objectif 88€.
a écrit le 01/09/2014 à 17:22 :
Si vous trouvez que les conitions de travail sont dure dans l'usine de l'Alliance Renault-Nissan de Chennai, c'est que vous n'avez pas dû visiter beaucoup d'usines en Inde...
a écrit le 01/09/2014 à 13:44 :
Etant donné que ces bagnoles sont construites à bas coûts, il n'y a aucune raison de payer le prix fort. Les gens devraient stopper leurs achats jusqu'à ce que le prix soit le même en Inde et en France :-)
Réponse de le 01/09/2014 à 21:02 :
pour faire Renault tomber en faillite, c ça que tu veux ?
Réponse de le 01/09/2014 à 23:09 :
Prix du transport et Tva à prendre en compte, Patrickb ne faites pas semblant de ne pas savoir, sinon allez en Roumanie acheter une Dacia et ramenez-là en France... si cela est rentable, cela devrait être facile.
a écrit le 01/09/2014 à 13:08 :
RENAULT fera demain la course en tête, précédent PSA, tant mieux et pendant ce temps, Audi voit les portes de la Chine se fermer pour lui, plus de commandes publiques, le futur s'assombrit, inexorablement.. Les pigeons ne seront pas les chinois, comme nous le disions déjà en 2013, voilà une autre prise de conscience, salutaire aussi celle-là pour le petit chinois malin...!!!
Réponse de le 01/09/2014 à 13:18 :
@chinois Mais alors qu'est-ce qu'ils vont faire de leurs usines là bas ??? Mon solide bon sens paysan m'amène à penser qu'ils vont les saler...!!!
a écrit le 01/09/2014 à 12:50 :
Querelle de débiles...les groupes industriels automobiles allemands ou français (ne parlons pas de groupes japonais, américains et coréens, ne feront pas faillite de si tôt. Soutenus par leurs pays et leurs banques, ils ont des marchés pour distribuer leurs produits. Tant qu'il n'y aura pas de confit majeur ou récession (politique russe ou gros accident écologique qui paralyse le commerce mondial ) ces groupes continueront à avoir des bilans plus au moins équilibrés. En cas de conflit majeurs certains profiteront de conjonctures favorables (en cas de nouvelles routes maritimes et commerciales) et d'autres rentreront en déclin, surtout les pays à faible stabilité économique.
Dans l'immédiat ceux qui vont ramasser la mise sont ceux qui ont les bons produits comme les gammes hybrides fiables.
a écrit le 01/09/2014 à 11:05 :
Renault fabrique des voitures fiables, en plein succès mondial, tandis que VW vend de la camelote dangereuse, rappels massif pour des questions de sécurité, comme le Tiguan tout récemment, et aujourd'hui même, l'info suivante (qu'on ne trouve pas sur La Tribune comme par hasard...) Audi rappelle environ 70 000 voitures en raison d’un problème sur le système d’assistance au freinage. Les modèles A4, A5, A6, A7, Q5 et Q7 construits entre mars et décembre 2012 sont concernés. (AFP)
Réponse de le 01/09/2014 à 12:18 :
La caravane allemande passe les chiens aboient.
Réponse de le 05/09/2014 à 15:10 :
Renault construit des voitures fiables? Que dire des Espaces, Avantimes, VelSatis, Scénic, Laguna et Méganes commercialisées dans les années 2000 et équipées d'un moteur DCI? Que dire du service commercial de Renault qui nous prend pour des pigeons? Alors un grand MERCI aux marques étrangères qui produisent des voitures bien plus fiables !!!
Réponse de le 09/09/2014 à 0:43 :
Comme vous le dites, AUDI assume et rappelle environs 70 000 voitures ce qui est loin d'être le cas de RENAULT qui nie les problèmes de ses DCI et laisse les clients se démerder avec des voitures parfois achetées 40 000 euros et qui au bout de 4 ans ne valent plus que 2 500 euros en épave (ex. Velsatis ou Espaces) !!
a écrit le 01/09/2014 à 9:00 :
MDR!! comme la "Logan" à ses débuts! vendue 2500 E en Roumanie, mais 5000 en France à ses débuts, puis entre 7 et 9000 trois ou quatre ans après!
Il n'y a vraiment QUE la longueur et les "services" qui diminuent!
Réponse de le 01/09/2014 à 10:32 :
La Logan n'a jamais été vendu 5000 euros en France. C'était 5000 en Roumanie, 7500 en France. D'où sortez vous vos informations ?
a écrit le 01/09/2014 à 8:14 :
VAG sert les fesses, déjà qu'ils doivent les barder sur août pour vendre qqe chose, non vraiment, RENAULT, ça sent l'envolée belle...!!
Réponse de le 01/09/2014 à 8:52 :
Ca sent plutôt les pertes récurrentes chez Renault qui fait des annonces pour masquer le désastre monumental en cours chez Avtovaz Lada ;
Personne n'est dupe de la communication de Renault l'enfumage des boursicoteurs.
Réponse de le 01/09/2014 à 9:24 :
@Pertes ...de marges chez VAG, pour passer devant Toyota sur le papier, ils sont prêts à tout, des remises qui dépassent les 30 % en concessions, mais attention, ça n'améliore pas la fiabilité du groupe à postériori, il y aura de nouveaux abusés en perspective...!!!
Réponse de le 01/09/2014 à 10:38 :
Certes il y a une crise en Russie, mais la crise touche aussi bien Renault que VAG...
nul comma analyse...
Réponse de le 01/09/2014 à 15:14 :
@pragmatique : tu confonds avec Renault avec ses occasions 0 kms ! Vous ne savez plus quoi dire pour descendre la réussite de vag !
Réponse de le 01/09/2014 à 18:14 :
monsterjay, "descendre la réussite de vag", quelle réussite ?? audi classée 19 ème sur...20 au classement auto Plus du 100114, Renault 2 ème, Dacia 1er, allons mon ami, il faut réviser ou mettre vos feuilles de pompe à jour...!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :