Citroën lève un peu plus le voile sur sa très attendue stratégie SUV

 |   |  613  mots
Le C4 Aircross est un concept car qui préfigure une version définitive qui sera présentée avant la fin de l'année et devra s'installer sur le très dynamique segment des B-SUV.
Le C4 Aircross est un concept car qui préfigure une version définitive qui sera présentée avant la fin de l'année et devra s'installer sur le très dynamique segment des B-SUV. (Crédits : Citroën)
La marque aux chevrons a divulgué un concept car très proche d'un modèle lancé à la fin de l'année sur le très dynamique segment des SUV de segment B (Peugeot 2008 et Renault Captur). Un autre SUV sera également lancé sur le segment C et doit permettre à la marque de repositionner sa gamme afin de cesser l'hémorragie de parts de marché...

Après Peugeot, c'est au tour de Citroën de se lancer dans la bataille des SUV, ou plutôt de se relancer. La marque aux chevrons vient de lever le voile sur un concept de SUV de segment B (face au Peugeot 2008 et Renault Captur) qui préfigure la version définitive qui sera probablement présentée au public à la fin de l'année. Entre temps, Citroën révèlera son SUV de segment C au salon de Shanghai en avril.

Des parts de marché en chute libre

L'absence de SUV dans la gamme de la marque française était un vrai handicap et explique en grande partie la chute de ses volumes. En Chine, elle avait eu la bonne idée de lancer un C3XR, un petit SUV qui a réalisé 30% des volumes en 2016. Ce modèle était en progression de 10% sur l'année compensant en partie la chute des ventes du Français sur ce marché.

En Europe aussi la marque est en chute libre. En 2016, sa part de marché est passée de 3,9 à 3,6%. Pour rappel, la marque aux chevrons détenait plus de 6% de parts de marché en 2006 soit plus de 300.000 voitures manquantes par rapport aux volumes d'avant-crise.

Pour se repositionner sur une dynamique de gamme, Citroën avait tenté en 2012 de pénétrer une première fois le segment des SUV avec le C4 Aircross. Mais celui-ci n'avait pas percé en raison d'un prix trop élevé. Ce modèle était en réalité un Mitsubishi ASX estampillé des chevrons. Autrement dit, cette voiture devait permettre à Citroën d'occuper le segment, pas de gagner de l'argent.

Un nouveau positionnement de la marque

Depuis, Citroën a remis en cause son modèle et redéfini son positionnement, préfiguré par le Cactus, et figé avec la nouvelle C3 lancée en 2016. Les fondations creusées, il restait alors à construire le reste de la gamme. Il était naturel que la marque commence par les SUV afin de répondre le plus rapidement possible à ce segment très dynamique.

Et c'est peu de dire que ce marché est dynamique. En 2012, le marché automobile européen avait écoulé 2,4 millions de SUV, en 2016, les ventes ont quasiment été doublées à 4 millions d'immatriculations. C'est encore plus fragrant sur le segment des SUV de segment B avec 216.000 ventes en 2012 et plus de 1,22 million d'unités en 2016, soit un multiple de 6 en quatre ans.

D'ailleurs Peugeot qui était déjà présent sur le B-SUV a restylé son 2008 mais a largement renouvelé son offre SUV en 2016 en lançant le 3008 et le 5008. Il a également renforcé son offre en Chine avec un 2008 restylé, un 3008 (ancien 3008 restylé), le 4008 (le nouveau 3008 lancé en Europe) et le 5008. Dans quelques semaines, ce sera au tour de DS d'investir ce segment avec l'arrivée d'un SUV...

L'ADN est préservé

Cela correspond à "l'offensive produit sans précédent", lancée par Carlos Tavares dans son plan stratégique Push to Pass. Citroën n'a d'ailleurs aucune intention de s'arrêter là puisqu'il vise une gamme de huit silhouettes en tout. Linda Jackson, directrice de la marque, a déjà indiqué qu'elle voulait une gamme resserrée et qu'il faudra donc faire des choix. Ce qui est certain c'est que Citroën reviendra sur le segment des grandes berlines du segment D, et il est improbable que la marque renonce aux monospaces compacts où elle a acquis une grande légitimité avec sa C4 Picasso, leader en Europe. Enfin, Linda Jackson a promis le retour d'une nouvelle technologie de suspension hydraulique pour montrer que Citroën n'a rien perdu de son héritage et de son ADN...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2017 à 10:48 :
Ou Citroen a t-il degotte le designer ? Cette voiture ressemble a un jouet- gadget. Clinquant, d'aspect tres fragile.
a écrit le 08/02/2017 à 22:15 :
perso , je suis allé à la concession citroen pour mon auto-école, m'informer pour acquérir 8 nouvelle C3 : "réponse du tarif par mail dans 2 jours" ... la semaine, suivant "le commercial vous rappelle sans faute dès demain. "8 jours après, je rappelle : "nous sommes mercredi, réponse envoyée jeudi, au plus tard fin de la semaine" ... c'était début décembre 2016, et j'attends toujours !!! ...ou plutôt non : j'ai passé commande chez un de leurs concurrents !
Alors un SUV type captur, ce serait intéressant à étudier, mais bon... Citroën (ou plutôt la concession Citroën de ma ville) n'est pas à la hauteur, et je ne perdrais pas mon temps à les recontacter : je n'ai pas de temps à perdre !
a écrit le 08/02/2017 à 14:02 :
Ces SUV, sans l'option 4 roues motrices, resteront des imitations de SUV comparativement aux marques premium et à d'autres comme VW. Il faut méme réexplorer le segment des pick-ups où Peugeot a connu son heure de gloire avant d'être balayé par les Japonais...
Réponse de le 09/02/2017 à 0:05 :
VW, premium, singulière dichotomie ne trouvez-vous pas ..? Avez-vous déjà oublié le Vwgate ?
a écrit le 08/02/2017 à 12:54 :
Sexy petit SUV, dommage que Citroen est laissé tomber les toits ouvrants !
a écrit le 08/02/2017 à 8:13 :
Sympa ce Citroen mais ils ne proposent toujours pas de toit ouvrant chez eux !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :