Ferrari arrive à Wall Street à 52 dollars par action

 |   |  351  mots
Ferrari est évalué 9,8 milliards de dollars. La première cotation à Wall Street sera déterminante.
Ferrari est évalué 9,8 milliards de dollars. La première cotation à Wall Street sera déterminante. (Crédits : © Kai Pfaffenbach / Reuters)
Fiat Chrysler Automobile a annoncé le prix d'introduction de Ferrari, sa célèbre marque de luxe. Moins de 10% du capital sera mis en Bourse, le reste sera partagé par les actionnaires du groupe automobile italo-américain. Le groupe espère atteindre une valorisation proche des 10 milliards d'euros.

9,8 milliards de dollars. C'est la valorisation que Fiat Chrysler Automobile (FCA) espère atteindre en introduisant en Bourse sa marque de voiture sportive de luxe Ferrari ce mercredi 21 octobre. Hier, le prix d'introduction de l'action a été fixé à 52 dollars.

RACE, tout un symbole

FCA va émettre 9,1% du capital de Ferrari à Wall Street sous le symbole RACE (le nom de l'action ou ticker). Le reste du capital de la célèbre marque championne des grands prix de Formule 1 sera partagé entre les actionnaires actuels de FCA. Ainsi, Piero Ferrari, vice-président de la marque et fils du fondateur de la célèbre écurie, conservera 10% du capital. La famille historique de FCA, les Agnelli, réunis sous le holding Exor, possédera 23,6% du capital. Alliés, ces deux actionnaires posséderont plus de 50% des droits de vote ce qui leur permettra de garder le contrôle de la marque.

Dans le dossier déposé à la SEC, Ferrari précise prévoir de publier au titre du troisième trimestre un chiffre d'affaires de 720 à 730 millions d'euros, en hausse de 9% à 10% sur un an. Son excédent brut d'exploitation (Ebitda) devrait avoir progressé de 19% à 22%, à 210-215 millions d'euros.

Moins de 800 millions d'euros pour FCA

Ce "spin-off" (scission d'entreprise) doit permettre à FCA de recouvrer un peu de cash alors que le groupe italo-américain est engagé dans de lourds investissements. En 2014, Sergio Marchionne, l'administrateur du groupe, avait ainsi lancé un ambitieux plan d'investissements de 48 milliards d'euros. Il s'agissait alors de relancer la marque Alfa Romeo, d'améliorer la compétitivité des usines du groupe, d'investir dans de nouveaux produits... Mais, compte tenu des modalités de l'introduction en bourse de Ferrari, FCA ne pourra guère récolter, dans un premier temps, plus de 900 millions de dollars, soit moins de 800 millions d'euros.

Augmentation de la production de véhicules

Par ailleurs, Ferrari limite volontairement sa production à quelque 7.000 voitures actuellement. Mais prévoit de la porter à 9.000 unités par an en 2019, ce qui représente une hausse de 30%. Pour rappel, elle commercialise neuf modèles, dont le moins cher coûte 200.000 dollars.

Publié le 21/10/2015 à 07:32. Mis à jour le 21/10/2015 à 12:51.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :