Ford Edge : le gros SUV américain débarque enfin en Europe

 |   |  603  mots
Ford Edge mesure 4,80 de long, soit moins qu'un Q7 mais 18 cm de plus qu'un Q5.
Ford Edge mesure 4,80 de long, soit moins qu'un Q7 mais 18 cm de plus qu'un Q5. (Crédits : Ford)
Ford se dote d'un nouveau SUV ambitieux. Grand et puissant, Edge propose une qualité de conduite soignée qui séduira les familles en quête de sécurité, de confort, sans rogner sur la dynamique de conduite.

Et voilà le plus grand des SUV de Ford enfin en Europe. Cette seconde génération lancée en 2014 aux États-Unis où il coule des jours heureux, le Edge débarque pour la première fois en Europe en espérant replacer Ford sur le segment des grands SUV. Il chapeaute ainsi la gamme composée de l'Ecosport et du Kuga.

Ford Edge

Après la Mustang, Ford se dote d'une nouvelle voiture très américaine. Son gabarit imposant, et son look très baroudeur... Aucun doute, le Edge a été conçu au pays de l'Oncle Sam, coutumier de ce genre de grandes voitures. Un européen pourra toutefois y trouver son compte, puisque finalement, avec son positionnement de segment C + (proche du D donc), le Edge se situe un chouia au-dessus du cœur de gamme des SUV européen où se trouvent les Qashqai et autres Tiguan. Avec le 4,8 mètres, Ford fait le pari d'une offre crédible pour qui se sentirait trop à l'étroit dans ce segment C.

Habitacle généreux, mais coffre décevant

De fait, le Edge offre un habitacle plutôt généreux, tant à l'avant qu'aux places arrières. Le coffre permet d'embarquer 507 litres. Dommage que le plancher soit si haut, quelques centimètres auraient probablement permis de gagner quelques dizaines de litres supplémentaires (il n'y en a jamais assez pour une grande famille). D'ailleurs, d'autres concurrents font mieux avec moins. L'Audi Q5 affiche ainsi 540 litres alors qu'il mesure 18 cm de moins.

Le large espace intérieur est déjà en soi un luxe fort appréciable notamment pour les familles. La planche de bord reste néanmoins plutôt basique. La console centrale est équipée d'un écran tactile intégré à la planche, ce qui permet d'aplanir l'espace. En revanche, l'écran offre des raccourcis redondants avec des boutons en durs présents plus bas. Redondants et complexes, cette partie manque d'ergonomie et d'intuitivité. Itou sur le volant : nombreux boutons, pas toujours bien placés ni pertinents.

Ford Edge

Mais passons sur les détails pour apprécier au contraire la vraie force du Edge : son agrément de conduite. Il faut 210 chevaux pour tracter ce véhicule de 1.900 kilos, mais pour un meilleur confort de conduite, il est doté d'un couple moteur de 450 Nm pour 2.000 à 2.250 tours minutes. Le deuxième moteur disponible en diesel également, propose une puissance de 180 chevaux, mais dispose également d'un couple moteur conséquent de 400 Nm. Le couple puissant permet de largement atténuer la lourdeur de la carrosserie, mais la consommation s'en ressent néanmoins.

Conduite de bon père de famille

Ajoutez à cela des suspensions très souples, la sensation au volant est d'une grande douceur même lors des accélérations. Idéal pour une conduite de bon père de famille en recherche de sécurité et de conduite dynamique.

Attention en ville toutefois, car si son gabarit est un avantage en terme d'habitacle, c'est en revanche une difficulté dans les petites rues ou les parkings étroits pour qui n'a pas le compas dans l'œil. Ainsi, si le conducteur a une bonne visibilité à l'avant grâce à sa position haute, le nez de la voiture n'est pas tout à fait visible. Un coup à prendre !

Côté prix, vous ne vous sentirez pas lésé. À 51.500 euros, Edge justifie parfaitement son positionnement compte tenu du soin apporté notamment à la qualité de conduite, et répond avec générosité aux besoins impérieux d'une famille. Ford fait fort avec un produit de qualité et bien positionné. À se demander pourquoi avoir tant tardé pour l'importer en Europe...

Ford Edge

Ford Edge

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/02/2017 à 11:44 :
Sauf erreur de ma part, il faudrait corriger le paragraphe au sujet du coffre. En effet, le coffre ne fait pas 507 litres mais 602 litres. Ce qui veut dire qu'il largement plus grand que Q5 avec ses seulement 540 litres !
a écrit le 05/12/2016 à 18:51 :
Cet essai est plutôt objectif, je viens d'acheter la version Sport de l'Edge équipée en plus de l'option "technologie". Après 1.400 km au volant le seul petit reproche que je peux faire à ma Ford concerne la répartition de certaines commandes, qui demande un peu d'habitude. Pour le reste, quelle allure mais surtout quel agrément de conduite et quel confort (malgré les roues de 20 pouces et les pneus de 255 de large) !

Equipée de ce pack technologie l'Edge Sport dispose de nombre d'aides à la conduite qui s'avèrent rapidement indispensables, des phares adaptatifs et directionnels au lecteur de limitations de vitesse qui agit à la demande sur le limiteur, un rêve sur petites routes où les limitations changent toutes les minutes, sans oublier le dispositif anti-collision frontale, qui avertit aussi clairement lorsque la distance est trop faible avec le véhicule qui précède.

Tout est bien pensé, très efficace, intelligent et extrêmement réactif, notamment le start&stop si je le compare à ceux de mes voitures précédentes. Nombre de caractéristiques contribuent à faire de l'Edge une très grande routière, dont le silence de fonctionnement (les vitres latérales sont en verre laminé), la commande électrique multiple du hayon, la commande électrique des dossiers arrière et le réglage de leur inclinaisons etc etc. Ses grandes dimensions ne me posent aucun problème lorsqu'il s'agit de se garer, l'Edge le fait pour moi sans devoir toucher au volant.

La consommation de l'Edge Sport en conduite normale est identique, malgré ses dimensions et poids (2 T) supérieurs, à celle de ma Mazda CX-5 qui l'a précédée : 6,5 l/100 hors-ville et 7,5 sur autoroute à 120 km/h.

Un vrai plaisir, et quelle gueule en version sport ! Le film "Le Fantôme" (visible quand même, sur Youtube) est aussi réussi que la voiture, rare pour un film dit publicitaire...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :