Voiture autonome : Fiat-Chrysler rejoint une seconde alliance, avec BMW et Intel

 |   |  492  mots
Le constructeur italo-américain a dit envisager de lancer la production de voitures autonomes d'ici 2021, un calendrier comparable à ceux évoqués par ses principaux concurrents.
Le constructeur italo-américain a dit envisager de lancer la production de voitures autonomes d'ici 2021, un calendrier comparable à ceux évoqués par ses principaux concurrents. (Crédits : © / Reuters)
En rejoignant l'alliance formée par BMW, Intel, Mobileye et les équipementiers automobiles Delphi Automotive et Continental, FCA apportera notamment son expertise dans l'ingénierie. Le constructeur automobile italo-américain s'est déjà alliée à la mi-2016 avec Waymo, une division d'Alphabet , la maison mère de Google, pour développer des véhicules sans chauffeur à partir du modèle hybride Chrysler Pacifica.

S'allier pour réduire et partager les coûts. Fiat Chrysler Automobiles (FCA, à qui appartiennent les marques Fiat, Chrysler, Jeep, Dodge, RAM, Alfa-Romeo et Maserati) va rejoindre une alliance dirigée par BMW et Intel pour développer des voitures autonomes, intensifiant ainsi une compétition entre constructeurs automobiles et entreprises technologiques.

Le constructeur allemand de voitures haut de gamme, le géant américain des puces informatiques et le spécialiste israélien de caméras utilisées dans les systèmes anti-collisions Mobileye, qui est en train de se faire racheter par Intel, avaient lancé en 2016 une plate-forme en vue de développer le concept de voiture capable de rouler sans intervention du conducteur, en ayant indiqué dès le départ que l'association était ouverte à d'autres acteurs industriels. Depuis, les équipementiers allemand et américain, Continental et Delphi, les ont rejoints. Mais FCA est le premier constructeur à en faire de même. Ce n'est toutefois pas son premier partenariat sur la voiture autonome puisque l'entreprise, qui vend chaque année 4,5 millions de véhicules, s'est déjà alliée à la mi-2016 avec Waymo, une division d'Alphabet , la maison mère de Google, pour développer des véhicules sans chauffeur à partir du modèle hybride Chrysler Pacifica.

Un campus en Allemagne

En rejoignant l'alliance formée par BMW, Intel, Mobileye et les équipementiers automobiles Delphi Automotive et Continental, FCA apportera notamment son expertise dans l'ingénierie, ouvrant la voie à la création d'une plate-forme autonome que d'autres constructeurs automobiles pourraient adopter, a précisé le consortium.

Pour permettre d'avancer dans la technologie de voiture autonome, les ingénieurs vont coopérer en Allemagne et dans les autres pays concernés par l'alliance. BMW met pour cela sur pied un campus propre à Unterschleissheim, près de Munich (sud), où vont se côtoyer à l'avenir quelques 2.000 ingénieurs, tandis que le constructeur ambitionne avec ses partenaires de mettre des voitures autonomes en circulation à compter de 2021.

Un marché potentiel à plus de 2.000 milliards de dollars

Le consortium emmené par BMW se dit en bonne voie pour lancer d'ici la fin de cette année des essais sur route pour une quarantaine de véhicules autonomes. Le constructeur italo-américain a dit pour sa part envisager de lancer la production de voitures autonomes d'ici 2021, un calendrier comparable à ceux évoqués par ses principaux concurrents. Daimler, le fabricant des Mercedes-Benz, a formé une alliance concurrente dans le même domaine avec l'équipementier Bosch. Et le groupe Volkswagen a présenté en mars son premier prototype de voiture autonome.

Selon la société de conseil Frost & Sullivan, les voitures autonomes représenteront 10% à 15% des modèles en circulation en Europe d'ici 2030. Le marché mondial des taxis autonomes pourrait ainsi représenter 2.000 milliards de dollars (1.710 milliards d'euros) d'ici 2030 selon le cabinet de conseil McKinsey, car les jeunes préfèrent les services de mobilité à la demande et payables à l'usage à l'acquisition d'une voiture.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/08/2017 à 13:22 :
What about your Mold release Spray used into DELPHI Haenesses?? What about Safety^Healty? It's RIDICULOUS 💣💣☠☠
a écrit le 22/08/2017 à 12:05 :
Au diable l'autonome...vous allez trop loin.
a écrit le 16/08/2017 à 20:49 :
L'état doit monter au capital de PSA et forcer une fusion avec Renault-Nissan, seul le désign sera différent.
a écrit le 16/08/2017 à 19:48 :
Et PSA de plus en plus isolé, dépourvu d'alliance.
a écrit le 16/08/2017 à 16:57 :
Il s'agit entre autre de créer les lobbies nécessaires pour faire passer les lois qui seront indispensables, unifiées pour mettre les voitures automnes sur le marché.
a écrit le 16/08/2017 à 16:18 :
Et que font renault et PSA ?
Apparement ils ont loupé le virage de l electrique (renault n en vend quasiment pas, surtout si on elimine les flottes captives, la reussite ici s appelle Tesla) et ils sont en bonne place pour louper la voiture autonome...
C ets bien la peine de payer des fortunes Gohsn pour son mi temps
a écrit le 16/08/2017 à 16:12 :
Notons au passage que les conducteurs fous qui ont foncé sur des militaires et sur une terrasse de café avaient tous les deux des bmw. Une coïncidence certainement...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :