Intel met la main sur Mobileye, leader mondial des systèmes d'assistance automobile

 |   |  393  mots
Les deux sociétés se sont déjà associées avec BMW et comptent tester une flotte d'une quarantaine de véhicules sur route au second semestre de cette année.
Les deux sociétés se sont déjà associées avec BMW et comptent tester une flotte d'une quarantaine de véhicules sur route au second semestre de cette année. (Crédits : Mobileye.)
Le rachat du groupe technologique israélien dépasse les 15 milliards de dollars. Intel estime que l'ensemble des systèmes de données et des services sur ce secteur devrait représenter un marché dépassant les 70 milliards de dollars en 2030.

Intel s'affirme dans le futur de la voiture autonome. Le géant américain des puces électroniques a annoncé lundi le rachat du groupe technologique israélien Mobileye (caméras frontales) pour un montant 15,3 milliards de dollars (14,33 milliards d'euros), précisant que la transaction avait été approuvée par les conseils d'administration des deux entreprises.

Le numéro un mondial des semi-conducteurs ajoute qu'il versera 63,54 dollars en numéraire par action Mobileye, ce qui représente une prime de 34,4% par rapport au cours de clôture de vendredi. L'action Mobileye progressait de 32,4% dans des échanges d'avant-Bourse à Wall Street à la suite de cette annonce tandis que le titre Intel reculait de 1,7%.

Un marché à 70 milliards de dollars d'ici 15 ans

Intel estime que la transaction devrait être finalisée dans les neuf prochains mois et qu'elle devrait immédiatement doper son bénéfice par action et sa trésorerie, Mobileye ayant réalisé l'an passé un bénéfice net ajusté de 173,3 millions de dollars (162,4 millions d'euros). L'Israélien se pose comme un acteur incontournable du marché mondial des logiciels d'assistance à la conduite et des systèmes anti-collision pour le secteur automobile, représente 70% du secteur. Intel estime que l'ensemble des systèmes de données et des services sur ce secteur devrait représenter un marché dépassant les 70 milliards de dollars (65,6 milliards d'euros) en 2030.

Le rachat vise à permettre à la firme américaine "d'accélérer l'innovation pour l'industrie automobile et positionner Intel comme un fournisseur leader de technologie sur le marché des véhicules hautement ou totalement autonomes", est-il écrit dans le communiqué en référence au virage sans conducteur que prend actuellement l'industrie.

Polémique avec Tesla

Dans la voiture autonome justement, les deux sociétés se sont déjà associées avec BMW et comptent tester une flotte d'une quarantaine de véhicules sur route au second semestre de cette année. Le constructeur allemand a annoncé cette alliance en juillet, avec pour objectif affiché de mettre sur le marché autour de 2021 des véhicules capables de rouler sans intervention humaine.

Mais Mobileye a également connu des bas. Après un incident mortel survenu l'été dernier mettant en cause le système de conduite autonome, la marque de voiture électrique de luxe Tesla a décidé de ne pas renouveler son contrat avec l'entreprise israélienne.

 (avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/03/2017 à 1:52 :
Après la bulle du net, la bulle du machin autonome. La Tribune, s'il vous plait, soyez prudents : votre crédibilité en dépend. Idem pour les smart-city et autre sponsorisation... Le court terme est de ... court terme.
a écrit le 13/03/2017 à 15:32 :
Vous n'avez pas l'impression qu'avec la privatisation de la recherche l'innovation se raréfie ?

Quels sont les secteurs dans lesquels investissent massivement les actionnaires ? Les voitures autonomes, l'intelligence artificielle et les objets connecté ce sont ces trois secteurs dont nous entendons le plus parler.

Les voitures autonomes ont couté des milliards pour que dernièrement l'une d'entre elle double dans un camion, l'intelligence artificielle n'en est pas une ce sont seulement des logiciels affinés et les objets connectés sont déjà au rabais car il n'y a aucun engouement pour eux et pour cause non seulement ils sont surtout intéressants pour les sociétés commerciales mais en plus avec un pouvoir d'achat en berne acheter des gadgets devient de moins en moins à la mode.

Mais c'est logique les investisseurs cantonnés dans leurs volonté de gagner beaucoup d'argent en peu de temps ne sont pas intéressés par des recherches à long terme indispensables pour aboutir à de réelles innovations, effet amplifié par le fait que leur puissance financière étouffe les audaces des autres du genre Leap Motion et du coup c'est tout le dynamisme d'une économie qui butte sur une forme de demie recherche.
Réponse de le 13/03/2017 à 17:05 :
C'est quoi la privatisation de la recherche ? Mobileye était une Sté d'état avant d'être racheté par Intel ? Tesla est la Sté la plus innovante que nous n'ayons jamais connu dans le domaine automobile c'est bien une Sté privée depuis le débt, gérée par un chef d'entreprise génial.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :