628 euros, ce que dépensent chaque mois les Français pour leur logement

 |   |  262  mots
Parmi les personnes interrogées, 29 % disent éprouvent des difficultés pour payer leur loyer ou rembourser leur emprunt.
Parmi les personnes interrogées, 29 % disent éprouvent des difficultés pour payer leur loyer ou rembourser leur emprunt. (Crédits : reuters.com)
Les Français consacrent près d'un quart de leurs revenus aux dépenses liées au logement, d'après le baromètre Sofinco, ce qui représente une augmentation de 2,2% par rapport à 2014. Pour les locataires, la part grimpe à 35%, pour les propriétaires elle atteint 14%.

Les dépenses des Français pour le logement augmentent à nouveau. C'est du moins ce qu'avance le baromètre annuel Sofinscope (pour le compte de Crédit Agricole Consumer Finance), publié jeudi 16 avril. D'après cette étude, les Français déboursent 628 euros par mois pour leur loyer (hors charges) ou leur remboursement d'emprunt, ce qui correspond à 22,4% de leurs revenus, soit une augmentation moyenne de 2,2% par rapport au 2014, année qui avait connu une baisse de 3%. Pis, 39 % des foyers consacrent plus d'un tiers de leurs revenus pour se loger.

Les propriétaires en cours d'acquisition dépensent près de 800 euros

Dans le détails, la part du budget mensuel grimpe à 35% pour les locataires. Elle atteint 465 euros pour les locataires de HLM et et 604 euros dans le parc privé.

Du côté des propriétaires, environ 14% de leur budget est consacré au logement, selon le baromètre. Mais les propriétaires en cours d'acquisition, encore soumis à un crédit, dépensent 793 euros par mois, soit 31,7% de leur budget.

Près d'un tiers des sondés dit éprouver des difficultés pour payer

Parmi les personnes interrogées, 29 % disent éprouver des difficultés pour payer leur loyer ou rembourser leur emprunt. Dans le détail, seuls 18% des propriétaires disent également faire à des difficultés pour rembourser des emprunts. Sans surprise les locataires sont les plus nombreux (45 %) à évoquer des complications financières.

Parmi ces derniers, 68% sont prêtes à réduire leurs dépenses de consommation pour surmonter ces obstacles. Seuls 18% se disent prêt à déménager dans un logement moins onéreux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/04/2015 à 15:39 :
gghh
a écrit le 18/04/2015 à 19:45 :
Pour l'exemple, voyez les publications, nombreux sont les ménages qui ne sont pas logés selon les conditions fixées par l'administration.
http://www.orhl.org/IMG/pdf/POSRA_logement_social_version_definitive.pdf
a écrit le 18/04/2015 à 19:35 :
2/3 des ménages devraient avoir les avantages des logements à prix social, ils n'y ont pas accès. L'Etat est arbitraire et n'applique pas la politique sociale alors que 10% dépassent les plafonds et que des fortunes seraient logés au sommet.
A quand une pétition pour des indemnités?
Réponse de le 19/04/2015 à 14:03 :
@Berk
"2/3 des ménages devraient avoir les avantages des logements à prix social"

Surtout pas! Au contraire, le logement social devrait être un service d'urgence réservé aux 10% les plus pauvres.Le reste de la population doit loger dans le parc privé. Et si les vertus de "l'autorégulation" et de "la main invisible du marché" (et autres sornettes ultralibérales qu'on nous sert quotidiennement) peinent à se faire voir (comme c'est le cas curieusement aujourd'hui), l'Etat doit prendre des mesures très violentes en faveur d'une baisse généralisée (loyers et prix d'achat).
a écrit le 17/04/2015 à 14:58 :
LE PIRE C EST POUR LES PERSONNES SEULES QUI ONT ENTRE 800 ET 1200 EUROS PARS MOIS? COMME LES RETRAITES LES CHOMEURS ET LES SMICARDS CELA SONT PLUS NONBREUX QUE L ON PENSE MALGRES L . A P L QUE TRES PEUT TOUCHENT TELLEMENT LE PLAFONT D OPTENTION ET BAS???
a écrit le 17/04/2015 à 14:43 :
ff
a écrit le 17/04/2015 à 9:25 :
Soyez certains qu’à notre époque seul l’argent compte. Personne ne vous fera de cadeaux, bien au contraire. Il n’y a plus de pitié pour les « canards boiteux » que sont devenus les travailleurs/chômeurs et retraités en difficulté. Si vous ne pouvez payer votre loyer, votre famille sera jetée à la rue, manu-militari. Nous vivons une société follement trépidante, au leitmotiv « marche ou crève », à force de prélèvements de taxes et d’impôts et d’une France qui, politiquement bat de l’aile. Rien ne va plus dans tous les domaines…
a écrit le 17/04/2015 à 9:04 :
Qu'est-ce que cela va être sans un CDI
a écrit le 16/04/2015 à 19:52 :
LA REALITE! C ESTQUE POUR/// LES 6 MILLION DE PAUVRES /// C EST PLUS PRES DE UN UN QUART ET UN CINQUIEME DE LEURS REVENUES QUI ET UTILISE POUR PAYE LEURS LOYES ET CHARGES???
Réponse de le 17/04/2015 à 6:57 :
Euh pas que pour les pauvres, moi je dois mettre 46% de mon salaire dans le logement tellement les loyers sont chers au Luxembourg.
a écrit le 16/04/2015 à 17:42 :
La notion de propriété devient un rêve tout simplement .... sans parler des appartements avec les rapaces de "syndics" !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :