Après Europacity et Gare du Nord, Auchan lance son couteau suisse immobilier

De l'anglais « neighborhood » qui signifie « quartier », Nhood est le petit dernier né dans le giron de l'Association familiale Mulliez (AFM). Rattaché administrativement à Auchan Holding, porteur des projets Europacity et Gare du Nord 2024, la nouvelle structure se positionne comme un apporteur de services pour grands propriétaires fonciers.
César Armand

4 mn

« Notre méthode, c'est de tirer notre expertise d'une compréhension du tissu local, d'une intégration urbaine au plus proche des habitants et des quartiers pour comprendre à qui on s'adresse », explique le directeur général de Nhood, Etienne Dupuy.
« Notre méthode, c'est de tirer notre expertise d'une compréhension du tissu local, d'une intégration urbaine au plus proche des habitants et des quartiers pour comprendre à qui on s'adresse », explique le directeur général de Nhood, Etienne Dupuy. (Crédits : DR)

C'est un mouton à cinq pattes qui vient de voir le jour dans le giron de l'association familiale Mulliez (AFM), groupement d'intérêt économique qui regroupe Auchan, Decathlon, Kiabi, Jules, Leroy Merlin, Norauto, ou encore Pimkie. Son nom : Nhood.

Rattachée administrativement à Auchan Holding, la nouvelle entreprise travaillera tant pour sa foncière Ceetrus et sa filiale de transformation urbaine Nodi que pour les autres entreprises de l'AFM et d'autres clients, comme le gestionnaire de patrimoine Primonial ou l'assureur CNP.

Gérer un ou plusieurs lieux de A à Z

De l'anglais « neighborhood » qui signifie « quartier », Nhood se positionne comme une entreprise de services dont les clients sont des foncières propriétaires de sites qui lui confient des mandats pour gérer un ou plusieurs lieux de A à Z.

« Notre méthode, c'est de tirer notre expertise d'une compréhension du tissu local, d'une intégration urbaine au plus proche des habitants et des quartiers pour comprendre à qui on s'adresse », explique son directeur général Etienne Dupuy.
« Un ADN de commerçant, c'est d'abord comprendre son marché, ses clients, sa zone de chalandise », ajoute-t-il.

A la différence d'un groupe immobilier comme BNP Paribas Real Estate, qui possède une filiale par métier, cette société fera de l'asset management - soit la mise en œuvre et la gestion de la stratégie immobilière d'une entreprise -, du property management - gestion opérationnelle en lien avec le locataire d'un actif - et du facililty management - réponse sur-mesure aux besoins de l'occupant -.

« Nous créons de la valeur par cette approche holistique sur les sites dans une mixité d'usages et de services, comme sur la gare du Nord », dit encore Etienne Dupuy, le DG.

« Pas une page à tourner, mais une continuité de sens »

La transformation de la gare du Nord, dont le permis de construire modificatif vient d'être déposé, est en effet opérée par la co-entreprise StatioNord, portée par Gares & Connexions (groupe SNCF) et Ceetrus (groupe Auchan). Ceetrus soutenait également avec le chinois Wanda le projet Europacity, avant que ce dernier ne soit abandonné par le gouvernement.

Pour autant, le patron de Nhood réfute tout nouveau nom du fait de cette situation : « Non, ce n'est pas une page à tourner, mais une continuité de sens de l'ensemble ». Et ce, même si le changement de dénomination d'Immochan vers Ceetrus il y a trois ans avait déjà pu être interprété comme un premier pas vers une autonomie vis-à-vis de la holding et de l'association familiale Mulliez.

Quoiqu'il en soit, la nouvelle structure fonctionnera de manière décentralisée. Si Etienne Dupuy en est le directeur général pour les dix pays où le groupe Auchan est présent, Hervé Croq, par exemple, est le directeur général France. C'est lui et ses équipes qui seront chargés « d'animer, co-créer, transformer et régénérer les sites en nouveaux lieux de vie résilients au changement climatique et à la crise sanitaire ».

"Planet, People, Profit"

D'un pays à l'autre, la méthode restera la même : celle des « 3P » pour, en anglais, "Planet, People, Profit", avec des accents mis sur le lien social et des « capitaineries de quartier » (sic), la co-construction, la contribution au dynamisme économique local et territorial ou encore la réintégration de la biodiversité sur site. Sans oublier la connexion aux transports en commun et aux mobilités douces. Nhood évalue son potentiel de développement à plus de 4 millions de mètres carrés, dont un tiers de logements.

Il n'empêche que cette démarche n'a rien d'original. Depuis mai 2019, le groupe Nexity se présente non plus comme un opérateur multi-métiers, mais comme une plateforme de services clients, que ces derniers soient des particuliers, des professionnels ou des collectivités.

Lire aussi : Chez Nexity, une nouvelle gouvernance pour construire le futur

César Armand

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 26/01/2021 à 18:47
Signaler
Incpabales de se renouveler ils sont désespérants d'immobilisme et de conservatisme à se demander si c'est encore vivant là haut hein, mais vraiment, alors que l'économie ça devrait être sexy ils l'ont transformé en Grosse Bertha.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.