LafargeHolcim finit 2015 avec 1,3 milliard d'euros de perte surprise

 |   |  347  mots
En 2015, les ventes du groupe ont progressé de 0,1% à 24,9 milliards de francs suisses.
En 2015, les ventes du groupe ont progressé de 0,1% à 24,9 milliards de francs suisses. (Crédits : REUTERS/Arnd Wiegmann)
Le cimentier suisse a enregistré d'importantes dépréciations d'actifs lors du quatrième trimestre. Par comparaison, le bénéfice s'était élevé à 1,2 milliard d'euros l'année précédente.

À peine la fusion achevée, LafargeHolcim essuie des pertes. Le cimentier suisse a annoncé jeudi 17 mars une perte nette inattendue de 2,86 milliards de francs suisses (2,61 milliards d'euros) au quatrième trimestre, conséquence de charges de dépréciations et autres éléments exceptionnels d'un montant total de trois milliards de francs. Pour l'année 2015, la perte est de 1,4 milliard de francs suisses (1,3 milliard d'euros). Pour autant, le cimentier franco-suisse, en pleine restructuration post-fusion, maintient sa proposition, annoncée en novembre, d'un dividende de 1,50 franc par action.

Par comparaison, le bénéfice s'était élevé à 1,2 milliard l'année précédente, a indiqué dans son rapport annuel publié jeudi le groupe issu du mariage en juillet dernier du français Lafarge avec le suisse Holcim.

"Les synergies vont continuer à monter en puissance en 2016," a déclaré Eric Olsen, son directeur général cité dans le communiqué, précisant qu'elle devrait se chiffrer à plus de 450 millions au niveau du résultat opérationnel.

Très marginale progression des revenus

En 2015, les ventes du groupe ont progressé de 0,1% à 24,9 milliards de francs suisses sur une base pro forma, a précisé le géant des matériaux de construction dans un communiqué, tout en soulignant que  l'environnement avait été difficile sur certains marchés.

Dans la région Asie-Pacifique notamment, les performances ont été affectées par le ralentissement de la croissance économique en Chine et, dans une certaine mesure, en Inde, a-t-il indiqué. L'Europe a quant à elle pâti de l'incertitude et de la récession, malgré quelque poche de croissance dans des pays tels que le Royaume Uni ou la Roumanie.

     | Lire "La bulle immobilière chinoise risque d'éclater bientôt"

Le groupe projette néanmoins une croissance de la demande de 2% à 4% en 2016. "Les marchés émergents continueront de croître globalement grâce à leurs fondamentaux à long terme solides, et ce malgré l'évolution défavorable de certains d'entre eux", a ajouté Eric Olsen.

Selon les premières indications, le titre LafargeHolcim devrait ouvrir en hausse de 2,1% après ces annonces.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :