Vaccin : Valneva, déçu par le processus d'achat centralisé de l'UE, opte pour la vente pays par pays

L'Union européenne avait annoncé le 12 janvier avoir conclu "des pourparlers exploratoires" avec Valneva et envisager d'acheter jusqu'à 60 millions de doses, mais ce mercredi, le laboratoire franco-autrichien, se disant lassé par des mois de négociations vaines, a indiqué se tourner vers des discussions pays par pays pour fournir son candidat-vaccin contre le Covid-19.

3 mn

(Crédits : Reuters)

Faute d'accord avec l'Union européenne, le laboratoire franco-autrichien Valneva a indiqué mercredi se tourner vers des discussions pays par pays pour fournir son candidat-vaccin contre le Covid-19.

Estimant que les discussions avec l'UE n'ont pas fait de "progrès significatif" à ce jour, Valneva - qui a annoncé début avril des résultats initiaux positifs pour la première phase de son étude clinique sur son vaccin potentiel -, indique qu'en conséquence, elle ne donnera plus "la priorité aux discussions de fourniture centralisée actuellement en cours avec la Commission Européenne".

"Nous avons consacré beaucoup de temps et d'efforts à essayer de répondre aux exigences du processus d'achat centralisé de la Commission européenne", a fait valoir Thomas Lingelbach, PDG du groupe, cité dans le communiqué, qui regrette l'absence d'accord avec l'UE.

"Nous concentrons désormais nos efforts vers des États membres de l'UE et des parties intéressées en dehors de l'UE qui souhaitent inclure notre approche inactivée dans leur stratégie vaccinale", poursuit-il.

L'Union européenne avait annoncé le 12 janvier avoir conclu "des pourparlers exploratoires" avec Valneva et envisager d'acheter jusqu'à 60 millions de doses.

Lire aussi : Bourse: +15% pour la biotech nantaise Valneva à qui Londres a commandé 100 millions de doses de son candidat-vaccin

Retards de la campagne de vaccination européenne

Mais aucun accord définitif n'a été conclu à ce jour, alors même que les approvisionnements en vaccins ont subi des retards, exposant l'UE aux critiques pour une campagne d'immunisation moins avancée que chez son voisin britannique notamment.

Jusqu'ici, les vaccins de Moderna, de Pfizer-BioNTech et d'AstraZeneca sont disponibles dans l'UE. L'Agence européenne des médicaments (EMA) a par ailleurs estimé, mardi, que le vaccin Johnson & Johnson, sur lequel comptent de nombreux pays pour accélérer les campagnes d'immunisation, peut être employé, en raison d'un rapport bénéfices/risques favorable.

Le laboratoire attendait de l'UE une "proposition structurée d'aide"

Dans le cas de Valneva, basée à Nantes, le Royaume-Uni a, de son côté, passé un accord dès juillet 2020, avant de signer en septembre dernier un partenariat portant sur un potentiel de 190 millions de doses achetées, pour une valeur maximale de 1,4 milliard d'euros. Le pays a déjà commandé 100 millions de doses pour 2021-2022, rappelle Valneva dans son communiqué mercredi.

"Le Royaume-Uni a répondu en premier, en grande partie sans doute car nous y étions déjà implantés, et aussi car ils ont cru tout de suite dans notre vaccin inactivé. Ils ont été les premiers à réagir et à nous faire une proposition structurée d'aide", avait expliqué à l'AFP Franck Grimaud, le directeur général, début février.

Début d'une étude de phase 3, mise sur le marché espérée cet automne

Valneva développe un vaccin qui utilise la technologie bien connue du virus inactivé, processus qui permet de créer une réponse immunitaire chez les patients en leur injectant un virus privé de ses capacités de nuire.

Le laboratoire prépare une étude de phase 3, la dernière avant une éventuelle autorisation, qui devrait démarrer à la fin du mois d'avril, et espère une mise sur le marché cet automne.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 22/04/2021 à 11:40
Signaler
m macron rejette tous ce qui est francais et il voudrais avoir un nouveau mandat pour finir de désindustrialiser le pays pour preuve ou est son plan de relance ceci est de meme nature que les cahiers de doleance bien enterrer pour ne pas dépl...

à écrit le 22/04/2021 à 7:05
Signaler
savoir si notre ministre de la santé a commander des vaccin valvena la raison est que la possibilité de virement sur un compte a l'étranger est pratiquement impossible mais si la production venais de chine la pas d'hésitation

à écrit le 21/04/2021 à 17:34
Signaler
Le Danemark vole à la rescousse de l'Allemagne sur le front de la lutte contre le Covid-19, en lui "prêtant" 55.000 doses du vaccin AstraZeneca. "A la suite d'une requête du ministre-président du Schleswig-Holstein, le gouvernement a décidé de mettre...

à écrit le 21/04/2021 à 16:48
Signaler
Au lieu de faire des coms accusateurs sans fondements vous feriez bien de vous renseigner comment Novacyt s'est fait bai ser par les english sur les tests PCR....Perfide Albion... J'espere pour eux qu'à la fin cela ne se terminera pas de la meme mani...

à écrit le 21/04/2021 à 16:02
Signaler
ils en avaient marre des discussions interminables qui n'aboutissent à rien

à écrit le 21/04/2021 à 12:59
Signaler
si ils n'y a pas de réto commission , c'est plus difficile. Il faudrait qu'ils aient des lobbyistes puissants. Et finalement, cela montre et dit tout !

à écrit le 21/04/2021 à 10:54
Signaler
Face à une telle ampleur de la pandémie, une fois de plus l'UE composée de fonctionnaires inconséquents n'a pas retenue la leçon. Elle préfère perdre du temps en oubliant comme d'habitude l'objectif premier qui est de sauver des vies. Les pays qui...

à écrit le 21/04/2021 à 10:33
Signaler
Je me demande combien verse le Big Pharma aux responsables de l’UE , pour le «  droit de passage exclusif »? Les vaccins arn ça existaient avant aussi , avec l’hépatite B dans la vaccination des enfants. Certains enfants ont développé des sensibili...

à écrit le 21/04/2021 à 10:04
Signaler
"pourparlers exploratoires" La seule activité de l'UE, le bavardage qu'elle décline même sous plusieurs formes tellement ça s'ennuie là dedans.

le 21/04/2021 à 10:46
Signaler
lisez bien l'article et posez vous les bonnes questions avant de lancer vos flèches sans trop connaitre les sujets : a t on besoin de ce vaccin à la techno bien connue pas très innovante quand d'autres ont déjà sorti des vaccins du même type avec ...

le 21/04/2021 à 11:19
Signaler
"a t on besoin de ce vaccin à la techno bien connue pas très innovante quand d'autres ont déjà sorti des vaccins du même type avec les difficultés que l'on connait ." Je ne parle pas de ça, je parle de cette maladie de nos dirigeants européens d'...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.