Vers une petite baisse de 0,3% du prix du gaz

 |   |  304  mots
Copyright Reuters
Après une première baisse d'un demi-point en février, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) a annoncé une baisse des tarifs du gaz de GDF Suez de 0,3% au 1er mars.

Une petite baisse "conforme à la formule tarifaire", a indiqué la Commission de régulation de l'énergie (CRE) dans son avis. Vendredi et comme attendu, celle-ci a annoncé une baisse des tarifs du gaz de GDF Suez de 0,3% au 1er mars. Elle intervient après une première baisse d'un demi-point en février, qui avait mis fin à deux ans de flambée. Ce léger recul découle de l'application des nouvelles règles d'évolution des tarifs réglementés du gaz, qui sont depuis cette année révisés tous les mois et non plus tous les trimestres.

De fait, la nouvelle formule tarifaire incorpore désormais une plus forte part des prix du gaz sur le marché dit au comptant (ou "spot"), dans le calcul des coûts d'approvisionnement de GDF Suez. Même si ceux-ci restent cependant majoritairement indexés sur les cours du pétrole. Pour autant, ces prix spots évoluent globalement de manière plus favorable pour le consommateur que ceux de l?or noir.

Le repli n?aurait été que de 0,18% sans la nouvelle formule

Sur son compte Twitter, la ministre de l'Energie, Delphine Batho, a indiqué que sans la nouvelle formule, le repli n'aurait été que de 0,18%. L'application de ce nouveau système avait déjà conduit à une petite détente de 0,5% des tarifs réglementés du gaz au 1er février. Ce recul reste très modeste par rapport à la flambée des prix du gaz qui n'avaient cessé d'augmenter depuis deux ans et se sont envolés au total de plus de 80% depuis mi-2005.

La formule légale est en principe le miroir exact des coûts d'approvisionnement de GDF Suez. L'ex-Gaz de France avait fin septembre une part de marché d'environ 86% pour les particuliers et de 60% sur le marché d'affaires.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/02/2013 à 18:45 :
Si le gaz est indexé majoritairement sur le cours du pétrole comment se fait-il que le prix à la pompe du Diesel ne cesse de grimper ces dernières semaines?
a écrit le 23/02/2013 à 16:27 :
Dire qu'en février, GDFproposait des contrats gelant les prix au niveau actuel. Finalement en signant on n'évitait pas une future hausse mais on s'empêchait de bénéficier de la future baisse...
a écrit le 23/02/2013 à 9:55 :
comment dit on foutage de gueule en socialie ?
Réponse de le 24/02/2013 à 9:27 :
Ça se dit "loi du marché", non ?
a écrit le 23/02/2013 à 8:18 :
Le chiffre ne vaut même pas une ligne.
a écrit le 22/02/2013 à 21:12 :
Et magouille gouvernementale pour faire baisser artificiellement le taux d'inflation, afin de minimiser les hausses "profitables" du taux d'inflation!!
a écrit le 22/02/2013 à 18:57 :
.....et de 30% de l'electricite
a écrit le 22/02/2013 à 17:34 :
surprenant que le gaz baisse alors que le prix du brut est au plus haut,il y a deux mois GDF nous disait que les prix du kw ne couvrait pas les prix d'approvisionnement, donc depuis des annees (80% depuis 2005) le consommateur se fait escroque !!!!
Réponse de le 22/02/2013 à 18:03 :
c'est du raket organisé et autorisé
a écrit le 22/02/2013 à 16:42 :
encore une bonne nouvelle . Après l'augmentation de TROIS cents d'euro de l'heure soit 3.65 euro net/mois, voila une magnifique baisse, mais avant une magnifique hausse du GO à venir.
a écrit le 22/02/2013 à 16:32 :
jusquà la prochaine hausse, ou l'on nous prendra 5 fois plus, pfffff !
a écrit le 22/02/2013 à 16:23 :
Bonne nouvelle sur le court terme mais si on ne donne pas aux entreprises les moyens d'investir et de se développer, on continuera à les affaiblir et elle vont finir par disparaître.
Les optimistes en seront heureux mais il ne faut pas oublier que le gaz de ville est déjà une des énergies les moins chères et les moins polluantes alors que rien n'est fait pour limiter le prix des autres énergies. Les investisseurs ne s'y trompent pas si on prends en compte les valeurs des actions de nos deux groupes d'énergie qui ont chutés des 2/3 bien plus que la chute moyenne.
Elles sont tellement contraintes qu'elles vont disparaître avec leurs inconvénients mais aussi leurs nombreux atouts pour les consommateurs.
Réponse de le 22/02/2013 à 17:42 :
Mr Mestrallet a touché 3 millions de salaire en 2011 ... GDF Suez a affiche 4 milliards d'euros de benefices en 2012 ... Y a de la marge sur leur gavage sur les factures non ?
a écrit le 22/02/2013 à 15:21 :
dephine BATHO oublie de dire qu'elle nous prepare une belle entourloupe avec l'augmentation des taxes sur le gas oil ,que les français utilise dans 80% des cas dans leur vehicule!!!!!!
Réponse de le 22/02/2013 à 18:58 :
Hala marcher a pieds
Réponse de le 22/02/2013 à 21:56 :
et rigolo vous avez pensez que l'augmentation des taxes du gas oil c'est vous qui allait le payer dans la repercution de l'augmentation des prix du transport le seul but est de faire rentrer du fric dans les caisses de l'etat,salut!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :