Le compteur Linky ne tient pas ses promesses

 |   |  1146  mots
La Cour des comptes pointe les faiblesses du compteur Linky
La Cour des comptes pointe les faiblesses du compteur Linky (Crédits : Eric Gaillard)
Dans le chapitre qu’elle consacre dans son rapport annuel au compteur électrique intelligent en cours de déploiement, la Cour des comptes pointe un déficit d’information et un coût trop élevé pour le consommateur, et doute de sa contribution à la maîtrise de la consommation globale et à la gestion du réseau. Elle critique aussi les conditions financières généreuses accordées à Enedis.

Le parc de compteurs électriques français mérite d'être modernisé. La Cour des comptes ne remet pas en cause le déploiement actuel de quelque 39 millions de compteurs. Mais elle souligne les faiblesses de ce déploiement, réalisé pour 95% du parc par le gestionnaire de réseau de distribution, Enedis (ex ERDF).

Au 30 septembre 2017, le déploiement était conforme au calendrier prévu, avec 6,3 millions de compteurs installés. 90% du parc devrait être remplacés à fin 2021, et les 100% atteints fin 2024.

La facture globale s'élève à 5,7 milliards d'euros au total, dont 5,3 milliards d'euros pour Enedis, le solde concernant les distributeurs locaux d'électricité. Dans un premier temps, ce coût est pris en charge par le gestionnaire de réseau, d'abord sur ses fonds propres puis grâce à un prêt intragroupe. Mais à compter de 2021, il sera répercuté sur la facture du consommateur pour un coût de 130 euros par compteur, et celle-ci sera alors plus élevée que si les vieux compteurs avaient été conservés, en dépit de la maîtrise des consommations espérée grâce à Linky.

Une difficile maîtrise des consommations par les particuliers

Les objectifs poursuivis par ces nouveaux compteurs intelligents sont de diverses natures. Ils doivent permettre à Enedis de réduire certaines pertes dites « non techniques » (par exemple dans les logements inoccupés), d'automatiser et de réaliser à distance certaines opérations (relève de compteurs, modification de puissance, etc.), d'identifier plus facilement les incidents, de disposer d'une image du réseau en temps réel et de lutter contre la fraude. Pour les fournisseurs, des informations précises concernant le profil de consommation de leurs clients doivent leur permettre d'élaborer des offres commerciales et des services sur-mesure. Pour les producteurs, cela aide à dimensionner au mieux leurs moyens de production. Pour les collectivités locales, une meilleure connaissance de leur territoire doit également permettre de mieux calibrer leurs investissements. Enfin, le consommateur, sur qui reposera in fine le coût de l'opération, Linky doit réduire les erreurs de facturation et, grâce à des données de consommation plus détaillées et plus fréquentes, lui donner les moyens de mieux maîtriser leur consommation.

Mais c'est là que le bât blesse. Le gain prévu pour le consommateur a été évalué à 9,2 milliards d'euros : 5,2 milliards d'euros grâce à un accès à des offres plus concurrentielles liées à un accroissement de la concurrence entre fournisseurs ; 2,3 milliards d'euros correspondant à la valorisation de l'allégement des contraintes pesant sur lui (fin de sa présence obligatoire lors de certaines opérations), et 1,9 milliard d'euros liés aux économies de consommation, déduction faite du coût du compteur prélevé sur sa facture.

Mais les sages de la rue Cambon pointent les multiples défauts du système qui limitent l'intérêt du compteur pour ces derniers. En effet, outre qu'il ne peut en raison de contraintes techniques être posé dans des endroits difficiles d'accès, Linky ne permet aucune lecture directe autre que l'index de consommation ainsi que la puissance apparente et maximale. Des factures papier plus détaillées - et non prévues - seraient nécessaires pour que les consommateurs accèdent à une connaissance plus fine de leurs données. Des afficheurs déportés fournis par d'autres industriels - obligatoires pour les consommateurs précaires mais seulement à compter de 2018 - peuvent également fournir ces informations, qui plus est avec leur traduction en euros, la plus parlante pour le consommateur. Enedis lui-même propose un portail Internet mais l'information en euros n'y figure pas, et seuls 1,5% des consommateurs aujourd'hui concernés ont ouvert un compte.

Des réticences mal évaluées

Peu convaincus de leur propre intérêt dans Linky, certains sont en revanche inquiets, qui de son impact sanitaire, qui, de la protection de ses données personnelles, dans la mesure où le détail des consommations électriques peut révéler de nombreux détails de leur  mode de vie. Sur ces deux sujets, si la Cour des comptes reconnaît que l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) d'une part, la CNIL d'autre part, ont rendu des rapports rassurants, dans un cas comme dans l'autre le retard avec lequel ces travaux ont été conduits, et le manque de communication qui en a résulté, reflète le peu de cas accordé à ces craintes manifestées par certains usagers. Dans ce contexte, certaines collectivités ont pris des arrêtés municipaux interdisant le déploiement des compteurs et les refus individuels fortement médiatisés se sont multipliés. Certes, à ce jour, cela n'a entravé la pose que de 0,6% des compteurs par rapport au calendrier prévu, mais Enedis se passerait sans doute de cette contre publicité.

Et ce ne sont pas les 30 minutes maximum prévues pour la pose qui peuvent suffire à rassurer un usager dubitatif.

Une opération blanche voire légèrement négative

Même la contribution attendue de Linky à l'équilibre du réseau électrique, via la capacité d'effacement - possibilité d'interrompre ponctuellement la consommation - pourrait ne pas être au rendez-vous. En effet, le délai de réaction prévu, de 6 heures, semble trop long aux yeux de certains opérateurs d'effacement qui ne feraient donc pas appel à Linky.

Certaines hypothèses de calcul de l'équilibre financier de l'opération sont également sujettes à caution, notamment la durée de vie de 20 ans prévue pour les compteurs ou encore l'évaluation des investissements en matière de système d'information.

Aussi la Cour des comptes conclut-elle que  le déploiement de Linky à l'échelle nationale pourrait finalement se conclure par un solde nul, voire négatif de - 0,2 milliard d'euros.

Une rémunération maximale excessive pour Enedis

De façon générale, elle met en avant un déficit de coordination : le comité de suivi réunissant les multiples services de l'État impliqués, de la DGEC à la DGCCRF en passant par la CRE, LANSES, l'Ademe et quelques autres, ne s'est ainsi réuni qu'une seule fois entre mars 2016 et l'été 2017. La Cour suggère donc la mise en place d'un véritable pilotage du programme, prenant notamment en compte la maîtrise de la demande en énergie.

En effet, sur ce plan, « en l'état actuel des travaux, le système n'apportera pas les bénéfices annoncés ».

Enfin, les sages de la rue Cambon critiquent un dispositif financier trop généreux pour Enedis qui, s'il respecte son plan de charge, percevra en 2019 une rémunération globale équivalente à au moins 10,3% de la valeur actualisée nette des actifs, et préconise de le réviser afin de limiter la rémunération maximale dont pourrait bénéficier l'opérateur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/02/2018 à 8:41 :
Installé depuis 15 mois chez moi (maison en zone pavillonnaire), ce compteur me permet, à condition de sortir et d'aller dans la rue ouvrir la porte du compteur (à 25m) :
- de consulter à tout moment ma consommation instantanée,
- de connaître mon pic de consommation de la journée, depuis 0h
ce que ne permettait pas l'ancien compteur à roue crantée.
Je n'ai auncune crainte sur les radiations éventuellement émises, bien secondaires par rapport à tout ce qui existe déjà à l'intérieur "sans fil" de ma maison (wifi, radio-commandes, alarmes, bluetooth).
A condition d'aller sur le site ENEDIS et de créer un compte, je peux connaître à tout moment ma consommation journalière (heure/heure) et mensuelle (jour/jour), et annuelle (mois/mois), ce que ne permettait pas l'ancien compteur.
Je regrette seulement de devoir sortir de chez moi pour les deux services cités précédemment.
Je ne comprend pas la polémique actuelle sur la confidentialité des données : effectivement, ENEDIS sait si je suis chez moi ou non, mais il est bien incapable de deviner ce que je fais (à part savoir à quelle heure on se lève, on se couche, on fait de la cuisine, et alors ?).
Enfin, je ne vois pas comment toutes ces informations vont me permettre d'économiser ma facture d'électricité, car comme tout le monde, je fais déjà très attention ; pire, sur le site ENEDIS, on vous propose de comparer votre consommation annuelle à une famille/maison équivalente, comparaison qui vous culpabilise immédiatement ; en effet, la famille/maison équivalente est une moyenne calculée à partir des consommations annuelles de toute la France, y compris les résidences secondaires !
a écrit le 11/02/2018 à 8:49 :
Dans ce pays ou tout le monde MENT depuis des années , aussi bien lobbies que politiques , le degré de condfiance avoisine le zéro .
Qui peut croire les arguments d'ENEDIS ?
a écrit le 11/02/2018 à 8:37 :
C'est bien un des problèmes de ce pays : on dénonce MAIS RIEN n'est fait !!!
Elus et lobbies main dans la main pour arnaquer le citoyen ....
Consternant !
a écrit le 09/02/2018 à 23:43 :
Le rapport de la Cour des Compte est accablant. A tous le sniveaux_
- où sont les élus qui ont voté cela les yeux fermés ou sans mettre de dispositif de suivi sérieux ?
- TOUS les domaines possibles sont épinglés
* bilan financier désastreux - il est plus économique de laisser son ancien compteur
* durée de vie de 20 ans... c'est un gros mensonge car impossible pour un appareil électronique
* consommateur moins informé qu'avec les anciens compteurs
* organismens régulateurs non coordonnés - donc ils ne régulent rien

En plus_
* pas de preuve d'inocuité
* les assurances refusent de couvrir le risque Linky
* les voitures électriques dites "non-poluantes" en fait poluent plus car la fabrication et l'entretien les batteries a un impact écologique plus important sans compter le surplus d'énergie électrique proviqué. Il faudra produire plus d'électricité et c'est une véritable explosion de la consommation - selon les études, remplacer 10 ou 12% des véhicules actuels par des voitures électriques demande des capacités de production d'électricité et de matériaux rares pour les batteries impossible à assurer.
a écrit le 09/02/2018 à 20:21 :
"Le compteur Linky ne tient pas ses promesses"
simplement parce que les promesses n'engagent que ceux qui les croient. Si la Cour des comptes y croyait, elle a été "douchée". Il faut toujours une "mise en forme" pour vendre un truc, le rendre acceptable, édulcorer ses bénéfices virtuels.
On sait tous ce que remplacer le réfrigérateur par un A+++ fera économiser un peu (le A est l'équivalent du 'F' d'avant, ça devrait changer, sinon le A+++++++ va apparaitre un jour), laver à température moins élevée, ne pas laisser les ampoules basse consommation allumées pour rien, baisser la température de 1°C (ma chaudière gaz consomme autant en électricité (180W), en mode chauffage, même avec la consigne à 0, à cause de la circulation d'eau, d'air, ...), ne pas surcharger la bouilloire, ni laisser bouillir (95° suffisent), .... Linky ne créera pas de "miracle", surtout pour analyser une consommation permanente, comment savoir la contribution de chaque chose sans couper tout le reste, jour après jour, de façon circulaire ? Le réfrigérateur/congélateur c'est intermittent mais peu en soi, donc peu visible sur un relevé journalier (je dois être à 1kWh/jour en hiver, la mesure est en kWh ? Pas en dixièmes ?). A part en chauffage électrique quand les gens auront des radiateurs modernes, là ils verront la différence, sinon, pas d'utilité. C'est survendu.
a écrit le 09/02/2018 à 15:27 :
Pose compteur linky en septembre après harcèlement pendant plusieurs mois et depuis qu'il fait un peu plus froid ce compteur n'arrête pas de disjoncter, résultat ce matin il a fallut augmenter la puissance moyennant bien sûre finances j'espère que la nuit prochaine sera plus sereine , avant pas de problème avec l'ancien compteur et tout ça pour 2 ou 3 jours de réel froid par an c'est exagéré
Réponse de le 10/02/2018 à 14:04 :
Moi, je le remet en fonctionnement à chaque fois. On verra bien qui aura le dernier mot. Mais pas question de relever la puissance. Mon plus gros regret c'est celui de l avoir fait installé dans les prémiers. Aujourd'hui l'installateur ne franchirait pas le pas de la porte.
Réponse de le 11/02/2018 à 8:39 :
.... moi aussi je regrette d'avoir dit oui !
Qu'attend le gouvernement pour mettre les pieds dans le plat de cette arnaque d'un monopole ???
a écrit le 09/02/2018 à 14:05 :
Depuis que j'ai le compteur linky (juillet 2017) ma consommation a baissée de 25 % car :

changement de machine a laver par A+++ aout 2017
Suppression Box internet juillet 2017
changement ordinateur par un modèle 50 % plus économe en énergie (en service 24/24 et 7j/7) novembre 2017
éclairage Led partout depuis 1 an

Donc je suis content de linky sauf enerdis qui ne délivre pas la consommation en temps réel ni différé : obliger d'attendre les factures pour cela
Réponse de le 09/02/2018 à 16:25 :
Vous auriez tout aussi bien pu arriver à ce résultat sans compteur linky, une étude raisonnée de votre équipement vous aurait mené au même résultat, avec les frais (cachés mais réels) d'installation en moins.

et méfiance avec les LED, il semblerait que linky gère très mal leur consomnation et aboutit parfois à des sur-estimations abusives.
Réponse de le 09/02/2018 à 20:09 :
J'ai remplacé ma VMC par une économe assez chère et 20% de moins sur ma facture, Linky n'arrivera que vers juillet-octobre d'après le calendrier, ensuite j'économiserai zéro, comme quoi il a été survendu !
Je faisais des calculs 24h/24 pour folding at home (Stanford, recherche médicale) mais ai cessé la nuit, ça économise aussi un peu, le jour ça suffit.
C'est uniquement destiné au gestionnaire du réseau, mais c'est pas facile à vendre, un compteur inutile (et coûteux, on le paiera) pour les consommateurs (sauf ceux qui ont le compteur chez eux, compliqué à faire relever par l'opérateur).
a écrit le 09/02/2018 à 9:08 :
Si le but non avoué se résume à la mise en place future,des systèmes « smart grid », comme l’évoque @bruno bd , alors on est mal !!!! Ce type de gestion des énergies renouvelables intermittentes est une vue de l’esprit. Trop de complexité et d’acteurs n’ont jamais favorisé la fiabilité d’un système. Il faudra alors s’attendre à une situation de bugs permanents et par conséquent de gêne pour les utilisateurs.
Un système de gestion du réseau facile à mettre en œuvre, et surtout fiable avec une production d’origine intermittente, reste une gageure.
Réponse de le 09/02/2018 à 22:19 :
Le smart grid europeen est en cours d'etude. Comment pouvez vous affirmer que cela ne marchera pas ? (De toutes façons nous n'avons pas le choix, sauf à réduire drastiquement notre consommation.
Réponse de le 11/02/2018 à 10:22 :
@ antoine

On a toujours le choix sauf à devenir des « moutons ». Un petit nombre d’illuminés qui prétendent imposer leur « way of life » , ce n’est ni plus ni moins que de l’intégrisme .
a écrit le 09/02/2018 à 9:06 :
enedis est a l'electricite ce que la sncf est aux transports de voyageurs
Réponse de le 11/02/2018 à 8:41 :
..... des monopoles usuriers abusifs !
a écrit le 09/02/2018 à 0:06 :
Un objet qui se prétend écolo pourrait être durable.
Il faudrait faire un effort pour les électrosensibles , et ceux qui peuvent le devenir par le cumul des ondes variées.
Un truc obligatoire se doit d'être gratuit, et fiable.
a écrit le 08/02/2018 à 22:29 :
Moi j'attends avec impatience mon Linky (ou plutôt mon compteur communicant car je suis desservi par une régie locale qui ne nous donne aucune information de la date de déploiement) J'en ai marre de perdre une demi-journée de congé par an pour faire le pied de grue chez moi le jour de la relève annuelle obligatoire de mon compteur électrique : mon compteur à gaz a été déplacé par GRDF à l'extérieur pour permettre la relève en absence de l'abonné (en l'attente de son remplacement par un compteur communicant Gazpar) et mon compteur d'eau est un compteur communicant par Wifi.
Réponse de le 09/02/2018 à 23:21 :
Bonjour,
Vous pouvez lire le rapport de la Cour des Comptes,
https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/le-compteur-linky-ne-tient-pas-ses-promesses-767572.html

Bref, ce compteur c'est une grosse arnaque finacière à rande échelle avec des dangers certains pour la santé et où on ne peut pas voir sa consommation ni sur le compteur ni sur Internet !!!

Alors qu'avec les compteurs actuels le consommateur voit plus d'information.

Je comprends que vous avez besoin d'améliorer votre situation actuelle mais ouvrez les yeux, ce compteur n'est pa ce que l'on présente.
Cordialement,
a écrit le 08/02/2018 à 20:07 :
"Pour les fournisseurs, des informations précises concernant le profil de consommation de leurs clients doivent leur permettre d'élaborer des offres commerciales et des services sur-mesure"..................ça a le mérite d’être clair !
a écrit le 08/02/2018 à 17:40 :
Le compteur Linky tiendra ses promesses. Car le gouvernement aura connaissance lorsque vous rechargez votre future voiture électrique. Et là le compteur Linky le verra et le gouvernement vous appliquera une TVA comme pour les carburants. Hi, hi, hi.....
Réponse de le 09/02/2018 à 3:28 :
Ah bon et pourquoi tu ne payerais pas la TVA comme tout le monde ??? Et pour rappel, il y a déjà la tva sur l'électricité, donc ça va rien changer.
Réponse de le 09/02/2018 à 20:28 :
"le gouvernement aura connaissance lorsque vous rechargez votre future voiture électrique"
par quel moyen ? La durée de consommation ? Si c'est un bain bouillonnant ? Un ballon électrique en heures creuses ? Un marteau piqueur ? En mesurant le cosinus phi ? Y a quantité de fantasmes la dessus, et si vous rechargez chez Lecl* (on a des bornes ici) ou au boulot , jamais chez vous ?
Si Linky ne mesure pas sous 1kWh, la précision sera atténuée (en période de chauffage (gaz) c'est en gros ce que je consomme par jour, comment détailler les micro-ondes, TV, PC, éclairage avec si peu de précision ? Comme les compteurs de voiture en km, c'est fini les hectomètres).
Réponse de le 11/02/2018 à 8:44 :
@ça va rien changer !?! ....... ça n'a JAMAIS géné un gouvernement de rajouter une taxe sur un impot deja existant : c'est le ruissellement fiscal !!!
a écrit le 08/02/2018 à 16:56 :
Une arnaque de plus destinée à soutirer encore plus de fric.
a écrit le 08/02/2018 à 16:14 :
En fait il semble que le compteur installé il y a un peu plus d'un an (donc tout neuf) suite à un dysfonctionnement, j'ai pu en regardant l'affichage des heures creuses et heures pleines m'apercevoir d'un appareil qui délivrait de l'électricité mais ne fonctionnait pas.
Il semble aussi que ces anciens compteurs n'appartiennent pas à EDF ou ENEDIS mais à la commune; donc nécessité d'une autorisation pour ce changement.
Enfin atteint d'une maladie invalidante je ne suis pas convaincu de l'innocuité de tous ces
courants plus ou moins faibles qui transitent par ce "fameux Linky" Des maires de commune et des particuliers s'opposent à cette démarche simplement parce que le business réalisés par certains est fort juteux.
a écrit le 08/02/2018 à 11:26 :
L'opposition à cette arnaque est bien plus élevée que celle qu'Enedis (en situation de monopole) veut bien l'admettre. sans compter la masse des gens qui n'en voulaient pas et que les mercenaires ont installé en leur absence (compteur accessible). Les français ont bien compris que sur le plan des finances publiques, sur le plan de leur propre porte-feuille, sur le plan des libertés et de la santé, Linky était un énorme scandale. Jeter des compteurs en état de marche, notamment des électroniques de dernière génération, contre ce machin à obsolescence décennale, mais quelle arnaque !!! Plus que jamais, il faut résister, et préserver ses compteurs bêtes, qui ne peuvent pas être contrôlés par autrui !
Réponse de le 09/02/2018 à 20:34 :
Qui vous dit qu'ils vont les jeter ? Des pays en développement peuvent être intéressés, à une époque sais plus si c'est Alcatel qui proposait de récupérer les fax (périmés) des entreprises pour les contrôler puis envoyer sais plus où. Jeter c'est fini ! Les anciens ne sont pas communicants c'est tout. Il y a déjà des endroits où, il parait, ils relèvent Linky à la main, le concentrateur pour envoyer les données agrégées par GSM ne sont pas encore en place du moins fonctionnels. ..... :-)
a écrit le 08/02/2018 à 11:01 :
Les promesses n'engagent que ceux qui les croient......J'ai écoutez hier soir sur France Info, monsieur "Linky" d'Enedis, une vraie leçon de langue de bois. Si la langue de bois était punie pénalement, il aurait pris "perpette" avec félicitation du jury. Mensonges en direct, suffisance, mépris des questions....j'en passe et des meilleurs...........HONTE
Réponse de le 08/02/2018 à 11:49 :
Tromper &voler les «  gens »
Ne payent jamais ...
Et ça rattrape toujours «  les auteurs de ces méfaits « 
Tôt ou tard.
a écrit le 08/02/2018 à 10:14 :
Enfin un organisme vraiment intelligent à l'opposé du Linky
a écrit le 08/02/2018 à 10:13 :
S il faut payer 130 euros par an pour ce compteur je ne vois pas pourquoi j accepterai que la société l installe chez moi !!!sommes nous libre de décider ce que nous voulons et ce que nous voulons payer ou pas avec notre argent ??ou c est la dictature ??
Réponse de le 08/02/2018 à 11:32 :
On ne peut demander sans arret son avis au citoyen,nous sommes dans une démocratie représentative.Le compteur linky est utile pour la plupart des citoyens,les marginaux doivent l'accepter
Réponse de le 08/02/2018 à 11:53 :
@ élu ps: non, il n'y a pas que les marginaux (qui ont le droit de vivre) qui refusent le Linky, qui est entouré d'une opacité la plus totale concernant avantages (pour qui ?) et inconvénients. Rien n'est présenté objectivement
Réponse de le 08/02/2018 à 18:21 :
Le linky est financé par Enedis et bien sûr, ces coûts sont répercutés sur les factures , comme est répercuté sur vos factures les frais de relève du compteur : le gars qui passe faire le relevé et qui ne passera plus donc qui coutera beaucoup, beaucoup moins cher. Si les Linky ne sont pas, installés (ils le seront de toutes façons) votre facture augmentera avec la paye du gars qui relève... Il faut quand m^me comprendre les choses simples !
Réponse de le 08/02/2018 à 20:20 :
@Labo - Effectivement c'est super simple à comprendre !! on ne paiera plus le gars qui relevait les compteurs pour qu'il fasse son job, mais on paiera par ailleurs pour qu'il pointe aux Assedics !!
Réponse de le 08/02/2018 à 21:44 :
@élu PS - parce que selon vous "on demande sans arrêt son avis au citoyen" ? Il y a des sujets qui exigeraient la tenue de referendum nationaux ! Quand il s'agit de dépenser des milliards ou quand nos vies privées sont menacées, je ne fais aucune confiance en nos élus.
Réponse de le 09/02/2018 à 10:09 :
@Réponse de FoutageDeGueule : je regrette comme vous la perte des emplois et suis en général favorable à leur maintien quite à refuser un certain progrès. Mais là, l'apport technique de Linky est tel qu'il est difficile d'y renoncer. Mon argumentaire est destiné à expliquer qu'il n'y aura aucun surcout pour l'utilisateur client contrairement à ce que l'on dit ! Mais il est vrai qu'il y aura moins d'emploi... Vive le partage du temps de travail !
Réponse de le 11/02/2018 à 14:07 :
130€, c'est le prix TOTAL d'un Linky (et c'est déjà pas mal pour un bidule électronique somme toute assez sommaire)
a écrit le 08/02/2018 à 8:58 :
prétexter d'un suivi réel de votre consommation est complètement faux, avec les compteurs actuels, l'on peut suivre sa consommation et envoyer son relevé exact tous les deux mois (relevé de confiance à demander à EDF) ainsi vous payez réellement votre consommation et un agent passe deux fois par an pour contrôle, donc linky est une arnaque totale servant à enrichir encore certains et souvent les mêmes et pour nous à payer toujours
Réponse de le 08/02/2018 à 18:28 :
Le suivi de consommation, sur les compteurs électroniques, c'est un point toutes les 10 minutes ! Vous allez faire ? Jour et nuit ? Et avec ça, on peut décider de démarrer une machine ou pas, selon qu'il y a beaucoup de puissance demandée sur le réseau ou non... Pour un particulier, quand ca sera operationnel; il pourra demarrer ou pas sa machine à laver la vaisselle, ou son seche linge si ca ne dépasse pas la puissance max auquel son contrta lui donne droit. Il pourra la démarrer 10 ou 20 minutes plus tard qunad ca sera possible. Sinon, ou il disjoncte ou il dépasse son contrat et ca va lui couter beaucoup plus cher ... Mais peut être vous êtes électrosensible et vous n'utilisez pas d'électricité... Ca se soigne !
a écrit le 08/02/2018 à 8:29 :
Bonjour,
Autant je peux comprendre l'intérêt de connaitre la courbe de consommation électrique globale d’une habitation individuelle pour une meilleure gestion de la demande au niveau nationale autant j’ai du mal à comprendre l’intérêt d’avoir accès à tous les détails de cette consommation individuelle. A part, bien entendu l’envie de mieux s’introduire dans l’intimité du mode de vie des personnes, je ne vois pourquoi les compteurs Linky sont équipés d’un système à courant porteur qui peut légitimement faire débat à plusieurs niveaux.
Quelqu’un at-il une réponse technique argumentée ?
Réponse de le 08/02/2018 à 18:36 :
Contrairement à ce que raconte un certain nombre d'uluberlus, il n'y a que les données de puissance électriques qui sont mesurées ( c'est ça la courbe) . On ne vous demandera pas si vous avez un vibro masseur ou une perceuse. Evidemment en étudiant cette courbe, un technicien se doute de ce qui se passe et c'est bien l'intéret : à 22h00 il verra que la puissance augmente et il se doutera que c'est un chuaffeau électrqie qui démmare en heure creuse et qui s'arretera 5 à 8 h plus tard. A midi et à 19 h00 il verra des augmentation de puissance dues au démarrage des plaques électriques de cuisine ou des fours. Le samedi matin il verra une augmenattion de puissance due probablement au démarrage des machines à laver. Ce technicien, il ne vous espionne pas ! D'ailleusr il ne va pas regarder chauqe client une par un (quelques millions). En revanche il pourra y avoir des analyses statistiques très utiles pour la production/duistribution d'électricité ...
a écrit le 08/02/2018 à 4:46 :
2 petits rappels techniques : en informatique le temps "réel" n'existe pas, c'est du marketing; on ne sait pas mesurer la consommation électrique, il s'agit d'une estimation qui varie en fonction des techniques employées. Croire que le compteur Linki allait permettre de suivre en temps réel sa consommation d'électricité, pour quelqu'un d'informé et techniquement compétent était donc impossible. Nous avons donc, au niveau de l'état, une faute manifeste de la part des personnes qui ont validé ce projet. Incompétence, arrangements entre "amis" ou les deux, à vous de choisir.
Réponse de le 09/02/2018 à 4:35 :
C'est du "temps réel" qui s'étale sur quelques heures, évidement, tu nous prends pour des nouilles ? Mais c'est plus précis que de relever le compteur chaque année. Puisque l'appareil peut relever la consommation chaque jour maintenant, sans effort de l'utilisateur. Faut arreter de nous prendre pour des nouilles, on avait compris le principe hein.
a écrit le 08/02/2018 à 0:14 :
Le remplacement se passe très mal. Coupure du courant sans avertissement (j'étais dans ma baignoire) l'équipement informatique était sous tension, l'imprimante reste bloquée, ne redémarre pas
Deuxième intervention 3 jours plus tard, toujours sans avertir, 2ème coupure du courant.
C'est criminel
J'ai écrit à EDF ainsi qu'à SCOPELEC, le sous traitant qui effectue le remplacement
Pas de réponse
Réponse de le 09/02/2018 à 10:16 :
J'espère que vous n'utilisez pas d'appareil électrique dans votre baignoire ... Ca serait suicidaire ! Et si vous ecrivez à ce sujet n'écrivez pas à EDF, mais plutôt à Enedis ! Ils auront sûrement une réponse standard à vous renvoyer pour vous faire plaisir !
a écrit le 07/02/2018 à 22:26 :
@bruno_bd
Je vous cite : "Non, aucune car les CPL sont des courants infinitésimaux à fréquence assez basses (dans la gamme des 100kHz), et en plus ils ne circulent pas sur l'installation électrique intérieure du logement."
En fait je crois que vous êtes incomplètement informé : si je vous passe l'inocuité supposée des fréquences CPL , je ne suis pas si sûr que vous, que ces courants n'inondent pas votre habitation (appartement ou maison). Car le CPL de Linky se propage AUSSI sur le réseau intérieur, transformant votre installation électrique en une gigantesque antenne aussi incohérente que multidirectionnelle, provoquant toutes sortes de combinaisons "harmoniques" anarchiques parasites et vraisemblablement toxiques. Pour que cela ne soit pas, encore eut-il fallu que le Linky soit équipé d'un filtre adéquat côté client ! Mais cela devait être trop cher. Pour ma part, après plus de 25 années de travail dans les fréquences de toute sorte, j'attends le Linky avec un filtre ad hoc que j'installerai sur mon réseau côté privé. On en trouve sur le net pour 150 à 200 € environ. Pas envie d'avoir le cerveau comme une cacahuète :-) !
Réponse de le 08/02/2018 à 11:52 :
Si effectivement le CPL est mal adapté (TOS >>1)... il y aura un retour dans l réseau interne..... mais .... en général avant d'arriver à l'intérieur, le signal retour aura effectué quelques (dizaines) de mètres... sera également atténué (en 1/sqrt(f) en général)... De plus, il y a quand même un isolant..... Donc il pourra diffuser uniquement sur les points de raccords/prises... .Après avec ces longeurs d'ondes.(vous parler de 100Khz), si une prise peu être utilisé d'antenne... il faut qu'elle soit d'une taille suffisance or à 100Khz ca fait de l'ordre du mètre (pour Lambda/4)..... donc Moralité, ca va diffuser sur des "antennes" complètement inadaptées.... Il y aura quasiment rien .... en tout cas bien moins que votre WiFi.....
Réponse de le 08/02/2018 à 22:05 :
@SeByDocKy euh... une antenne quart d'onde à 100kHz ça fait 750 mètres de long... très peu de rayonnement donc à attendre du réseau électrique d'une habitation même si celui-ci est porteur d'un signal CPL mal filtré d'un Linky.
Réponse de le 08/02/2018 à 22:13 :
le filtrage du CPL est parfaitement assuré par les bobinages du disjoncteur en tête d'une installation domestique (et encore heureux parce que sinon les gens qui utilisent un réseau domestique par CPL auraient un réseau ouvert à l'extérieur de leur installation életrique). Le coupleur CPL du Linky est en amont du disjoncteur et donc son signal CPL ne pénètre pour ainsi dire pas sur l'installation intérieure (et là aussi, encore heureux parce qu'il empêcherait les réseaux domestiques sur CPL de fonctionner correctement en les brouillant).
a écrit le 07/02/2018 à 22:00 :
Et du coup il est aussi possible de se faire pirater à distance nos compteurs ?
a écrit le 07/02/2018 à 20:56 :
La plupart des commentaires que je peut lire sont négatif sur ce compteur... très bien !!
Sur quels critères vous basez vous? L’avez vous déjà testé ? Je suis sure que la plupart rapporte des choses entendu ici ou là...

Ahhh il peut prendre feu... oui à peu près comme n’importe quel compteurs ou appareil électrique si il est mal installé par la société qui les mets en place..
a écrit le 07/02/2018 à 19:04 :
C"est marrant sauf erreur personne ne parle des risques d'incendie que peur provoquer ce fameux compteur. Mieux mon assurance me la écrit que si le feu se déclare par le compteur, il faudra que je me débrouille avec les assurances des mairies , régions et EDF,ECT......
La ou le bas blesse , c'est que AUCUN DES RESPONSABLES NE SONT ASSURES.
Bonjour l’angoisse si cela arrive.
Réponse de le 07/02/2018 à 21:41 :
Il n'y a pas davantage de risque lié à Linky que lié à d'autres compteurs. Les incendies qui ont été constatés et médiatisés résultent d'une pose mal effectuée avec des connectiques mal serrées par les poseurs qui provoquent un échauffement. Ce serait le cas avec n'importe quel compteur mal posé.
Réponse de le 08/02/2018 à 14:00 :
Fake news
Vous rendez-vous compte de l'énormité de la conner... que vous écrivez ?
Plus c'est gros, mieux cela passe: c'est typique des discours de MLP, JLM, NDA, FA, FP , NA.....
Cordialement
a écrit le 07/02/2018 à 18:47 :
8 millions de compteurs posés sur les 35 millions à poser d'ici 2021. C'est une directive européenne du 13/7/09 qui a " incité " les États membres à mettre en place ce système de comptage, directive transposée en France par la loi du 10/02/10. Un équipement massif à l'échelle du territoire, sans que la population ait eu connaissance des avantages et éventuels inconvénients -et il y en a- sans parler des coûts individuels et collectifs dont aucun bilan n'est connu. Aucune mention des ondes générées, très nocives pour les électrosensibles. Devant les résistances, procès, et collectifs d'opposition, Enedis nie ou passe en force .
Réponse de le 07/02/2018 à 21:48 :
"Aucune mention des ondes générées, très nocives pour les électrosensibles."
Non, aucune car les CPL sont des courants infinitésimaux à fréquence assez basses (dans la gamme des 100kHz), et en plus ils ne circulent pas sur l'installation électrique intérieure du logement. Si tant est que l'électrosensibilité alléguée ne relève pas de la maladie mentale ou de la psychose, moins que toute autre source de rayonnement électromagnétique (téléphones portables, Wifi, Bluetooth, fours microondes, lampes LED,, ondes TV et radio, lignes haute tension, distribution électrique, véhicules électriques...) n'est susceptible de provoquer quoi que ce soit.
Réponse de le 08/02/2018 à 14:06 :
Et avec votre compteur électrique actuel, pas de problème ?
Cordialement
a écrit le 07/02/2018 à 18:09 :
Le problème n'est pas Linky, ou n'importe quel autre compteur communicant, mais la méthode et le manque de communication, voire les restrictions vis à vis des clients (réelles ou ressenties).
Du point de vue technique, l’intérêt pour le gestionnaire du réseau est évident, quoi qu’il a peut être d'autres priorités quand à la modernisation des infrastructures. On aurait pu choisir de déployer les compteurs systématiquement chez les professionnels (comme en Allemagne) et au fil de l'eau chez les particuliers, en remplacement des modèles en panne. Quelle est l’urgence de remplacer les compteurs dans les résidences secondaires utilisées une ou deux fois par an ? C'est un déploiement géographique et non stratégique, (d'où des économies logistiques) ou du tout ou rien ?

Du point de vue financier : l'automatisation devrait théoriquement amener à une réduction des effectifs et des sous traitants. Sinon le coût des compteurs sera répercuté aux clients ou à la collectivité, d'où un surcoût final au lieu des économies promises.

Du point de vue valeur ajoutée pour le client, on aurait pu rendre l’information de consommation directement accessible (comme en Angleterre) au lieu de miser sur les fournisseurs ou autres entreprises censées exploiter ces informations. Tout cela est facilement récupérable, mais c’est probablement cette « restriction » qui est à l’origine des blocages et phantasmes « sur l’exploitation des données ». Certes le particulier peut rarement influer directement sur le volume et tarif des KWh, mais cela le sensibiliserait sur les économies d’énergie et il pourrait comparer par rapport à ses voisins et amis.
Par définition un client aime avoir le choix. C’est un peu la découverte de la notion de client pour Enedis ?
Réponse de le 07/02/2018 à 22:01 :
les compteurs communicants sont un ingrédient indispensable aux gestionnaires de réseau pour développer la smart grid, seule façon de faire monter en puissance les énergies renouvelables intermittentes tout en limitant, grâce à un pilotage fin du réseau, les besoins de stockage d'électricité (barrages STEP, fermes de batteries, hydrogénation, dont le déploiement à grande échelle imposerait des investissements se chiffrant en milliers de milliards à l 'échelle d'un pays comme la France et qui ne manqueraient pas, vu leur impact environnemental, de susciter de réelles objections des défenseurs de l'environnement qui réfléchissent un peu plus loin que le bout de leur nez). Le déploiement généralisé du Linky est une conséquence inéluctable du choix de réduire la part du nucléaire dans la production électrique de la France (et dans les autres pays interconnectés dont l'Allemagne) et de développer les renouvelables intermittents en limitant le risque de blackouts fréquents très dommageables pour un tas de secteurs. Par exemple on pourrait imaginer que les foyers chauffés à l'électricité soient incités à s'équiper de radiateurs à accumulation dont la charge serait pilotée par les opérateurs de réseau quand l'électricité est abondante, de même que la recharge des voitures électriques qui sont aussi appelées à se développer.
Réponse de le 08/02/2018 à 9:52 :
Vous parlez des aspects financiers, vaste question sur les gaspillages qui pleuvent, regardons la consommation électrique d'une toute petite résidence : total facture 170€ dont 30€ de consommation, 100€ d'abonnement et 30€ de taxe le reste en TVA, donc la consommation c'est cacahouète, le reste est plus ou moins opaque. Quant aux ondes parasites, dans quelques années il y en aura tellement qu'il faudra les filtrer (et tant pis pour le cerveau) déjà dans mon bled la 4G (je crois) parasite la réception aérienne de la TNT.
Réponse de le 08/02/2018 à 10:10 :
Mon cher Bruno_bd : Vos théories sur le pilotage des énergies renouvelables et intermittentes sont une vue d'artiste. Je vous laisse consulter le faible rendement énergétique de ces installations qui n'est jamais mis en avant pour argumenter l'installation de ces couteuses machines. Récemment, la presse informait de l'achat d'éolienne d'une puissance de 8MW pour un champ marin, j'aurais aimé connaître la fourchette de la puissance produite par ces machines et là c'est le silence. Pour mémoire, lorsqu'on installe des turbines à gaz la puissance annoncée est la puissance produite. En outre il n'existe pas de foisonnement des vents au niveau de l'Europe. Bref, et je le regrette, ce sont les gaziers qui parlent le mieux de ces énergies renouvelables.
PS: je ne suis pas un lobbyiste.
Réponse de le 08/02/2018 à 12:23 :
Je ne conteste pas le fait que Linky soit utile pour les producteurs, ne serais que parce qu’il évite d'avoir 2 compteurs supplémentaires. Les auto-producteurs et auto-consommateurs sont d’ailleurs en avance sur ce que deviendra le secteur de l’énergie de demain, puisqu’ils sont déjà équipés d’appareils (onduleurs) leur permettant de connaitre les statistiques de production, etc… De là à ce qu'un particulier avec un abonnement de 9 KW, et de 3 KWc de solaire PV déstabilise le réseau... qu’est que cela va être quand on va déployer des recharges rapides de VE ?

Linky n'a rien à avoir avec le nucléaire, d’ailleurs la décision de généraliser des compteurs communicants relève de plusieurs directives de l'Union Européenne : 2006/32/CE et 2009/72/CE. En France ce fut transcrit à travers la loi n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte (JORF n°0189 du 18 août 2015 page 14263 - articles 28 et 29) « qui a rendu obligatoire la mise en œuvre des compteurs communicants Linky (et Gazpar) en imposant la mise à disposition des données de comptage à l'abonné ainsi que le principe d'une transmission journalière des index de comptage aux fournisseurs d'électricité… ». Voir : http://www.enedis.fr/documents-officiels.
Le compteur est aussi très utile à l’opérateur du réseau pour avoir une visibilité sur la BT, ainsi qu’aux clients et aux fournisseurs pour avoir une facturation en réel consommé et non sur des estimations. Sur l'aspect généraliste, il faut partir du principe que c'est le client qui va décider de ce qu'il veut piloter ou pas et de ce qu'il veut laisser gérer par des opérateurs, fournisseurs ou d'autres prestataires à venir. La gestion de compteurs étant à la portée de n’importe quel opérateur, ceux des communications ont probablement autant d’expertise en gestion des datas (puisqu'il s'agit surtout de cela). Enedis a tout intérêt à remonter dans la hiérarchie des infrastructures et à se consacrer à l’équilibrage, comme le recommande la CRE dans sa feuille de route concernant les smart grids (http://www.smartgrids-cre.fr/index.php?p=compteurs-recommandation-cre-deploiement) et MAJ.

L’intérêt des smartgrids c’est surtout d’avoir des interfaces ouvertes au développement d’appareils connectés et d’interfacer plusieurs réseaux et domaines technologiques. Côté clients, quelle que soit l’interface, les entreprises et les communautés vont intégrer des solutions globales de gestion de leurs énergies. Avec des mutualisations et peut être à terme pourrait on avoir plusieurs fournisseurs pour un même site, des unités indépendantes de production et de stockage, etc …
On est seulement début de la transition et l’UE pousse dans le sens des avancées technologiques avec Horizon 2020 (http://interflex-h2020.com/) voir aussi Interflex, Flexgrid, etc….
Ce sont probablement les plus innovants qui l’emporteront, le meilleur prestataire au meilleur coût. La distinction et les choix se feront par la valeur ajoutée et non par les restrictions.
Réponse de le 09/02/2018 à 11:17 :
@Andre29: ce ne sont pas des théories fumeuses mais la réalité. Si on veut faire monter en puissance les renouvelables intermittents (pour ne pas dire aléatoires) sans devoir doubler chaque MWh photovoltaïque ou éolien installé par 1MWh de production thermique (gaz, fuel, charbon) car on augmenterait alors la génération de CO2 et d'autres cochonneries si c'est du chardon, puisque la base de production nucléaire sera réduite, qu'on ne peut pas multiplier à l'infini le seul renouvelable pilotable, l'hydroélectrique, il faut être capable d'agir sur la demande en cas de passage à vide de la production de renouvelable (sans ça c'est le black out garanti). Donc pouvoir effaver non seulement les entreprises mais aussi certaines consommations des abonnés : chauffe des cumulus, charge des voitures électriques, chauffage pour les personnes qui ont des radiateurs à accumulation... Tout ça peut être facilement obtenu grâce à des compteurs communicants en établissant pour les abonnés un double tarif de l'électricité, plus élevé pour les consommations sur les circuits non effaçables, plus faible pour celles sur les circuits effaçables. Un peu le principe du double tarif jour-nuit actuel, mais affiné à la nouvelle structure de production. Cette adaptation permanente de la demande à l'offre, qui permet de limiter le nombre de (très coûteux et environnementalement discutables donc qui créeront inévitablement des résistances locales) dispositifs de stockage à créer (barrages STEP, fermes de batteries, hydrogénation...) n'est possible qu'avec des compteurs communicants.
a écrit le 07/02/2018 à 18:01 :
Pour ceux qui n'auraient pas encore tout compris ou qui continuent à croire au père Noël allez sur youtube et tapez Linky dans la barre de recherche, vous verrez, c'est sidérant...!
a écrit le 07/02/2018 à 17:57 :
Remplacer 39 millions de compteurs en état de marche par des compteurs dits "intelligents" est un gâchis monstre. Que va faire Enedis de tous ces compteurs, va-t-elle les enterrer comme pour les déchets radioactifs et autres produits toxiques ? En tant que consommateurs, on nous demande de trier, recycler et réduire les déchets et que fait l'ETAT. C'est une honte !!!!!
Réponse de le 07/02/2018 à 22:03 :
les compteurs électromécaniques sont largement recyclables.
Réponse de le 08/02/2018 à 18:42 :
Quand on pense qu'on a remplacé des chevaux en état de marche par des vehicules à moteur, des herbes miraculeuses par des antibiotiques.... : qu'a fait l'état à l'époque ?
Réponse de le 10/02/2018 à 0:42 :
@Labo - Le remplacement des chevaux ou des herbes miraculeuses n'ont jamais été des mesures coercitives !
Réponse de le 11/02/2018 à 17:20 :
@Pepito : il y avait quand même un tas d'uluberlus qui pensaient que l'homme ne supporterait pas la vitesse du vent dans les cheveux ... et il y en a encore qui sont opposés aux antibiotiques et aux vaccins...
Réponse de le 14/02/2018 à 18:51 :
@Labo - Très bien, ayons une confiance aveugle en ceux qui nous gouvernent ! Eux savent et ne souhaitent que notre bonheur...
a écrit le 07/02/2018 à 17:38 :
Le truc permet d'éviter du personnel pour les relevés, coté client ... ben rien ! Plus on consomme ... plus ça clignote, plus on consomme .... pour le menu, c'est pour le moins désuet ! Bon je ne suis plus chez EDF depuis longtemps ! Je vous laisse le soin de payer le 1% des factures pour le CE ! ;o)))
Réponse de le 07/02/2018 à 21:22 :
1% de la facture pour le CE !Je paie 1600 € /an donc 16 € pour le CE ,une misere .Vous n'en avez surrement pas de CE là ou vous bossez et votre maladie jalousive prend le dessus !Priez dieu de n'avoir jamais besoin de syndicat de votre vie ,vous serrez reçu comme il faut ............
Réponse de le 08/02/2018 à 18:46 :
ca fait lontemps que EDF ne vend plus de courrant directement au client. En revanche EDF est la maison mère de RTE qui assure la distribution Haute Tension, et de Enedis qui assure la distribution basse tension. Donc quelque soit votre fournisseur vous êtes indirectement client d'EDF et merci pour votre participation au CE !
Réponse de le 10/02/2018 à 0:44 :
@Labo - c'est bon, on a compris pour qui vous bossez.
a écrit le 07/02/2018 à 17:20 :
Encore un bidule mal maîtrisé, intrusif dans la vie privée de chacun, imposé sans concertation, d'un intérêt très douteux = un foirage de plus de la technostructure française, pour un "gain" économique pour l'utilisateur qui reste à démontrer.
Réponse de le 07/02/2018 à 17:26 :
exactement, dans la lignée de "grands projets inutiles" qui semblent bien sur le papier mais se révèle en réalité un investissement inutile. Idem avec NDDL par exemple.

Il faudrait réfléchir à deux fois avant de lancer de grands projets sur tout un pays car si cela se révèle inutile on en paye très vite les pots cassés.
Réponse de le 08/02/2018 à 19:10 :
Intrusif... je ne pense pas .... ni intelligent non plus ! Simplement une réduction de coût au niveau des relevés ! Perso , je suis passé chez un autre fournisseur, l'étude du truc m'a pris deux mois... je n'ai pas de conseil à vous donner, chaque cas est différent ! Mais j'ai réussis à obtenir un truc ...... oui oui ! Je vous envois ma facture EDF, vous me faites la votre ! (il n'y a qu'un fournisseur qui accepte cette chose ... je vous laisse le soin de trouver , boite de moins de 20 personnes, sur mon avis ! Ils ont faim et réactifs pour parler affaires ! Bravo pour eux !
a écrit le 07/02/2018 à 17:20 :
Je n'ait jamais eu de problème avec l'ancien compteur, pourquoi changer un produit qui marche, c'est du gaspillage. Le nouveau compteur ne m'apporte rien de plus, voir des coupures d’électricité pour certains appareils comme la télé. A part le relevé automatique qui évite à EDF d'avoir recours à ERDF il ne m'apporte rien.
a écrit le 07/02/2018 à 17:14 :
Ceux qui accepteront l'installation de deux compteurs LINKY par foyer bénéficieront d'une baisse de tarif supplémentaire.Avec deux compteurs(l'un vérifiant l'autre),vous pouvez diviser votre facture énergétique par deux
Réponse de le 08/02/2018 à 3:22 :
Antidiluvien n'existe pas, on dit antediluvien. Pour un specialiste des compteurs Linky, vous devriezsavoir qu'il existe sur tout ordinateur un correcteur dortografe.
Réponse de le 09/02/2018 à 10:20 :
Très bon !
a écrit le 07/02/2018 à 17:12 :
Linky est un compteur communiquant, qui va assurer la même fonction de comptage que les compteurs actuels, mais qui en plus va permettre le relevé et la mise en/hors service à distance.

Pour le consommateur, l'intérêt sera une mise en service plus rapide et sans nécessité de sa présence, des relevés non plus estimés mais réels, et plus détaillés s'il le souhaite via internet ou via un affichage déporté et non fourni.

Pour Enedis, l'intérêt est l'économie de tous les déplacements d'agent pour relevé et mise en/hors service, des mesures de la puissance consommée et un état du réseau vu du consommateur en live.

Quand des lignes tombent, par exemple, Enedis pourra voir directement quels clients ne sont plus alimentés, et intervenir indépendamment d'eux.

De ce que je comprends de l'article, le problème n'est pas que Linky ne tienne pas ses promesses techniques, mais comment son coût et ses bénéfices sont répartis entre Enedis et les particuliers.

Sur la critique de l'affichage de la conso instantanée par Linky, je me trompe peut-être, mais j'aurai tendance à dire que si vous n'avez pas internet, vous ne serez très probablement pas le genre de client à utiliser la conso instantanée pour piloter finement votre installation électrique. (mais peut-être n'est-ce qu'une horrible idée pré-conçue de ma part...)

Au final, il me semble entendre beaucoup de critiques sur Linky pour pas grand chose.
Réponse de le 07/02/2018 à 21:27 :
Vous pouvez preciser ce que vous entendez par piloter finement votre installation électrique !En électricité comme pour l'eau ,on ne paie que ce que l'on consomme et rien n'empeche d'aller faire des relevés reguliers sur votre compteur (j'en fais un tous les mois à date fixe )
Réponse de le 07/02/2018 à 21:32 :
Vous pouvez preciser ce que vous entendez par piloter finement votre installation électrique !En électricité comme pour l'eau ,on ne paie que ce que l'on consomme et rien n'empeche d'aller faire des relevés reguliers sur votre compteur (j'en fais un tous les mois à date fixe )
Réponse de le 08/02/2018 à 0:00 :
@ Sez :

On reproche à Linky de ne pas avoir d'affichage de la consommation jour par jour, heure par heure. Il n'affiche que la consommation d'une période donné, comme un compteur classique.

Or à terme, l'affichage des courbes de consommation permettra d'aider le particulier à :
1) caler sa consommation au moment où l'électricité est la moins chère (parce que Linky permettra de commercialiser des offres avec de l'électricité moins chère la nuit et le week-end)
2) détecter des consommations anormales (par exemple une conso continue la nuit alors que le particulier pense tout avoir coupé).

Le principe est que quand on surveille une consommation, on a généralement tendance à la diminuer. Et Linky ne permet ça que via internet ou via un écran déporté non fourni.
a écrit le 07/02/2018 à 16:37 :
"Enedis lui-même propose un portail Internet mais l'information en euros n'y figure pas, et seuls 1,5% des consommateurs aujourd'hui concernés ont ouvert un compte."

Perso compteur Linky installé depuis plus de 6 mois, j'ai tout de suite créé mon copte sur ce portail, et n'ai toujours pas la remontée d'info dessus. Apparemment tous les compteurs ne sont pas "connectés", il faudra que j'attende que mon compteur le soit. Du coup l'intérêt est vraiment limité pour le moment :/
a écrit le 07/02/2018 à 16:16 :
OFFICIEUSEMENT,

LE BUT DU COMPTEUR LINKY N'A JAMAIS été DE FAIRE FAIRE

DES ECONOMIES AUX GENS, MAIS

SEULEMENT DE METTRE EN PLACE UN SYSTème de BIG DATA

DONT LA SOCIété GERANTE POURRA REVENDRE LES DONNées OU

les transmettrent aux autorités SANS MEME VOUS DEMANDER VOTRE AVIS !

SANS PARLER QUE LE CONTRAT CHANGE EN PASSANT DE

KILOWATTS/HEURE A KILO VOLTS AMPERES PAR HEURE !

Vous ne comprenez pas la subtile différence ?

Logique! C'est fait express !

SANS PARLER DE LA GRAVITé DES FREQUENCES DU CPL
QUI SONT DANGEREUSES POUR LA SANTé :

TOUT EST EXPLIQUé dans la vidéo video suivante
à regarder en URGENCE ET EN ENTIER :

===>>>> https://lc.cx/JU8f <<<<<=====
Réponse de le 07/02/2018 à 22:17 :
je ne pense pas que la donnée des heures (aléatoires) où j'utilise mon lave vaisselle, mon sèche-linge, mon fer à repasser, mon grille-pain, mon four, mes radiateurs, quand mon cumulus chauffe l'eau, toutes utilisations d'ailleurs indiscernables par mon compteur, ait la moindre valeur marchande à la revente. Quant à savoir si j'utilise mon ordi ou un lampadaire LED... mon FAI le sait beaucoup mieux que ne pourra jamais l'indiquer mon compteur électrique. La vraie donnée importante est la courbe de conso instantanée qui est indispensable à l'opérateur du réseau électrique pour le piloter finement (c'est à dire procéder à des effacements de consommation industrielle ou domestique si nécessaire, par exemple interrompre la charge des voitures électriques, la chauffe des cumulus, des radiateurs à accumulation, ce qui est indispensable dès l'instant qu'il a été décidé de réduire la production de base nucléaire pour la remplacer, non par des centrales à gaz, charbon ou fuel, mais par des renouvelables intermittents (photovoltaïque, éolien).
Réponse de le 08/02/2018 à 0:03 :
Il y a un truc qui s'appelle la CNIL et qui surveille l'utilisation des données privées. Elle a étudié l'ensemble du projet Linky et l'a validé.

Par ailleurs Enedis est un opérateur de service public en monopole, il n'a pas besoin de vendre vos données pour gagner sa vie.
a écrit le 07/02/2018 à 16:01 :
Depuis l'installation de ce compteur, j'ai eu plusieurs coupures électriques inexplicables, par beau temps et à des heures creuses. Cela m'a grillé un ordinateur et une chaudière. Il faudrait que la cour des compte en tienne compte dans le coût de la mise à jour... Le compteur n'est peut-être pas fautif, mais ou est donc l'amélioration du réseau et de sa supervision ?
Réponse de le 07/02/2018 à 20:47 :
Bonjour, Avec les anciens compteurs vous pouviez consommer plus que votre puissance souscrite . exemple : vous avez un contrat d’électricité avec une puissance 9kva /45 ampères , vous consommez 47 ampères, les anciens compteur tolèrer un léger dépassements mais le Linky bloque si vous dépassez la puissance souscrite . A ce moment il vous faut augmenter la puissance car votre besoin en consomation est supérieur à la puissance que vous disposez
Réponse de le 07/02/2018 à 22:21 :
les Linky sont beaucoup moins tolérants aux dépassements de la puissance souscrite que les anciens compteurs. L'arrière pensée est là sans doute de pousser les consommateurs à souscrire une puissance plus élevée (donc un abonnement plus cher).
Réponse de le 08/02/2018 à 7:48 :
Merci de vos réponses. Si je dépassais ma puissance max, je devrais avoir une alerte quelconque grâce à la supervision ultramoderne qui tue de ce nouveau compteur de la mort. Hors ces baisses de tensions arrivent même lorsque ma consommation est minimale. Le compteur devrait les enregistrer s'il était aussi performant qu'on nous le chante.
a écrit le 07/02/2018 à 15:23 :
Comme toujours c'est le consommateur qui paiera les pots cassés .
a écrit le 07/02/2018 à 15:10 :
Depuis que l'on m'a installé ce compteur, ma facture a augmenté. Oū sont les économies ???? Pour qui ??? Ah! Ah! Ah! Que sommes-nous ? Des pigeons ! He Oui! 😊
a écrit le 07/02/2018 à 14:56 :
Peut on refuser l'installation de ce compteur Linky?
Réponse de le 07/02/2018 à 16:24 :
Quand vous vivez dans un immeuble, c'est difficile ! Ils font du forcing en disant que c'est obligatoire!! Mais ceux qui sont des experts en droits connaissent les lois qui...
Mais comme justement
comme ils veullent absolument nous
forcer à installer ce compteur digne du nazisme (les idiots vont dire "point goldwin"!), de 1984 de Georges Orwells
ILS ONT PREVU DE FAIRE PAYER UNE TAXE SUPPLEMENTAIRE A TOUS CEUX QUI NE VOUDRONT PAS L'INSTALLER!!

LE compteur LINKY N'EST QU'un ELEMENT (parmis tant d'autres!) DE L'INSTAURATION DE LA DICTATURE EN FRANCE!!!
Réponse de le 07/02/2018 à 16:42 :
Quand vous vivez dans un immeuble, c'est difficile ! Ils font du forcing en disant que c'est obligatoire!! Mais ceux qui sont des experts en droits connaissent les lois qui...
Mais comme justement
comme ils veullent absolument nous
forcer à installer ce compteur digne du nazisme (les idiots vont dire "point goldwin"!), de 1984 de Georges Orwells
ILS ONT PREVU DE FAIRE PAYER UNE TAXE SUPPLEMENTAIRE A TOUS CEUX QUI NE VOUDRONT PAS L'INSTALLER!!

LE compteur LINKY N'EST QU'un ELEMENT (parmis tant d'autres!) DE L'INSTAURATION DE LA DICTATURE EN FRANCE!!!
Réponse de le 08/02/2018 à 22:22 :
Il paraitrait logique et juste, non pas d'imposer une taxe à ceux qui refuseraient la pose de leur Linky, mais de leur facturer au coût réel (temps passé + déplacement) du relevé manuel que leur choix impose à l'opérateur. Soit 60 à 70€ à chaque relevé.
a écrit le 07/02/2018 à 14:04 :
C est un scandale combien de personne se sont sucré au passage pour avoir ce marché il faut bougé arrêter cette gabgi c est en plus nocif pour la santé la cour des compte réveillez vous le peuple en a mare de se faire plumer heureusement que nous avons des association de consommateur bravo pour eux
a écrit le 07/02/2018 à 13:47 :
Il faudrait arrêter tout ce cinéma à propos du Linky. J'ai actuellement une maison secondaire éloignée et tous les ans je suis convoqué pour un relevé, de plus entre les relevés réels, EDF facture des relevés estimés qui sont toujours surévalués. Voilà pourquoi, moi, je voudrais bien avoir un linky.
Réponse de le 07/02/2018 à 14:42 :
Pauvre de vous Monsieur, vous en avez des problèmes avec votre maison secondaire... sinon vous avez entendu parler de la mensualisation?
Réponse de le 07/02/2018 à 17:35 :
Effectivement, j'ai bien entendu parler mais j'aime bien payer ce que je dois quand je le dois. Sinon le problème reste le même quand le compteur est inaccessible comme dans beaucoup de logements anciens
a écrit le 07/02/2018 à 13:20 :
Ce qu'il faudrait, c'est carrément se séparer d'edf, en créant des mini-réseaux électriques locaux alimentés par pile, géothermie, solaire, éolien, source extérieure diverse, c'est à dire qu'on branche( style plug&play) et hop ça alimente. C'est ce genre de structure qu'il faut développer.
On en finirait avec ces absurdités et le pays n'aurait plus la menace de coupure de courant, j'ai l'impression avec ce compteur linky de voir un truc qui a 30 ans de retard technologique, un truc d'europe de l'est.. d'avant la chute du mur.
Réponse de le 07/02/2018 à 15:53 :
Bien sûr ! On voit que vous maitrisez le sujet !
Réponse de le 07/02/2018 à 15:56 :
Idem.
J ai refusé le changement.
On va payer 130€/ an a partir de 2021 pour ce boîtier.

ERDF va baisser ses coûts d entretien les sous-traitants n auront même plus besoin de se déplacer une fois par an.

Les économies de coût pour l opérateur, le paiement du joujou par le consommateur qui ne reverra même pas une partie des économies faites par erdf dans sa facture.
Comme d’habitude avec les entreprises d état
L évolution technologique c’est a pas de limace
Toujours payé par le contribuable, peu efficace , ça prend et ÇaCoûte toujours
50% de plus.
Allez au revoir
Réponse de le 07/02/2018 à 16:15 :
Bien sûr ! On voit que vous maitrisez le sujet !
Réponse de le 07/02/2018 à 16:41 :
AVEZ VOUS DEJA ENTENDU PARLER DE NICOLAS TESLA ?

Le plus génial des inventeurs qui a "créé" le courant alternatif
que nous/les réseaux électriques utilisent tous aujourd'hui ?

Nicolas Tesla voulait l'énergie gratuite pour tous!
Quand son banquier UN certain JP MORGAN (nom d'une des plus grande banque américaine) l'a su, il lui a coupé les financements de ses recherches,
le laboratoire de Tesla a subie un incendie soit disant "accidentel"
ET NICOLAS TESLA est mort quasi sdf à New york en 1945!

De la même façon dans les années 50/60, un autre inventeur avait inventé un système pour reduire drastiquement la consommation de carburant pour les voitures! Le brevet a été racheté par shell et enfermé dans un coffre fort et donc jamais utilisé!(et pour cause!)

Et tout est comme cela, et après les politiques osent appelés "vérités" des fake news et les vrais fake news des infos officiels, des vérités!!

Comme il est dit dans 1984 de H.G. wells:

EN CES TEMPS DE TROMPERIES UNIVERSELLES,

DIRE LA VERITé EST UN ACTE REVOLUTIONNAIRE !

En France, les mensonges ont commencés doucement avec l'ère chirac/juppé, se sont accélérés dès 2007 avec la campagne de Sarkosy digne d'un grand dictateur/manipulateur, la continuité avec Valls et sont 49-3 et comme quasi la moitié des français ont acceptés d'être des marionettes, ils ont voté pour le Macro(Nème du nom) et les 49-3 se sont transformés en ordonnances (ce qui revient au même)
Qu'a fait hitler dés le début pour asseoir son pouvoir et mettre en place sa dictature ? DES ORDONNANCES !!!

CQFD

VOILA CE QUE SOUTIENT LA MAJORITé DES MEDIAS GRANDS PUBLICS FRANCAIS DETENU PAR MEME PAS 10 MILLIARDAIRES A 95%!!

ALLER LA TRIBUNE ! CENSURez moi !
Vous démontrerez ainsi de quel coté vous êtes !!
a écrit le 07/02/2018 à 12:57 :
L’autonomie énergétique va devenir très importante pour l'achat d’une maison car les économies sont énormes entre une maison energivore et une maison à surplus énergétique permettant notamment de Recharger sa voiture ou réchauffer une piscine.
Pas de compteur, pas de soucis.
L’energie est notre avenir.
La dépendance n’est pas une fatalité.
Réponse de le 08/02/2018 à 3:16 :
Exact. Dans notre masure de Seoul, nous avons installes deux series de panneaux solaires de 18kw. En sous-sol, deux batteries Samsung lithium de 3,6kw. Ca a coute des dollars, certes, mais quel plaisir d'etre autonome. Plus de factures. En service depuis huit ans. Pas un bugg a signaler.
Réponse de le 09/02/2018 à 10:23 :
Dans ma case, à Ouagadougou, je fait sécher mon forrage au soleil et j'ai une bicyclette. Je suis autonome, que d'économies !
a écrit le 07/02/2018 à 12:13 :
Que croyais la cour des comptes, que par ce que on changeait de compteur on allait moins consommer par ce que on voyait les kwh !?!? N importe quoi !!! Un gâchis financier, c est plus un flicage avec la connection, et un gain de temps de relever de compteur !!! J avais un compteur qui avait 2 ans qui est allez a la casse , bravo le gaspillage, que l on payera , évidemment !!!
Réponse de le 07/02/2018 à 15:57 :
Avant de pouvoir prendre des mesures pour réduire sa consommation, il est utile de savoir combien on consomme, à quel moment ? C'est l'intéret de Linky. Mais il semble que personne ne comprenne rien au sujet ! La seule chose intelligente qu'a relevé la Cour des Comptes , tout le reste étant bidon, c'est qu'il n'y a aucun retour détaillé et en temps réel des consommations pour l'utilisateur, ce qui fait qu'il ne peut prendre aucune mesures de réduction intélligente de sa consommation...
a écrit le 07/02/2018 à 12:08 :
Un compteur qui surestime la consommation c’est mon témoignage. Depuis que nous avons installé ce compteur notre facture a été multiplié par 3,5!. Le distributeur se dédouane en disant que ce n’est pas de son ressort mais que il faut voir avec Enedis si le compteur est défectueux. Les techniciens de Enedis n’ont pas constaté d’anomalie dans l’appareil. Pourtant je tiens un cahier avec des relevés depuis 15 jours qui font foi des erreurs de comptage. J’ai vu sur certains sites et journaux des témoignages du même genre et dans tous les cas nous sommes ignorés. Quoi faire ?
Réponse de le 07/02/2018 à 15:59 :
Quelles sont vos compétences pour décréter que le compteur est faux ? Surtout après vérification par les professionnels d'Enedis !
Réponse de le 07/02/2018 à 16:58 :
@labo : je pense que si la facture augmente de 3.5x par rapport aux précédentes et à la même date d’il y a un an sans pour autant avoir consommé plus, on peut en déduire un pb de compteur (ou alors les anciens compteurs étaient nombreux à être faux car il y a pas mal de témoignages allant dans ce sens) dans tous les cas c’est toujours les mêmes qui payent les pots cassés
Réponse de le 09/02/2018 à 10:24 :
Je soupçonne beaucoup de personnes de ne pas savoir lire une facture !
a écrit le 07/02/2018 à 11:45 :
ces compteurs nous ont été imposé nous ne les voulions pas et maintenant il faudrait payer 130 euros sur nos factures - il y a de l'abus !!!!!!
Réponse de le 07/02/2018 à 13:20 :
Soyez rassuré : M.LEMAIRE a dit pas d'augmentation d'impots ni de noiuvel impot .
Il se rattrape donc sur les taxes et autres : CSG, Taxe abris de jardin , Taxe essence et gasoil , taxe compteur électrique , hausse des péages , durcissement du controle technique des véhicules qui devient annuel , consigne des bouteilles en plastique ... Créativité sans limites ...
Souvenez vous de mai 68 : il y a un bel anniversaire à souhaiter dans 3 mois .
Réponse de le 07/02/2018 à 16:03 :
Ce que ne dit pas la Cour des Comptes, apparemment, c'est que si le compteur est un investissement, le fait qu'il n'y a plus de releveur de compteur est une économie qui se retrouvera sur les factures. Cour des Comptes incompétente, ou partiale ? Si le passage d'un releveur coute 10 €, avec 2 passages par an, le compteur est amorti en 6 ans...sans compter les autres avantages.
a écrit le 07/02/2018 à 11:44 :
La mise en concurrence des "services", imposé par cet administration qu'est l'UE de Bruxelles n'y serait elle pas pour quelque chose? Comme le changement des noms des entreprises afin que le mot "France" disparaisse? Ce ne sont jamais des décisions franco-française!
a écrit le 07/02/2018 à 11:38 :
Deux trois choses quand même : pour la lecture des données afin de maitriser ses consommations, contrairement aux affirmations de l’article, il existe chez chaque fournisseurs des applications pour mobiles ou sur internet qui permettent ce suivi sans facture papier détaillée.
D’autre part, travaillant pour un de ces fournisseurs en question, je peux garantir que les problèmes de facturation se sont multipliés à cause de ces compteurs, qui ont tendance à poser des soucis d’unite de relève, le client se retrouvant alors non facturé, ce qui peut entraîner de très mauvaises surprises.
Réponse de le 07/02/2018 à 13:50 :
Le problème desproges54 est que ma voisine 87 ans n’à pas de smartphone pas internet et pas ordinateur ,si si si en France en 2018 il y a beaucoup de personnes qui n’ ont pas internet !!!!
Réponse de le 07/02/2018 à 16:06 :
Qu'il y ait des erreurs dues à un nouveau produit n'est pas étonnant. elles se regleront dans le temps. Ceci dit, il n'était plus concevable de continuer à mesurer les consmmations avec ces compteurs antidiluviens qui ne permettaient aucun progrès techniques et qui, de plus devaient couter plus chers que les nouveaux compteurs lorsqu'ils tombaient en panne.
a écrit le 07/02/2018 à 11:13 :
Que Engie et le gouvernement ainsi que les « associations qui ne servent à rien dans La Défense des droits communs comme ademe et compagnie »

Ne venez pas «  pleurer »
Quand de «  milliers d’emplois » seront supprimé à «  cause de ce système soit disant moderne »

Qui va plonger les consommateurs et les salariés un peu plus vers le «  fond »
Réponse de le 07/02/2018 à 16:10 :
Il y a des limites à refuser le progrès qui peut en effet, détruire des emplois : on pourrait aussi ne pas utiliser de tracteur en agriculture et multiplier les emplois paysans ... Ici l'apport du Linky est important et la main d'oeuvre ne peut pas compenser : il ne peut pas y avoir un relevé toutes les minutes par un releveur de compteur...
a écrit le 07/02/2018 à 11:13 :
"compteur électrique intelligent " non COMMUNICANT, c'est un automate donc un truc "idiot".
Comment Linky pourrait délester ? Il faut un boîtier d'interface (maître) de commande spécifique (et d'autres (esclaves) sur les prises ou dans le tableau électrique pour exécuter les ordres). Comment dire spécifiquement au lave-linge "patiente 30 minutes y a une grosse consommation en ce moment sur le réseau" ? Délester en coupant complètement le courant d'une maison, ça serait faisable.
En GB ils ont (reportage ancien) un boîtier (gratuit) chez eux avec info tricolore, on voit passer au rouge si on allume le grille pain et que four est déjà allumé. A savoir si les kWh "en plus" sont plus chers ou le prix variable en temps réel selon la demande globale ?
Qui pensait que les gens allaient tous ouvrir un compte internet pour aller lire leur consommation et essayer de la réduire (le lendemain, relevés transmis par CPL le soir) ? Ils allument ce dont ils ont besoin, remplacent quand l'appareil est HS.
A la base c'est un outil pour le gestionnaire du réseau, ne plus relever à distance, couper sans se déplacer, changer de calibre (payant, l'opérateur ne fait pas ça gratuitement). Le reste est de l'habillage pour faire joli.
J'ai remplacé ma VMC qui me coûtait 100€/an (20% de ma facture) j'économise 94€/an, la nouvelle consomme 15 fois moins (amortie dans 18 mois, déjà 18 passés). Linky ne m'aurait rien dit à ce sujet. (?)
Réponse de le 07/02/2018 à 12:58 :
lors de l installation du linky les opérateurs ont un boitier qui est branché sur le compteur est qui fait office de mise en route et programmateur .a partir de ce moment votre appareil est reconnu par le centre de gestion qui est a lyon et qui gère en temps réel votre appareil il peut très bien abaissé sans couper
minimum je crois 10 ampères
Réponse de le 07/02/2018 à 16:14 :
Si les fonctions intelligentes (délester, analyser les consommations...) ne sont pas encore disponible, il me semble que l'appareil permettra de le faire à court terme : ca ne sera pas compliquer à implémenter (comme on dit !). C'est évident qu'il faudra le faire. Puisque la Cour des Comptes fait des critiques qui semblent au dela de ses compétences, on aurait aimé avoir un avis et une pression dans ce sens.
a écrit le 07/02/2018 à 11:03 :
les commentaires sur linky sont en partie vraies mais récapitulons
enedis est le gestionnaire et donc avec linky il peut instantanément réguler les réseaux en faisant tomber la puissance de chaque appareil et donc par exemple gérer une région en demande par délestage instantané d une autre ceci a une vision européenne a terme puisque l Europe de l énergie va être intégrée
ensuite chaque incident de paiement sera gérer sans problème puisque il n y aura plus d agent physique,la plateforme unique de gestion basée dans le lyonnais n aura plus qu a appuyer sur le clavier d un ordinateur .
au final si on a pas un mauvais qui installe votre linky (j ai eu affaire a ce problème )
votre installation qui est communicante par le réseau câble de edf sera infaillible
elle est pas belle la vie
Réponse de le 07/02/2018 à 12:00 :
"Europe de l énergie va être intégrée" Je suis un pessimiste de la raison, l'Europe est au main des lobbies qui se battent pour un os.
a écrit le 07/02/2018 à 10:42 :
Le gang francais de l'énergie...
a écrit le 07/02/2018 à 10:35 :
Une énième arnaque donc comme ne sait plus que faire le secteur marchand public ou privé d'ailleurs, merci pour cet article et merci à la cours des comptes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :