Voies sur berges : les Parisiens donnent raison à Hidalgo

 |   |  529  mots
(Crédits : CHARLES PLATIAU)
Et voilà le tribunal administratif de Paris, qui avait remis en cause une décision emblématique du mandat d'Anne Hidalgo, désavoué par... l'opinion publique, selon une étude réalisée par Ipsos et publiée jeudi par la Ville de Paris.

Plus de la moitié des Parisiens (55%) se déclarent favorables au maintien de la piétonisation des berges de la rive droite de la Seine, d'après un sondage paru jeudi.

Le tribunal administratif de Paris a annulé le 21 février la fermeture à la circulation des voies sur berges sur la rive droite de la Seine, remettant de facto en cause une décision emblématique du mandat d'Anne Hidalgo.

Pour 66% des Parisiens, la piétonisation "améliore le cadre de vie"

Une majorité de personnes interrogées (58%) estime que la piétonisation de ce tronçon au coeur de Paris "contribue à préserver la santé des habitants" et "contribue à un objectif d'amélioration de la qualité de l'air", d'après cette étude(*) réalisée par Ipsos et publiée jeudi par la Ville de Paris.

Et ce sont pas moins de 66% des Parisiens qui affirment que "cette décision améliore le cadre de vie des habitants" et, également à 66%, pensent que cela "permet de faire reculer la place de la voiture à Paris".

La contre-offensive tous azimuts de la Ville de Paris est lancée

En septembre 2016, la Ville de Paris avait remporté une première victoire quand le conseil de Paris avait validé la piétonisation des voies sur berges.

Lire aussi : Le Conseil de Paris valide la piétonisation des voies sur berges, Hidalgo jubile

Mais, quinze mois plus tard, le 21 février 2018, le tribunal administratif de Paris, décide de rendre à la circulation automobile les voies sur berges...

Lire aussi : Paris: les voies sur berges rendues aux voitures, dit le tribunal administratif

Alors, depuis, la Mairie de Paris mène une contre-attaque tous azimuts. Interview de Yann Arthus Bertrand ("Face à la pollution, nous vivons dans le déni"), fact-checking à la mode "Info-Intox" ("Désintox sur les Rives de Seine, on vous dit tout") en première page de son site internet, et même pétition en ligne sur le site Change.org intitulée "Laissez-nous les berges !" qui a déjà recueilli plus de 30.000 signatures...

Les rives de la Seine, au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1991

Même l'Unesco est appelée à la rescousse, qui, en juillet dernier, soulignait que la pression automobile était préjudiciable à l'intégrité des rives de Seine. Le site de la Ville de Paris, rappelle également que les rives de la Seine sont inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1991 sur un parcours qui va du Louvre à la Tour Eiffel.

Rappelons au passage un précédent sondage Ipsos, de décembre 2013, dans lequel les Parisiens déclaraient à 67% juger la qualité de l'air plutôt négative.

Coup de pied de l'âne, la Mairie affirme également que le tribunal administratif de Paris est en pleine contradiction avec ses propres décisions :

"À noter que par ordonnance du 15 novembre 2016, le même tribunal administratif avait jugé en référé que la procédure était régulière et que notamment, l'étude d'impact était suffisante."

___

(*) Méthodologie du sondage du 8 mars 2018 : Ce sondage a été mené du 2 au 6 mars auprès d'un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population parisienne âgée de 18 ans et plus.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2018 à 10:34 :
ce sondage n'est en aucun cas une surprise, encore heureux que les parisiens apprécient le recul de la voiture à paris! le sondage aurait du se porter sur une moyenne de tous les utilisateurs des voies sur berge, parisiens et banlieusards
a écrit le 16/03/2018 à 10:27 :
Anne hidalgo a ete elue par seulement 300 000 personnes habitant exclusivement paris. Pour autant paris est le lieu de travail ou de vie de 10 millions de franciliens, de visite de 70 millions de francais et de 90 millions de touristes tous les ans. Il y a une incoherence a ce qu une elue par seulement 300 000 personnes pourrisse la vie de 160 millions autres. S il y avait un impact clair sur la pollution on pourrait se poser la question car nous sommes tous interesses a ne pas detruire notre sante. Alors maintenant on evoque le patrimoine architectural qui ne releve pas de sa competence. Doit on assimiler l ecologie qui nous concerne tous a une demarche autoritaire et extremiste ( voir les oeuvres de jean christphe ruffin sur le sujet) ???
C est incomprehensible que les voies sur berge ne soient pas reouvertes a la circulation.
a écrit le 10/03/2018 à 23:15 :
Paris n'est pas une ville, elle n'est qu'un quartier de l'agglomération parisienne. Des milliers de banlieusards viennent travailler à Paris et ont besoin de circuler dans leur ville, qui comprend Versailles, Orly, Saint Denis etc... Est-ce que les habitants du centre de Paris auraient le droit de bloquer la circulation dans la rue de Rivoli pour être plus tranquilles ? Il est inadmissible que les 2.5 millions d'habitants de Paris intra-muros décident seuls les plans de circulation qui concernent 10 millions de Franciliens.

Que penseraient les Parisiens si les banlieusards leur fermaient les autoroutes pendant les week-ends pour avoir de l'air pur ?
a écrit le 10/03/2018 à 21:16 :
les bobos ne se mélangent pas .
a écrit le 10/03/2018 à 12:15 :
Les parisiens ne sont pas banlieusards et d'ailleurs , les banlieusards, au vu de la qualité de vie que les politiciens leur offrent en ile de France avec des temps de transports toujours plus long et des prix immobiliers sans rapport avec leur qualité réel , eh bien , ils devrait simplement partir en province ou mieux de France.
a écrit le 10/03/2018 à 10:26 :
Si j'étais parisien je serai pour les voies sur berge piétonnes: qu'as-t-on besoin de touristes qui ne peuvent venir qu'en voiture et les banlieusars n'ont qu'à rester chez eux. Bien fait! nous on paye cher pour être à Paris. Et vive la Politique d'exclusion!
a écrit le 09/03/2018 à 23:32 :
Que d'histoires pour une simple berge. La réalité est que beaucoup de gens ne font pas l'effort de prendre les transports en commun ou de plus petits véhicules non polluants alors que l'offre existe. Ce ne sont pas les voies sur berges qui changent grand chose à la circulation globale de Paris, comme si c'était l'unique voie de circulation et que tout le monde passait par là.
Réponse de le 10/03/2018 à 23:24 :
La réalité, c'est que vous n'avez pas besoin de vous déplacer et donc que vous dites aux autres: "Y'a qu'à". Il ne faut pas opposer la voiture et le train, on a besoin des deux et surtout pas de réduire la mobilité pour le confort des oisifs en mal de promenade.
a écrit le 09/03/2018 à 19:59 :
Ah oui, IPSOS qui vient de recruter Najat Vallaud-Belkacem... Une étude sérieuse !
a écrit le 09/03/2018 à 9:36 :
Ce n'est pas à la banlieue d'imposer son choix en matière de circulation automobile aux habitants de Paris. Les parisiens ont élu un maire qui mène son projet politique choisie par les seuls électeurs de Paris. Mème s'il y a certains couacs comme le velib et des travaux CPU qui s'éternisent, j'ai moi-mème décider de prendre mon vélo personnel pour circuler dans Paris, mais pour le reste, les banlieusards devraient plutôt rester discrets.
Réponse de le 09/03/2018 à 11:45 :
@lisette - Quelle arrogance !! Les banlieusards ne vont pas à Paris pour le plaisir ! Les banlieusards eux ont des enfants qui sont la richesse de demain pendant que la moitié des parisiens vivent seuls et sont appelés à disparaître, soit par décès naturel, soit en devenant banlieusards !
Lisette, encore une victime du boboisme, qui roule à vélo en brûlant les feux et en prenant les sens interdit. Bref, un total respect des autres !
Réponse de le 09/03/2018 à 13:06 :
Je suis parisien depuis 58 ans et je trouve votre commentaire stupide et puéril (!). Les parisiens n'ont pas voté pour Hidalgo pour commencer, et ensuite pour beaucoup de gens (pro ou pas), il est impossible de se passer de sa voiture ou encore d'utiliser un vélo...vous êtes victime de contre-vérités. .
Réponse de le 09/03/2018 à 20:54 :
Lisette je suis
Parisien et n ai pas voté hidalgo d’une part , et encore moins pour sa politique . Pouvez vous comprendre , même si moi je n utilise pas voiture pour travailler , que des personnes un peu plus loin que votre petit nombril n ont pas d’autre choix que la voiture !
a écrit le 08/03/2018 à 18:45 :
Crise des Velib à Paris : pour JCDecaux, le plus dur est à venir
https://www.usinenouvelle.com/article/velib-le-plus-dur-est-a-venir-previent-l-ex-prestataire-jcdecaux.N663859
a écrit le 08/03/2018 à 18:40 :
Mme Hidalgo, votre temps est compté, les élections municipales sont proches...
a écrit le 08/03/2018 à 18:40 :
Mme Hidalgo, votre temps est compté, les élections municipales sont proches...
Réponse de le 09/03/2018 à 12:29 :
Le sondage semble montrer que c'est plutôt l'inverse. Les parisiens, ceux qui votent aux élections municipales de Paris, sont majoritairement d'accord avec la piétonisation des berges.
Réponse de le 09/03/2018 à 12:34 :
Le sondage semble montrer que c'est plutôt l'inverse. Les parisiens, ceux qui votent aux élections municipales de Paris, sont majoritairement d'accord avec la piétonisation des berges.
a écrit le 08/03/2018 à 18:35 :
Depuis que mme n'a plus de permis ! les voitures des autres lui sont devenues insupportables. Alors qu'elle bloque des rues, d'autres sont tellement encombrées que la pollution s'est multipliée mais, elle est tellement sûre d'elle !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
si les citoyens violent une décision judiciaire, que va t'il se passer pour eux ?............
EH BIEN POUR ELLE rien TOUT BAIGNE. C'est chouette le pouvoir avec l'argent du contribuable.
a écrit le 08/03/2018 à 14:08 :
Mme hidalgo libérée Paris de vos travaux inutiles qui nous empoisonne la vie!
Pour des vélos inexistants et des piétons aussi rare que vos futur électeurs.
a écrit le 08/03/2018 à 13:51 :
Merci Ipsos pour votre panel complètement partial. Quand on se veut un grand nom des sondages, on fait attention.
Echantillonage:(*) Méthodologie du sondage du 8 mars 2018 : Ce sondage a été mené du 2 au 6 mars auprès d'un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population parisienne âgée de 18 ans et plus.
Comme si il n'y avait que la population parisienne qui utilise les quais de Seine.
Réponse de le 16/03/2018 à 10:32 :
Malheureusement ce sont les parisiens qui l ont elue. Ellene devrait pas avoir cette competencede bloquerla circulation dans paris.
a écrit le 08/03/2018 à 12:49 :
Pour avoir à Paris ,un centre -ville agréable et sans voitures comme à Amsterdam, Cracovie ou Londres ,cela prendra beaucoup de temps et il faut impérativement que les banlieusards prennent les transports en commun car les parisiens qui paient une fortune pour vivre à Paris plébiscitent leur cadre de vie .Qu'en pense notre gouvernement alors que sur le site FranceInfo TV qui est le média-perroquet du gouvernement, supprime tous les messages des internautes défendant la piétonisation de Paris et ne publie que les commentaires la critiquant?
Réponse de le 08/03/2018 à 17:27 :
"que sur le site FranceInfo TV"

D'ailleurs parallèlement, je suis sur Youtube et France Info, n'apparait pas à cette heure ?,alors que France 24 er RFI y sont comme d'habitude.Étrange.
Réponse de le 09/03/2018 à 14:45 :
@ lisette and co
Certains banlieusards , dont je suis, ne sont pas des sous parisiens , mais des personnes qui ne pouvant plus suivre la hausse vertigineuse des prix de l'immobilier qu'a connu Paris préfèrent vivre dans 140 m2 avec jardin que dans 60m2 avec vue sur les toits ou dans des rues bruyantes et sans soleil .
Arrêtez chers parisiens de vous prendre pour le nombril du monde
a écrit le 08/03/2018 à 12:37 :
a quand l'interdiction de la banlieue et de l'A86 (dorénavant saturée) aux parisiens?
Réponse de le 08/03/2018 à 17:05 :
Le vendredi à partir de 16H00 , direction province .
a écrit le 08/03/2018 à 11:41 :
Que la mairie s'occupe de la propreté de Paris. Venant régulièrement de province, c'est incroyable la dégradation à ce niveau depuis 3 ans. 10km de ponts, murs, mobiliers urbains, etc. tagués avant d'arriver à la gare de l'Est, poubelles débordantes sur les trottoirs, mauvaises odeurs,... Et c'est la capitale de la France!?
Réponse de le 08/03/2018 à 17:07 :
"Et c'est la capitale de la France!? "

Et encore , on ne jette plus nos excréments par la fenêtre.
Réponse de le 09/03/2018 à 10:50 :
100/100 % d'accord avec vous. Paris est tout simplement degueulasse.
Réponse de le 09/03/2018 à 13:09 :
Bien d'accord et je suis parisien depuis plus de 50 ans...le seul registre où Hidalgo excelle est celui de la minauderie.
a écrit le 08/03/2018 à 11:41 :
Que la mairie s'occupe de la propreté de Paris. Venant régulièrement de province, c'est incroyable la dégradation à ce niveau depuis 3 ans. 10km de ponts, murs, mobiliers urbains, etc. tagués avant d'arriver à la gare de l'Est, poubelles débordantes sur les trottoirs, mauvaises odeurs,... Et c'est la capitale de la France!?
a écrit le 08/03/2018 à 11:14 :
Il faut qu'Hidalgo poursuive son combat contre la pollution atmosphérique et sonore.
Il faudra du temps pour imposer des voitures propres, en attendant , il faudrait inciter les habitants de l'île de France à n'utiliser que des voitures hybrides ou électriques.
Le centre de Paris comme dans beaucoup de villes de province, devrait- être piétonnier.
Une affaire de temps et de pédagogie , une qualité qui manque à Madame Hidalgo.
a écrit le 08/03/2018 à 10:51 :
Et combien pour les banlieusards ? 2% ?
Ceux qui sont obligés de prendre leur voiture sur ces quais ?
L'idéologie socialiste bobo de Paris....qui ne s'intéresse pas aux déplacements des nuisances bien réelles et qui en fait ne règle rien.
a écrit le 08/03/2018 à 10:35 :
Les parisiens ayant peu de voitures et ayant le métro, le bus à portée de main ou de pieds, normal que ça les dérange que des voitures (venant d'ailleurs !) circulent. Quand j'étais en très proche banlieue, le métro était au bout de la rue (7b), ça évite de sortir la voiture. Rue de Rivoli en Solex, je retrouvais les mêmes voitures à chaque feu devenu rouge, comme quoi, un gros moteur en ville, ça ne sert pas toujours. :-)
La pollution, parait que c'est pas si flagrant que ça sur sa réduction phénoménale, mais le cadre de vie amélioré suffit, ce sont les appareils qui mesurent les pouillièmes (quand ça se sent c'est vraiment un seuil élevé (inversion de températures, couvercle atmosphérique)).
Ah les murs noirs de Paris quand j'étais petit, le charbon pour le chauffage individuel, le 110V chez la grand-mère (Vème), le gaz à tous les étages (un progrès), mon père qui jouait aux billes dans les caniveaux vu le peu de voitures à l'époque (vers 1940) mais déjà des problèmes pour trouver à se garer avant 1960 -> proche banlieue plus aérée, y avait des champs, maraichers (Fort d'Ivry).
Réponse de le 08/03/2018 à 17:14 :
"maraichers (Fort d'Ivry)".

Et des champignonnières aussi qui ont fermés malheureusement.Le champignon de Paris venait principalement de la.Maintenant,c'est la Pologne
Réponse de le 09/03/2018 à 4:46 :
Supposez qu'un squatt se soit installé depuis longtemps au bord d'un croisement d'une bretelle d'accès au périphérique parisien.
Supposez que les habitants de ce squatt fassent mesurer là qualité de l'air ambiant.
Supposez qu'ils fassent constater les problèmes de santé résultant de cette pollution, et de la nuisance quand à la vue sur la Tour Eiffel.

Supposez qu'ils demandent à faire interdire la circulation sur le périphérique pour les même motifs.

On leur répondrait qu'ils n'avaient pas à habiter sur un noeud de circulation et qu'ayant choisi d'habiter là en toute connaissance de cause ils sont en réalité dans une attitude toute banale de privatisation de parties communes construites avec l'argent de tous les contribuables français.

Paris est un noeud de circulation stratégique incontournable, ce n'est pas une ville comme une autre.

Il faut plus de temps pour construire le contournement de Paris et pas seulement des cache-misère et mesures vexatoires.

Ce contournement doit être financé par les recettes des péages para-publics mais aussi et surtout par la hausse des impôts des parisiens qui élisent les maires : ainsi le contribuable non parisien s'y retrouvera, sinon c'est l'arnaque du siècle.
a écrit le 08/03/2018 à 10:33 :
Sondage effectué sur 1000 personnes, dans une ville qui en compte plus de 2 millions et dans une aire urbaine de 12 millions.
Pas très représentatif comme échantillon.
Réponse de le 08/03/2018 à 11:22 :
Euh, c'est un peu la base de tous les sondages... Soit on accepte la méthodologie dans son ensemble, soit on refuse tous les sondages. Mais ce qui est sûr, c'est que ce n'est pas symptomatique de ce sondage précis.
Réponse de le 08/03/2018 à 11:32 :
et si vous demandez aux bobos parisiens, aux rentiers ponctionnaires vous êtes sûrs du resultat !!!!! Hidalgo étant leur déesse !!!
Réponse de le 08/03/2018 à 11:32 :
Avec le même échantillon, les sondeurs donnent l'ordre de sortie du premier tour de la présidentielle à un ou deux pourcents près sur 45 millions d'électeurs.
Réponse de le 08/03/2018 à 16:43 :
De manière étonnante, lorsqu'on interroge les gens pour l'aéroport de NDDL; on limite aux intéressés... Il y a fort à parier que l'échantillon de ce problème de rives de Seine incluait une forte proportion d'individus "qui s'en t...". Les habitants de la place des Fêtes ou de la porte d'Ivry... les rives de Seine... !!! Elle devrait même aller jusqu'au bout la mère Machin: Elle réside "Place de Grêve"; elle devrait tout détruire et remette l'endroit en état de grêve de la rivière (PS j'espère qu'elle ne lit pas, elle en serait capable !).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :