Recyclage : Paprec lève un milliard d'euros

 |   |  486  mots
Le groupe Paprec, collecteur et recycleur de déchets, vient de réaliser sa plus grosse levée de fonds, d'un milliard d'euros
Le groupe Paprec, collecteur et recycleur de déchets, vient de réaliser sa plus grosse levée de fonds, d'un milliard d'euros (Crédits : DR)
Le troisième acteur français du traitement des déchets a notamment levé 800 millions d'euros en green bonds, et 200 millions en prêts bancaires. Ils serviront à soutenir une croissance à deux chiffres.

Les marchés financiers ont donné leur accord le 15 mars, et le chèque devrait être prêt d'ici à la fin de la semaine. Le groupe Paprec, collecteur et recycleur de déchets, vient de réaliser sa plus grosse levée de fonds, d'un milliard d'euros. 800 millions ont notamment été levés en green bonds, une forme de financement que Paprec avait lancée en France en 2014. Les 200 millions restants viendront de prêts bancaires.

 Une approche "pragmatique" des investissements

"Ce financement sera mobilisé au fur et à mesure des besoins de l'entreprise", affirme laconiquement un communiqué de presse.

"Je ne peux pas encore dire avec précision quelle en sera l'utilisation, puisqu'elle dépendra des opportunités", explique Jean-Luc Petithuguenin, qui a fondé l'entreprise en 1995, et qui revendique une telle approche "pragmatique" comme "caractéristique des ETI".

En Inde où, grâce à l'acquisition au début de l'année de l'entreprise française Ikos Environnement, Paprec a hérité d'une dizaine de contrats de gestion des déchets, dont deux dans des villes (Nashik et Jodhpur) incluses dans le programme Smart cities lancé en 2015 par le gouvernement indien, les investissement pourraient par exemple atteindre les 150 millions d'euros. "Mais cela dépendra tant de l'évolution de la réglementation que de l'accompagnement d'institutions telles que la Banque mondiale ou l'Agence française de développement", précise Jean-Luc Petithuguenin, qui pour le moment est seulement sûr d'investir quelque 7 millions d'euros dans les deux prochaines années.

Les perspectives dans l'Hexagone sont un autre exemple de surprise à laquelle le patron dit vouloir s'adapter.

"Depuis plusieurs années j'anticipe que notre croissance ici va ralentir, mais ce n'est pas le cas. Je continue donc d'investir aussi en France", raconte-t-il.

Paprec attend notamment les résultats d'un appel d'offres pour la gestion d'un centre de tri à Lyon, qui pourrait mobiliser 25 millions d'euros.

Une croissance annuelle moyenne de 26%

Ce qui a en tous cas convaincu les investisseurs, c'est une croissance à deux chiffres ininterrompue depuis la création de l'entreprise - 26% en moyenne selon Paprec -, ainsi que des perspectives positives liées à une "prise de conscience écologique extraordinaire dans le monde et en France", insiste Jean-Luc Petithuguenin. Le groupe, qui en 2017 a enregistré un chiffre d'affaires de 1,48 milliard d'euros, ainsi que des bénéfices avant intérêts, impôts et amortissements (Ebitda) de 189,5 millions d'euros, espère ainsi atteindre, respectivement, 1,7 milliard et plus de 200 millions d'euros en 2018.

En 15 ans d'existence, le troisième acteur français du traitement des déchets se targue notamment d'avoir convaincu plus de 40.000 clients industriels et quelque 1.200 collectivités, avec un taux de renouvellement des contrats de 97%. Le groupe a également réalisé 63 acquisitions : la croissance externe pèse d'ailleurs pour 42%. Les effectifs sont passés de 45 à 8.500 salariés. La dette de l'entreprise a été notée B1 et B+ par Standard & Poor's et qualifiée de "green" par Vigeo.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/03/2018 à 8:53 :
LE prix des poubelles à explosé pour un service qui s'est réduit drastiquement par chez nous à savoir qu'il faut soit même aller vider ses poubelles dans les déchèteries en payant plus cher.

L'actionnaire milliardaire est le roi de la partie.
Réponse de le 30/03/2018 à 18:11 :
Cher Citoyen, votre localité est très "bizarre" pour ne pas avoir de service de ramassage ou de caisson collectif proche de votre domicile, endroit ?, sachez également que l'actionnaire / dirigent majoritaire chez paprec est très loin d'être milliardaire et a une vision long terme. il faut se renseigner avant de s'exprimer.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :