Le sidérurgiste Corus supprimerait 3.500 emplois

 |   |  164  mots
Selon le "Sunday Times", le sidérurgiste anglo-néerlandais Corus, filiale deTata Steel et deuxième producteur d'acier en Europe, devrait annoncer cette semaine la suppression de 3.500 emplois.

Le sidérurgiste anglo-néerlandais Corus, filiale du groupe indien Tata Steel et deuxième producteur d'acier en Europe, devrait annoncer cette semaine la suppression de 3.500 emplois, indique le quotidien dominical britannique "Sunday Times". (Retrouvez le communiqué de Corus)

Le groupe qui emploie 24.000 salariés en Grande-Bretagne souffre du ralentissement de deux de ses principaux débouchés, le bâtiment et l'industrie automobile, mais ne devrait pas fermer d'important site de production dans le pays, selon le journal qui se base sur des sources du secteur sidérurgique.

Les syndicats britanniques sont en train de mener des pourparlers de dernière minute avec le gouvernement pour essayer de sauver des emplois, précise le Sunday Times. Ils voudraient que le système en vigueur aux Pays-Bas par lequel l'Etat compense les pertes de revenus des salariés qui travaillent selon un rythme de semaines plus courtes soit transposé en Grande-Bretagne. Le sidérurgiste n'a pas souhaité commenter ces informations de presse.

Source : AFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :