LTDE

Agronergy : la chaufferie biomasse en milieu urbain

 |   |  445  mots
(Crédits : Tchara - Fotolia.com)
Créée en 2013, Agronergy est spécialisée dans la conception de chaufferies biomasse en zones urbaine et péri-urbaine. La start-up cible prioritairement les grands équipements publics, mais aussi les écoquartiers ou les immeubles de bureaux. Et toujours en privilégiant des sources d'approvisionnement renouvelables et locales.

Désormais, en matière de chauffage urbain et péri-urbain, il faudra compter sur la biomasse. C'est en tout cas le pari de la société Agronergy. Fondée en 2013, la start-up française mise sur l'exploitation de matières premières renouvelables -en partie issues de déchets forestiers et agricoles valorisés- pour fournir de la chaleur à des équipements publics (écoles, hôpitaux, piscines...), des immeubles de bureaux, ou encore des ensembles architecturaux plus grands, comme des écoquartiers. Agronergy propose une formule clé en main. Elle conçoit l'installation, procède au montage, et supervise l'exploitation de la chaufferie biomasse et de ses différents réseaux de chaleur. L'ensemble comprend également des silos de stockage pour le combustible, ainsi qu'un système d'alimentation automatique du foyer.

Si l'idéal est d'intégrer un tel système de chauffage directement dans le futur projet, Agronergy peut également procéder à des rénovations de bâtiments plus anciens. La puissance des chaudières proposées va de 100 kW à 2 MW. Agronergy a d'ores et déjà livré plusieurs chantiers. On peut citer quelques cas intéressants, comme la piscine municipale d'Egreville, en Seine-et-Marne, avec une puissance installée de 0,26 MW. L'école des Roches, à Verneuil-sur-Avre, dans l'Eure, - 22 000 m²- dispose elle d'une installation mixte, avec une puissance de 0,8 MW en biomasse et 0,9 MW en chaudière à gaz. Enfin, pour l'écoquartier Grand Canal, à Clamart, dans les Hauts-de-Seine, une chaufferie biomasse fournira 2 des 6 MW nécessaires à l'approvisionnement en chaleur de cet ensemble de 80 000 m².

Une énergie renouvelable

Le principal atout d'une chaufferie biomasse -outre l'amélioration constante de la compétitivité économique de cette solution par rapport au thermique classique-, est son impact positif en termes de transition énergétique. Les modèles de chaudières proposés par Agronergy sont tous polycombustibles, c'est-à-dire qu'ils peuvent brûler du mix-produit bois (souches, bois rond, bois d'élagage, pellets, palettes...), des déchets verts, du miscanthus, mais aussi des agrogranulés (essentiellement issus des résidus agricoles).

Autant de matières premières renouvelables, qui n'étaient jusqu'à présent peu ou pas exploitées, et dont le bilan carbone est sensiblement meilleur que celui des énergies fossiles. Quant aux cendres, elles peuvent être utilisées comme fertilisant naturel. Cette capacité d'adaptation assure également la bonne sécurité de l'approvisionnement en combustible, qui se fait au niveau local, en circuits courts. La valorisation de ces différentes ressources permettra par ailleurs de dégager des bénéfices pour les agriculteurs ou les exploitants forestiers, mais aussi de créer des emplois, comme c'est le cas dans le secteur du miscanthus, en plein essor.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :