Le poids des déchets électroniques à un niveau record en 2014

 |   |  327  mots
Le cap des 50 millions de tonnes de déchets électroniques devrait être atteint en 2018, une aubaine pour les entreprises de recyclage
Le cap des 50 millions de tonnes de déchets électroniques devrait être atteint en 2018, une "aubaine" pour les entreprises de recyclage (Crédits : G.H.)
Le poids des "e-déchets" a atteint le record de 41,8 millions de tonnes en 2014. Par habitant, c'est la Norvège qui produit lapsus grande quantité de déchets. Mais en volume la Chine et les USA représentent 32% du total mondial.

Le poids des déchets électriques et électroniques, ou "e-déchets", a atteint un record dans le monde en 2014, à 41,8 millions de tonnes, contre 39,8 millions en 2013, indique un rapport publié ce dimanche 19 avril.

Près de 60% de ces produits étaient des équipements de cuisine, de salle de bain ou de buanderie, selon cette étude publiée par l'Université des Nations-Unies (UNU). Quelque 7% étaient des téléphones portables, des calculatrices, des ordinateurs portables ou encore des imprimantes.

Selon l'étude, la Norvège est le pays qui produit la plus grande quantité de e-déchets par habitant, avec 28,4 kg, suivi de la Suisse (26,3 kg) et l'Islande (26,1 kg). La France arrive en 8e position, avec 22,2 kg par habitant.

La région qui génère le moins de e-déchets est l'Afrique, avec un rejet estimé à 1,7 kg par habitant. Au total, le continent a produit 1,9 millions de tonnes de ces déchets.

Etats-Unis et Chine: 32% de la part mondiale des e-déchets

Mais en termes de volume cette fois-ci, ce sont les Etats-Unis et la Chine qui arrivent en tête, totalisant tous deux 32% de la part mondiale de e-déchets, suivis par le Japon, l'Allemagne et l'Inde.

Moins d'un sixième de ces déchets ont été correctement recyclés, souligne aussi l'étude. Or ils renferment de précieuses ressources comme le fer, le cuivre, ou l'or: ces déchets avaient ainsi pour 2014 une valeur estimée à 48 milliards d'euros.

"Au niveau mondial, les e-déchets constituent une précieuse +mine urbaine+ - un large réservoir potentiel de matériaux recyclables", souligne David Malone, sous-secrétaire général des Nations-Unies et recteur de l'UNU.

Ils contenaient aussi 2,2 millions de tonnes de composants dangereux, comme le mercure, le cadmium ou le chrome, une "+mine toxique+ qui doit être gérée avec une attention extrême", avertit M. Malone.

Le cap des 50 milions de tonnes déchets électriques et électroniques annuels devrait être atteint en 2018.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/04/2015 à 3:07 :
Heureusement, y a l'Afrique qui récupère une grande partie des déchets électroniques européens et américains...
a écrit le 20/04/2015 à 22:08 :
Et encore, c'est pas grand chose ! Le jour où on basculera à la RNT, Radio Numérique Terrestre, il faudra jeter tous les postes radio, les autoradios (et la voiture autour, ça ne se désolidarise pas), les GSM et tablettes faisant baladeur FM, les chaines HiFi au tuner intégré.
Une gigantesque montagne d'objets en parfait état mais devenus obsolètes. A moins de les envoyer dans des pays où la FM fonctionnera encore.
Pour ça que la RNT exclusive, c'est pas pressé, du tout !!
a écrit le 20/04/2015 à 10:24 :
C'est signe que notre consommation est toujours en croissance. Mais alors, la croissance verte ne serait-elle due qu'à l'oxydation du cuivre?
a écrit le 20/04/2015 à 10:24 :
C'est signe que notre consommation est toujours en croissance. Mais alors, la croissance verte ne serait-elle due qu'à l'oxydation du cuivre?
a écrit le 20/04/2015 à 9:17 :
1/NOTRE AVENIR RESTE DANS LA FABRIQUATION DE PRODUITS QUI DURE PLUS LONGTENT?2 DANS LE TRAITEMENT DES DECHETS CAR SES DECHETS SONT RICHES DE MATERIAUX RECYCLABLE? 3 DANS LES GRANDE VILLES ONT VOIS OUVRIRE DES MAGASINS DE PRODUITS RECYCLES PARS DES ORGANISMES DE REINSERTIONS. TOUS ONT DOIT SI METRE AUX LIEUX DE JETE ET DE RENPLIR BETEMENT NOS BOUBELLES???
a écrit le 19/04/2015 à 21:43 :
Coquille
"c'est la Norvège qui produit lapsus grande quantité de déchets"
lapsus ? la plus grande
a écrit le 19/04/2015 à 18:00 :
Quand arrêtera-t'on le recyclage idiot de matériel parfaitement fonctionnel: il faut détruire pour refabriquer pour le bénéfice de Véolia et autres.Essayez de récupérer quelque chose dans une déchetterie: vous verrez ce qu'on vous dit.Pour ma part j'ai récupéré un PC et un appareil photo dont je suis entièrement satisfait à l'insu du gardien.
a écrit le 19/04/2015 à 14:25 :
essais de voir si il n'y a pas un leclerc pas loins ils ont un circuit de reciclage petits appareils c'est déjas un début
a écrit le 19/04/2015 à 14:09 :
Normal, les appareils électroniques sont fabriqués pour une durée de vie limité.
Quand on aura plus de terre saines, de l'eau, d'arbres, on bouffera des billets.
Vive la société de consommation ! vive le dieu fric !
Des solutions existent pourtant, mais les puissances en place résonnent pour eux même en terme de fric.
Marquons dommage pour nos enfants.
a écrit le 19/04/2015 à 13:03 :
Donc conclusion: La France est mauvais pour le recyclage des appareils électronique.
a écrit le 19/04/2015 à 12:02 :
Nous sommes complètement sous équipés en matières de déchetteries spécialisées : j'habite Marseille 16e...rien, wallouh, que dalle ; donc on fait comment ? mettre nos déchets électroniques à la poubelle n'est pas très cool pour la planète.
Réponse de le 19/04/2015 à 13:28 :
ok quelles sont tes solutions concrètes ? tu penses ça se recycle et ça coute combien ? trop cher ? c'est pas comme recycler du carton, c'est plus cher, ça n'est meme pas rentable...si c'est recyclé , alors les impots locaux, les charges etc sont multipliés,qui peut payer ça ?
Réponse de le 19/04/2015 à 15:30 :
Pour les déchets électroniques, vous pouvez les rapporter chez n'importe quel distributeur de produits électroniques. A Marseille il doit y en avoir quelques uns.
Réponse de le 19/04/2015 à 17:46 :
Quand c'est pas très gros, on peut les déposer dans les endroits où ils en vendent, et quand on en achète un nouveau, le livreur doit pouvoir remporter gratis le vieux zinzin. S'ils fonctionne encore, faut voir les Emmaüs et autres, voir si c'est récupérable comme ça ou à réparer.
En Italie, les boîtes de conserves ne doivent pas être mises en 'conteneur', juste l'alu (plus précieux ?). En Alsace, pareil sauf qu'ils récupèrent (magnétique) à la sortie de l'incinérateur, ça coûte moins cher (trop de tournées n'est pas économique).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :