Les titres de Casino et sa maison mère Rallye suspendus à la Bourse de Paris

 |   |  341  mots
(Crédits : Stephane Mahe)
La cotation des actions du géant français de la grande distribution Casino et de sa maison mère Rallye a été suspendue, à leur demande, jeudi à la Bourse de Paris, après avoir fortement chuté, a indiqué le groupe à l'AFP. Un événement qui nourrit les spéculations sur une restructuration de la dette de la cascade de holdings du groupe de distributio.

Casino a pris l'initiative de suspendre sa cotation" à la Bourse de Paris jeudi matin, a indiqué à l'AFP une porte-parole du groupe de distribution, qui "communiquera plus tard" sur le sujet. Un peu avant cette suspension, Casino chutait de 6,40% à 27,90 euros. Depuis plusieurs mois, des fonds d'investissement spécialisés dans la vente à découvert se montrent très agressifs vis-à-vis du distributeur et de Rallye, critiqués pour leur fort endettement. "Le cours de Casino est vraiment bas, nous sommes presque revenus sur les plus bas historiques", a commenté auprès de l'AFP Clément Genelot, expert distribution au sein du cabinet Bryan Garnier and Co.

"Il y a des rumeurs sur le fait que Jean-Charles Naouri (le PDG de Casino, NDLR) pourrait fusionner à la fois Rallye et les deux autres holdings, ce qu'il ne pourra évidemment pas faire seul. Je pense qu'il aura besoin d'un partenaire car cela requiert des ressources supplémentaires", a-t-il ajouté. Il pourrait aussi "annoncer une restructuration de la dette de Rallye mais il y a à chaque fois un risque que M. Naouri perde le contrôle de la structure", a-t-il complété.

 Une perte nette de 54 millions d'euros en 2018

A priori, selon lui "l'annonce aura juste pour périmètre Rallye et les holdings au-dessus". "Historiquement, ce que les investisseurs réclamaient au groupe, c'est la simplification de la structure, de la cascade de holdings", a rappelé M. Genelot. Pour réduire son endettement, Casino, dans le rouge l'an dernier avec une perte nette de 54 millions d'euros, avait lancé en juin 2018 un plan de cession d'actifs non-stratégiques, dont des murs de magasins. Initialement fixé à 1,5 milliards d'euros, il a été étendu à au moins 2,5 milliards d'euros d'ici au premier trimestre 2020.

Lire aussi : Rallye et Casino annoncent porter plainte contre X pour "manipulation de cours"

Le distributeur a réaffirmé ses objectifs fin avril pour 2019 malgré un recul de 0,5% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, le dynamisme de l'Amérique latine et en particulier du Brésil n'ayant pas compensé le repli de l'activité en France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/05/2019 à 19:53 :
Ce sont les Hedge Funds anglo saxons qui n’arrêtent pas depuis l'affaire Muddy Waters en 2015-2016 de vendre à découvert les actions du groupe Casino Rallye,de vrais requins.
J'espère que Jean Charles Naouri va trouver un moyen de se débarrasser de ces vendeurs à découvert destructeurs de valeur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :