Paradis fiscaux : 1.600 milliards cachés par les multinationales américaines

 |   |  373  mots
Le géant Apple arrive en tête du classement avec plus de 200 milliards stockés offshore, suivis des laboratoires Pfizer (193,6 milliards) et du groupe informatique Microsoft (124 milliards), selon l'étude.
Le géant Apple arrive en tête du classement avec plus de 200 milliards stockés offshore, suivis des laboratoires Pfizer (193,6 milliards) et du groupe informatique Microsoft (124 milliards), selon l'étude. (Crédits : Statista*.)
Cette somme, qui représente quelque 1.600 milliards de dollars, échappe au fisc américain grâce à un réseau "opaque et secret" de 1.751 filiales offshore, selon une étude annuelle d'Oxfam.

C'est 200 milliards de dollars de plus que l'an passé. Les 50 plus grandes entreprises américaines, dont Apple et Microsoft, stockent quelque 1.600 milliards de dollars dans des paradis fiscaux pour réduire leurs impôts aux États-Unis, affirme Oxfam dans une étude publiée mercredi.

1.751 filiales offshore

Cette somme, qui représente plus de la moitié du produit intérieur brut français, échappe au fisc américain grâce à un réseau "opaque et secret" de 1.751 filiales offshore, affirme ce rapport publié une semaine avant les réunions du FMI et de la Banque mondiale à Washington.

"Les entreprises qui cherchent à échapper à l'impôt privent les États-Unis de 135 milliards de recettes fiscales non perçues chaque année", assure Robbie Silverman, un des responsables d'Oxfam, cité dans un communiqué.

Le géant Apple arrive en tête du classement avec plus de 200 milliards stockés offshore, suivis des laboratoires Pfizer (193,6 milliards) et du groupe informatique Microsoft (124 milliards), selon l'étude.

Trump veut rapatrier ce cash aux États-Unis

La loi américaine permet aux entreprises de stocker indéfiniment à l'étranger leurs bénéfices réalisés hors des États-Unis, où l'impôt sur les sociétés est un des plus élevés du monde industrialisé (35% au niveau fédéral).

Pendant sa campagne, le président américain, Donald Trump, s'est engagé à ramener ce taux à 15% et a proposé aux entreprises de rapatrier aux États-Unis leurs réserves de cash moyennant une taxation unique de 10%. Selon Oxfam, une telle mesure ne ferait qu'"inciter les entreprises à stocker leurs bénéfices dans des paradis fiscaux en attendant de bénéficier de la prochaine amnistie fiscale". Plus généralement, la réduction drastique de l'impôt sur les sociétés promise par le président américain risque de "déclencher une course au moins-disant fiscal destructrice" pour les finances du pays, affirme l'organisation de lutte contre la pauvreté.

"Le président Trump a promis de remédier à un système politique et économique faussé et pourtant ses propositions de réforme fiscale ne feront qu'enrichir encore les grands groupes au détriment des citoyens ordinaires et des petites entreprises", assure Robbie Silverman.

(avec AFP)

*Un graphique de notre partenaire Statista.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/04/2017 à 12:35 :
La bonne question s'est de savoir combien d'argent s'échappe d'europe dans les paradis.... Et surtout que font les états, la commission europeen....
a écrit le 13/04/2017 à 8:47 :
Je pense qu'il faut comprendre 1600 milliards et non 1,6 milliard d'où l'accord au pluriel.
a écrit le 13/04/2017 à 6:53 :
Bonjour,

Quelle tristesse de voir une telle faute d'orthographe mais malheureusement c'est de plus en plus souvent dans la presse! "1.600 milliards de dollars": il n'y a pas de "s" à milliard! Merci de respecter la langue française et de vérifier le texte avant édition! En plus la faute est répétée plusiers fois dans le même article, pitoyable!!
a écrit le 12/04/2017 à 20:16 :
Cher tax-heaven friendly,
Comme cela fait plusieurs années déjà que je paye mes impôts à vôtre place, mon budget ne me permet plus d'acheter vos magnifiques produits , pourriez-vous, de manière exceptionnelle m'expédier un bon d'achat.
D'avancé merci
a écrit le 12/04/2017 à 17:06 :
Sauf que si ils voulaient (us) les pister il y a un organisme (swift) qui le permettrait, mais en ont-ils la volonté........ vue les sommes!!!!!!
a écrit le 12/04/2017 à 16:40 :
Ceux qui se posent la question de Pourquoi ces entreprise font elles cela, ne comprennent evidemment rien a l'economie....les commentaires sont dingues !!
Réponse de le 12/04/2017 à 18:53 :
Regardez qui ose parler...
a écrit le 12/04/2017 à 15:40 :
"Aux États-Unis, où l'impôt sur les sociétés est un des plus élevés du monde industrialisé (35% au niveau fédéral)."
Ah bon, je pensais que c'était en France... selon Gattaz!
Aux US, l'impôt sur les "profits" (plutôt que sur les sociétés) est même monté jusqu'à 91% sous Eisenhower. Conjointement au Glass-Steagall Act, cela n'a pas empêché les Américains de devenir riches et pour certains immensément riches.
a écrit le 12/04/2017 à 11:14 :
Pas si cachés que cela les milliards des entreprises américaines puisque l'on a une idée assez précise du montant !!!
a écrit le 12/04/2017 à 10:34 :
Tout à été fait , y compris en France (cf le rapport Carrez de 2010) pour réduire les recettes fiscales. Comme le déficit en est la conséquence, on décrète ensuite que les dépenses sont excessives et qu'il faut opérer des "coupes claires" pour colmater les "déficits abyssaux". C'est d'ailleurs bien ce que promet Fillon en oubliant au passage de cibler l'évasion, pardon, l'optimisation fiscale...
Réponse de le 12/04/2017 à 11:09 :
En effet on peut commencer à sérieusement se poser la question l'arnaque est tellement énorme, si les politiciens n'étaient pas aux bottes de l'oligarchie il est évident que jamais un tel cas de figure ne se produirait.

Quant à fillon il est évident que c'est l'oligarchie à fond, pire il croit même que c'est la vérité avérée, et en plus de le rendre incompétent pour défendre les citoyens français et européens cela le rend aussi imprévisible et dangereux que marine le pen.
a écrit le 12/04/2017 à 9:15 :
C'est là que l'on va vraiment pouvoir juger trump, cet argent volé par les riches de notre monde via leurs propres fortunes ou celles de leurs multinationales est en train d'anéantir l'économie mondiale.

200 milliards de plus que l'an passé... comme on le voit les paradis fiscaux ça y est c'est terminé hein !
Réponse de le 12/04/2017 à 12:47 :
un milliardaire qui va s'en prendre aux milliardaires?? Même en me forçant je n'arrive pas à y croire....
Réponse de le 12/04/2017 à 15:30 :
Je me demande surtout ce qu'ils en font. Avoir un million de milliards de côté, bien caché, c'est pour un concours, ou pour racheter la Terre entière, avoir la plus grosse réserve, montrer leur réussite (caché c'est pas éclatant, on doit estimer le magot faute de chiffres officiels) ?
Réponse de le 12/04/2017 à 17:08 :
Faut pas réver regardez ce qu'a fait Junker et il n'est pas en prison.
Réponse de le 14/04/2017 à 14:29 :
"un milliardaire qui va s'en prendre aux milliardaires?? Même en me forçant je n'arrive pas à y croire..."

Vous ne pensez pas qu'il va s'en prendre aux milliardaires afin de devenir lui-même et ses amis encore plus milliardaires ? Moi c'est un serviteur tel hollande, fillon, macron ou merkel que je ne verrais jamais s'en prendre à leurs maitres milliardaires.

photo 73: EN lisant Nietzsche on comprend cette démarche de la part des faibles qui sont remplis de peurs et cherchent à tout posséder afin d'y pallier, chimère bien entendu mais vous le savez et moi aussi mais hélas eux ne le savent pas encore.

Par ailleurs selon Nietzsche aussi tant que l'on a pas la liberté on cherche la puissance or la puissance abêti et plus on possède et plus on est possédé, donc plus on devient puissant et plus on s'éloigne de la liberté, un cercle particulièrement vicieux et sans limite est ainsi initié. Voilà ce que nous vivons actuellement.

"Faut pas réver regardez ce qu'a fait Junker et il n'est pas en prison. "

Bien sûr que si qu'il faut rêver car le jour où ils possèderont totalement nos rêves alors là nous pourrons acter la fin définitive de l'humanité en espérant que les robots sauront nous venger.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :