Légère baisse du chiffre d'affaires de Casino

 |   |  321  mots
Casino a annoncé mercredi une baisse de 1,4% de son chiffre d'affaires consolidé au troisième trimestre 2009 affecté par une baisse de ses activités en France dans tous ses formats tandis que l'international a de nouveau progressé grâce au dynamisme des pays émergents.

Casino a annoncé mercredi une baisse de 1,4% de son chiffre d'affaires consolidé au troisième trimestre 2009 affecté par une baisse de ses activités en France dans tous ses formats tandis que l'international a de nouveau progressé grâce au dynamisme des pays émergents.

A taux de change et périmètre constants, les ventes trimestrielles du cinquième distributeur français ont diminué de 1,9% à 7.116,9 millions alors que selon le consensus réalisé par la rédaction de Reuters, le marché tablait sur 7.173 millions. En France, le chiffre d'affaires a totalisé 4.489,3 millions (consensus 4.526 millions).

Les hypermarchés du groupe ont accusé une chute de leurs ventes à magasins comparables hors essence de 6,3%. Le trafic et le panier moyen reculent l'un et l'autre de 3,2% tandis que le chiffre d'affaires en alimentaire a diminué de 4,7%.

A magasins comparables, les ventes à magasins comparables de Leader Price ont reculé de 10,3% tandis que celles de Franprix se sont effritées de 0,7%.

A l'international le chiffre d'affaires a crû de 6% au troisième trimestre avec un effet périmètre positif de 5,4% et un effet de change défavorable de 2,1%.

La croissance organique de l'international s'est élevée à 2,8%, tirée par l'Amérique du Sud (+5,2%), en particulier le Brésil, tandis que l'Asie affiche des ventes en organique quasi stables (-0,9%).

Dans ce contexte, l'entreprise stéphanoise confirme son objectif d'améliorer son ratio dettes financières nettes/Ebitda à fin 2009 et d'atteindre un ratio inférieur à 2,2 à fin 2010.

Le groupe dit "intensifier ses actions visant à renforcer l'attractivité commerciale de ses enseignes et à maîtriser ses marges, notamment par l'accélération de son programme de réduction de coûts et l'optimisation de son mix, tant en alimentaire qu'en non alimentaire".

Il rappelle que sa flexibilité financière sera renforcée par l'amélioration de la génération de free cash flow et la mise en oeuvre d'un programme de cessions d'actifs d'environ un milliard d'euros d'ici fin 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/10/2009 à 3:17 :
C'est assez amusant ces sociétés dont le chiffre d'affaires baisse "légèrement". Lorsque ce même chifrre d'affaires monte, ce n'est jamais "légèrement"...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :