Travail dominical : réunion à Matignon pour "faire évoluer les choses" (Touraine)

 |   |  686  mots
Jean-Marc Ayrault réunira ce lundi "les ministres concernés" pour "faire évoluer les choses" dans le dossier du travail dominical a indiqué Marison Touraine, la ministre de la santé, alors que 14 magasins ont ouvert leurs portes ce dimanche malgré l'interdiction qui leur était faite.

Alors que quatorze magasins Castorama et Leroy Merlin ont ouvert leurs portes ce dimanche malgré l'interdiction qui leur en a été faite, Jean-Marc Ayrault réunira ce lundi "les ministres concernés" pour "faire évoluer les choses" dans le dossier du travail dominical. C'est ce qu'a indiqué ce dimanche la ministre de la Santé Marisol Touraine sur France 5. " A l'évidence le statu quo n'est pas tenable", a estimé Marisol Touraine. "Il y a des salariés qui ont envie de travailler dimanche, des gens qui ont envie de faire leur courses le dimanche", "le précédent gouvernement a laissé s'empiler des règles, des lois, à l'arrivée on n'y comprend plus grand chose", a-t-elle poursuivi. "Il y a des salariés qui ont envie de travailler dimanche, des gens qui ont envie de faire leurs courses le dimanche", "le précédent gouvernement a laissé s'empiler des règles, des lois, à l'arrivée on n'y comprend plus grand-chose", a déclaré Marisol Touraine.

"droit à un repos dominical"

Invité de Tous politiques (France Inter/Le Parisien/France 24), la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem a confirmé cette réunion "pour que puisse s'engager une discussion sur cette question mais en gardant à l'esprit que l'intérêt des salariés reste de préserver le droit à un repos dominical". 

"D'abord, il y a des entreprises à qui la justice a dit qu'elles ne devaient pas ouvrir. La première chose à rappeler c'est que la justice doit être respectée. On ne peut pas accepter que des entreprises ne respectent pas des décisions de justice", a insisté Marisol Touraine. Selon elle, "ce n'est pas la même loi pour le jardinage, pour le bricolage, ce n'est pas facile à comprendre". "Il est peut être temps de voir comment mettre les choses à plat, voir comment faire évoluer les choses", a-t-elle dit.

"Je ne crois pas qu'en la matière il faudrait avoir une règle générale qui serait : tout le monde doit pouvoir travailler le soir et le dimanche", a-t-elle toutefois prévenu.

Penser à ceux qui travaillent

Le ministre du Travail, Michel Sapin, s'est déclaré défavorable à une évolution de la législation sur le travail dominical et le travail de nuit, évoquant toutefois la possibilité d'un "débat", dans un entretien accordé aux quotidiens du groupe EBRA à paraître lundi. A la question "Etes-vous favorable à une évolution de la législation sur le travail dominical et sur le travail de nuit ?", Michel Sapin répond: "Est-ce que vous pensez que travailler la nuit c'est améliorer la qualité du travail ? Je ne le pense pas. Est-ce que vous pensez que travailler le dimanche, c'est améliorer la vie quotidienne, la vie de famille, la vie sociale ? Je ne le pense pas".

Des règles complexes

Le ministre du Travail estime que "le travail de nuit existe déjà, le travail du dimanche aussi, partout où il est indispensable (les services publics) ou justifié par la nature même de l'activité (la restauration, les loisirs...)". La loi autorise en effet les commerces à ouvrir le dimanche mais sous certaines conditions (zones touristiques, périmètres de consommation exceptionnels, ou encore commerces alimentaires jusqu'à 13H00). "Si un débat s'engage sur le sujet il devra prendre en compte ce sujet dans toutes ces dimensions : il ne faut pas seulement penser du côté des consommateurs mais aussi du côté de ceux qui travaillent, pas seulement des grandes surfaces mais aussi des petits commerces de centre-ville, pas seulement de la région parisienne mais de tout le territoire...", ajoute-t-il.

La ministre du Commerce et de l'Artisanat Sylvia Pinel a annoncé l'organisation de réunions pour "dialoguer" et "se concerter" sur le travail du dimanche avec les acteurs concernés, dans un entretien au Journal du Dimanche."Avec Michel Sapin, le ministre du Travail, nous avons évoqué la complexité de la législation issue de la loi Mallié de 2009. Nous avons hérité d'un millefeuille réglementaire qu'il faut absolument clarifier, mais sans polémique", a indiqué la ministre.

Lire ici : ce qu'il faut savoir pour comprendre la polémique

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/10/2013 à 9:46 :
La démocratie est d'autoriser ce que veut la majorité du peuple. Comme les sondages sont très majoritairement en faveur de l'ouverture des commerces le dimanche, que le patronat et les salariés sont en accord, que beaucoup d'étudiants y trouvent leur compte, et enfin que les consommateurs sont aussi pour : ou est le problème ? Les syndicats n'ont donc plus de vrai problème à traiter ? De plus combien va encore couter au contribuable cette commission chargée d'étudier des solutions à ce faux problème ?
a écrit le 01/10/2013 à 9:15 :
Pour connaitre les effets des horaires dits atypiques sur la santé physique et mentale des salariés, je recommande la lecture de la brochure de l'INRS qui y est consacré (ED 5023 sur le site de l'INRS). Chacun pourra se faire sa propre opinion sur le sujet en toute connaissance de cause...
a écrit le 01/10/2013 à 5:01 :
Salut a tous, je suis un ancien syndicaliste et je tiens a preciser que j'ai dans ma vie travaillé le dimanche et jours féries et je suis toujours vivant, quand au repos dominical, avec le crise il nèxiste plus, si les travailleurs veulents bosser le dimanche laissé les faires cela aidera peut-être a combatre la crise. Moi quand j'ai commencé a bosser c'étais en 1974 et déja a cètte époque la crise étais la, trouvez vous normal qu'une crise dure aussi longtemps ??
a écrit le 30/09/2013 à 18:35 :
Un gouvernement condamné à l'immobilisme, du fait de la peur des syndicats (10% de la population), quelle consternation. Les vendeurs sur Internet doivent bien rigoler, le dimanche, jours fériés : ils ne connaissent pas et en plus ils paient leurs impôts ailleurs..
Pourvu que le petit noyau de syndicalistes français gardent leur petit pouvoir, les apports à quelques travailleurs du dimanche ils s'en foutent.
a écrit le 30/09/2013 à 15:47 :
Eh oui, heureusement que nos Bobos parisiens moralisateurs s'occupent de ce qu'on doit faire ou ne pas faire : travailler la nuit ou le week-end : pas bien; aller voir une prostituée : pas bien; s'installer à l'étranger :pas bien; avoir du patrimoine : pas bien; mais heureusement, on peut se marier entre personnes du même sexe, on pourra aussi bientôt adopter des enfants ou s'en fabriquer, on peut déjà quasiment consommer de la drogue impunément; c'est une morale progressiste qui se développe, notre société qui évolue, à nous de nous y adapter. Le gouvernement va bien monter une commission inter-ministérielle : JM Héros m'a fait beaucoup rire en s'étonnant qu'il y ait encore des problèmes à Marseille malgré cette réunion ou cette commission inter-ministérielle ! Sauf à Marseille, il n'y a pas mort d'homme, et encore là bas ce sont essentiellement des truands qui prennent des balles, donc c'est moins pire que si c'était la guerre, la famine ou la peste. En fait le gouvernement est très fort pour lancer des singes (diversions), et tout le monde marche; c'est très habile. Bravo.
a écrit le 30/09/2013 à 15:40 :
Conclusion : aujourd'hui en France il faut donc travailler le dimanche (selon le commentaire positif du syndicat CFTC sur les ouvertures) pour espérer atteindre le SMIC. Travailler la semaine ne suffit plus. C'est le progrès. Heureusement Messieurs Mulliez et Kingfisher sont là pour faire avancer cet idéal. Je propose que les pauvres demandent aussi de travailler la nuit. Pendant ce temps là en Allemagne les magasins ferment à 18h et en Suisse dès le samedi après-midi. Complètement rétrograde ces germains, non ?
Réponse de le 30/09/2013 à 19:08 :
pas le problème, d'une part il s'agit d'une frange limitée dans le paysage de magasins, d'autre part il ne s'agit pas de philosopher en interprétant la réalité, la majorité des employés sont des étudiant qui ont un salaire vital (payés 200%) qui leur permet de poursuivre leurs études sinon ils arrétent !!! donc hamon leur dit : allez dans la non qualification au nom de mes dogmes abscurs, c'est pour la bonne cause idéologique ! merci hamon d'autant de considération bornée et antisociale !!
a écrit le 30/09/2013 à 15:11 :
Le souci des syndicats, et ils ont raison, c'est que le salaire double le dimanche, ou majoré de 25ou30% de nuit ne soit pas respecté.
Et que le travail du dimanche et de nuit ne soit pas obligatoire.
On voit bien que dans la restauration, l'hôtellerie, le service à la personne ce n'est pas respecté, c'est une honte!
Il faut une loi cadre avec les mêmes conditions qu'en industrie partout en france quelque soit le métier, aucune exception.
Mais aussi demander l'avis à quelqu'un comme moi qui a travaillé de week-end (24h payées 36) pendant presque 30 ans.
Travailler très dur pendant 2 jours avec une équipe réduite et sympa, sans cadre débile et intermédiaire sur son dos, faire de bons produits sans défauts et se reposer 5 jours, c'était que du bonheur.
Quid des nanas de mon équipe? pouponner pendant la semaine et laisser la corvée à monsieur le week, n'est-ce pas top!
Des Touraines, des Sapins, qui se mèlent de ce qu'ils n'ont jamais vécu, c'est le fascisme du moi moi moi moi moi moi!
Ben je vais dire, c'est parce que nous avons monté ces équipes de week end en totale infraction avec la loi que ces entreprises éxistent encore.
Réponse de le 30/09/2013 à 15:36 :
discours confortable de ceux qui sont dans le coccon de la charia syndicaliste. le seul but des syndicats est de faire condamner les entreprises, car ils ont récolté plus de 10 millions grâce aux procés antérieurs, reconnu ce matin à france inter ! quand à la france à deux vitesse, que les semployés, fonctionnaires... aillent faire un satge chez les agriculteurs, indépendants, médecis.. pour voir s'ils pointent à 17h12 après avoir éteitn le micro une demi heure avant histoire de pas à avoir à répondre !!!! neparlons pas des étudiants à qui ils disent restez dans l'inqualification plutôt que travailler pour payer les études !! ces politiciens et syndicalistes sont des idéologues antisociaux qui travaillent pour leurs deniers, pas pour le peuple !
a écrit le 30/09/2013 à 15:08 :
rien ne peut faire reculer l'idéologie et l'aveuglement de hamon, il veut simplement imposer la charia d'extreme gauche avec l'aide des freres syndicalistes. Que le peuple, les clients, les employés, l'entreprise soient contre, peu importe, c'est l'idéologie qui compte !!! et on les paye cher avec nos deniers ces destructeurs de la société ! je veux bien cotiser un peu, mais pour financer le billet d'avion qui va l'envoyer en corée du nord, là au moins il sera joyeux de la fraternité et des résultats des ses compatriotes !
a écrit le 30/09/2013 à 14:48 :
Imaginez qu'on peut travailler le Dimanche, la nuit et même en été...c'est dingue non ?
a écrit le 30/09/2013 à 14:44 :
vrai délire, la totalité des employés sont d'accord pour travailler le dimanche, étudiants qui ont un besoin vital de ressources, les clients qui soutiennent l'ouverture, l'entreprise qui fait du chiffre d'affaires et donc peut embaucher le we...et c'est un gouvernement dit socialiste et les syndicats qui sont contre les clients, les employés, les entreprises... c'est quoi le but à part se faire plaisir à détruire la société et faire diversion des vrais problèmes ?
Réponse de le 30/09/2013 à 15:04 :
on peut comprendre hamon, plus sectaire et idéologue tu meurs, mais les syndicats ? explication ce matin sur FI : les syndicats en encaissé plus de 10 millions d'euros suite aux dernières plaintes diverses contre les entreprises !!!!! bien vu, notre système ubuesque permet aux syndicats de faire du business à attaquer les entreprises même si c'est contre l'intérêt des travailleurs !!!! déjà qu'ils nous coutent prés de 5 milliards, en plus ils se font du gras par l'antisocial !!! existe t il un pays plus destroy sur la planète ?
a écrit le 30/09/2013 à 14:36 :
Ces syndicats ne se rendent visiblement pas compte qu'ils participent à une délocalisation d'activité, car les gens non disponibles en journée la semaine se reportent de plus en plus vers les acteurs du net comme Amazon, qui ne paie aucun impôt en France et ne créé que très peu d'emplois comparativement aux commerces de proximité... De plus, les touristes qui consomment le dimanche participent positivement à la balance commerciale du pays, et donc à l'emploi. Ces achats le dimanche ne sont donc pas reportés sur les autres jours de la semaine, mais vers des acteurs américains du e-commerce, et en ce qui concerne les touristes, tout simplement perdus.
Réponse de le 30/09/2013 à 15:34 :
Je vois rarement des touristes dans les magasins de bricolage.
Réponse de le 30/09/2013 à 18:11 :
Et Sephora, vous n'avez pas entendu parler je suppose ? Certes, cela ne contribue que très modestement au PIB français ;)
a écrit le 30/09/2013 à 14:31 :
Avec plus d'un Français sur quatre en âge de travailler et qui est privé d'emploi, c'est sur que l'on peut s'offrir le luxe de faire la fine bouche sur le travail dominical.
Je pensais que seul UBU pouvait prétendre mener une politique aussi arriérée.
Décidément ces socialistes, conseillés et aidés en cela par des syndicalistes totalement dépassés par l'économie d'aujourd'hui, nous étonneront toujours en s'appuyant sur des lois vieille de plus d'un siècle pour se justifier et faire valoir le droit.
a écrit le 30/09/2013 à 14:20 :
...Une future "nouvelle législation style Taxis Parisiens"...
La France va encore s'orner d'un régime de bananes supplémentaire!
Réponse de le 30/09/2013 à 14:37 :
Perso j'adore les bananes
a écrit le 30/09/2013 à 14:06 :
Le dimanche est le jour du Seigneur pour les croyants, ce dernier ayant jugé bon de se reposer ce jour-là. Pour les Allemands et les britanniques le dimanche est le jour du soleil (Sunday, Sontag) mais les Français ont opté pour le jour de Dieu. Vous remarquerez qu'en France le lundi est le jour de la lune, le mardi le jour de Mars, le mercredi celui de Mercure, le jeudi celui de Jupiter et le samedi celui de Saturne.
a écrit le 30/09/2013 à 14:01 :
J'en vois beaucoup ici parler de liberté, de volontariat.
Et le pauvre citoyens qui habite à proximité de ces commerces, quelle liberté a-t-il lui? Que devient son jour de repos? Obligé de subir les nuisances des commerces tous les jours de la semaine, et bientôt la nuit si l'on écoutait certains.
Triste de voir que les considérations économiques éclipsent à ce point la considération sur la vie des gens.
Mais bon, on pourra acheter du PQ le Dimanche, cool on progresse...
Réponse de le 30/09/2013 à 14:39 :
Doit on donc fermer tous les restos/ciné/boites de nuit/hopitaux/gares/etc la nuit pour la tranquillité des retraités riverains comme vous ? Ou seulement les commerces de type Sephora qui sont connus pour être extrêmement bruyants pendant la nuit ?
Réponse de le 30/09/2013 à 14:47 :
non seulement il y a quantité de métiers qui n'ont pas la sérénité pépere de pouvoir faire ses courses comme les autres, mais surtout il ne s'agit pas que de considérations économiques, il s'agit ou non de supprimer des emplois par simple dogmatisme !!! même si vous avez le luxe de ne pas avoir besoin de travailler, d'autres si ! et en particulier des étudiants qui n'ont pas les moyens !!!
a écrit le 30/09/2013 à 13:56 :
Un an et demi qu'ils sont aux commandes et ils découvrent le problème? Qu'ont-ils fait jusqu'à présent? Il faut que des chefs d'entreprise passent au-delà d'une décision de justice pour qu'enfin ils ouvrent les yeux? Ils ont été plus rapide à légiférer sur ce qui se passe dans les lits conjugaux! Enfin la France est un état laïque, ils ne cessent de le répéter; alors pourquoi un repos dominical? ce pourrait être le samedi ou le vendredi, les profs eux disposent du mercredi. Depuis Giscard les politiques sont indécrotables!!
a écrit le 30/09/2013 à 13:26 :
Devra t' on offrir une deuxième statue de la liberté aux USA ???? Liberté de travailler, d'entreprendre ! ou une statue de M.Sapin... je doute qu'ils la prennent !
Réponse de le 30/09/2013 à 14:00 :
C'est idem, personne ne voudrait une statue de Sarko et Fillon ... sauf Poutine et Berlusconi ...
a écrit le 30/09/2013 à 13:06 :
Dans l'extrême, pourquoi pas ne travailler que la nuit et le week end avec des bonus de rémunération et libre dans la semaine, ou le menu peuple travaille a bas coût.
D'ailleurs les services publics ne devraient êtres ouverts quee dehors des horaires normaux et le week end notamment pour éviter de troubler le travail au quotidien.
De toute façon on marche sur la tête, une reflexion de fond est à faire sur le devenir de notre société, astreintes de services pour la sécurité soit, mais pour faire plaisir aux nombreux concitoyens et autres qui se réveillent au milieu de la journée, aprés une dure journée passée derriere les jeux en ligne........
Il va falloir peut être se réveiller avant d'avoir disparu.
a écrit le 30/09/2013 à 12:56 :
Si les travailleurs sont volontaires, si ils sont payés double, et si l´entreprise fait les choses dans la légalité et le respect de chacun, alors oú est le problème?
Réponse de le 30/09/2013 à 13:29 :
"si ils sont payés double," ce n'est pas le cas dans tous les domaines ... pour info !
Réponse de le 30/09/2013 à 21:54 :
Si pas payés double, alors pas de travail le Dimanche.
a écrit le 30/09/2013 à 12:19 :
Combien de pages au code du travail va-t-on rajouter pour plaire à des syndicats qui ne représentent même pas 10% des salariés ?
a écrit le 30/09/2013 à 11:57 :
Histoire de faire plier le gouvernement .... il faudrait que tous les commerces ferment 3 dimanches du suite !
Réponse de le 30/09/2013 à 13:35 :
j'ai pour mémoire une stratégie très britannique " ... la poste (locales) voulait augmentée ses timbres pour le courrier ... on va dire "urgent" ... et la population britannique à postée toute ses lettres en tarif réduit ! c?était assez drôle ! ;o)))... chose que l'on ne sait pas faire en France !
Réponse de le 30/09/2013 à 15:34 :
Si, si. Je poste beaucoup à 55 centimes d'euros et souvent cela arrive sous deux jours et non pas une semaine ! Postez tous à 55 centimes que l'on s'amuse un peu !
a écrit le 30/09/2013 à 11:25 :
http://www.urtikan.net/dessin-du-jour/au-boulot-a-la-machine-a-cafe/
a écrit le 30/09/2013 à 11:17 :
Ca sent le un évènement une mesure. Sarko sort de ce corps !
a écrit le 30/09/2013 à 11:10 :
C'est une catastrophe, à chaque fois qu'il se passe quelque chose sur le terrain, ils découvrent et ça ils ne vont rien bouger, car au gouvernement ce ne sont pas des dirigeants, mais tous des syndicalistes qui n'écoutent qu'eux mêmes ! Lamentables ils sont à contresens de tout. Si la seule chose qu'ils savent faire : distibuer des tracts pour la campagne électoral, on vous attend, Impots, Roms, Travail le Dimanche, préparez-vous bien et venez voir sur le terrain ce que pensent les gens.
a écrit le 30/09/2013 à 11:10 :
Le problème se résume à une question très simple : Pourquoi Castorama a-t-il le droit d'ouvrir le dimanche et pas Bricorama ?
a écrit le 30/09/2013 à 11:05 :
Le monde change pas les lois Françaises et la liberté d'entreprendre dans tous cela ?
a écrit le 30/09/2013 à 10:54 :
C'est pas avec ce gouvernement qui est le pire de l'histoire qu'il sortira quelque chose de bon de la réunion de ce matin. Trop proche des syndicats de gauche, ce gouvernement ne cassera jamais le business des poursuites syndicalistes envers ceux qui veulent s'en sortir. Enfin pourquoi travailler le dimanche s'il manque de l'argent l'état est là pour combler.
a écrit le 30/09/2013 à 10:43 :
Et le thésard formé par l Etat français a pas droit au travail correspondant ?
a écrit le 30/09/2013 à 10:34 :
Notre société compte des millions de chômeurs et des diplômés en état d exclusion. Notre système ne fait pas de croissance. Peut-on justifier qu on compte des millions de pauvres, que la France est mal classée en terme d IDH au niveau international et qu il faudrait des réseaux pour trouver du travail ? On a imposé à nos étudiants des emplois bidons et d aller dans les entreprises en état de précarité contre leur volonté, certains seraient même torturés au travail afin qu ils s autodétruisent. On empêcherait le travail ? Peut-on justifier que nombre de diplômés français partent à l étranger pour trouver du travail alors qu ils n en trouvent pas en France ? On parle d un problème des retraites, pourquoi les jeunes n auraient droit ni au travail, ni à la retraite parce qu un bureaucrate l a décrété ? On traite les gens non pas comme pas comme des êtres humains, mais comme des animaux? On fait dans le CDD de 4 mois?Ainsi il n ya pas de croissance et les emplois ne sont pas pourvus par centaines de milliers.
a écrit le 30/09/2013 à 10:34 :
Notre société compte des millions de chômeurs et des diplômés en état d exclusion. Notre système ne fait pas de croissance. Peut-on justifier qu on compte des millions de pauvres, que la France est mal classée en terme d IDH au niveau international et qu il faudrait des réseaux pour trouver du travail ? On a imposé à nos étudiants des emplois bidons et d aller dans les entreprises en état de précarité contre leur volonté, certains seraient même torturés au travail afin qu ils s autodétruisent. On empêcherait le travail ? Peut-on justifier que nombre de diplômés français partent à l étranger pour trouver du travail alors qu ils n en trouvent pas en France ? On parle d un problème des retraites, pourquoi les jeunes n auraient droit ni au travail, ni à la retraite parce qu un bureaucrate l a décrété ? On traite les gens non pas comme pas comme des êtres humains, mais comme des animaux? On fait dans le CDD de 4 mois?Ainsi il n ya pas de croissance et les emplois ne sont pas pourvus par centaines de milliers.
Réponse de le 30/09/2013 à 11:14 :
oui mais encore???
Réponse de le 30/09/2013 à 11:15 :
@ Paul? nous ne comprenons rien à votre post confus et désordonné ... le désordre c'est justement ce qui caractérise les clients du dimanche dans les grandes surfaces de bricolleries.
a écrit le 30/09/2013 à 10:32 :
Monsieur Ayrault, avez-vous entendu parlé du mot "liberté"?
Je vous signale qu'il se trouve sur le fronton de chacune de nos Mairies.
Alors, FOUTEZ-LEURS LA PAIX et laissez-les décider tous seuls, comme des grands s'ils ont envie ou non de travailler le DFImanche ou le soir.
Ils n'ont vraiment pas besoin de vous.
a écrit le 30/09/2013 à 10:14 :
NKM a proposé des solutions pratiques qui respectent la loi à Paris, c'est à la mairie de gauche de prendre ses responsabilités: extension des zones touristiques aux grands magasins, à Bercy: 10000 emplois à la clé. Pourquoi perdre du temps à discuter et faire encore une nouvelle loi (après les municipales, bien sûr...)? c'est une man?uvre dilatoire de Hollande pour caresser les syndicats dans le sens du poil.
Réponse de le 30/09/2013 à 10:33 :
NKM dit beaucoup de conneries, il faut une grande dose de stupidité pour expliquer que des charters organisent des séjours aux étrangers pour aller dans des grandessurfaces de bricolage !!!! que de bêtises et que d'infantilité ... c'est affligeant... avec NKM ce n'est pas surprenant.
Réponse de le 30/09/2013 à 11:37 :
c'est vrai qu'il vaut mieux remplir les poches des syndicats avec l'argent des grandes surfaces!!!!et puis créer des emplois on n'en a pas vraiment besoin: on a les emplois jeunes, les emplois d'avenir, etc... et puis de toutes façons, quand les français auront payé leurs impôts il ne leur restera plus rien pour consommer le dimanche, alors à quoi bon ouvrir les magasins....
Réponse de le 30/09/2013 à 12:58 :
Le travail du dimanche dans les magasins de bidouillages ne crée aucun emploi, il déplace les emplois de la semaine vers le dimanche ... Le travail du dimanche dans les magasins de bidouillages ne crée aucun produit intérieur brut PIB, il déplace le PIB de la semaine vers le dimanche ... UNE CHOSE est certaine, les citoyens déstructurés acheteurs de bidouillages le dimanche restent déstructurés et mal organisés toute les semaines qui précèdent et celles qui suivent ... leurs employeurs peuvent envisager de les remplacer, ces citoyens déstructurés salariés acheteurs de bidouillages le dimanche, la productivité et la compétitivité de leurs entreprises s'en porteront mieux !!!
a écrit le 30/09/2013 à 10:06 :
Interdictions, obligations... Ou l'art de codifier le "bonheur" des gens.
a écrit le 30/09/2013 à 10:05 :
ce que je crains, c'est qu'une fois encore, ce gouvernement ne saisisse pas le problème pour le régler, mais au lieu de faire un choc de simplification ( le repos dominical est la règle. Tout le monde peut travailler le dimanche, quelque soit son activité et quelque soit son lieu de travail en France. toutefois, pour pouvoir travailler,le contrat de travail doit explicitement prévoir le cas. A défaut, l'inspection doit valider le volontariat du salarié par un entretien individuel, et bien sur les heures comptées double !) Malheureusement , Bricolo-Bricolette (entendez Hollande-Ayrault) ne vont pas prendre de décision, ils vont prendre des mesurettes catégorielles, et au final, tandis qu'ils cèderons face à casto et leroy merlin, le problème pour les touristes par exemple ne sera pas réglé !! ... Allez messieurs les ministres, osez !!! Simplifiez !!!
Réponse de le 30/09/2013 à 13:08 :
Normal, ils ne connaissent pas le privé ! (des improductifs au sens économique)... des emmerdeurs au sens propre !
a écrit le 30/09/2013 à 10:05 :
Bonjour,

Bravo la france!!!!!!!pendant que les salariés du privé et les chômeur du privé meurent de ne plus avoir de travail, les fonctionnaires de pole emploi prennent des formations!!! HONTEUX
Offre d'emploi Chargé de missions formation H/F
Référence Apec : 51462271W-5417-6876
Date de publication : 27/09/2013
Société : POLE EMPLOI

Voir toutes les offres
Nombre de postes : 1 en CDD de 4 mois
Statut : Cadre du secteur privé
Lieu : Paris 20ème
Plan d'accès
Salaire : 2604.19? brut/mois sur 14 mois
Expérience : Expérimenté
Dossier suivi par : Anastasia BARBOSA
Chargée dedéveloppement RH

En savoir plus

Postuler à cette offre
Sauvegarder cette offre
Signaler cette offre

Entreprise :

Pôle emploi (48 000 personnes) est le principal opérateur intervenant sur le marché du travail.
Ses principales missions sont :
- l'inscription, l'accompagnement et le placement des demandeurs d'emploi,
- le versement des allocations chômage,
- la prospection du marché du travail,
- l'aide aux entreprises dans leurs recrutements.

Poste et missions :

Dans le cadre d'une nouvelle offre de formation à la Direction Générale de Pôle Emploi, le chargé de mission formation h/f aura pour missions:
La rédaction des cahiers des charges et des grilles de notation
La gestion des relation fonctionnelles avec la Directrice Achat marché
Dans la phase d'attente de réception des candidatures, le chargé de mission formation h/f contribuera à finaliser l'évolution d'organisation en cours, mise en place des modalités de suivi des marchés et des prestataires, évolution de l'organisation du fonds documentaire rassemblant les supports formateurs et stagiaires, suivi de la mise en place des procédures achats marché, eu égard au différentes expressions de besoins des régions.
Contribution au dépouillement des offres et à l'analyse des propositions.

Profil :

Connaissance des règles et procédures relatives aux marchés publics, connaissances des particularités liées aux prestations intellectuelles dans le domaine du management. Qualités rédactionnelles avérées, logique déductive et esprit analytique, utilisation maîtrisée des outils bureautiques.
Réponse de le 30/09/2013 à 10:36 :
C'est don bien une des missions de pole emploi, le placement des 8millions demandeurs d'emploi !!! Nous en sommes tous bien certains maintenant...pole emploi ne remplit pas cette mission. Que fait une boite quand un salarié ne remplit pas sa mission????????????
a écrit le 30/09/2013 à 9:30 :
Pourquoi ne pas autoriser l'ouverture le dimanche :
Les Français ne sont pas obligés de réaliser la majorité de leur courses le Dimanche.
Ils ne sont pas obligés de réaliser une promenade dans ces magasins le dimanche.
Dernier point qui me semble important :
Si cette ouverture est basée sur la base du volontariat et en imposant des régles claires et précises je ne vois pas pourquoi les syndicats détruise cette démarche.

Derniere question : Les syndicats ont ils estimés le désastre au niveau des emplois grace à cette action en justice.

Certains salariés ne travaillent que le week end afin de payer leurs études : Les syndicats vont ils prendre en charge ces salariés qui ne pourront plus poursuivre ces études.
Les syndicats ne valent pas mieux que le patronnat, on fonce et on verra aprés.
Il y a un syndicat qui est réputée pour ce genre d'action :
CGT : il est contre toutes discussions positives en arrivant à la table pour négocier c'est non d'entré de jeu et leur devise : Allez jusqu'au bout meme si le résultat final est la terre brulée.
Il y à certaines exceptions mais la majorité des cas ce syndicat est fautif dans le résultat final négatif.





Réponse de le 30/09/2013 à 10:18 :
N'oubliez pas que les syndicats gagnent de l'argent à chaque fois qu'ils réussissent à fermer des magasins, c'est la procédure légale. Chaque décision de justice en leurs faveurs contre les magasins rapportent de l'argent aux syndicats, voila la raison de leurs acharnements.
Réponse de le 30/09/2013 à 11:01 :
La solution est tellement simple que nous ne la trouverons pas.... Il suffit de remplacer dans les textes le mot " dominical" par" hebdomadaire " c'est tout !!!!! De nombreuses églises dont le jour de repos n'est pas le dimanche apprécierait. Il convient en fait de savoir si l'on veut ou pas prendre en compte les évolutions du mode de vie en société
C'est comme le contrat de travail il faut supprimer le CDI ( dans les cas majoritaires) le remplacer par un contrat unique qui tendrait progressivement avec le temps à un degré de protection voisin du CDI en terme d'indemnisation.
a écrit le 30/09/2013 à 9:25 :
AUCUNE AMENDES POUR CES GRANDES SURFACES !
EN EFFET ? ELLES UTILISENT LEUR QUOTA DES 5 JOURS ANNUELLES .
HYPOCRISIE AUSSI DES MEDIAS, QUI NE SIGNALENT PAS CETTE ASTUCE .
a écrit le 30/09/2013 à 9:19 :

Les employés ne bénéficient pas des réseaux des riches artistes qui vendent leur cd de manière égoïste comme le boomer impose aux jeunes la collocation alors qu on ne construit pas de logements et qu il n existe pas de droits avant 25 ans, nous sommes sans ressources ! Et quelle compensation pour la précarité des salariés par rapport au fonctionnaire dont on dit qu ils sont en surnombre ? Et les millions de chômeurs n ont pas droit à la prébende et au non travail ? On réduit les emplois publics à Bercy, donc ils ne faisaient rien ? On supprime des emplois pour payer des retraites, mais les jeunes n y ont pas droit ? si on parle travail il faut considérer que le président chinois qui fait de la croissance et des excédents a traité le pays de paresseux. Certains font du présentéisme, d autres de la absentéisme, où est l aberration ?
a écrit le 30/09/2013 à 9:18 :
Que les gouvernement n'oublie pas le pouvoir d'achat En effedt, ces enseignes répercutent le montant des heures majorées sur les prix pratiqués. De plus, le dimanche il est interdit de faire du bruit en appartement ou maison. Ces magasins ont oubliés le conseil des vendeurs. Le dimanche vous êtes vraiment mal conseillés. des novices
Réponse de le 30/09/2013 à 10:13 :
Faites ce que vous voulez...et laissez les autres avec leur LI-BER-TÉ !! Avez vous des connaissances particulières qui vous permettent d'affirmer que les prix augmentent à cause des heures majorées, et qu'ils ne baissent pas grâce à un meilleur amortissement des frais fixes ??! Et si tel était le cas, réservez donc vos achats aux enseignes fermées le dimanche et vous ferez des économies ... ou mieux, faites tous vos achats sur internet et, sans emploi du tout, les prix pourront être encore plus tirés vers le bas ... et pensez donc à choisir des produits made in china, ca baissera votre facture ! Je vous souhaite un bon avenir,...et une bonne réflexion.
Réponse de le 30/09/2013 à 10:13 :
"Eugenie" soulève un réel problème, celui de l'amateurisme et du défaut de vrai conseil le week end dans les grandes surfaces des bricoleries .. de surcroît pour vendre des produits qui sont loin d'être conformes aux normes en matière de pollution et de travail des enfants dans les pays des esclaves ... A TITRE SUPPLETIF ... si les magasins de merdouilles gagnent tant d'argent le dimanche, alors pourquoi leur accorder des exonérations de charges sociales ...? avec ces Loi APPROXIMATIVES Fillon Chatel Sarkozy Bertrand tous plus brouillons et désordonnés les uns que les autres, nous sommes dans la plus grande filouterie au bénéfice de leurs amis de la finance et de la grande distribution ... CELA DOIT CESSER.
a écrit le 30/09/2013 à 9:18 :
In finé, dans l'urgence Matignon va se plier en 4 pour régler 2 problèmes : 1er problème La Loi et les Décisions de la Justice sont bafouées et piétinées par une minorité de cupides commerçants de bidouilleries qui veut faire sa loi de la jungle des voyous de la finance dans le commerce ... 2ème problème les bordéliques dans leur vie privée et qui ne sont pas différents au travail sont devenus le centre du monde ... PAUVRE FRANCE quelle décadence !!!!
a écrit le 30/09/2013 à 9:09 :
Le travail, bon sujet, on nous publie : le gouvernement comptabilise seulement la moitié du chômage, on a 6 millions toutes catégories confondues. On paye des footballers en millions et on trouve des ingénieurs bac+5 en quart temps précaire comme prof en remplacement à 1400 brut, employés en état d agression alors qu on nous publie cracher sur le prof c est pas grave, en dépit du bon sens. Il n y a pas de croissance mais des emplois non pourvus alors qu on se suicide sur son lieu de travail.
a écrit le 30/09/2013 à 9:00 :
La question du travail nous fait bien rire, on réduit la population active et on invente des emplois fictifs pour les improductifs qui parasitent les salariés précaires ! Alors qu il existe des pauvres dont des diplômés de hec ou polytechnique, on fait de la croissance nulle et des baisses de salaires annoncées à 15% depuis 2000. On décrète une simplification, combien d emplois bidons seront supprimés alors qu on nous dit que l Etat « élimine les éléments créatifs » ? Les riches sont toujours fortunés, on fait du pipolitique, mais le pauvre est toujours à la rue et le niveau de vie baisse. Qui veut des emplois de service à bas salaires dans un pays désindustrialisé par l Etat ? C est un système qualifié dans la population de merdique ! On dérembourse les faux médicaments et on construit des tunnels couteux et non rentables alors qu on augmente les pauvres et le chômage ! Dans la tête il manque une case, va-t-on Syrie pour aider la population ou bien pour trafiquer l art ?
a écrit le 30/09/2013 à 8:52 :

Et le bonsoir dans les administrations à 16 h qui sont fermées lorsque les citoyens en ont besoin ? On parle simplification des papiers, pourquoi on ne quadruple pas l emploi alors qu il ne servent à rien si ce n est empêcher le travail ?
a écrit le 30/09/2013 à 8:47 :
Et le gouvernement consulte la société pour savoir comment on crée des emplois ? Alors à quoi servent les anpe en double emploi ? Dans quelle administration la ministre a-t-elle fait fortune ?
a écrit le 30/09/2013 à 8:41 :
C est un Etat dénoncé dans la société comme il fonctionne en mode autiste et totalitaire. La résistance où la population est manipulée par les mensonges. Il est vrai qu il existe aussi des entreprises qui fabriquent des stylos qui n écrivent pas ou bien des prix élevés en terme d alimentation, un chômage qui galope et des cantines coûteuses dans l administration et la population est contre ! Pourquoi ne pas manifester ? On supprime la liberté du travail? et on méprise le suffrage alors que la moitié des citoyens n a pas voté aux dernières législatives. Allons-nous subir le sort des Grecs qui sont en grève générale contre la mise en faillite de l Etat et la fermeture des services publics alors que des extrémistes sont arrêtés pour des questions de bagarres politiques alors qu on fait des comptes faux ? De la même manière on avait promis l Europe de la croissance? elle est-où ? En revanche on a la dette et l austérité salariale, mais pas partout? puisqu on nous parle accord de baisses de salaires. Ne fait-on pas fortune dans l administration alors que la société est contre l isf en politique et le staring du football et nos profs bac+5 payés comme un policier, où est le mérite et l avenir ?
a écrit le 30/09/2013 à 8:37 :
Que c'est compliqué ? Pourquoi ne pas dire, le travail le dimanche est exceptionnel, volontaires souhaités, 3O % de salaire en plus, obligation de prendre un compensateur,
nul ne pourra travailler plus de 7 jours consécutivement. Pourquoi exceptionnel, pour la
famille, la religion et ceux qui pratiquent du sport ? et oui car combien de matchs de tennis,
de Foot etc ne pourront plus avoir lieu.. de toute façon de resteront ouvert les magasins
qui font un bénéfice. C'est ce que j'ai vu sur la rts au sujet des magasins d'autoroutes
ouvert 24/24 heures, seul ceux qui ont la clientèle le seront (Référendum d'il y a un mois
environ)
a écrit le 30/09/2013 à 8:24 :

Pour la défense du travail et contre les usines à gaz du gouvernement, on compte pas moins de 4 français sur 5. Concernant le travail dans certains magasins, les salariés non représentés sont contre les organisations syndicales de l Etat. Ainsi la société fonctionne en mode oppressif de la part d une administration jugée internationalement chère et inefficace. De la même manière on peut se poser la question de savoir pourquoi nos ingénieurs sont employés hors de leur champ de compétences et s ils sont idiots alors que l on compte dans cette Europe de malheur des millions de chômeurs, des comités de croissance nulle hors inflation appelés Théodules et traités de compétitivité innovation non appliqués, des entreprises subventionnées sans débouchés, des salariés en précarité à perpétuité et des jeunes diplômés ou non exclus à vie ? On cache une retraite à 70 ans et la pauvreté augmente ! On appellerait cela système social ? Dans cette Europe, il existe des SS en politique !
a écrit le 30/09/2013 à 8:02 :
Pourquoi ne pas généraliser la loi appliquée sur les zones PUCE, basée sur le volontariat, l'augmentation de salaire ( sans le doubler, on pourrait augmenter le salaire dominical de 25 ou 30% voire 50%) et la compensation du jour de repos. L'augmentation de salaire servant de garde-fou , les grandes entreprises ayant beaucoup de salariés seraient obligées de calculer le coût de la masse salariale et la rentabilité de l'ouverture le dimanche; Le petit commerce ne serait pas ou peu touché par cette mesure et tout le monde aurait la liberté de travailler ou non le dimanche. Ou est la faille dans mon raisonnement ?
a écrit le 30/09/2013 à 7:55 :
seule solution pour faire evoluer les choses DÉMISSION DE CES INCOMPÉTENTS
a écrit le 30/09/2013 à 6:57 :
A part les gauchistes , tous les ouvriers et petit salariés serais prêt a travailler plus pour gagner plus ou travailler le dimanche ou la nuit . Cela est du a la mondialisation du coup du travail qui nous tirent tous vers le bas .Alors les 35 heures et autres lois débiles qui bloquent les gens qui veulent gagner un peu plus cela les politiques et certains syndicats s'en moquent.
Réponse de le 30/09/2013 à 12:07 :
Je suis ouvrier et je n'ai certainement pas envie de travailler le Dimanche
a écrit le 30/09/2013 à 6:46 :
Le moins que l'on puisse dire, c'est que la France n'est pas au top au point de vue économique, déficit et chômage. Certes travailler le dimanche lorsque l'on a des enfants n'est pas idéal pour la cohésion de la famille; Mais combien d'étudiants, de chômeurs, de célibataires ou de personnes ayant déjà élevé leurs enfants seraient volontaires et contents de pouvoir travailler le dimanche, et ainsi (avoir ou ) augmenter leur salaire. Ne devrait-on pas laisser choisir librement les individus ? Quant aux zones touristiques dans lesquelles les commerces ont le droit d'ouvrir le dimanche. ..A une rue près, une enseigne a le droit d'ouvrir ou non. Croyez-vous que les touristes se promènent plus la semaine que le dimanche? et qu'ils s'arrêtent au coin de la rue de la zone dite touristique ? Un dimanche annoncez que tous les magasins des Champs-Elysées seront fermés et que tous ceux des rues adjacentes seront ouverts. Ou iront les touristes et les clients ? Continuons à tout réglementer, à nous reposer le dimanche ( surtout pas un autre jour !),
et le premier pays touristique au monde deviendra peut-être le plus endetté de la planète. Ce jour là, nous aurons tous le temps de parlementer, voire de nous faire des procès sur le travail dominical, après nous être inscrits à ....Pôle emploi.
a écrit le 30/09/2013 à 6:32 :
Je crois que les salariés qui le souhaitent doivent pouvoir travailler le dimanche à condition d'être volontaire aussi il est nécessaire d'avoir des gardes fou. Hélas, dans notre pays, certains syndicats font du repos dominical un sujet tabou.... je viens de lire dans ce journal même que le salaire minimum chez Lidl Suisse était passé à 3300 euros.....c'est bien plus que mon salaire de cadre A .....eh bien quand nos salaires auront atteint ces niveaux, le problème du travail du dimanche ne se posera plus car les salariés gagneront assez pour vivre correctement....
a écrit le 30/09/2013 à 2:53 :
La question n'est pas de generalise le travail le dimanche mais de l'elargir au secteur du commerce. Pour info, le travail le dimanche existe deja pour les hopitaux. la police, musee, tourime, hotelerie, restauration. J'habite en Asie et personne ne travail le dimanche.
Réponse de le 30/09/2013 à 6:57 :
J ai habite en Asie. Au Vietnam, en Malaisie, a Singapour, en Thailande, les commerces sont ouverts le dimanche. Avec des gens qui travaillent dedans. Merci de ne pas raconter n'importe quoi.
a écrit le 30/09/2013 à 1:10 :
Vu la conduite des réformes sur les retraites, vu le comportement de ce gouvernement en général, nous sommes assurés que :

- la décision sera mi-figue mi-raisin puisque la patrique c'est de ne contenter personne mais d'en fâcher le moins possible ;
- anti-économique vu les décisions récentes de taxer l'EBE ou encore d'imposer des conditions débiles lors de la transmission d'entreprise (loi Hamon)
- éloignée des réalités des entreprises puisque aucun Ministre ne sait de quoi il s'agit et qu'il est d'usage pour ces énarques qui ont une très haute opinion d'eux mêmes, qu'ils ne prennent aucun compte des avis de ces manants de "marchands du temple"
a écrit le 29/09/2013 à 23:08 :
Personne ne parle de ceux comme moi qui sont obligé de travailler le dimanche . . . a oui je peux dire non . . . mais mon salaire est si bas que si je ne prends pas des heures le dimanche comme combler mon salaire je ne pourrais pas m'en sortir . . . et encore j'ai de la chance je ne suis pas une famille mono parentale car là se serait encore pire
Réponse de le 29/09/2013 à 23:39 :
Il est vrai que les syndicats n'ont que faire de vos problèmes : ils ne s'intéressent qu'aux fonctionnaires et assimilés ! Heureusement que d'autres exigent la liberté individuelle pour ceux qui souhaitent travailler ! Certes, chacun sait que tout travail est pénible et ce n'est pas un loisir que le travail dominical, et seul ce gouvernement imagine des emplois pénibles et pense que le votre ne l'est pas !
a écrit le 29/09/2013 à 21:51 :
Quoiqu'on dise, ce gouvernement est finalement l'un des plus hostiles qu'on ait pu connaître pour la CGT ! Il s'est fait élire avec les trompettes de l'union de la gauche et développe en réalité une politique plus libérale que tous les gouvernements précédents. Il est assez osé de limiter la hausse du budget à 0,5% en euros courants (ça ne s'est jamais fait) de même qu'il est assez osé aussi de transférer 10Ge d'impôt des entreprises vers les ménages (ça ne s'est jamais fait non plus). Ici le travail du dimanche n'a jamais été résolu par la droite avec dans ses rangs des militants catholiques qui n'en voulaient pas (il y avait là-dessus l'entente entre séculaire entre don Camillo et .Peppone, celle d'une France d'un autre temps).
Réponse de le 30/09/2013 à 1:04 :
Et bien vous et moi ne devons pas avoir le même angle d'observation. Allez dire aux américains, suisses, anglais, asiatiques, et plus généralement à tous les pays de l'OCDE que notre pays est libéral, vous êtes assuré de les faire bien rire.
Nous sommes devenus ce qui se fait de moins libéral au monde. Les entreprises sont étouffées et nous tendons vers un modèle d'autogestion centralisée.
C'est du collectivisme pur et dur où le gouvernement applique aveuglément sa doctrine marxiste et anti-économique.
S'il est un point où je vous donne cependant raison, c'est que malgré le fait que le gouvernement détruit l'économie et les entreprises, le "bénéfice" de cette destruction ne profite même pas aux salariés.
a écrit le 29/09/2013 à 21:38 :
Il faut que le dimanche devienne jour ouvrable au meme titre que les autres jours de la semaine ainsi la notion de volontariat ne sera plus etre invoque. De meme primes et autres majorations doivent etre supprimes, les economies degages en cout du travail pourrait etre repercute en baissant le prix des articles et en augmentant l'EBE de ces societes.
Il est inadmissible que des salariés qui ont deja la chance de travailler le dimanche, alors que la majorite est obligee de respecter le repos dominical, beneficie en plus d'avantages salariaux repercutes sur le prix des articles et ainsi penalise le pouvoir d'achat des consommateurs.
a écrit le 29/09/2013 à 21:36 :
Avec cette sombre affaire des magasins de la carambouille, in finé ce sont les français bordéliques très mal organisés qui se sont démasqués ... comment expliquer que des citoyens normalement organisés ne soient pas capables de faire leurs courses du Lundi 7h00 au Samedi 20h00 ... In finé, mieux vaut ne pas avoir dans son personnel ces acheteurs du dimanches mal organisés dans leur vie privée car il y a un énorme risque que leur travail soit aussi bordélique !!! AMIS EMPLOYEURS et RECRUTEURS ajoutez des critères de sélection pour vos futurs embauches !!! évitez les bordéliques ...
Réponse de le 29/09/2013 à 23:52 :
Désolé, mais un bon recruteur ne s'intéresse qu'aux capacités professionnelles. La vie privée doit le rester. Et la liberté doit primer sur le diktat syndical !!!
Réponse de le 30/09/2013 à 1:06 :
vous en faites quoi ? et ceux qui ont envie de flâner et de faire du shopping le dimanche ? et la liberté d'entreprendre ?
Vous en faites quoi ?
Réponse de le 30/09/2013 à 9:13 :
Les individus désordonnés et bordéliques dans leur vie privée ne deviennent pas subitement par magie ordonnés dans leur travail ... leur désordre il est dans leurs neurones, dans leur mode de réflexion ... bref un bordélique est un bordélique ... et il fout toujours le bordel dans les équipes de travail ... un bordélique est toujours à éviter ...
a écrit le 29/09/2013 à 21:18 :
Les socialistes vont encore inventer une nouvelle taxe pour permettre aux entreprises de travailler le dimanche. Ce sera un rackett de plus!
a écrit le 29/09/2013 à 21:11 :
sans prendre position sur le fond,ce gouvernement hérite des dispositions prises par le gouvernement précédent .celles-ci ne donnant pas satisfactions , il faut les rediscuter.fermer à 21h des magasins sur les "Champs"ne semble pas logique .pour le bricolage .....?
a écrit le 29/09/2013 à 21:05 :
Les magasins de bricolage n'apportent aucun produit intérieur puisque ils ne vendent que des merdouilles importées et souvent fabriquées par enfants ... mais au contraire ils aggravent la balance commerciale de la France...
a écrit le 29/09/2013 à 20:46 :
c'est consternant de ne pas respecter les décisions de justice, après il ne faut pas s'étonner de ces pratiques dans la société...que ces enseignes se battent sur le terrain légal pour changer cette loi...
Réponse de le 29/09/2013 à 21:51 :
Dans notre pays mieux vaut procéder de la manière forte sinon vous êtes ringardisés.
a écrit le 29/09/2013 à 20:37 :
que va dire le Mollah François maître de la "charia socialiste" ?
Réponse de le 29/09/2013 à 21:02 :
Hollande est un Sarkozy 2 grand maitre de la "charia chianlie UMP-NouveauCentre déguisés en UDI"
Réponse de le 29/09/2013 à 23:55 :
Vous avez oublié la franc-maçonnerie judéo musulmane trotzkiste !!
a écrit le 29/09/2013 à 20:25 :
Pourquoi M Sapin n'interdit pas à certaines usines de travailler en 3x8, 5x8 ou 9x8 ?
Comment fait-il que l'avis de ce monsieur doit être la règle pour tous ? Quelle est sa légitimité ?
M Sapin voudrait une société avec des gens tous au smic qui ne travaillent surtout pas plus de 35 heures, sans heures sup. L'inverse de lui en fait.
a écrit le 29/09/2013 à 19:45 :
Les magasins résistent au gouvernement, la population aussi, tout est normal face au totalitarisme d Etat. On fait fortune dans l administration à ne rien faire, c est quant on veut la révolte?
a écrit le 29/09/2013 à 19:37 :
On pourrait aussi travailler durant les congés payés , pour gagner plus ! A soumettre aux travailleurs qui en redemandent.
Réponse de le 29/09/2013 à 20:28 :
Personne ne vous oblige à travailler plus.
Pourquoi votre situation devrait être la norme ?
Réponse de le 29/09/2013 à 20:30 :
baby boum nous avons travaille dur en siderurgies des journees de 12 heures frequents fete et dimanche , les nuits on est heureux avec 2700 euros en retraite merci continuer a travailler 35 heures pour nous payer je veut dire presence et non travail
Réponse de le 29/09/2013 à 20:41 :
ce que font les gens en intérim pour info ! ... moi aussi ! Alors payer pour les gens qui ne foutent rien ...pas envie !
Réponse de le 29/09/2013 à 20:45 :
je vous imagine tres bien avec votre sacoche en cuir de vachette... barbu ... faisait vos courses le dimanche !
Réponse de le 29/09/2013 à 20:47 :
J'oubliais ... fonctionnaire en plus !
Réponse de le 29/09/2013 à 20:50 :
Je préciserais simplement que dans 90% des cas, ceux qui demandent la liberté de travailler le dimanche ont des contrats spécifiques et sont rarement en heures supplémentaires (et quand bien même!)
a écrit le 29/09/2013 à 19:35 :
Des règlementations du genre " dans cette rue, vous pouvez ouvrir, mais pas dans celle d'à-côté" sont idiotes et illisibles !! il faut simplement qu'un salarié à qui on demande de travailler soir ou w-ends soit volontaire, et donc que ce soit stipulé dans son contrat de travail. A défaut, on peut prévoir que l'interdiction est la règle, sauf accord préalable de l'inspection du travail : le reste n'est qu'une usine à gaz !! LE plus simple serait de donner aux partenaires sociaux un code du travail suisse (46 articles), on leur retire le code du travail français (10,000 articles), et on leur laisse un carnet de 40 pages pour rédiger le nouveau code du travail : ca, ce serait un choc de simplification ! Les salariés suisses sont-ils plus malheureux qu'en France ? J'en doute fort !!!
a écrit le 29/09/2013 à 19:31 :
Ils se sont enfin rendu compte que c'était bon pour l'économie et que les français étaient pour travailler la nuit et le dimanche...ou alors c'est bientôt les élections municipales. On verra si ils tiennent parole.
Réponse de le 29/09/2013 à 20:41 :
Boff les magasins de bricoles et barbouille bidouilleries importent massivement en provenance des pays de l'esclavage, importent massivement des produits frelatés de très mauvaise qualité pour les fourguer à prix abusifs aux gogos de la bricole très mal organisés et déstructurés ... mais aussi les magasins de la bricole et barbouille bidouilleries étalent 7 jours sur 7 la litière du travail auto entrepreneur et autres magouilleurs bidouilleurs de tous poils au noir
Réponse de le 29/09/2013 à 20:57 :
Vous avez oublié les expressions " fait le lit de l'exploitation capitaliste", "la lutte finale contre les tyrans patronaux" et " Libertad no passara " !!!
a écrit le 29/09/2013 à 19:16 :
Il y a des gens forcés à travailler le dimanche alors qu'ils ne le désirent pas , il y a des chômeurs qui attendent un emploi, il y a des gens qui travaillent et qui n'ont pas de toit obligés de dormir sous une tente, on a l'impression qu'on est dans une société de surconsommation , mieux vaudrait ouvrir les magasins un peu plus tard en semaine plutôt que le dimanche . Les employés se font berner par la carotte du dimanche au lieu de protester pour une hausse des salaires tout court.
Réponse de le 29/09/2013 à 19:42 :
Ce n'est pas en fermant le dimanche que le chômage va baisser bien au contraire CQFD
Réponse de le 29/09/2013 à 20:30 :
Les magasins ouvrent plus tard le matin et ferment plus tard le soir... Vous vous obligez les salariés à travailler tard le soir, c'est sympa.
En attendant, je n'ai pas trop envie d'aller faire mes courses en soirée pendant la semaine.
Je ne finis pas à 16h30.
Réponse de le 30/09/2013 à 0:13 :
Personne ne vous force à travailler si vous avez signé votre contrat de travail et les conventions collectives ad hoc. Il est temps de mettre fin au diktat de la tradition catholique dans un état à prétention laïque.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :