Iberia envisage des pertes en 2009, le titre pique du nez à la Bourse de Madrid

 |   |  321  mots
La compagnie aérienne espagnole envisage une perte nette en 2009 si les conditions "exceptionnellement difficiles" du marché perdurent toute l'année. Le titre perd plus de 10% ce vendredi à la Bourse de Madrid.

La compagnie aérienne espagnole Iberia a indiqué jeudi envisager une perte nette en 2009 si les conditions "exceptionnellement difficiles" du marché perdurent toute l'année. "Si les circonstances actuelles exceptionnellement difficiles du marché se maintiennent tout au long de l'année, il est très improbable que la compagnie obtienne un résultat positif lors de l'exercice 2009", a indiqué Iberia dans un communiqué à l'autorité espagnole des marchés (CNMV).


La compagnie ajoute que son Conseil d'administration a approuvé jeudi les grandes lignes d'un plan visant à "minimiser l'impact défavorable de la crise économique et qui devra se matérialiser par des mesures concrètes dans les semaines à venir". Selon les médias espagnols, Iberia pourrait notamment annoncer l'ouverture d'un plan de départs volontaires et des mesures de chômage partiel.


"Dans la même ligne, le conseil d'aministration a décidé de proposer à l'assemblée générale de ses actionnaires de ne verser aucun dividende pour l'exercice 2008", indique la compagnie dans son communiqué. Iberia souligne que "la faiblesse du marché espagnol et de la majorité des marchés étrangers, ainsi que la chute du trafic d'affaires et les pressions sur les prix sont les principaux facteurs ayant contribué à une importante diminutions des revenus" de la compagnie. Le groupe espagnol explique "avoir une vision réduite pour estimer les résultats de l'ensemble de l'exercice 2009, qui dépendront en grande partie de l'évolution de la situation macro-économique et de variables fondamentales comme le prix du combustible et le taux de change du dollar".
 

Iberia , qui est est en train de mener un processus de fusion complexe avec la britannique British Airways, a annoncé en février un bénéfice net 2008 de 32 millions d'euros, en baisse de 90% par rapport à son résultat de 2007.

Ces annonces ont été acceuillies avec froideur par les marchés. Le titre recule de 10,18% à 1,50 euro, en fin de matinée à la Bourse de Madrid.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :