Japan Airlines pourrait aussi intéresser American Airlines, British Airways et Qantas

 |   |  276  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
American Airlines, qui discute d'une prise de participation dans JAL, pourrait s'associer pour l'occasion avec British Airways et Qantas.

Les mouvements se poursuivent autour d'une entrée dans le capital de Japan Airlines (JAL), la première compagnie japonaise en pleine restructuration. American Airlines, qui discute d'une prise de participation, pourrait s'associer pour l'occasion avec British Airways et Qantas dans le cadre de son offre d'alliance élargie faite à JAL.

Ce projet à trois permettrait à American Airlines de contrecarrer les visées de Delta Air Lines, qui a également entamé des discussions avec JAL pour investir dans le transporteur. American Airlines, British Airways et Qantas font en effet partie de Oneworld, à l'instar de JAL, tandis que Delta Air Lines est l'une des figures de proue de Sky Team, une alliance commerciale concurrente où figure également Air France-KLM. Le nom de la compagnie franco-néerlandaise a d'ailleurs aussi été évoqué pour entrer au capital de Japan Airlines.

American Airlines et Delta Air Lines, très intéressées par les destinations asiatiques de JAL, discutent chacune d'un investissement de 200 à 300 millions de dollars (137 à 205 millions d'euros environ) dans la compagnie japonaise, en échange d'une participation minoritaire et d'un accord de partage des codes.

Selon des sources proches du dossier, British Airways et Qantas, dans le cadre de leur association avec American Airlines pour Japan Airlines, n'apporteraient pas de liquidités.

De son côté,  Japan Airlines a déclaré pour sa part qu'elle pourrait conclure une alliance avec Delta ou American Airlines (AA), à condition que le Japon et les Etats-Unis concluent un accord "ciel ouvert" de libéralisation du transport aérien. L'entreprise va lancer le plan de restructuration le plus important de son histoire, avec 6.800 suppressions de postes prévues d'ici 2011, soit une réduction de 13% de ses effectifs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :