Les profits de Ryanair prennent de l'altitude

 |  | 163 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Son profit du premier semestre s'établit à 387 millions d'euros hors éléments exceptionnels, en hausse de 80,3%.

La célèbre compagnie aérienne irlandaise low cost (à bas coûts et bas prix) Ryanair affiche des résultats semestriels en nette hausse.

Son profit du premier semestre s'établit à 387 millions d'euros hors éléments exceptionnels. Il était de 214,6 millions un an plus tôt. Cela représente un envol de plus de 80%.

La compagnie continue à bénéficier comme au premier trimestre d'une nette réduction des coûts de carburant, le prix du pétrole étant passé d'un record de 147 dollars en juillet 2008 à moins de 80 dollars actuellement avec cependant une chute sous les 30 dollars fin 2008.

Si la direction dit s'attendre à un bénéfice substantiel pour l'ensemble de l'année, elle pourrait décider de mettre un frein à sa croissance et de privilégier la redistribution à destination des actionnaires en raison d'un marché peu porteur et de négociations au ralenti voire menacées avec Boeing pour la fourniture à un prix attractif de 200 appareils.

(retrouvez le communiqué de Ryanair).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/11/2009 à 15:50 :
Chaque fois que je lis un article sur Ryanair j'ai l'impression que les journalistes ne prennent pas le temps de lire les résultats correctement. Premièrement, les profits augmentent, mais de l'aveu d'O'Leary principalement grâce à la baisse du carburant. Le trafic augmente de 15% la rentabilité de 2%, ce qui signifie que Ryanair fait voyager de plus en plus mais qu'il gagne de moins en moins d'argent. Enfin, on attend les deux prochains trimestres déficitaires... C'est mieux que les autres compagnies mais ce n'est tout de même pas une super performance, du moins celle présenté par O?Leary et quelques journaux. Les marché ne s?y trompe pas puisque l?action de Ryanair était en nette baisse hier.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :