Le gouvernement bloque la hausse des tarifs de la SNCF en août

 |   |  304  mots
Globalement, en janvier 2013, la hausse des tarifs avait été supérieure à l'inflation, afin de prendre en compte un programme d'investissements pour la SNCF.
Globalement, en janvier 2013, la hausse des tarifs avait été supérieure à l'inflation, afin de prendre en compte un programme d'investissements pour la SNCF. (Crédits : reuters.com)
Le ministère des Transports indique ce jeudi que les tarifs de la SNCF n'augmenteront pas au mois d'août. But affiché: préserver le pouvoir d'achat des usagers, déjà affecté par la hausse de la TVA en janvier.

Les tarifs de la SNCF avaient grimpé en janvier. Ils ne devraient pas augmenter en août. Frédéric Cuvillier, le ministre des Transport le promet. Il en a fait état dans un message laconique diffusé ce jeudi:

Frédéric Cuvillier a décidé qu'il n'y aurait pas d'augmentation des tarifs de la SNCF au mois d'août 2014.

Au 1er janvier 2014, seule la hausse de la TVA avait été répercutée sur le prix des billets des TGV et TER.

Attentif au  pouvoir d'achat des usagers des transports, Frédéric Cuvillier a souhaité que les tarifs de la SNCF n'aillent pas au-delà.

Régulièrement, les tarifs sont recalculés à partir d'un barème kilométrique validé par l'Etat qui prend en compte plusieurs facteurs comme la hausse générale des prix par exemple. Au cas par cas, cependant, selon le type de train emprunté (TGV, TER etc.), les politiques tarifaires varient, sans compter les diverses offres promotionnelles. Ainsi en mai 2013, des baisses de prix ont-elles été effectuées sur certains TGV.

>> La SNCF baisse les prix pour remplir ses TGV

+3 points de TVA

Globalement, en janvier 2013, la hausse des tarifs avait été supérieure à l'inflation, afin de prendre en compte un programme d'investissements pour la SNCF.

Ensuite, c'est la hausse de la TVA sur les titres de transport, qui est passée de 7 à 10%, qui a été répercutée, comme le rappelle le ministre. "Cela me ferait mal que l'on dise que la SNCF augmente ses tarifs alors que c'est l'Etat qui augmente son impôt", commentait à cette occasion Guillaume Pepy, le président de l'entreprise.

Afin de limiter les effets de cette augmentation, l'inflation, elle n'avait pas été prise en compte,

 >> SNCF : la hausse de TVA sur les billets fragilise davantage le TGV

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/07/2014 à 19:31 :
De toute façon c'est reculer pour mieux sauter. SÉGOLÈNE nous a fait le même.cinema avec l'électricité qui devra de toute façon augmenter. Ce gouvernement ne sait plus quoi faire pour démontrer son incompétence notoire en terme de gestion d'un pays!!! Il fait des coups pour plaire mais ne s'occupe pas du tout de la France pour les futures générations NULS QUE DES INCOMPÉTENTS EN GESTION
a écrit le 31/07/2014 à 19:05 :
"But affiché: préserver le pouvoir d'achat des usagers, déjà affecté par la hausse de la TVA en janvier."

Il est de notoriété publique que l'usager ne finance que très peu le fonctionnement de la SNCF, par conséquent c'est le contribuable qui paiera la différence...
Réponse de le 04/08/2014 à 14:47 :
Mais le contribuable ne vote pas socialiste : le gouvernement achète des voix avec l'argent de ceux qui ne voteront jamais pour lui...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :